AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Dim 3 Mai 2015 - 15:32


Dieu a bien des soucis... Satan, et à sa suite une horde d'anges déchus, s'apprête à se venger. Après une bataille rangée qui a tourné à leur désavantage, ils ont entrepris de s'en prendre à la nouvelle créature de Dieu.
Enfin, c'est peut-être l'occasion de tester la fidélité de cette dernière ?

Le Paradis Perdu développe l'ouverture de la Genèse en centrant son récit sur la figure de Satan. Le texte de Milton, dont est adapté cet album, écrit au XVIIe siècle est réputé aride, qui est un long poème épique. C'est à ce monument de la littérature que s'est attaqué Pablo Auladell, illustrateur espagnol, qui a publié en Espagne quelques autres ouvrages, de bande dessinée, d'albums pour la jeunesse, dont trois sont parus en français aux impressions nouvelles, ou à l'an 2.


Le tour de force de ce livre, c'est d'une part de s'être coltiné à ce projet, au gré d'une commande au départ - ce qui pourrait dégouliner d'ambitions et de prétentions - avec la plus grande humilité. D'autre part, de mettre à la portée de ses lecteurs, avec beaucoup de fluidité dans la narration, le texte de Milton, en en gardant la langue (dans la traduction de Chateaubriand, c'est le choix du traducteur), et la dimension épique. D'un récit de longue haleine, il tire de beaux passages muets, aériens, et, tout en conservant la force tragique de l'histoire, il réussit à faire de Satan un vrai personnage, profond, humain.


Visuellement, le livre est éblouissant, mêlant références incessantes à la peinture de la Renaissance, échos lointains à des figures tutélaires (Mattotti en tête). Proche dans les textures employées des meilleures planches de Jorge Gonzalez, avec il partage une belle maîtrise de la couleur, Auladell travaille la notion de représentation, d'image, si sensible dans la tradition iconographique : la vision de Michel qui vient hanter Satan, de loin en loin dans le livre est d'une force graphique et narrative rarement vue en bande dessinée.


Dernière édition par eraserhead le Dim 3 Mai 2015 - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Dim 3 Mai 2015 - 15:36

un peu impressionné par ce livre. à peine la lecture faite, j'ai voulu jeter ces quelques mots... Je vous engage à compléter cette petite chronique : à plusieurs, on le cernera peut-être un peu mieux ! ça faisait bien longtemps que je n'avais pas lu quelque chose d'aussi brillant, et il va être difficile de discuter des lectures du mois de mars, qui subiront l'ombre de ce monument.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Dim 3 Mai 2015 - 15:41

une petite vidéo sans parole que m'a indiquée feufollet :



Il y en a d'autres, dans la série, dont une belle interview en 3 parties (en italien).

Et le site de Pablo Auladell : http://www.pabloauladell.com/
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Dim 3 Mai 2015 - 18:35

Diable, c'est encourageant.
Avec La Favorite, ça va faire des étincelles !
Sinon, je crois que Jorge Gonzalez est plutôt Argentin Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Dim 3 Mai 2015 - 18:42

Oui !
Avec La favorite, ça risque d'être problématique car nous tenons sans doute là deux grands livres de 2015 (même si l'année n'est pas finie...)
Peut-être serait-il judicieux de ne pas les sélectionner le même mois ???
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Dim 3 Mai 2015 - 18:43

désolé pour Jorge Gonzalez... Je devrais le savoir ! je me suis mélangé les pinceaux avec son dernier scénariste ?
c'est corrigé Wink
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Dim 3 Mai 2015 - 18:45

J'aime beaucoup La Favorite, vraiment. On en parlera dans le sujet dédié. Mais ils ne jouent pas dans la même division.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Dim 3 Mai 2015 - 19:24

Je dirais plutôt "pas dans la même catégorie".
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 537
Age : 38
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Dim 3 Mai 2015 - 20:00

"Le paradis perdu" est clairement le meilleur livre que j'ai lu depuis le début de la sélection (je précise que je n'ai encore lu"La favorite"). Je suis plus que contente de faire partie de l'équipe qui défendra ce livre, car il est sublime !!!

Tout est d'une qualité exceptionnelle : le dessin et l'histoire - de quoi réconcilier ceux qui aiment la forme et ceux qui aiment le fond !
L'oeuvre de Milton est pleine de grandiloquence et de monologues, c'est un poème lyrique et Auladell explique ici comment il a adapté ce texte :
"La poesía de Milton, su lirismo, que en el poema recae en la palabra, en el tebeo recaerá, sobre todo, en la imagen. Eso sí, tanto texto como imagen debían conservar la música de Milton."
" La poésie de Milton, son lyrisme, qui dans le poème provient des paroles, proviendra surtout des images dans cette BD. Enfin, le texte comme l'image doivent préserver la musique/le rythme de Milton"
(bon, mon espagnol date un peu - si certains sont plus doués, je suis preneuse !)
De ce fait, le texte est particulièrement épuré et l'image vient nourrir toute la force de l'histoire.
On aura l'occasion de reparler de la beauté de chaque vignette - Auladell, dans l'interview signalée au-dessus, se reconnaît clairement une appartenance à l'art espagnol et on retrouve dans ses traits des images d'un Picasso pré-cubiste

ou de Hidalgo de Caviedes


Quant au fond, c'est l'histoire chrétienne de la chute des anges et de la faute d'Adam, traitée en quatre Chants : « Satan », « Un Jardin de délices », « Les premiers souvenirs du monde » et « L’épée flamboyante". Mais précisons que Auladell respecte le choix de Milton de centrer son oeuvre sur le personnage de Satan et d'en faire la figure la plus humaine de cette mythologie - avec ses jalousies, ses désespoirs, sa fierté et sa rebellion. Il est un être libre, qui pose la question du libre-arbitre et de ses conséquences. Ici, son choix est fait :il "préfère régner en Enfer que servir au Paradis". Mais cette liberté a un prix : l'enfer, physique et intérieur.
"L'horreur et le doute déchirent les pensées de Satan, et jusqu'au fond soulèvent l'enfer au dedans de lui ; car il porte l'enfer en lui et autour de lui ; il ne peut pas plus fuir lui-même en changeant de place. La conscience éveille le désespoir qui sommeillait, éveille dans l'archange le souvenir amer de ce qu'il fut, de ce qu'il est, de ce qu'il doit être : de pires actions doivent amener de plus grands supplices." (Le paradis perdu, Milton,IV, v. 18-26).

Les deux premiers êtres humains sont aussi appelés à agir librement : et si l'on a l'impression qu'Eve subit la séduction du serpent satanique, Adam choisit clairement par amour d'enfreindre la Loi de Dieu qui interdisait de goûter à l'arbre de la science. Et l'on peut dire, alors, qu'il crée une nouvelle loi - une loi d'amour : mieux vaut pêcher ensemble et rester unis, que se sauver seul.

Parce que quelques passages m'ont questionnée, je vous fais part de mes recherches (j'ai relu une partie de l'oeuvre de Milton ce we !) : qui est la femme que l'on voit au début du livre et qu'on retrouve quand Satan franchit la porte des enfers ? Elle est "le péché", la propre fille de Satan. Elle sortit de son crâne, avant son banissement, et les autres anges, horrifiés, l'appelèrent"péché". Satan, charmé par sa beauté et sa ressemblance avec lui-même, en fit sa maîtresse. Quand Dieu rejeta Satan et ses alliés, elle fut envoyé aux portes de l'Enfer où elle accoucha de leur fils, qui la déchira avec son arme. Accablée par la douleur, elle cria son nom : "Mort". Pour compléter le tableau, sachez que "Mort" viola immédiatement sa mère qui ne cessa, dès lors, d'enfanter des chiens hurlant et mordant ses chairs au passage - au point de lui déformer le bas du corps... pale
On retrouve dans ce passage anecdotique tout l'art de Milton pour mêler histoire chrétienne et mythologies païennes (Minerve sortant armée du crâne de Jupiter).

En tout cas ce livre est un chef d'oeuvre, chaque vignette est d'une beauté à couper le souffle (et quel travail !) et j'espère qu'il ira très loin !!!!
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Lun 4 Mai 2015 - 7:30

merci pour les références Wink
et pour les citations de Milton. Je suis en train de m'y mettre.

J'ai été, dans toute mon ignorance concernant la religion, plus interrogé par la figure du fils de Dieu, que par Péché.
Néanmoins, la page anglaise de wikipedia consacrée au titre apporte de nombreux éclairages sur les personnages. à ne lire qu'après la bande dessinée par contre.
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 537
Age : 38
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Lun 4 Mai 2015 - 10:08

Il est clair que les personnages de Dieu, Père, Fils et presque invisible Esprit Saint, ne sont pas sur le devant de ce livre. Leur présence est discrète - mais chaque fois très en orthodoxie avec les textes chrétiens. Ainsi quand le Père met une tête d'agneau sur la tête du Fils (comme Satan a couvert d'une tête de taureau son bras droit), c'est une claire référence à "l'agneau de Dieu immolé pour les péchés des hommes", qui accepte de racheter la faute d'Adam et Eve. Mais il n'est nullement nécessaire de connaître la religion chrétienne pour recevoir toute la beauté de cet album et en comprendre l'histoire, tant elle est centrée sur le thème de la liberté. Pas besoin de postface comme dans Reprobus, me semble-t-il Wink Mais étant plutôt férue en matière de mythologies et de religions, j'attends de savoir si ce livre est compréhensible par des lecteurs que de tels sujets intéressent moins.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Lun 4 Mai 2015 - 13:04

Superphane a écrit:
Oui !
Avec La favorite, ça risque d'être problématique car nous tenons sans doute là deux grands livres de 2015 (même si l'année n'est pas finie...)
Peut-être serait-il judicieux de ne pas les sélectionner le même mois ???

C'est une question récurrente.
S'il n'y a pas match au printemps, il y aura match l'hiver prochain.
Quand le Barça rencontre le Real ou le Bayern en huitièmes de finale alors que la logique voudrait qu'ils jouent les uns contre les autres en finale ou en demi-finale, on joue quand même le match Very Happy Un peu plus tôt, un peu plus tard, le meilleur gagne toujours (ou presque) !
Je suis certain que cette référence à la Ligue des champions vous ravira Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Mar 5 Mai 2015 - 18:49

Citation :
les personnages de Dieu, Père, Fils et presque invisible Esprit Saint, ne sont pas sur le devant de ce livre. Leur présence est discrète - mais chaque fois très en orthodoxie avec les textes chrétiens.

pourquoi il l'appelle "mon seul verbe" ?
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 537
Age : 38
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Mar 5 Mai 2015 - 19:17

Dans la mythologie chrétienne, Jésus est le Verbe de Dieu, c'est-à-dire la parole qui agit et qui crée tout.
« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu." (St Jean) En grec, le verbe, c'est "logos" qui veut dire aussi parole et sagesse.
Lors de la création du monde, "Dieu dit "Que la Lumière soit" et la lumière fut" - ça veut donc dire que c'est la parole de Dieu qui est puissante et qui crée toute chose. Et la Parole de Dieu, c'est son Fils. (facile, non ?).
Donc la parole est créatrice et elle donne vie, et parfois elle libère. (Je suis toujours sur mes lectures du psychanalyste de Matthieu Blanchin, et il a fait tout un livre sur la compréhension de la Bible d'un point de vue psychanalytique... et c'est très instructif, la plupart des grands textes mythologiques et de cosmogonie traitant en fait des non-dits, des secrets de famille, des inter-dits et de sexualité).
Pour revenir au livre, il y a d'ailleurs comme une image en miroir, parce que si Jésus est la parole-sagesse qui sort de la bouche de Dieu, Satan a lui aussi sorti quelqu'un de son corps, et c'est Péché qui a été extrait de son cerveau.

(c'était mon quart-d'heure "j'étale ma science" Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Mer 6 Mai 2015 - 7:21

Oh, eh bien continue, parce que c'est fortement intéressant Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Ven 15 Mai 2015 - 13:09

Vous cherchiez l'avis d'un novice, une ceinture blanche en matière de religion, de mythologie et de textes bibliques, vous l'avez trouvé. Disons le tout de suite, ce livre est un monument, une pièce rare dans le paysage du 9ème art, on frôle en effet la perfection et le terme chef d’œuvre n'est sans doute pas galvaudé.
Comment pouvait il en être autrement quand un dieu vivant du dessin (passez moi l'expression) s'attaque aux magnifiques poèmes de Milton, depuis les traductions de Chateaubriand ? Alors certes le pari était osé, le défi immense, mais la réussite est au rendez vous dans le fait que cette adaptation concilie avec autant de justesse le fond et la forme, là où un livre comme Reprobus se révélait assez anecdotique et presque dénué d'intérêt sur le premier aspect, si ce n'est celui de croire que l'on tout peut s'approprier juste par la grâce de quelques belles planches.
Auladell n'est pas dans la superficialité, il livre un album immense, son dessin illustrant à merveille le propos en venant le renforcer d'une beauté à toute épreuve. Autre tour de force, le livre est totalement accessible (sauf le prix peut-être) et compréhensible de tous, sans doute deux trois détails ou références m'auront échappés mais je me plairais à les reprendre pour mieux les apprécier. Certes, il faut parfois s'accrocher dans la lecture, les textes sont brefs mais toujours concis, allant à l'essentiel dans les messages délivrés.
Superphane parlait d'un titre qui ne boxe pas dans la même catégorie, je suis d'accord d'où mon interrogation, ce livre est il taillé pour notre shérif à partir du moment où il est une adaptation d'un des plus grands poèmes de l'histoire ?
Est ce bien raisonnable de le mettre en concurrence avec des œuvres plus originales ? Je pense que ça serait à la fois juste de le garder mais injuste pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Nico
Stagiaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Ven 15 Mai 2015 - 13:29

Can a écrit:
Je pense que ça serait à la fois juste de le garder mais injuste pour les autres.
Je croyais qu'on était pas là pour faire dans la dentelle ? Mais qu'on était là pour voter pour le livre le plus brillant, le mieux habillé, ect...
Alors si on tiens le chef d'oeuvre comme vous avez l'air de le penser, pourquoi ne pas le soumettre au reste du Jury qui en salive d'avance?
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Ven 15 Mai 2015 - 13:31

Je pense que ce livre doit autant à Milton que Glen Gould à Glen Gould.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Ven 15 Mai 2015 - 13:33

et je suis d'accord : ce livre en éclipse d'autres (Reprobus)
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Ven 15 Mai 2015 - 14:51

Le soumettre au jury me paraît indiscutable.
J'aurai par contre une pensée pour Tirabosco ou Lhemann à l'heure venue du choix, la question se pose aussi pour la très belle adaptation de Edith.
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 537
Age : 38
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Mer 20 Mai 2015 - 20:49

On ne peut quand même pas dire que ce livre "tient" grâce au texte de Milton (ni à sa traduction par Chateaubriand) ! Ici, la partie écrite est aérienne, réduite à son minimum, là où Milton était surabondant. Même si c'est une adaptation, Auladell en fait une oeuvre qui parle à tous, très moderne ; il la fait clairement sienne et la nourrit de son univers propre !
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Jeu 21 Mai 2015 - 21:47

Le travail d'adaptation est ici parfaitement exécuté, l'auteur a su choisir quelles parties du texte nous transmettre intactes et quelles parties illustrer. Je trouve d'ailleurs qu'il est artistiquement très courageux d'adapter un auteur comme Milton ! Rien ne sera épargné à Auladell.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 537
Age : 38
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Ven 22 Mai 2015 - 15:52

Can a écrit:
Est ce bien raisonnable de le mettre en concurrence avec des œuvres plus originales ? Je pense que ça serait à la fois juste de le garder mais injuste pour les autres.

"Oeuvres plus originales"... tu parles des souvenirs d'enfance de Tirabosco ? Il fait le choix, comme beaucoup d'autres avant lui, de faire un récit autobiographique sur une enfance qui, en soi, n'est pas franchement originale...Je n'ai pas encore laissé mon avis sur "Wonderland", mais franchement, l'histoire est assez creuse. Je pense qu'on est nombreux à pouvoir raconter des histoires de ce genre (les engueulades des parents au moment des vacances - qui n'a pas eu ça ? les relations silencieuses avec une génération de pères qui n'avaient pas l'habitude de parler de leur sentiments et qui nourrissaient de grandes ambitions viriles pour leurs fils, ce n'est quand même pas inovant...)  Et ce n'est pas parce que c'est "autobiographique" que ça prend soudain plus de valeur !  Je ne remets pas en cause la qualité du traitement graphique de "Wonderland" mais je trouve que c'est un problème récurrent en BD : de très bons artistes graphiquement, avec peu de choses à raconter.
Ici, Auladell s'attaque à un scénario d'exception, mais c'est loin de lui rendre la tâche aisée, tant l'oeuvre est foisonnante et réputée ardue ! Et Milton s'étant lui aussi inspiré des mythes chrétiens pour faire son chef d'oeuvre, est-ce que celui-ci en est devenu moins légitime ? Est-ce que Les Fables de La Fontaine ne méritent pas leur succès parce que l'auteur s'est copieusement inspiré d'Esope ?
Si on tient un Shériff, il n'y a pas à faire de manières et à se sentir un peu coupable pour ceux qui ne sont pas aussi excellents !
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Ven 22 Mai 2015 - 19:07

Attention, ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dit, quand j'employais le mot original, je ne parlais pas de l'originalité de l’œuvre, à ce titre Le paradis perdu l'est tout autant (si ce n'est plus) que les autres, je ne crois pas effet qu'en bande dessinée, quiconque ne se soit déjà attaqué à un tel sujet et encore moins aux textes de Milton.
Je parlais bien du texte en lui même (et donc de son origine) qui n'appartient pas à Pablo Auladell, et vu que l'on juge de l'écriture, parlons en un peu avant de lui donner le sherif d'or (ce qui ne serait pas scandaleux, attention, j'ai été aussi subjugué par ce titre !).
Écrire, finalement c'est quoi, associer des mots, des verbes, des sujets, des compléments, c'est entre autre faire des phrases. C'est composer et associer ces phrases les unes aux autres pour créer une unité, un ensemble.
Auladell offre un travail de composition splendide en retenant l'essence des textes de Milton et en les illustrant à merveille, donc bien évidemment que son talent d'écrivain n'est pas remis en question.
Le hic (si on on peut appeler un hic), c'est que la matière première ne lui appartient pas, les poèmes sont ceux de Milton et on ne pourrait pas lui enlever. C'est comme quand Cobain reprenait "The man who sold the world" dans une version acoustique et totalement habité, une des meilleures covers de tout les temps, on pouvait crier au génie de Nirvana certes, la chanson n'en demeurant pas moins une œuvre naît de la main de Bowie.

Autre exemple à notre modeste mesure, si un jour, je rédige une chronique et que je vais piocher dans l'ensemble des meilleurs phrases et des meilleurs textes écrits ci et là par d'autres et même si je les assemble de façon harmonieuse et que je crée une composition au final original et unique, ok j'en serai l'auteur mais il n'en demeurera pas moins que j'aurai adapter ou repris les textes d'autrui.

Le livre de Tirabosco est plus "faible", je suis d'accord, il n'empêche que l'auteur nous parle avec ses mots et que tout le monde n'a pas le talent de Milton.
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 537
Age : 38
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   Ven 22 Mai 2015 - 20:02

Can a écrit:
C'est comme quand Cobain reprenait "The man who sold the world" dans une version acoustique et totalement habité, une des meilleures covers de tout les temps, on pouvait crier au génie de Nirvana certes, la chanson n'en demeurant pas moins une œuvre naît de la main de Bowie.
.

Ben, je ne suis pas d'accord sur cette comparaison, car Nirvana interprète la musique et le texte de Bowie, en change le rythme, la sonorité, mais ne fait aucune modification quant à la ligne mélodique et au texte. Il n'y a pas de travail de création à proprement parler (ce qui n'enlève rien à la qualité de cette interprétation, j'aime beaucoup Nirvana ! ) Est-ce qu'on peut mettre sur un même plan un chanteur qui va faire vivre une chanson avec les particularités de sa voix et de son corps, et un dessinateur de BD qui rajoute une dimension graphique à un texte , et qui, par là, rentre dans un processus de création personnel et original ? Je n'en suis pas sûre... d'autant plus que le dessinateur en question choisit de ne pas utiliser les km de vers miltoniens (presque 500 pages avec un texte tout serré !) mais s'inspire de l'histoire et en extrait la substantifique moëlle (histoire qui, j'insiste, est elle-même inspirée par les textes bibliques ! On n'a qu'à dire, à ce moment-là, que l'oeuvre de Milton n'est quand même pas si formidable, puisque ce n'est pas lui qui a eu l'idée en premier...La matière première du Paradis Perdu, c'est la Bible !)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Paradis Perdu, de Auladell (Actes Sud / L'an 2)
» Philippe Xavier/Ange - Purgatoire - Paradis perdu T2
» CAMPUS (Tome 09) PARADIS PERDU de Kate Brian
» Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson
» l' " esprit judéo-chrétien " et la nature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: