AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le fils du Yéti de Didier Tronchet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Dim 23 Mar 2014 - 15:48



J'ai des doutes et vous est ce que vous en avez ?
Un incendie se déclare dans l'immeuble de Didier, oh rien de dévastateur mais suffisamment pour obliger les résidents à quitter les lieux. A la question, et si tout brûlait chez moi quelle est la chose la plus précieuse à emporter, Didier ne sait pas répondre, face au vide de son existence que lui renvoi cette nuit là son appartement. Dans la précipitation, il décide de descendre avec un sac contenant ses albums photos. Nous sommes samedi et c'est le début d'une semaine pas comme les autres, notre héros va ainsi replonger dans ses souvenirs de famille et partir sur les traces de son passé, mais aussi sur celles d'un yéti disparu.

On ne présente plus Didier Vasseur, alias Tronchet, auteur reconnu dans le monde de la bande dessinée pour avoir signé quelques uns des livres les plus marquants de l'histoire de l'humour noir chez Fluide Glacial à travers notamment le personnage de Jean-Claude Tergal. Si le genre ne m'a jamais réellement attiré, je me suis intéressé à l'auteur plus récemment autour de travaux plus intimistes et nettement plus inspirés, on pourra citer par exemple les ouvrages réalisés avec Anne Sibran chez Aire Libre ou encore ses dernières parutions chez Futuropolis (La Gueule du loup, Ça n'arrive qu'à moi).

Cette fois ci, c'est la collection Écritures de Casterman qui accueille l'un des maîtres du cynisme pour une adaptation de cette histoire autobiographique que l'auteur avait déjà développé sous la forme d'un roman il y a trois ans de cela.
Dans une mise en abyme des plus réussie, Tronchet nous livre un récit bouleversant de sensibilité en déroulant au fil des pages des pans de sa propre histoire, celle d'un homme qui n'a jamais réellement fait le deuil d'un parent disparu.
Avec un humour très fin et savamment dosé et en jouant des clins d’œil ou autres symboles qui l'entourent, passant aussi facilement de l'AS St Étienne aux Beatles, l'auteur apporte beaucoup de subtilité à son récit et développe une réflexion touchante sur les ressorts de la filiation.
Titre et dessin de couverture vont petit à petit prendre tout leur sens pour nous ramener nous aussi simple lecteur, à nos plus lointains souvenirs d'enfance et à ces premières lectures de Tintin qui feront de nous des amateurs de bandes dessinées.

Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: lu et approuvé   Lun 24 Mar 2014 - 8:13

Beau livre, en effet, qui semble jongler entre l'autobiographie et l'autofiction. Tronchet dévoile une part de son intimité dans un cadre parfois farfelu qui rejoint en quelque sorte la veine grinçante de ses productions humoristiques. Beaucoup de sensibilité et d'humanité parviennent à émouvoir et provoquer de l'empathie pour Didier, victime un peu consentante de l'ultra moderne solitude.
Souvent les blessures familiales issues de l'enfance peuvent expliquer les tourments de l'âge adulte. Tronchet le démontre avec une belle habileté. Alors, quand il convoque Tintin et les Beatles, je suis évidemment tout acquis à sa cause !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Dim 6 Avr 2014 - 9:21

c'est sûr que s'il avait convoqué Christian Death et Jean-Louis Pesch, il aurait eu moins de chance de tomber juste... Wink


Bel album, une lecture feutrée, qui sait faire sourire au bon moment. Tronchet sait raconter, accrocher le lecteur, et le propos fonctionne bien, même si on sent parfois les gros sabots de la fiction qui prennent le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Lun 14 Avr 2014 - 19:57

Très beau livre .
Le dessin est sobre et élégant.
Le propos est touchant, les relations entre les personnages (vivants ou disparus) sont bien développées et donnent corps au récit.
Un excellent moment!
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Ven 18 Avr 2014 - 6:49

Ici pas de "mysticisme ridicule" mais un regard juste et tendre sur une vie qui ne l'a pas toujours été, le tout nourri de bien belles références.Je vote pour et pour...
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Ven 18 Avr 2014 - 7:41

C'est fluide et sympathique.
Tergal et Calbuth ne m'ont jamais vraiment plu. Je suis donc plutôt agréablement surpris. L'intérêt devient un peu moindre quand la lettre est découverte (l'échappée à la campagne avec le neveu est un peu poussive, un peu moins "farfelu", pour reprendre Fred) alorsque le début du livre est dynamique et touchant. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur la femme du deuxième, par exemple.

France 3 pourrait acheter les droits.

Je n'aime pas du tout le lettrage.
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Sam 19 Avr 2014 - 8:39

Lu il y a une quinzaine, je m'aperçoit qu'il me reste peu de choses de cet ouvrage... Certes la lecture ne fut pas désagréable et plutôt fluide mais son souvenir s'estompe fort rapidement, et ça, c'est pas bon signe!!
Je reste interpellée par un point : vous laisseriez vous tous vos albums photos entre les mains d'une inconnue?? C'est quand même une sacrée intrusion dans l'intimité, surtout pour un personnage introverti comme celui de Tronchet.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Dim 20 Avr 2014 - 18:04

Excellente lecture, pour ma part. je ne m'y attendais pas vraiment car Tronchet, bien que bourré de talent, n'a jamais été parmi mes auteurs préféré, il y a un "je ne sais quoi" qui me dérange chez lui. J'ai toujours cru que c’était dans son dessin si particulier. Et bien non, il y a autre chose car sur ce livre là, j'ai plutôt été emballé à "l'issue de mon plein gré", je doit bien le reconnaitre !
Bon dessin qui colle bien à ce super scénario, l'histoire est bien menée et la progression est très bien vue (malgré quelques grosses ficelles effectivement). Bref, j'ai été conquis !
Revenir en haut Aller en bas
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or


Masculin Nombre de messages : 216
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Mer 23 Avr 2014 - 7:55

Au début, je pensais lire une série de galères, genre "pourquoi je me suis levé ce matin", avec une spirale de la loose de JC Tergal sur une semaine.
En fait, c'est bien plus consistant, rafiné, et le récit m'a touché.
Mais le dessin non.
Une BD sans scénario sera toujours creuse, même avec un coup de crayon génial ; mais un dessin qui ne me conquiert laisse une distance.
Interssé donc, mais pas emballé.

Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: comme un facebook du réel   Mer 23 Avr 2014 - 8:21

Didine a écrit:

Je reste interpellée par un point : vous laisseriez vous tous vos albums photos entre les mains d'une inconnue?? C'est quand même une sacrée intrusion dans l'intimité, surtout pour un personnage introverti comme celui de Tronchet.

Les albums photos, ils les a bennés… Et comme c'est un grand timide, il n'ose pas aller les réclamer… Et puis, c'est peut-être l'occasion d'une ouverture…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Eva

avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 43
Localisation : Clermont-Fd
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Sam 26 Avr 2014 - 5:44

De prime abord, la couverture ne m'incitait pas à ouvrir ce livre. Or, une fois la lecture commencée, je me suis laissée prendre par cette histoire que Tronchet relate avec beaucoup d'habilité et de finesse. Son personnage est touchant et on est de tout cœur avec lui.
Un livre réussi, une lecture très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Sam 26 Avr 2014 - 17:05

J'ai toujours aimé Tronchet et ses superbes loosers. La tristesse, voire la tragédie ne sont jamais bien loin du rire avec lui, même chez Raymond ou Jean-Claude. Son dessin n'appartient qu'à lui : je ne le qualifierai pas, pour ma part, d'élégant, mais il a bien imprimé ma rétine maintenant et plus rien n'accroche la lecture.
Dans cet ouvrage il est surprenant de le voir se livrer ainsi. Je le sens moins à l'aise, moins habile...
Ne m'ont convaincue ni le récit de l'incendie, ni l'histoire des albums photos dont le héros ne veut pas se défaire ("jamais!") puis qui partent, avec les doutes, à la poubelle, puis que la voisine récupère ( j'aurais fait pareil  Very Happy !)... Et que l'on voit réapparaître dans la bibliothèque le lundi ?
Ce n'est qu'à partir du milieu de l'histoire (ou de la semaine), lorsqu'on rentre au coeur de la famille et de la vie du héros que j'ai raccroché les wagons de belle manière. Pour finir en beauté sur le clin d'oeil du Yéti : un pansement tout rose sur une écorchure à vif.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   Dim 27 Avr 2014 - 21:41

En parfaite opposition avec Superphane... et en parfaite osmose avec Naphtalene!

Je ne suis pas fan du tout des autobiographies, toujours très délicates à traiter, soit les événements sont extraordinaires, soit ils sont "communs" et intimistes, et dès lors c'est tout le talent de l'auteur de les faire partager avec émotion, passion et intérêt au lecteur (comme le romantisme littéraire du XIXème, où les tourments personnels et intimes de l'auteur se révèlent finalement universels).

Et là, la première moitié du livre m'a carrément ennuyé, je croyais relire "Chère Louise", c'est dire Smile

Par contre dès le jeudi, quand il part avec son neveu, le récit prend vraiment de l'épaisseur, et tous les éléments deviennent significatifs, les Beatles, Tintin, la relation au père, à la mort, aux non-dits... c'est très réussi.

Une lecture donc très partagée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fils du Yéti de Didier Tronchet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fils du Yéti de Didier Tronchet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cache fils
» [Van Cauwelaert, Didier] Les témoins de la mariée
» elle deteste son fils
» Les fils de... à la WWe.
» fils threadworx

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: