AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-38%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
235 € 379 €
Voir le deal

 

 [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli

Aller en bas 
AuteurMessage
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
fabulous

Masculin Nombre de messages : 2727
Age : 36
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty
MessageSujet: [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli   [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli EmptyMar 12 Oct 2010 - 7:33

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Asteri10

Toua d'abord l'objet : un beau livre, mais trop fragile, et un papier un peu "léger" (papier recyclé).

Asterios Polyp , fils du Dr Eugenios Polyp est un architecte de papier, c'est à dire que vous ne verrez aucune de ces créations gravées dans la pierre. Il est devenu une référence grâce à des plans qui ne sortirons jamais du sol.
Aujourd'hui, il a cinquante ans et c'est la que nous le rencontrons, devant son appartement en feu. Que lui est-il arrivé pour le faire sombrer comme ça ?
Il sait tout, ou du moins le pense ; ou au moins a-t-il un avis sur tout. Et nous le suivons en alternant deux histoires :
- celle d'aujourd'hui, après l'incendie, sa fuite en avant, sa rencontre avant une déesse. Sur un ton jaune.
- celle d'hier, de sa grandeur, sa rencontre avec une fleur. Sur un ton rose.
Lui reste bleu ! bleu et tout en trais !

Mazzucchelli nous offre ici un ouvrage magnifique (et avec une vraie fin trop bien !) dans tous les sens du terme. Après relecture, certains passages sur lesquels j'avais des doutes prennent toute leur place dans l'oeuvre.

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Asteri11 [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Asteri10 [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Asteri13

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire


Dernière édition par fabulous le Jeu 21 Oct 2010 - 5:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vervamon

Vervamon

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : Pendelhaven
Date d'inscription : 17/03/2007

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli   [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli EmptyMer 13 Oct 2010 - 18:33

Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
fred

Masculin Nombre de messages : 4846
Age : 52
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty
MessageSujet: le livre du siècle de l'année   [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli EmptyVen 10 Déc 2010 - 7:46

Le fait est qu'on touche ici à l'essence-même de la narration en bande dessinée : l'architecture du récit est articulée autour d'un ensemble cohérent et complémentaire. Dualité qui est le fondement-même de la thématique que développe Mazzucchelli le long des 350 pages du livre et à travers les différentes époques évoquées.
Même si chaque être est unique (unicité symbolisée par des lignes ou des courbes, une forme de phylactères et une typographie spécifiques), l'univers obéit aux lois magnétiques de la dualité, toute Histoire semble régie par la complémentarité des contraires. Pour le meilleur et pour le pire. Grandeur et décadence. Imposture et rédemption. Des thèmes cent fois exploités mais que Mazzucchelli réinvente, à la couleur binaire. Rien n'est rien sans l'autre rien, et Asterios, que la mort aura séparé de son frère jumeau à la naissance, passera sa vie à naviguer à vue à la recherche d'une moitié satisfaisante. Et c'est en s'acceptant enfin, sans plus aucune peur en lui, sans plus de superflus, qu'il va pouvoir s'ouvrir au monde.
Chaque détail est soigneusement pesé par l'auteur et vient nourrir le récit, enrichir le propos. Le choix des couleurs, la construction géométrique des pages, leur portée symbolique, la schématisation de représentations mentales, l'organisation temporelle ; tous les éléments s'emboîtent et se fondent en une évidence absolue qui dépasse l'individu, une logique universelle.
Ce livre, il faut le prendre et le reprendre, impossible d'en saisir toute la substance d'emblée tant il est dense, tant chaque information se révèle indispensable, comme une pièce d'un puzzle tellement petite mais sans laquelle l'œuvre s'avèrerait incomplète.
Et la fin est sans doute une des plus belles fins.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
naphtalene

Nombre de messages : 1050
Age : 48
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli   [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli EmptyDim 16 Jan 2011 - 17:43

Après la chouette soirée d'hier et malgré la route, j'étais réveillée comme tout en arrivant chez moi Shocked

Du coup, j'ai repris sérieusement Asterios Polyp entre quat'z'yeux, du début (j'avoue avec grande honte qu'il traînait au pied du lit depuis 3 semaines, un marque page (mauvais signe...) au premier tiers ).

Et voilà que tout va mieux, la première lecture fastidieuse (Embarassed oui, bon. ) est oubliée... Ha oui, en fait c'est brillant, tiens. D'une première impression de froideur extrême, tout s'éclaire et devient "humain" à la lecture : le héros impassible, sa majestueuse hôtesse semi-divine qui n'est peut-être pas si folle, la douce Hana dépeinte avec tant d'amour ...

et cette fin, cette fin !!!

la classe ...
Revenir en haut Aller en bas
tib
Titulaire
tib

Masculin Nombre de messages : 404
Age : 44
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 08/02/2007

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli   [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli EmptyDim 16 Jan 2011 - 18:01

naphtalene a écrit:


et cette fin, cette fin !!!

la classe ...

ouaip la grande classe ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

Pierrick

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 36
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli   [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli EmptyMer 16 Fév 2011 - 23:33

Un album d'une richesse fascinante. Asterios Polyp fait partie des ouvrages qui sont d'une intelligence et d'une complexité infinie. Il en faudra, des lectures, pour saisir entièrement le travail de Mister Mazzuchelli. C'est un travail titanesque, dont le résultat se trouve dans le détail dd'un phylactère, d'un trait, d'une couleur. Un summum graphique !
C'est sans doute un album difficile d'accès, mais qui se livre pour tous ceux qui aiment la bande-dessinée.

Ce graphisme est habilement au service de la narration tout aussi puissante. Les personnages sont intimement fouillés ; et leur personnalité est souligné par ce travail graphique. L'album est avant tout une quête d'un personnage, nombrilliste, arrogant, cynique. Il va explorer de nombreux thèmes : sa vie sentimentale, son existence propre, sa vision de l'autre, sa vision philosophique de l'existence...

On pourrait faire des bouquins entiers sur Asterios Polyp tant il est truffé de référence. L'autre fil conducteur qui m'a frapper, c'est l'allusion permanente aux Muses. A chaque page, elles sont là. Un prénom grec pour le personnage principal n'est pas le fruit du hasard. Reprenons le tableau :
Calliope pour l'éloquence, la poésie épique
Clio pour l'épopée, l'histoire
Érato pour l'art lyrique et choral
Euterpe pour la musique à danser musique
Melpomène pour la tragédie (ou toute poésie grave et sérieuse)
Polymnie pour les chants nuptiaux, de deuil, pantomime rhétorique
Terpsichore pour la danse et poésie légère danse
Thalie pour la comédie poésie pastorale
Uranie pour l'astrologie astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
Can

Masculin Nombre de messages : 2738
Age : 41
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty
MessageSujet: amené à régner   [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli EmptyLun 1 Aoû 2011 - 14:02

Comme Naphta , il m'en aura fallu du temps pour en venir à bout , je l'ai commencé , posé , puis repris , cherchant sans doute le moment le plus opportun à un tel ouvrage.

En effet , on ne lit pas Asterios Polyp comme on peut lire le journal du jour ou encore le magasine sur la table basse du dentiste , ce livre mérite bien plus d'attention et d'égard.
C'est fascinant à quel point Mazzuchelli a réalisé un travail de titan , , rien n'est laissé au hasard , des codes couleurs , du lettrage , et même de la couverture , j'en passe et des meilleurs , chaque détail , chaque trait , chaque mot compte , toutes les cases ont leur degré d'importance , et sur un pavé comme celui ci , je trouve juste la performance extraordinaire.

Au delà de la technique totalement irréprochable , on pourrait craindre que le sujet et l'histoire en soit par conséquence totalement étouffée , il n'en est rien , les émotions trouvent leur place dans tous les mécanismes mis en place et la lecture est finalement accessible et d'une grande fluidité.

Le temps nous dira certainement l'importance de cet œuvre , ce qui est certain , c'est que les relectures risquent d'être encore plus jouissives , il faudra juste trouver le temps.

Un fan s'est amusé ici à décortiquer l'album , très intéressant , ne pas lire avec d'avoir lu l'album , ça va de soi !

Revenir en haut Aller en bas
colux
Titulaire
colux

Masculin Nombre de messages : 2431
Age : 48
Localisation : Paname
Date d'inscription : 20/11/2007

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli   [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli EmptyLun 1 Aoû 2011 - 22:27

Pierrick a écrit:
On pourrait faire des bouquins entiers sur Asterios Polyp tant il est truffé de référence. L'autre fil conducteur qui m'a frapper, c'est l'allusion permanente aux Muses. A chaque page, elles sont là. Un prénom grec pour le personnage principal n'est pas le fruit du hasard. Reprenons le tableau :
Calliope pour l'éloquence, la poésie épique
Clio pour l'épopée, l'histoire
Érato pour l'art lyrique et choral
Euterpe pour la musique à danser musique
Melpomène pour la tragédie (ou toute poésie grave et sérieuse)
Polymnie pour les chants nuptiaux, de deuil, pantomime rhétorique
Terpsichore pour la danse et poésie légère danse
Thalie pour la comédie poésie pastorale
Uranie pour l'astrologie astronomie
Tu as oublié Paul le poulpe, pour la divination

[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Paul10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli   [chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[chronique] Asterios Polyp de Mazzucchelli
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] Stonehenge Apocalypse [2011 - DVDRiP - TrueFR]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: BD américaine-
Sauter vers: