AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aller-retour, de Bézian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Aller-retour, de Bézian   Mar 10 Jan 2012 - 8:05



Nouvel album de Bézian chez Delcourt. Aller-Retour, c'est le trajet auquel se livre Basile Far, en tant que détective à la solde d'une agence d'assurance, enquêtant sur une mystérieuse disparition, si mystérieuse que personne n'en a entendu parler.
Il éveille l'intérêt, un peu, de la jolie serveuse de l'hôtel dans lequel il est descendu, puis passe inaperçu, tout à son errance essentielle à l'enquête.



Difficile d'en dire plus sans trop en dire, aussi à ceux qui souhaiteraient garder le suspense entier, je ne conseillerais que de ne pas trop lire la suite de cette modeste chronique. De Bézian, je n'avais rien lu avant, et je m'attendais à y trouver mon compte, sur la foi de ce que j'avais entendu... J'y ai trouvé mon compte.

Le voyage de Basile Far (notons le sens anglais de son nom), l'entraine loin, mais on l'aura compris, il s'agit surtout d'un voyage intérieur, qui peut sembler au fil de l'album sans but apparent, mais dont on perçoit rapidement la portée intime.



Basile Far, malgré son nom à consonance anglaise ne dépareille pas dans l'atmosphère franchouillarde de ce village, qu'il semble connaître : un aller pour une enquête ou bien un retour sur un souvenir oublié ? L'espace et le temps se brouillent rapidement, pris dans les cercles concentriques des rues du village, dans les nuits brumeuses peuplées des aboiements d'un chien et des sifflements d'un train, à moins que ces nuits ne soient que celles que s'invente Basile d'après les souvenirs que lui ont laissés les adaptations cinématographiques de Maigret...

Graphiquement, cet album est somptueux. Le dessin s'estompe au gré des souvenirs devenus flous, le trait noir se fait très fin, presqu'à disparaître parfois, dans le sombre des broussailles ou le blanc des visages. De visages d'ailleurs, il n'en reste plus beaucoup : ceux qui restent sont campés très efficacement (le médecin par exemple), mais les autres tiennent davantage des fantômes, ou des images surannées des vieux films de qualité française qu'affectionne Basile.

Certaines planches touchent au chef d'oeuvre d'efficacité narrative (j'aime tout particulièrement la page 8 ). La mise en page, l'image, racontent de concert, et laissent une liberté totale au texte, qui en a grand besoin. Car pour une fois, il y a un texte : rares sont les albums dont la force du texte éclate à ce point. Oui, c'est référencé, et Bézian écrit plus proche du nouveau roman que de Maigret. Mais par son rythme, par son utilisation des temps, par le brouillard qu'il instille aux mots mêmes, Bézian renforce le doute, le trouble lénifiant dans lequel il nous entraîne.



Alors on est tout prêt à excuser que l'ensemble ait un tout petit peu de mal à tenir la longueur, à accepter la sorte de révélation finale, la couverture un peu trop éloquente, tant la suspension, la grâce que Bézian place dans ce détective géant fonctionne, et évoque parfois le meilleur d'un Mattotti par exemple, ou l'efficacité graphique d'un Blutch.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: lu et approuvé   Mar 10 Jan 2012 - 20:13

Il y a du Blast dans ce volume, dans le sens de la solitude violente et poétique éprouvée par Basile, visionnaire d'une France aux contours surannés. Il y a aussi une distance qu'on connaît aux personnages des livres de Muñoz et Sampayo, seuls face à la brutalité du monde mais garants d'une cohérence dans leur propre cheminement. Les pages proposent effectivement de très belles compositions. L'apport du travail en trames, là où d'aucuns auraient utilisé le sépia, est subtil du point de vue de la narration et efficace en terme purement graphique. Mais ça, les Japonais le savaient déjà ! Encore faut-il adopter le procédé avec justesse. Ce que réussit Bézian dont j'adore décidément le lettrage !
L'histoire en elle-même n'est pas plus bouleversante que ça. Peu importe. Ce qui compte, ce sont les sentiments ; la torpeur et la nostalgie ; les mots, le style ; les ambiances. Ce qui compte, c'est la musique d'ensemble, et c'est encore mieux si on aborde la lecture en écoutant Miroirs de Ravel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: incroyable talent   Mer 8 Fév 2012 - 20:48

L'action , ah l'action , si elle venait à manquer à certains , je ne pourrai que trop leur conseiller l'excellent Les gardes fous dans lequel vous trouverez un joli prolongement à cette histoire et à l'univers qui caractérise si bien Bézian.
Alors oui et comme le relate Yo dans son avis , j'ai aussi attendu mais j'ai très vite ressenti que rien (ou bien peu) ne viendrait , comprenant rapidement la caractère contemplatif et hautement introspectif de ce récit. J'ai beaucoup aimé cette faculté à raconter les détails , toutes ces petites finesses que nous offre notre environnement , qu'elle soit musicale ou architecturale. Les sons , les formes , les odeurs , Bézian les décrit et les dessine comme personne et c'est la grande classe.
Le lettrage présente certes une belle esthétique , néanmoins en terme de lisibilité (je pense notamment aux accents) , on a vu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Sam 11 Fév 2012 - 22:25

Superbe dessin et une magnifique ambiance, beaucoup d'émotions dans cette BD très touchante, très beau travaille.

J'ai cependant été destabilisé par l'emploi successif dans la narration de la troisième personne, puis de la première et ainsi de suite. C'est un ressenti personnel, avec lequel j'ai eu un peu de mal,mais pas au point de me gâcher cette excellente découverte.

Même si le scénario n'est pas "l'intrigue du siècle", l'important n'est pas là tant le cheminement, l'aspect "contemplatif" et "introspectif"de cet ouvrage nous fait voyager.

Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 12 Fév 2012 - 10:50

Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
stefan



Masculin Nombre de messages : 82
Age : 39
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: J'abonde   Dim 12 Fév 2012 - 21:06

Je trouve que les précédents critiques correspondent bien à ma lecture.

Il y a un indéniable univers graphique proposé par cette bd.
En plus l'écriture a quelque chose qui correspond à l'esprit des éditions de minuit...
Elle est en plein dans ce qui se fait actuellement.
Pour un scénario de bd c'est peut-être un peu en contradiction parfois avec la dé-monstration des images.
Et ce passage de la première à la troisième personne est un peu hasardeux à une ou deux reprises.

Pour le coup, cette distance et cette technique m'a un eu empêché d'être vraiment touché.
Qu'on ne s'y trompe pas, j'ai apprécié sa lecture mais de là à être touché, il manque peut-être un enjeu.
Nous sommes comme le héros de cette bd. Nous arrivons là sans trop savoir pourquoi et nous en repartons sans en avoir appris tant que ça. Entre cet aller-retour, de belles expériences sensibles...
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Je suis resté dehors   Mer 15 Fév 2012 - 11:03

Je lis vos avis élogieux et ça fait bien envie... Sauf que je n'ai pas réussi à rentrer dans le livre !

J'ai aimé les premières pages, cet homme dans le présent, l'immobilité dans le mouvement du train, les couleurs toutes en grisaille. Et puis après 4 pages, on tombe dans une faille coloro-temporelle pour arriver on ne sait où. Et je me suis perdu en route. J'ai cru à une action avec cette histoire d'enquête, mais non. J'ai cru à une introspection mais même pas puisque que la description façon voix off ne peut faire plus que des suppositions sur ce que faire des suppositions sur l'état intérieur du personnage. J'ai même un temps cru qu'on finirait par découvrir un dangereux psychopathe, mais là encore, fausse piste.

Tout n'est que suppositions et on n'est jamais vraiment certain de ce qui se passe. Alors le lecteur est en très bonne position pour observer cet homme se débattre avec sa solitude qui semble tantôt recherchée, tantôt pesante. Mais ça m'a laissé sur ma faim.

Finalement l'explication finale sur le traumatisme du personnage (pour peu qu'elle soit vraie) arrive trop tard. J'aurais presque voulu relire l'ouvrage avec ce nouvel éclairage. Mais j'avoue ne pas avoir eu le courage de m'imposer une seconde lecture. On repart comme on est venu : le présent, le train, la vie. Et je me demande encore ce qu'il s'est passé au milieu.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Mer 15 Fév 2012 - 13:24

je crois que c'est tout fait exprès (avec le bémol du trop tard pour l'explication : à mon goût, il n'y en aurait pas eu, c'eût été mieux).
Laisser son lecteur libre, ne pas expliquer, montrer le temps, le vide, le souvenir... tout ça est voulu : ce n'est pas un roman policier, ni un thriller psychologique. Pour ça, on peut se reporter sur Sherman, ou autre.
Ce qui est chouette, c'est que le livre a réussi ce qu'il voulait : susciter plein de pistes possibles pour le lecteur. Après, on peut difficilement lui en vouloir de se tromper en tant que lecteur Wink
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Mer 15 Fév 2012 - 19:09

Waow !!! Magnifique !!!
Cet album m'a proprement subjuguée par la leçon magistrale de "rendu d'ambiance" qu'il nous donne.
Je ne suis même pas sûre d'avoir vraiment cherché longtemps à suivre l'intrigue, tant j'étais happée par les lieux, les décors, les paysages... Mornes, endormis, étouffants de silence et pourtant habités, terriblement familiers.
Magnifique plongée en apnée.
Peut-être un tout petit peu trop de bavardage parfois ?
Bien contente quand même que ce ne soit pas qu'un aller simple, et de pouvoir revenir à la vie... en couleur !

Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Mer 15 Fév 2012 - 23:31

J'aurais peut-être pu essayer RAVEL pour accompagner cette lecture car j'ai ressenti une grande frustration et un vrai sentiment de manque tout le long (très long ...)de la BD.
Je suis un peu le vieux ronchon contre l'engouement quasi général mais j'assume ma grande déconvenue.

Une déception d'autant plus grande que j'attendais beaucoup de cet album.
Eraserhead m'avait mis l'eau à la bouche avec une très belle chronique et en feuilletant le livre j'avais été impressionné par la qualité et la beauté des dessins (très beau Noir et blanc).
Le problème avec cet Aller-Retour que nous propose BEZIAN, c'est que je suis resté sur le quai ... Le train est parti sans moi...

L'histoire (je ne suis pas sur qu'il y ai beaucoup de pistes ou alors comme dans un labyrinthe ... avec une seule sortie possible ! ) et le graphisme semblent ne jamais se rencontrer (comme des rails) ils avancent parallèlement sans grande connivence et du coup ils ne se complètent pas , ne se renforcent pas ( C'est justement l'immense qualité de BLAST )
Après il y a plein de petits détails qui m'ont déplu : la voix off, les dialogues, le lettrage, Jean Gabin !!!

Le "détective" a toujours une musique qui lui trotte dans la tête, malheureusement aucune note n'est parvenue jusqu'à moi.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Jeu 16 Fév 2012 - 7:33

Tue-Loup a écrit:
... avec une seule sortie possible !

c'est LE problème, effectivement, on l'a dit

Tue-Loup a écrit:
Jean Gabin !!!

+1

Tue-Loup a écrit:
Le "détective" a toujours une musique qui lui trotte dans la tête, malheureusement aucune note n'est parvenue jusqu'à moi.

c'est l'inverse pour moi, mais je n'irai pas vers Ravel, par contre, en écoutant Labradford par exemple, ça doit le faire !
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 19 Fév 2012 - 19:58

Je confirme : un personnage intéressant, une ambiance pesante et mystérieuse, un dessin maîtrisé... mais j'ai trouvé l'ensemble un peu trop longuet et bavard. Néanmoins, je suis tombé sous le charme. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
fufman
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 38
Localisation : clermont-ferrand
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Mar 21 Fév 2012 - 16:56

Quelle ambiance noire !!!! quel travail sur le dessin !!! je n'ai rien compris à cette B.D comme un bon vieux Lynch mais je l'ai ressenti au fond de mes tripes , quid du scénario???? ben je m'en fou juste quelques pages en moins aurait été peut-être salvateur et donné une autre dimension à l'ouvrage qui reste dans le très bon ah sacré Basil il à réussi à me faire oublié qu'il été dans le trou du monde quel ambiance mais quel ambiance !!!! cela m'a fait penser à Raymond Chandler par moment une lecture qui trotte encore dans ma tête
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Mar 21 Fév 2012 - 17:28

Je me suis rarement autant ennuyé à la lecture d'une BD ! Trop littéraire pour moi, je pense, car tout repose sur ce texte, surement très beau, mais que les dessins, très beaux eux aussi, n'arrivent pas à suivre.
Bref, le texte d'un côté, les dessins de l'autre et moi qui suis perdu... ça manque de cohésion pour avoir un sens. Dommage !
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Mer 22 Fév 2012 - 21:48

Très belle lecture.
Simenon pour l'ambiance (j'adore, surtout Maigret, d'ailleurs !) et le nouveau roman (référence explicite au Moderato Cantabile de Duras) pour l'histoire (absence d'intrigue ou de portraits précis) dont je suis peu amateur.
On ne peut pas dire que Bézian manque d'ambition. Il propose en tout cas un livre fort singulier, inhabituel, au rythme particulier où l'on doit prendre son temps pour les mots. Une lecture à l'opposé de la page blanche lu la veille.
Pour ceux qui meurent d'envie de voir Belmondo dans le fameux manteau, une petite photo :
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Jeu 23 Fév 2012 - 11:09

je viens de lire La Page Blanche : c'est marrant, deux livres sur la question de la mémoire...
deux ambitions différentes, deux écritures aussi : ça permet de comparer.

l'utilisation de la 3e personne dans La Page Blanche, ça ne vous a pas gêné ?
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 26 Fév 2012 - 12:33

Cet Aller-Retour ne m'a vraiment pas fait voyager... Enfin si, au pays de l'ennui...

Je n'ai pas aimé "la mise en gris" avec les "petits points" (elle doit bien porter un nom cette technique ??!!) et le crayonnage parfois trop prononcé des dessins.

J'ai attendu, attendu, attendu... Et fus déçue !!! L'introspection aurait été plus intéressante sans l'alternance 1ère/3ème personne et avec un travail plus en profondeur sur les sentiments et ressentis. Au final, on n'apprend pas grand chose de ce personnage ce qui donne un coté plat à cet ouvrage.

Non définitivement, j'ai pas accroché !!
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 26 Fév 2012 - 14:33

où est-ce que vous avez vu une alternance 1ere et 3eme personne ?
J'ai relu l'album, j'ai le nez dedans, et tous les cartouches sont à la 3e personne ?!

après, que le personnage parle à la 1ere personne, ça me paraît normal Wink


Citation :
Aller-Retour m'a fait voyager au pays de l'ennui...
c'est déjà ça ! au moins tu n'es pas restée sur le quai !!! Laughing

je pense d'ailleurs que c'est un des projets du livre : "les spectres vinrent à sa rencontre"
l'ennui est un sentiment très profond.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 26 Fév 2012 - 14:59

Didine a écrit:
avec les "petits points" (elle doit bien porter un nom cette technique ??!!)

c'est du tramage, c'est utilisé notamment dans le manga.
on trouve ça dans des productions plutôt populaires, les bandes dessinées de petit format par exemple (elvifrance et autres, les fumetti italiens - Diabolik en tête).
C'est aussi dans la bande dessinée de presse américaine (les comics, les éditions de Milton Caniff ou Alex Raymond) - voilà, ça fait un peu plus sérieux, ça.

Je crois que l'idée de Bézian était justement de se rapprocher d'une littérature 'de gare' en utilisant cette technique, un peu comme le fait Robbe-Grillet par rapport au roman noir souvent, non ?

(pour que ce soit plus clair, ici s'arrête ma réponse à Didine, et je continue mon boudin lié à ma quarantaine approchante à propos du livre : )

De plus, si on veut passer pour un illuminé, on pourrait dire que du coup, les zones ne sont plus constituées que de points et de vides, contrairement aux pages en couleur, où les zones colorées sont pleines, un peu comme le personnage (qui s'est finalement retrouvé, reconstitué, par cette plongée dans le temps), un peu comme notre lecture, parcellaire, dans laquelle on a du mal à distinguer quelque chose de tangible...

Mais bon, franchement, tout ça, comme on l'a dit dans ce post et dans celui du vote, c'est du vent, ça ne fait pas sens, c'est chiant (intello - ça n'a pas été dit, mais je suis sûr que ça a été pensé), et ça laisse sur le quai.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 26 Fév 2012 - 18:53

Cher eraserhead
Je suis avec attention les échanges autour du livre de Bézian depuis 2 jours. Je vois avec quelle ardeur tu défends ce livre, argumentant de plus belle à chaque avis contraire, multipliant les références ou répondant aux questions de chacun. Tu le fais bien et très clairement ! Je désespère de voir comment les avis fluctuent peu, comment chacun reste sur ses positions, comment le "ça m'a fait chier" reste parfois indépassable... Ainsi tes remarques sur la mise en page, l'emploi du tramage par exemple me semble très convaincantes. Et de la musicalité du livre, si tu nous en parlais ???

Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 26 Fév 2012 - 19:14

Superphane a écrit:
Et de la musicalité du livre, si tu nous en parlais ???

c'est un piège ?

je te laisse la main si tu as des idées là-dessus, pour moi, ça reste assez obscur. Ravel, je ne connais pas (j'ai failli rajouter bien, mais ç'aurait été mentir).
Par contre, quelque chose qui me plait beaucoup, c'est toute la réflexion du début sur la piètre qualité de l'enregistrement, le flou dans lequel disparaît la musique à cause des compressions successives ; c'est encore une histoire de mémoire, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 26 Fév 2012 - 19:37

Aller-Retour est une œuvre essentiellement silencieuse, sans dialogue, au personnage principal presque mutique. Pourtant la dimension sonore de l'ouvrage est importante : l'introduction rythmée par le bruit du train, les souvenirs comparés - et donc ravivés par le son de la coche, les bruits des chiens des enfants. Les livre se construit autour de termes antagonistes : Aller/Retour, Couleur/noir et blanc, Silence/son, Géant/enfant, dans la rue/derrière les murs, Belmondo/gabin... Une suite de plein et de déliés.
Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 26 Fév 2012 - 19:37

Cher eraserhead,
eraserhead a écrit:

et je continue mon boudin lié à ma quarantaine approchante à propos du livre

J'ai juste voulu faire de l'humour ( visiblement, je ne suis pas doué... ) si je t'ai blessé ou si j'ai été trop loin je m'en excuse. Comme on se connaît un peu, j'ai pensé que tu savais qu'il n'y avait aucune méchanceté dans mes messages.


eraserhead a écrit:
c'est chiant (intello - ça n'a pas été dit, mais je suis sûr que ça a été pensé), et ça laisse sur le quai.


Comme Superphane, je suis impressionné par la passion, la fougue, mais surtout par la qualité de tes arguments ... donc là, je suis particulièrement déçu ... pas digne de toi le cliché de l'intello/chiant ... Car si maintenant tu penses à notre place, si tu lis dans nos pensées ... ça devient du délit intellectuel !
Perso, si je suis resté sur le quai, c'est parque je n'ai pas trouvé la clef pour rentrer dans l'histoire... peut-être que je n'ai pas bien cherché, peut-être que je n'ai pas été assez patient, mais je trouve que BEZIAN l'a TRES BIEN caché, qu'il ne nous aide pas beaucoup, et on peut même penser qu'il l'a si bien caché que lui aussi il ne la retrouve plus ...
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 26 Fév 2012 - 19:54

Superphane a écrit:
Cher eraserhead
Je suis avec attention les échanges autour du livre de Bézian depuis 2 jours. Je vois avec quelle ardeur tu défends ce livre, argumentant de plus belle à chaque avis contraire, multipliant les références ou répondant aux questions de chacun. Tu le fais bien et très clairement ! Je désespère de voir comment les avis fluctuent peu, comment chacun reste sur ses positions, comment le "ça m'a fait chier" reste parfois indépassable... Ainsi tes remarques sur la mise en page, l'emploi du tramage par exemple me semble très convaincantes. Et de la musicalité du livre, si tu nous en parlais ???


Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'Eraserhead défend ce livre de la meilleur des façons. Par contre, je ne pense pas que cela nous laisse indifférent. Personnellement, j'entends ses arguments et je regrette de ne pas avoir le livre sous les yeux pour y jeter un coup d'oeil... nouveaux, sous la lumière de ce qu'il a pu nous montrer. Je ne dois pas être le seul, même si on ne le dit pas... c'est peut-être une erreur de notre part ?
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   Dim 26 Fév 2012 - 20:07

Tue-Loup a écrit:

J'ai juste voulu faire de l'humour ( visiblement, je ne suis pas doué... ) si je t'ai blessé ou si j'ai été trop loin je m'en excuse. Comme on se connaît un peu, j'ai pensé que tu savais qu'il n'y avait aucune méchanceté dans mes messages.

ah mais non, c'est moi qui m'excuse alors !
je n'ai vu aucune méchanceté dans tes tâcles, mais comme je te le disais, pas trop de contre arguments non plus ; après, c'est dans la nature des choses d'exagérer un peu, et d'être de mauvaise foi quand on argumente - j'entends tout à fait vos réserves sur le livre. Ne remets pas en cause ton humour, je m'amuse vraiment beaucoup en ce moment avec ce forum Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aller-retour, de Bézian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aller-retour, de Bézian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mars aller-retour de Wazem
» bord lisière tricotin aller-retour
» Echange aller/retour
» (Résolu) Echange aller-retour pour faire évoluer des pokemon
» Sheriff d'or 2012 : Aller-retour de Bézian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: