AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les amateurs, de Brecht Evens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Les amateurs, de Brecht Evens   Ven 25 Nov 2011 - 22:52


Ce qui frappe d’emblée c’est la beauté absolument incroyable de la couverture du livre. On y découvre un échafaudage que l’on croirait volontiers tiré d’une œuvre d’Escher, entouré de fleurs aux couleurs vives sur lequel s’acharnent plusieurs bâtisseurs. Construction énigmatique qui laisse entrevoir un livre hors norme. Une fois dépliée, la jaquette offre un tableau encore plus époustouflant : on entre ici dans le royaume de la couleur.
Pendant plusieurs jours, je me suis contenté de feuilleter le livre, à la recherche des illustrations pleine page toutes plus étonnantes les unes que les autres. S’y côtoient Chagall, le douanier Rousseau, Matisse, Dufy, Seurat… une vraie histoire de la peinture. C’est tellement beau qu’on ose à peine lire, de peur d’être déçu. Comment être à la hauteur d’une telle virtuosité graphique ? Eh bien, on peut dire que Brecht Evens s’en sort pas mal. Evitant d’alourdir les images avec les phylactères auxquels ils préfèrent un lettrage coloré, presque décoratif, il nous entraîne dans une vie d’artiste un peu raté qui sera l’invité attendu d’une première biennale d’art organisée en pleine campagne flamande. Porté par une troupe d’amateurs dévoués à sa cause, Pieterjan sera l’initiateur d’un projet partagé par tous, grotesque mais supposé sublime : édifier un nain de jardin géant. Evens dépeint finement et avec plein d’humour et de malice les rapports de dépendance qui peu à peu s’installent entre les amateurs et leur nouveau gourou.
D’une liberté formelle sans équivalent dans la production actuelle, Evens ponctue l’histoire de fresques magistrales où les détails, les perspectives, les couleurs clouent littéralement le regard. Une très belle découverte donc qui m’incite à vite jeter un œil sur « les noceurs », prix de l’audace à Angoulême et premier livre de l’auteur.




Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Les amateurs, de Brecht Evens   Sam 26 Nov 2011 - 14:28

Effectivement, ce livre est très attrayant. J'attendais d'en savoir un peu plus pour faire le pas de la lecture car j'avais beaucoup aimé Les noceurs mais, au fond, il ne s'y passait pas grand chose. Normal, pour un livre dont le sujet est l'attente mais quand même. Là, j'ai l'impression que le dessin va encore plus loin et que le récit semble plus dense, donc....

Superphane, je peux t'apporter Les noceurs samedi ?
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: le charme discret des nordiques   Ven 27 Jan 2012 - 12:02

Oui. Parfois on juge un peu vite. À l'emporte-pièces, histoire de la ramener et de donner son si important point de vue de libraire. Les noceurs m'avaient ennuyé, c'est avec un a priori défavorable que j'ai entamé la lecture des Amateurs, conforté dans l'idée qu'Evens, à l'instar de Lepage, aurait un meilleur avenir dans le monde de la peinture que celui de la bande dessinée. Mais c'est tout autre chose.
L'humour du flamand ne se donne pas en première instance. Le risible des personnages se cache sous un pavement de bonnes intentions et le ridicule des situations est amené de façon subtile, il faut le trouver derrière l'apparat des aquarelles. Ça m'a rappelé la longueur lascive et un peu envoûtante des films de Rivette comme La belle noiseuse. Il y a un charme assez indéfinissable qui se dégage de ce livre et qui n'est pas dû qu'à son exceptionnelle qualité graphique.
Je promets par conséquent de ne plus me faire prendre à un jugement trop hâtif, et ce même si vous tentez de m'y contraindre.

PS : à noter aussi le fastidieux travail de Cécile Rousset qui s'est tapé tout le lettrage manuel au pinceau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Livio

avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Age : 35
Localisation : clermont
Date d'inscription : 26/06/2010

MessageSujet: Re: Les amateurs, de Brecht Evens   Sam 31 Mar 2012 - 11:48

Je me permets de poster avec quelques mois de retard, car j'ai toujours autant de plaisir à ouvrir ce livre, après l'avoir dévoré il y a quelques semaines. Pour celles et ceux que ça intéresserait, j'ai fait une critique plus détaillée sur le site de la bib de Riom: Les Amateurs
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Les amateurs, de Brecht Evens   Dim 6 Mai 2012 - 13:40

Hier, j'avais vraiment besoin de me changer les idées. Alors, j'ai (enfin) commencé la lecture des Amateurs.
Quel magnifique livre, tout de même. Non seulement, on peut le feuilleter rien que pour le plaisir des yeux mais en plus sa lecture et un régal aussi ! En s’affranchissant des cases, des bulles et des perspectives aussi, Brecht Evens nous livre un récit tout en couleur et en transparence, d'une efficacité redoutable. Tout passe par le rythme et l'ouverture du dessin avec un gros travail sur les ellipses. Les dialogues, avec une couleur d'écriture pour chaque couleur de personnage, sont très bons, comportant souvent un second degré plutôt comique. C'est le genre de bouquin qui nécessite plusieurs lectures, c'est sur !

Il faut aussi préciser que la couverture toilé bleue et la sublime sur-couverture en poster sont réservées à l'édition française. Merci Acte Sud BD !!!

En bonus, une page qui a été abandonnée dans le livre (si mon flamand ne me trahi pas....), mais on voit beaucoup mieux sur le blog de l'auteur :



Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Politique   Lun 7 Mai 2012 - 9:48

Joco, on voit très clair dans ton jeu !!!
Remettre en avant le 6 mai un livre d'expression hollandaise...
C'est ma foi très habile !!!
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: petits malins   Lun 7 Mai 2012 - 9:56

Idem pour eraserhead dans le jeu du trombi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Les amateurs, de Brecht Evens   Lun 7 Mai 2012 - 13:35

Superphane a écrit:
Joco, on voit très clair dans ton jeu !!!
Remettre en avant le 6 mai un livre d'expression hollandaise...
C'est ma foi très habile !!!

C'eut pu être fort habile s'il n'eut été Flamand, bien que néerlandais d'expression, certes, je te l'accorde !
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Les amateurs, de Brecht Evens   Lun 7 Mai 2012 - 16:02

aaarghll !! nous sommes démasqués !
Mais nous nous vengerons, gnark, gnark gnark !

(en fait, dans le trombi, c'est superphane qui a commencé Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les amateurs, de Brecht Evens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les amateurs, de Brecht Evens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Panthère de Brecht Evens
» Bertolt Brecht
» Bertolt Brecht
» Bertolt BRECHT (Allemagne)
» Van Snick-Evens - VS Logistics (Gooik)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: