AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour en finir avec le cinéma de Blutch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Ven 30 Sep 2011 - 14:46




Voici un livre qui va susciter la controverse. Parce que Blutch jette en pâture ses références, sans glossaire ni autre lexique, et que c'est à chacun de faire avec. Dans un style très blutchien (fellinien ?) où se côtoient violence, humour, poésie, fantasme et onirisme, Pour en finir avec le cinéma met en scène les controverses que l'auteur entretient principalement avec lui-même (même si des femmes plus ou moins réelles viennent à polémiquer avec lui). C'est un long métrage, ou plutôt une succession de courts, où la nostalgie d'un cinéma aujourd'hui révolu ressemble parfois au dégoût de soi-même, quand on voit ce qu'on espérait et ce qu'il est advenu. L'hommage est appuyé, aux acteurs tels Newman, Lancaster, Guitry, Piccoli, beaucoup de seconds rôles obscurs des westerns hollywoodiens ; aux auteurs comme Welles, Visconti ou Godard (qui figure dans une très belle scène de pisciculture suisse !). Mais était-ce le bonheur pour autant ? Le cinéma n'est-il pas une poubelle, un dépotoir, un milieu débile où l'on trouve huit crétins sur dix ?
L'écriture des dialogues est flamboyante, sans doute une des plus belles partitions de Blutch depuis longtemps (mais depuis combien de temps n'avait-il pas fait de bande dessinée ?) Les textes sont drôles, incisifs, cajoleurs ou moqueurs (y compris avec lui-même) ; des coups d'épée.
Alors on dira ce qu'on voudra, certains ne comprendront pas, d'autres ne voudront pas comprendre et certains autres encore s'en tartineront le coquillard. Toujours reste-t-il que Blutch est un des plus grands dessinateurs du monde.











Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Ven 30 Sep 2011 - 18:37

fred a écrit:
Voici un livre qui va susciter la controverse

ouais !! on aime bien ça la controverse ! Wink
on va être obligé de le lire ?
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2289
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Ven 30 Sep 2011 - 21:50

eraserhead a écrit:
on va être obligé de le lire ?

J'en ai bien peur !



Vous disiez quoi à propos de la controverse ?
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Sam 8 Oct 2011 - 9:58

Pas de controverse voyons. Blutch est un des plus grand.
C'est magnifique, tant graphiquement qu'au niveau de l'écriture.
Je rejoins complètement Fred sur la qualité des dialogues.
Les débats schizophrènes sont un vrai délice.
On voyage avec Blutch, d'une scène à l'autre, d'un film à l'autre.

ps : je n'ai pratiquement rien compris sinon, mais qu'il est bon de lire Blutch !

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: je me couche   Dim 9 Oct 2011 - 14:05

fabulous a écrit:


ps : je n'ai pratiquement rien compris sinon, mais qu'il est bon de lire Blutch !

Effectivement , la performance graphique est magistrale , l'écriture très fine mais quand on n'est pas un cinéphile , c'est vraiment difficile d'apprécier silent.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Dim 9 Oct 2011 - 14:21

moi non plus, je n'ai pas tout compris, mais j'aime effectivement me laisser porter par Blutch, comme dans le cauchemar de Vitesse Moderne, ici, dans une sorte de rêve cinéphile : ou comment les images de cinéma marquent la mémoire visuelle d'une civilisation, et permettent à elles seules un parcours de l'une à l'autre, générant ainsi, par leur seule force, une nouvelle fiction.
Certains passages (autour de King Kong, de Extase...) m'ont fait penser à ce que Godard avait fait dans Histoire(s) du cinéma.

Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 36
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Dim 9 Oct 2011 - 18:24

Ouille, aïe, ouille, aïe !!! Shocked
Double claque :
- absolument bien dessiné (rien à dire!!!)
- absolument rien compris (ou presque!!!)
Bref, aime-t-il le cinéma ? L'a-t-il vraiment aimé ? Est-il maso ? Est-il nostalgique d'une certaine époque ? Vit-il dans le passé ? Et les femmes dans tout ça ? cyclops
Deux solutions :
- soit je laisse couler tranquillement ma chaude sensation de lecture pour mieux la comprendre ou pas
- soit je pousse le bouchon à analyser les différentes critiques/impressions de chacun et des médias pour mieux le saisir
Il est assez tard. Je vais me reposer... Sleep
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1744
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Lun 17 Oct 2011 - 20:32

Des sentiments mêlés : frustration et admiration.
Le dessin de Blutch et son écriture sont vraiment ceux d'un des tout meilleurs auteurs actuels.
Quelques planches restent pour moi très énigmatiques. Peu d'éléments pour me répérer dans la vie de Visconti, par exemple ou dans les pages consacrées à Godard. En revanche des souvenirs vifs de cinéma qui s'activent à la vue de Rita Hayworth, Marylin, Anita Ekberg, Brigitte Bardot ou Lauren Bacall et pour le "temps où toutes les femmes s'appelaient hélène", je signe de cette magnifique chanson par la plus belle de toutes :
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2289
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Mar 25 Oct 2011 - 19:00

Décidément, j'ai un problème avec Blutch ! Je n'y comprend absolument rien. A tel point que ça me gâche même le plaisir de parcourir son excellent dessin. Non, vraiment, ça ne passe pas. Il faudra que l'on m'explique. Et puis, non, je crois que ce n'est même pas la peine. On accroche ou on accroche pas mais ça ne s'explique pas sinon c'est perdu d'avance, non ?
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Mer 26 Oct 2011 - 8:13

Joco a écrit:
On accroche ou on accroche pas mais ça ne s'explique pas sinon c'est perdu d'avance, non ?

on dit la même chose de la bande dessinée en général (et de moult autres choses), je crois que tout s'apprend, un média, un dessin.
Après on aime ou on n'aime pas, ceci est une histoire.
Bon ça n'engage que moi.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Jeu 27 Oct 2011 - 19:23

silent Voilà voilà voilà... Je rejoins en sautillant le clan des "j'ai rien compris mais qu'est-ce qu'il dessine bien!"

Ouimaisnonmaislàquandmême... Ca me rassure un peu de voir que même nos cinéphiles avertis gardent une petite perplexité.

Je suis d'accord pour le "laisser porter" en lecture, c'est comme ça que je fonctionne et c'est dans cette approche que je trouve un grand plaisir, encore faut-il que l'auteur ait envie de porter son lecteur, de l'accompagner et le guider dans son imaginaire. Là j'ai l'impression qu'il me laisse dans une pièce vide sur une chaise incofortable avec le bouquin dans les mains et qu'il part en claquant la porte. Certes il se fait plaisir, mais... et les autres ? Le dessin, si excellent soit-il, ne (me) suffit pas.

Je reste donc, désolée, perchée sur le toit d'en face en compagnie des hueurs de cinéphiles !

ha si, j'aime bien la quatrième de couv'...
Revenir en haut Aller en bas
Colonel Sponsz
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 847
Age : 115
Localisation : Bordurie
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Jeu 27 Oct 2011 - 19:58

Pas plus malin qu'un autre, je reconnais n'avoir pas forcement saisi toutes les allusions ni identifié tous les films évoqués, mais de là à n'avoir rien compris, il y a quand-même une marge. Parce que Blutch ne parle tout de même pas ici que de cinéma. Il y est question aussi beaucoup du vieillissement, de comment les hommes se voient et se donnent à voir, et de comment ils voient et montrent les femmes aussi, choses pour lesquelles on n'a pas nécessairement besoin d'une culture immense ou d'une perspicacité particulière pour comprendre et apprécier le propos.

Et c'est sacrément beau.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2289
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Jeu 27 Oct 2011 - 21:30

Ah ! Mais non, il ne s'agit pas des références même si j'en ai saisies quelques unes, là n'est pas mon soucis. Ce à quoi je n'ai rien compris (et j'insiste sur la formulation !) c'est le propos même de l'auteur. Que veut-il nous dire ? Dans quelle voie souhaite-t-il nous guider ? Rien, zéro, nada ! Ça ne me parle pas. Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Colonel Sponsz
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 847
Age : 115
Localisation : Bordurie
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Jeu 27 Oct 2011 - 22:01

Je me permet d'insister aussi, mais je ne comprend pas qu'on n'y comprenne rien. Car à mon sens ce qui est proprement cryptique dans cette BD, ce sont le plus souvent les références cinématographiques, et c'est loin d'être l'essentiel. Il y a quand même un certain nombre de thèmes (généralement le doute, sur le vieillissement, sur la virilité, sur ce que les gens qui font mine de lire les Cahiers appellent l'impureté ontologique du cinéma) qui sont développés de façon tout ce qu'il y a de plus explicite dans les discours de l'auteur et les nombreuses citations. Je veux bien admettre que tu ne sois pas d'accord ou pas intéressé, ou que tu trouves ce qu'il dit plus ou moins creux ou idiot, mais ça n'est pas impénétrable.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2289
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Jeu 27 Oct 2011 - 22:09

En fait, tu as raison, ce qu'il a à me dire ne doit pas m’intéresser. Ou plus exactement la façon dont il le fait n'arrive pas à m'intéresser. Toutes les thématiques que tu cites, je ne les ai même pas vues. Par contre, en aucun cas je pense que ce peut être creux ou idiot, au contraire et je ressent une certaine frustration de ne pas accéder à tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Sam 29 Oct 2011 - 12:01

Bien sûr que les thèmes sont compréhensibles (le temps qui file, l'exposition publique, l'oubli, et l'affaissement généralisé du corps), il n'en reste pas moins que l'enrobage est (volontairement?) dissuasif et que le laisser-porter n'a pas du tout fonctionné. Joco se demande dans quelle voie l'auteur souhaite nous guider... je ne suis pas sûre qu'il ait voulu guider quelqu'un, j'ai plus l'impression qu'il se promène tout seul avec ses phantasmes.
Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Dim 30 Oct 2011 - 8:21

Trop hermétique pour me plaire. Je me suis même ennuyé.
Pourtant je n'ai pas rien compris, mais il y a trop de clés que je n'ai pas trouvé rendant ma lecture décousue.
Frustrant, c'est le mot qui me vient au final, surtout que je plébiscite le dessin, comme la plupart de ceux qui ont déposé leur contribution ici avant moi.
Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 35
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Dim 30 Oct 2011 - 16:45

Je suis plutôt d'accord avec le colonel
J'ai laissé tomber les references qui m'echappaient pour me laisser porter par l'ambiance et le coté un peu "godard" de la naration. je n'ai pas rien compris, plein de choses sont dites même si beaucoup restent obscures
Le dessin est desarmant.
Bon ben ok, c'est un des meilleurs dessinateur du monde, ça c'est certain!
Je n'ai pas été renversé par cette bd, pourtant j'ai été séduite.
Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
CHoCo

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 29
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   Mer 30 Nov 2011 - 17:12

Disons-le franchement, je n'ai strictement rien compris !!
Où ça veut en venir ?
Il y a un mélange de pas mal de thèmes qui me parlent d'habitude mais là... je suis complètement désarmé, comme devant un gâteau au chocolat dont je serais encore en train de chercher le goût du chocolat !
Quelques références m'ont parlé, mais alors vraiment quelques...
Malgré les délires intérieurs schizo qui sont retranscrits avec une réalité assez saisissante, le reste m'a paru tellement loin !
Même les superbes dessins n'ont pas réussi à enlever cette sensation de lourdeur, de gêne.
J'avoue m'être forcé à le lire jusqu'à la toute fin...

Cela relève-t'il d'un énorme manque niveau culturel personnel ? (Ce que je reconnais tout à fait)
Ou alors d'un degré de maturité que je n'ai pas encore atteint ?

J'aime pas ne pas comprendre, va me falloir un peu de temps pour évoluer et apprendre à lire ce genre d'ouvrage et d'auteur, mais c'est un défi !

A relire dans quelques années donc...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour en finir avec le cinéma de Blutch   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour en finir avec le cinéma de Blutch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Antonin Artaud - Pour en finir avec le jugement de Dieu
» Pour en finir avec le cinéma de Blutch
» pour en finir avec le Moyen-Âge
» Pour en finir avec les "Polonaises"
» Un mot pour définir Harry Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: