AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lulu Femme Nue de Davodeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Lulu Femme Nue de Davodeau   Lun 10 Nov 2008 - 9:49

Et pour la première fois, Etienne Davodeau va développer une histoire sur deux volumes. Et le suspense est insoutenable, la question, la lecture du tome 1 achevée restant : de Lulu qu'est-il advenu ?
Lulu, elle a pris la poudre d'escampette. Oh, rien de calculé. Un irrésistible besoin de prendre l'air, de voir la mer et de se laisser aller au gré de son instinct et au mépris de l'inquiétude des siens.
Ses enfants et ses amis sont réunis pour parler d'elle. Son aventure, c'est Xavier qui va la raconter. En tous cas ce qu'il en sait. Il a pu la rencontrer, alors il apporte son témoignage et relate les quelques jours de Lulu hors du cocon familial. Mais la suite ?
A l'heure où les canons de la modernité nous proposent de gagner plus, etc etc, Davodeau nous parle d'êtres humains qui éprouvent des besoins simples et sincères de rencontres, de contemplation, d'amour. D'un temps hors du temps, en quelque sorte, où il est bon de faire promener sa "folie".
J'ai adoré ce livre, j'ai été ému par la grâce de Lulu et sa détermination tranquille. Etienne Davodeau signe sans doute là son meilleur livre (et pourtant, il en a fait un paquet de bons), tant éclate son humanité au travers d'une narration sobre et efficace.
Merci, Etienne.

Arrow Voir les 10 premières pages
Arrow Le blog dédié


Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Mer 19 Nov 2008 - 12:51

Du Davodeau pur jus.

L'auteur mainélien nous sert une nouvelle fois un album d'une qualité incroyable, alliant ses ingrédients habituels : un scenario authentique, touchant, une écriture tout en finesse, sobriété et intelligence ; et un trait servant le tout avec brio, beauté. Le crayon de Davodeau se met au service une nouvelle fois d'une histoire proche des gens, offrant un voyage onirique pour les lecteurs.

Pour compléter Fred, qui aura su vous mettre l'eau à la bouche, je voulais rajouter que l'on quitte la thématique des histoires sociales, à l'instar des précédents Un Homme est Mort ou Les Mauvaises Gens. On garde pourtant la force et la portée du premier, et la dimension intimiste du second, en partant d'une "histoire simple".

Le cliffhanger surprend, surtout dans l'univers de Davodeau.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Mer 19 Nov 2008 - 13:59

Pour info, l'auteur fait partie d'un collectif Le tour du monde en bd, "dans lequel douze auteurs venus de tous les horizons signent des mini récits contemporains". (source)
Sortie prévue en janvier chez Delcourt !!! Surprised

Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Dim 14 Déc 2008 - 9:03

Dans le cadre du prêt mensuel, j'ai donc "enfin" découvert ce premier tome... et, en toute sincérité, je reste sur ma faim. Surprised
Je n'aurais sûrement pas dû lire et prendre en compte toutes vos louanges à ce sujet avant ma lecture. Evil or Very Mad
En effet, c'est beau, c'est touchant, c'est efficace... mais mais voilà... Rolling Eyes
Le second et dernier volume me permettra peut-être de reprendre mon jugement... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2617
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Dim 14 Déc 2008 - 13:24

Je ne peux que valider pour ma part les éloges faites dans les chroniques de Fred et de Pierrick , j'ai adoré ... , sans contestatation possible , une des BDs de l'année même si ce n'est qu'un tome 1.
Je n'ose pas imaginer une seconde que la suite puisse être manquée.

Vide Mr Davodeau cheers

can
Revenir en haut Aller en bas
Patachou

avatar

Féminin Nombre de messages : 115
Age : 94
Localisation : Torontocity, Bibendumcity
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Mar 16 Déc 2008 - 10:16

Pour moi le point fort chez Tardi reposait sur la narration, le traitement de l'histoire, en gros le fond. Quant à Lulu, j'ai été séduite plutôt par la forme : les couleurs notamment, ce ciel bleu, ces cases jaunes dorés. La première page s'ouvrant sur le visage de l'ami, du regard baissé qui se lève sur son auditoire, puis recadré dans son contexte (soirée entre amis avec la famille derrière) est vraiment une entrée coup de poing très cinématographique. De même la présentation de Lulu, seule dans un cadre nu déjà (p.5). Les grands cadres tout remplis de mer, de ciel, de rues vides, nous emportent au loin là-bas. Beaucoup de silences, de rire, de légereté. Parfait pour remonter le moral un soir de baisse de forme. Réflechir sur le sens de la vie, certes, ou simplement se laisser porter par le vent de bonne humeur et de liberté qui s'envolent de ces pages... voilà pourquoi, à ma propre surprise, j'ai voté pour Lulu. Et puis c'est noël, pardieu ! Petite pause dans les conflits et les guerres. Des vacances, je veux. J'avoue que la lecture du blog a aussi un peu influencé mon vote, très bien fait, on se rapproche de l'auteur, on voudrait l'accompagner et lui souffler "hé... on attend la suite..."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickriver.com/photos/23637957@N03/popular-interestin
Kubrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 129
Age : 35
Localisation : Clermont-Fd, mais ca dépend
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Jeu 15 Jan 2009 - 1:11

Moi aussi j'ai adoré. Et je rejoins Fred quand il dit qu'à l'heure du "travailler pour gagner plus", cette histoire fait plus que du bien! Le personnage de Lulu a un pouvoir d'identification important, et ça fait du bien. Tout simplement. de plus, son histoire nous est conté sans jugement; les différences ne s'avèrent pas clivantes dans ce qui semble être malheureusement un conte à au jour d'aujourd'hui. On vit des personnes qui s'apprivoisent, se découvrent sans a priori...Lulu se laisse aller à rencontrer des gens qu'elle ne connait pas en renonçant aux codes, stéréotypes, normes qui président nos sociétés. Son entourage (excepté son mari) ne lui reproche rien, la comprenne, voir l'envie... ce qui n'était pas forcément gagné au départ.
Alors oui on se demande où est Lulu, ce qui lui est arrivée. Mais en même temps, on se dit qu'elle a fait le bon choix, puisqu'elle a choisi le bonheur par la contemplation, la découverte de ce qu'elle ne connaissait pas...
Bref, je ne sais pas si je suis très clair. Mais bon, qu'est ce que ça fait du bien!
Je crois que je vais faire comme Lulu, moi! Partir à l'aventure, à l'étranger, à la découverte d'autre chose! Je pense que ça devient un besoin... et c'est un bien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Lun 19 Jan 2009 - 9:55

Il y a une constante chez Davodeau, c'est qu'il raconte des histoires de petites gens qui un jour dévient de leur routine et ça change leur vie et celle de leur entourage. C'est comme la nouvelle vague au ciné mais en pas chiant. Donc j'aime beaucoup. Dommage, cette histoire est en deux tomes et se clôt sur un suspens - d'habitude, le récit est bouclé en un tome.
Je pense donc qu'il faut attendre le suivant pour se prononcer.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: petit aparté   Lun 19 Jan 2009 - 10:32

Zaitchick a écrit:
C'est comme la nouvelle vague au ciné mais en pas chiant.
Je ne vois pas en quoi la nouvelle vague au ciné était chiante scratch
Elle a certes produit des films moins intéressants que les autres (comme dans la non-nouvelle vague Laughing) mais il faut que tu m'expliques le côté chiant d'A bout de souffle ou des 400 Coups, pour ne citer que ces deux là.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Lun 19 Jan 2009 - 10:48

fred a écrit:
Zaitchick a écrit:
C'est comme la nouvelle vague au ciné mais en pas chiant.
Je ne vois pas en quoi la nouvelle vague au ciné était chiante scratch
Elle a certes produit des films moins intéressants que les autres (comme dans la non-nouvelle vague Laughing) mais il faut que tu m'expliques le côté chiant d'A bout de souffle ou des 400 Coups, pour ne citer que ces deux là.

Les 400 coups, très bon, je ne peux pas le nier (et j'aime bien Truffaut et Chabrol mais je leur reproche quand même de ne pas avoir noyé leurs petits.)
A bout de souffle... Heureusement qu'il y a Jean Seberg ( Cool ) et Bébel jeune (hélas, Godard est à la mise en scène, ceci explique peut-être cela.)

T'as aimé Alphaville, toi ? Et la Chinoise ? (Je sais, Godard n'est pas la Nouvelle vague à lui tout seul... Y a Bresson aussi albino ...)

Et c'est un vaste débat qui n'a pas sa place sur ce topic. (dans la rubrique libre expression du forum, plutôt.)
Je serai curieux de savoir ce que tu appelles non-nouvelle vague...
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Jean-Luc forever   Lun 19 Jan 2009 - 11:47

Alors alors ...
Déjà, tu aimes Truffaut et Chabrol, partie peu négligeable de la nouvelle vague, donc tu ne peux pas flinguer toute une génération en un seul mot. En parlant de la non-nouvelle vague, je désignais "le reste du monde" ; dans tous les arts, dans tous les genres et à toute les périodes de l'Histoire, des femmes et des hommes ont fait du bien ... et du moins bien ... Et pareil dans la nouvelle vague. On ne peut pas globaliser en un adjectif cinglant.
Je n'aime pas tout Godard, loin de là, mais A bout de souffle, Pierrot le Fou, Le Mépris sont des grands films et la mise en scène n'y a rien à envier au jeu des acteurs tant elle est précise, novatrice au niveau des cadrages, des plans de coupe, des plans séquences, de la narration très inspirée par la littérature, des astuces (le générique début du mépris récité en voix off dans le cadre d'une mise en abyme - une caméra fixe film un travelling avant qui suit une comédienne qui lit, suivie elle-même par un perchman), de l'utilisation de la musique et de l'introduction d'éléments autobiographiques. Godard a introduit un rythme nouveau de narration cinématographique.
J'aime également certains films de Rivette qui à sa manière sait utiliser la lenteur des décisions et la lourdeur des doutes de la vie. J'aime moins Rohmer ou Bresson (doit-on le mettre dans la nouvelle vague ?) pour le côté décalé du "jeu faux" des acteurs amateurs qui me choque. J'aime le travail de Louis Malle, certains films d'Agnès Varda et ceux que tu as cités, Chabrol (pas tout) et Truffaut (presque tout).
Et je défends ce cinéma qui a fait à lui seul bouger beaucoup de chose et modifié bien des façons de voir et d'envisager la création.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Lun 19 Jan 2009 - 13:26

fred a écrit:
Alors alors ...
Déjà, tu aimes Truffaut et Chabrol, partie peu négligeable de la nouvelle vague, donc tu ne peux pas flinguer toute une génération en un seul mot. En parlant de la non-nouvelle vague, je désignais "le reste du monde" ; dans tous les arts, dans tous les genres et à toute les périodes de l'Histoire, des femmes et des hommes ont fait du bien ... et du moins bien ... Et pareil dans la nouvelle vague. On ne peut pas globaliser en un adjectif cinglant.
Je n'aime pas tout Godard, loin de là, mais A bout de souffle, Pierrot le Fou, Le Mépris sont des grands films et la mise en scène n'y a rien à envier au jeu des acteurs tant elle est précise, novatrice au niveau des cadrages, des plans de coupe, des plans séquences, de la narration très inspirée par la littérature, des astuces (le générique début du mépris récité en voix off dans le cadre d'une mise en abyme - une caméra fixe film un travelling avant qui suit une comédienne qui lit, suivie elle-même par un perchman), de l'utilisation de la musique et de l'introduction d'éléments autobiographiques. Godard a introduit un rythme nouveau de narration cinématographique.
J'aime également certains films de Rivette qui à sa manière sait utiliser la lenteur des décisions et la lourdeur des doutes de la vie. J'aime moins Rohmer ou Bresson (doit-on le mettre dans la nouvelle vague ?) pour le côté décalé du "jeu faux" des acteurs amateurs qui me choque. J'aime le travail de Louis Malle, certains films d'Agnès Varda et ceux que tu as cités, Chabrol (pas tout) et Truffaut (presque tout).
Et je défends ce cinéma qui a fait à lui seul bouger beaucoup de chose et modifié bien des façons de voir et d'envisager la création.
Hé bien...
Je n'aime pas la façon dont A bout de souffle a été mis en scène, Pierrot le fou, je ne peux pas critiquer, j'ai tenu 10 minutes. (Je m'étais fadé auparavant Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma... du même...) ça ne me sort pas par les yeux, ça m'indiffère. Alors, des amis plus âgés m'ont expliqué qu'à l'époque, ça avait apporté un souffle nouveau - peut-être mais moi je ne l'ai pas découvert à l'époque, j'ai connu la période où le cinéma français tournait le dos au film de genre et où on a fait cette partition film d'auteur/film grand public.
(Quant à dire on sort des studios, on fait jouer des acteurs qui ne sont pas des vedettes voire des non professionnels, on improvise - on a vu les limites de l'exercice.)
Et je n'ai pas aimé non plus Tirez sur le pianiste.
La mise en abyme, le montage, je sais que tu y es sensible, moi je veux d'abord qu'on me raconte une histoire, l'exercice de style pour la forme, ça m'intéresse après.

Quant à dire peut-on mettre untel et untel dans la Nouvelle vague ?
Déjà, je trouve que mettre Chabrol, Truffaut et Godard dans le même mouvement alors qu'ils sont très différents sous prétexte qu'ils écrivaient dans le même canard et cognaient sur Autan-Lara, c'est réducteur, mais bon, c'est cette génération.

Beaucoup de chose à dire, on se les dira de vive voix à l'occasion mais par sur le topic réservé à Davodeau, c'est hors sujet.
Et je n'aime pas la Nouvelle vague quand même.
Ni la Nouvelle BD.
Ni ce qu'on qualifie de "nouveau" en général.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: L'exercice de style n'empêche pas la narration   Lun 19 Jan 2009 - 14:20

Ben tu vois, ce qui est bien, c'est de développer un point de vue. Je suis venu te titiller un peu juste dans ce but, parce qu'on ne peut pas juger de manière lapidaire quelque chose qui représente énormément pour des milliers de personnes, qui a bouleversé tout un monde et influencé le cinéma contemporain.
Comme dit l'autre, les écrits restent et sont toujours plus définitifs que ce qui est dit. Alors les mots quand ils sont tracés peuvent heurter des sensibilités et ils sont à manier avec précaution. Et je ne pouvais pas ne pas réagir à un simple "chiant". Mais je reconnais toujours plein d'humour dans tes posts ; il est parfois bon de le souligner d'un smiley afin d'éviter toute équivoque Wink
Et pourquoi ne pas digresser sur le sujet Davodeau ? Il me semble que son approche de la bd n'est pas si éloignée que ça de la nouvelle vague, ni même de la nouvelle bd Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Lun 19 Jan 2009 - 16:33

fred a écrit:
Ben tu vois, ce qui est bien, c'est de développer un point de vue. Je suis venu te titiller un peu juste dans ce but, parce qu'on ne peut pas juger de manière lapidaire quelque chose qui représente énormément pour des milliers de personnes, qui a bouleversé tout un monde et influencé le cinéma contemporain.
"Je ne dit pas que ce n'est pas injuste, je dis ça soulage."
Citation :
Et je ne pouvais pas ne pas réagir à un simple "chiant".
C'est synthétique.
Citation :
Et pourquoi ne pas digresser sur le sujet Davodeau ? Il me semble que son approche de la bd n'est pas si éloignée que ça de la nouvelle vague, ni même de la nouvelle bd Very Happy
Parce que j'aime bien Davodeau.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2303
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Lun 19 Jan 2009 - 17:08

Je suis bien d'accord, mais c'est quoi la nouvelle BD alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2303
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Lun 14 Déc 2009 - 20:46

Pour ceux qui ne le savent pas, Davodeau à fait un blog spécial pour la réalisation du tome deux et devinez ? L'album est fini et il sortira le 12 mars cheers cheers

C'est LA et vous pourrez y voir la couv en exclusivité mondiale bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Quilotoa
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 36
Localisation : Loin
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Mar 9 Mar 2010 - 23:00

Lulu, lulu, lulu !!! La suiiiiiite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mullerman

avatar

Masculin Nombre de messages : 417
Age : 30
Localisation : Le YEP - Clermont Ferrand
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Jeu 11 Mar 2010 - 8:21

Purée, xavounet qui poste à 00:00 pile !

Et ton rythme de sommeil ?
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2303
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Mer 17 Mar 2010 - 22:38

Il y a une question très courante et parfois idiote, mais pas complètement, que l'on pose souvent à propos des livres. Jusqu'à aujourd'hui, personnellement, je n'avais pas de réponse. Mais ce soir, si on me le demande, je crois que je dirais que c'est Lulu que j'emmènerai avec moi ! Je pense, oui, que ce livre est, parmi toutes les merveilleuses bandes dessinées que j'ai pu lire, celui qui m'a le plus touché !
Pour moi, ce tome deux ne fait qu'un avec le tome un et je n'ai pas eu besoin de relire le premier pour continuer ma lecture. Il faut dire que je l'ai souvent feuilleté depuis sa sortie. J'ai suivi le blog de Davodeau, aussi...
C'est donc, tout empli de l'ambiance si particulière de ce récit que j'ai poursuivi ma lecture après ces seize mois de respiration. Je ne vais pas tout redire, le dessin, les couleurs, le découpage, les cadres, bref, tout se complète et s'ajoute merveilleusement pour donner cette magnifique histoire.
Les couleurs, chaudes et pas trop vives sont très prenantes, surtout avec ce dessin si fin, si subtil. On ne peut pas oublier les textes, aussi, puisqu'ils sont le moteur de la narration qui se base sur cet a priori remarquable du scénario : c'est une histoire racontée. Toute la construction du scénario par de là et c'est admirablement bien fait, comme par exemple, la fin qui est le début.... Tout s'enchaine et s'emboite parfaitement, on passe des conteurs aux acteurs, qui sont parfois les mêmes, sans s'en rendre compte mais ce n'est jamais gratuit. Chaque situation, comme chaque case, apporte sa pierre à l'édifice. Chaque personnage y met du sien, ce qui donne une profonde humanité à l'ensemble et c'est ce qui fait mouche et nous touche.
Il y a certaines planches qui sont absolument sublimes (p50 par exemple ou la 14, et les 9, 23, 38, 41, 52, 62, 67 entre autres....)

Pour moi, Davodeau n'a pas laissé de côté ces sujets sociaux dans ce livre, au contraire, car à travers l'histoire très personnelle de Lulu, il s'agit bien de parler de la place de la femme dans notre société, non ? Et l'angle choisi, ici, est tout à fait remarquable puisqu'il arrive à ne pas choquer notre conditionnement machiste.

Dans un de ces dernier message, à la veille de la sortie du livre, Davodeau nous souhaite une bonne lecture mais c'est bien plus qu'une simple lecture qu'il nous offre là.

Merci pour tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: j'aime   Jeu 18 Mar 2010 - 6:58




Oui, une histoire simple, au demeurant.
Une histoire de gens normaux, et des fois la vie normale peut s'accélérer et prendre des directions inattendues.
Un modèle de narration jonglant entre présent et passé avec une grande justesse dans le rythme, dans les dialogues.
Un dessin qui n'en met pas plein la vue mais qui se révèle d'une efficacité à toute épreuve.
Une bien belle bande dessinée.
La boucle est bouclée.


Un emboîtage regroupant les deux volumes est disponible :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Dim 4 Avr 2010 - 21:40

Un second tome empreint d'une émotion et d'une justesse qui vous toucheront au coeur.

Le dessin d'orfèvre d'Etienne Davodeau est maîtrisé dans chacune des cases. Le cadrage et les couleurs sont maîtrisés à merveille.
C'est un album merveilleux, sur lequel il n'y a rien à dire. Lisez le, sans vous posez de questions. Ce sera une plongée dans l'âme humaine, au coeur d'une histoire de gens simples.

Pour le plaisir de lire des bandes-dessinées qui resteront dans le temps comme exceptionnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Quilotoa
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 36
Localisation : Loin
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Mar 6 Avr 2010 - 14:42

J'ai détesté ce tome 2 !

Spoiler:
 
Pourtant j'adore cet auteur mais là... bof !

Heureusement, la vieille sauve ce tome 2 !

Edit : oups, désolé, j'avais pas spoilé...


Dernière édition par xasalja le Mer 7 Avr 2010 - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Mar 6 Avr 2010 - 18:01

Attention, spoiler !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2303
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Sam 10 Avr 2010 - 9:14

Mon cher Xasalja
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   Sam 10 Avr 2010 - 12:33

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lulu Femme Nue de Davodeau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lulu Femme Nue de Davodeau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lulu Femme Nue de Davodeau
» "Lulu femme nue" Scénario de Solveig Anspach & Jean-Luc Gaget d'après la bande dessinée d'Etienne Davodeau
» Davodeau, Etienne - Lulu femme nue - Intégrale
» Sheriff d'or 2008 - Vote final
» Lulu WANG (Chine/Pays-Bas)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: