AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 En même temps que la jeunesse d'Harambat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2452
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Ven 2 Déc 2011 - 13:15

Tue-Loup a écrit:




EN MÊME TEMPS QUE LA JEUNESSE de Jean Harambat chez ACTE SUD

Roman graphique passionnant sur la jeunesse d’un sportif de haut niveau.
Cet apprentissage de la vie à travers le rugby évite l ‘image d’Epinal que peut véhiculer ce sport ( un certain romantisme Viril )
L’auteur s’attarde plutôt sur les rencontres et sur les voyages qui lui ont permis de nourrir son parcours.
En nous racontant sa jeunesse passée entre la dualité de la dureté du rugby et un vrai goût pour la littérature, Jean Harambat nous donne un livre original et subtil.


Le dessin simple apporte une douceur et souligne efficacement l’atmosphère poétique qui se dégage constamment de cette BD.



_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire


Dernière édition par fabulous le Lun 19 Déc 2011 - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Ven 2 Déc 2011 - 13:22

J'aime beaucoup le dessin de Jean Harambat et je lorgne sur ce titre depuis sa sortie seul le thème principal m'avait retenue. Oui, je l'avoue, le rugby et moi, ça fait deux !
Je suis donc très content de pouvoir le découvrir dans la sélection !

Très bonne initiative, mon cher Tue-loup ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2610
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Ven 2 Déc 2011 - 17:51

J'avais lu de larges extraits de cet album dans le magazine de l’Équipe pendant la coupe du monde , mais ces quelques pages hebdomadaires , entrecoupés par les pubs , et un format très éloigné de celui de la bande dessinée n'avaient pas suscités chez moi beaucoup intérêt , en bon amateur de sport , j'espère que je saurai plus apprécier cette fois ci Wink .
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Sam 3 Déc 2011 - 14:27

Shocked ça veut dire que je vais lire une BD sur le rugby ?????? affraid

que la vie est imprévisible, parfois... albino
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Sam 10 Déc 2011 - 9:50

Ha bin oui, ça voulait bien dire ça, dites donc !

Je ... Comment dire... Moi aussi j'aime beaucoup le dessin, et je pensais que ça me sauverait du naufrage mais même pas. Chuis désolée, mais pour quelqu'un qui n'y connaît rien (mais alors rien du tout, hein !) en rugby, la lecture est complètement hermétique. C'est bien simple, on dirait du Blutch !

Et cette lecture en diagonale en sautant tous les passages de jeu avec la baballe (parce que non vraiment c'est pas p'ssib !) ne me donne même pas, dans l'absolu, le droit de donner mon avis ici !

J'attends donc avec intérêt, mais sur le banc de touche, l'avis des ovaliens...
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Dim 11 Déc 2011 - 18:33

- Non, tu vois, l’rugby, c’est quand même un sport à part. Un sport où on réfléchit un peu plus qu’au foot. Le gars, i cite Hemingway, dès le départ… le titre, c’est vraiment trop la classe.
- Ouais ! T’as raison ! Mais Hemingway, il aimait beaucoup les femmes et dans ton bouquin, là, il est surtout question d’amitiés viriles. Comme femme, on voit de vieilles prostitués et une qui fait le déplacement, au dernier match…
- Ouais mais l’ rugby, c’est une histoire d’amitié entre mecs. Les troisièmes mi-temps, bière et whisky dans les bars interlopes où on soigne les plaies du match. Des vrais moments de bonheur partagés, avec les copains. Trop l’éclate, quand tu rejoues les touches ou les mêlées sur les places publiques.
- ben heureusement qu’ils les jouent et qu’ils les rejouent et qu’ils les répètent les touches et les mêlées parce que les combinaisons, les schémas de jeu, ben… quand t’as juste un peu jouer à la pétanque, t’y comprends rien…
- Normal, le rugby, c’est un sport qui s’apprivoise pas comme ça. Y’a la beauté du geste mais aussi la complexité des règles qui forcent l’intelligence du supporter…
- Ah ouais, comme ceux qu’on voit le visage peint en bleu et jaune dès que le mois de juin arrive ?
- Non, là, t’es vraiment de mauvaise foi…Tu sais pas c’que c’est l’amour du maillot… Moi, tu vois, regarder la ligne d’horizon entre les poteaux ou regarder les corps en mouvement, ça m’suffit… y’a une esthétique du rugby, tu peux pas l’nier… … T’es pas ému ?
- Surtout quand y sont bien en tas, les uns sur les autres…
- J’arriverai pas à te convaincre. Mais tu sais, j’en connais des rugbymen, c’est pas des idiots : y’a des poètes ! Tu connais, Herrero ? C’est un poète, Herrero ! Il a même fait des livres…Et puis, y’en a, i lisent plein de livres, et des compliqués ! Du Borges, par exemple… C’est bien non, de lire du Borges ?
- Ah bon, tu déconnes ? J’croyais qu’ les sportifs, i z’étaient à peine capables d’ouvrir une bande dessinée…
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Mer 14 Déc 2011 - 9:01

que rajouter...
c'est vrai que j'imagine que ça peut paraître obscur si on n'a pas chaussé de crampons pour se jeter gaiement dans la boue.
De toute façon, que ce soit obscur ou non, c'est bien vide et inintéressant : pourquoi ces schémas de jeu intordables ? Difficile de se créer un personnage tant son parcours est heurté et flou, tant on a du mal à saisir qui est qui, quels liens les unit... Les meilleurs chapitres étant les plus courts, ça en dit long sur l'intérêt que peut susciter l'album...
Et c'est pas très beau (mais là, vu que j'ai trouvé les 4 albums du mois assez moches, ça doit venir de moi non ?)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Mer 14 Déc 2011 - 9:03

naphtalene a écrit:
C'est bien simple, on dirait du Blutch !

il me semble qu'on en est assez loin graphiquement, et en terme de mise en page.
(narrativement aussi soit dit en passant)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2610
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Dim 18 Déc 2011 - 11:31

Bon précisons d'abord que j'aime beaucoup le sport et particulièrement le rugby et que je pense en toute modestie connaître quelques principes du jeu mais aussi l'esprit qui gravite autour de ce sport (j'ai essuyé quelques 3ème mi-temps mémorables avec mes anciens camarades d’université).
Alors quand la BD s'intéresse au rugby , une année de coupe du monde , j'aurai du largement trouvé mon bonheur , rien de cela malheureusement , la faute à qui , la faute à quoi ? Peut-être trop technique pour les ignorants de ce sport et finalement assez peu développé pour les spécialistes , je pense que l'auteur a raté les deux cibles. Il a également privilégié toutes les rencontres faites , mais là aussi à trop vouloir raconter , on ne retient finalement pas grand-chose et l'esprit rugby n'est que survolé.

Le fil conducteur autour des combinaisons techniques était une bonne idée , il devient vite pénible avec des explications multiples où le connaisseur se sentira pris pour un jambon de Bayonne , quand au novice , il déposera les armes au pied du bouclier.
Ma seule satisfaction restera que le rugby argentin a une grande place dans ce album et c'est une belle initiative , intéressant aussi de voir qu'au Brésil , on y joue un peu.
Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 35
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Dim 18 Déc 2011 - 18:26

En effet, on ne voit pas trop ou l'auteur va...
C'est brouillon...et en effet indigeste quand on ne connait pas les règles du rugby
J'l'ai connais pas...
Le dessin et les couleurs sont assez chouettes par contre!
Mais comme naphtalène...ça ne m'a pas sauvé du naufrage...
Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Lun 19 Déc 2011 - 13:55

Bon...ayant fait du rugby plusieurs années, suivant régulièrement ce sport, effectivement je ne suis pas perdu lorsque l'on me parle de redoublée, de passe croisée, de petit côté ou de départ ou ras de la mêlée..

Au delà de ça...c'est un peu décousu en effet, on s'y perd un peu, on va d'un lieu à l'autre, ça survole de rencontre en rencontre...ouais...au final on en retient pas grand chose...

Du coup pas grand chose à développer de plus que ce que dit Can entre autre, le dessin étant ce qui retient le plus l'attention, dans une histoire survolée que l'on survole...

Ce ne sera pas mon shériff du mois.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Lun 19 Déc 2011 - 17:58

eraserhead a écrit:
naphtalene a écrit:
C'est bien simple, on dirait du Blutch !

il me semble qu'on en est assez loin graphiquement, et en terme de mise en page.
(narrativement aussi soit dit en passant)

nooooooon sans blague ? Shocked

c'était une blagounette Wink , mon cher eraserhead, j'ai de la neige chez moi mais pas jusqu'aux yeux !! Je faisais référence à pour en finir avec le cinema, dont la lecture m'avait aussi laissée sur le banc de touche...
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Lun 19 Déc 2011 - 20:07

monkey gargll ! je m'en doutais !
Wink
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Mer 21 Déc 2011 - 18:03

J'aime beaucoup le dessin de Jean Harambat. J'aime aussi sa façon de raconter les histoires et la bonne surprise vient de l'itinéraire plutôt incroyable
qu'il nous relate ici. Ce qui est dommage, c'est que tout est noyé dans les termes techniques du rugby. Peut-être certains y trouveront leur compte, moi, ça m'a perdu. Dommage, vraiment dommage, on a pourtant sous les yeux une belle aventure, un joli parcours, une belle action mais l'essai n'est pas transformé !
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Lun 26 Déc 2011 - 21:24

Me suis complètement perdu dans la lecture de ce titre, au point que je me suis forcé à mi-parcours à le terminer... Désolé... Rolling Eyes
C'est pas faute d'aimer le rugby et ce style de dessin... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: la parole est à la défense   Jeu 29 Déc 2011 - 7:59

Ceux qui pratiquent ou ont pratiqué un sport vous le dirons : les images vous reviennent et vous restent par instantanés, comme autant de photographies. Une action, par exemple, pas forcément d'éclat. Ou alors un paysage, un point de vue, pour les sports nature. Le cerveau s'arrange toujours pour ne retenir que des bribes du passé ; il n'imprime pas du tout de façon cohérente.
C'est avec ce cerveau-là qu'Harambat construit les clichés de sa carrière amateur de joueur de rugby, qu'il livre au lecteur bruts de décoffrage. J'ai vu le long des chapitres de la poésie, de l'humour, et beaucoup d'humanité. Les sports collectifs sont une école de vie et Harambat se fait l'écho de cette réalité. Les voyages ont la part belle, loin du catalogue d'images touristiques, près de l'humain, même en short et avec un numéro dans le dos.
Vous n'avez pas été sensible à cette manière de pénétrer un univers par l'entremise d'un album souvenir. Pour ma part, j'ai apprécié l'élégance du texte et la spontanéité du trait, très juste dans l'attitude des joueurs. Je crois même que tout le rugby est résumé dans ces pages. Encore une fois, nul besoin d'intrigue quand il s'agit de parler de la vie, tout ce qui compte c'est la manière, c'est le geste. Polina n'en est-il pas le parfait exemple ? Ici, on retrouve la même intention. Que reproche-t-on à ce livre finalement ? De parler rugby ? Le rugby, c'est le cadre. Au-delà de ça, il y a la vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Jeu 29 Déc 2011 - 9:01

fred a écrit:
Que reproche-t-on à ce livre finalement ?

c'est laborieux, parce que ça ne raconte pas grand'chose, je veux dire par là qu'il n'y a pas non plus de personnages. Du coup, les longs chapitres sont très longs. Dans les pages qui parlent de rugby (les en-tête de chapitre, là tu ne peux pas dire que ça parle de la vie, ou tout du moins, pas de prime abord), il y a une sorte d'ésotérisme creux, de volonté de montrer que le rugby est 'tout'. Et ça, ça ne marche pas, ça ne convainc pas (et j'y vois une certaine prétention d'un 'groupe' à être le centre d'un monde dans lequel il n'y a que lui, aucune prise sur le monde plus largement)

En plus, graphiquement, avec mon goût sans doute altéré par les excès du mois de décembre, je trouve que ça n'est pas franchement réussi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: remontée de la défense en open-up   Jeu 29 Déc 2011 - 10:07

Il y a Jean, avec ses yeux de Spirou ou Philémon, autour de qui tout tourne. Ce n'est pas la première autobiographie qu'il vous ait été donné de lire. Les bandes dessinées dans lesquelles l'auteur s'exhibe ne manquent pas, ces dernières années. Ici, il se met en scène dans le cadre de sa passion ; il propose une vision du monde à travers les joies et les rencontres que son sport a pu lui procurer ; il soumet un "carnet de voyage" sans aucune prétention, non non, si ce n'est celle d'apporter un peu de bonheur avec cette parabole du rugby, une vision du groupe, ce qu'un travail solitaire et dénué de tout jugement comme celui de Chavouet, par exemple, ne réussit pas.
Et au contraire de toi, Eraser, je considère les chapitres tactiques comme une illustration parfaite des rapports humains, dans toute leur complexité. Et le texte d'Hemingway cité en exergue est sompteux…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Ven 30 Déc 2011 - 18:26

fred a écrit:
Que reproche-t-on à ce livre finalement ? De parler rugby ? Au-delà de ça, il y a la vie.


Je crois que tu poses la bonne question, en tout cas je te remercie FRED de si bien défendre le livre de Harambat.

Moi, je ne comprends pas pourquoi le rugby vous pose un tel problème. En même tant que la jeunesse est avant tout une BD sur la jeunesse qui s'enfuit, sur les rencontres que nous propose la vie et en aucun cas un plaidoyer pour le rugby.

Je ne pense pas que vous soyez des amateurs de la violence conjugale ou des Fans de la guerre des gangs ... pourtant vous avez bien su appréhender les autres ouvrages de ce mois …

Peut-être que je vous fais un « mauvais procès d’intentions » mais plusieurs de vos propos mettent clairement en avant une certaine réticence à l’égard de ce sport.

L’auteur ne dit pas que le rugby est tout et il n’y a chez lui aucune prétention, il me semble qu’il fait plutôt preuve de beaucoup de retenue et qu’il nous compte ses souvenirs de sportif de haut niveau avec une grande modestie.

L’interprétation des en-têtes de chapitre semble être le point sensible pour certains Sheriffs ( trop techniques, métaphore de la vie ?, qu’est que ça fait là ?, on n’y comprend rien … )
Je vous en donne mon explication, elle faut ce qu’elle faut !!!
Tout joueur d’un certain niveau doit connaître de nombreuses combinaisons et par tradition (au départ pour tromper l’adversaire) on leur donne un nom (la même combinaison n’aura pas le même nom à l’ASM qu’à Toulouse …)
Les joueurs les notent dans un petit carnet et la veille des matchs, ils révisent car pour qu’elles fonctionnent, il faut tous être à l’unisson et que chacun sache parfaitement son rôle !
Quand ils raccrochent les crampons souvent ils gardent le petit carnet comme un objet source de nostalgie.
Harambat se plonge dans son carnet mais pas pour nous expliquer les schémas tactiques mais pour nous faire partager les souvenirs que cela lui évoque.
Son carnet devient le support d’un voyage dans lequel on ressent une grande liberté narrative et (en tout cas pour moi) une certaine forme de poésie et de mélancolie.

Bien sûr ce n’est pas la Bd « du siècle de la semaine », mais pour moi elle avait toute sa place dans nos sélections.
Jean Harambat nous propose un vrai travail d’auteur, un regard assez original, après on adhère ou pas, mais c’est incomparable avec SHERMAN !!! (ou alors j’y comprends plus rien)
Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Sam 31 Déc 2011 - 10:30

J'ai l'impression que ce livre a été écrit pour être diffusé par tranche dans la presse spécialisée pendant la coupe du monde, tant je le trouve décousu et du domaine de l’anecdotique. J'avais d'ailleurs lu le chapitre sur Otro intitulé "Guingo" dans Rugbymag je crois et je m'étais dit qu'il fallait que j'achète "En même temps que la jeunesse", car j'avais beaucoup apprécié cette lecture isolée...
Il faut peut-être le lire ainsi, un petit chapitre chaque jour, pour bien s'imprégner de l'esprit qu'à voulu faire passer l'auteur à ce moment là, sans chercher de liant, d'histoire, de scénario, d'enchaînement ou que sais-je encore ?

Je dois bien avouer que mon enthousiasme de départ n'a pas résisté à la lecture "d'une traite" et je me suis dit, que si moi je n'y trouve pas mon compte, le profane sera obligatoirement plus que largué. Du coup je ne suis pas surpris de lire les contributions du jury sur cette œuvre.
Tout ce qu'il raconte "me parle" pourtant forcément puisque je suis né rugbyman : dans le ventre de ma mère, dans le landau, mes 1ers pas autour des terrains tous les dimanches pour voir jouer mon père, ma 1ère licence 2 ans avant la naissance d'Harambat dès que j'ai eu l'âge requis et toujours licencié aujourd'hui.
Je connais chacune des combis qu'il relatent (sous un autre nom de code bien sûr) et elles me ramènent à mes propres souvenirs de joueur, par petites anecdotes. Jusqu'à la bagarre générale qui était également codifiée à une époque où l'intimidation avait plus d'importance qu'aujourd'hui et qu'elle était déclenchée au détour d'une mêlée à l'annonce de "Waterloo" à Montferrand ou "Pamplemousse" à Issoire, par exemple...
La 130 000 que j'appelais 132 pour l'inversion 13 - 12, la Finta Salto baptisée Mauresque en cadet à l'époque de nos 1ers Ricards mélangés au sirop d'orgeat (il y a longtemps que j'ai banni l'orgeat de mes Ricards !!!) etc...

Plus encore, comme l'auteur je jouais 12 en poste de prédilection, puis comme lui je fus écarté un temps sur l’aile pour que des joueurs plus étoffés physiquement passent au centre avant de revenir en 12 lorsque les entraîneurs en avait marre des "coffres à ballons".
Cerise sur le gâteau, Harambat licencié au PUC en 97 sous l'ère Herrero (voir chapitre "Charlety"), il a sans doute joué avec un pote à moi, pilier de son état, Salvatore de son prénom (ça ne s'invente pas), très bon chanteur et bon camarade. D'abord rencontré comme adversaire lorsqu'il jouait au Stade Français, un pilier de moins de 100 kg avec qui j'ai joué en groupe B (ancêtre de fédérale 1) et qui ne reculait jamais, tout au mental, à une époque où toutes les mêlées étaient poussées, sans le coaching qu'il y a aujourd'hui.

Donc, oui, cette BD me parle au plus profond de ce que je suis, et pourtant je n'y ai pas trouvé mon compte.
J'aurais aimé en savoir plus sur ces rencontres que nous ne faisons que survoler, j'aurais voulu savoir comment il s'est retrouvé dans tant de clubs différents, aux 4 coins du monde, en si peu de temps, dans quelle circonstance il a joué avec ses frères jusqu'au Botswana ? Sortir un peu de l’anecdotique pour entrer d'avantage dans son histoire.

Pour l'apprécier sous un autre angle, je vais le relire par petites touches, me laisser emporter par ses souvenirs qui se mêleront à mes propres expériences, car au bout du compte entre gens d'ovalie, nous ne pouvons que nous entendre à défaut de nous comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   Lun 2 Jan 2012 - 18:39

Tue-Loup a écrit:
Moi, je ne comprends pas pourquoi le rugby vous pose un tel problème. (...) plusieurs de vos propos mettent clairement en avant une certaine réticence à l’égard de ce sport.

Entendons-nous bien ! Je n'ai rien contre le rugby ni ses pratiquants, c'est juste un total manque d'intérêt pour ce sport (tout comme le foot, ou tout plein d'autres d'ailleurs, à la réflexion...) qui rend la lecture pénible voire inaccessible. Aucune hostilité, juste une looooongue distance jusqu'au le terrain de jeu, que le narrateur n'a pas réussi à me faire franchir, même en empruntant le canal (dessiné) que je préfère !

Ceci dit, tes explications sur les petits carnets ousqu'on note les combinaisons sont bienvenues ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En même temps que la jeunesse d'Harambat   

Revenir en haut Aller en bas
 
En même temps que la jeunesse d'Harambat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En même temps que la jeunesse d'Harambat
» [Nesbo, Jo] La baignoire à remonter le temps (jeunesse)
» le temps precis....
» Figé dans le temps
» Combien de livres lisez-vous en même temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: