AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Plumes d'Ayroles et Baraou

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4843
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Mer 29 Sep 2010 - 19:28




Les Plumes n’en ont pas dans le derrière.
Les Plumes ne sont pas en représentation, elles sont.
Elles font de la vie un roman, et vice versa.
Les Plumes, ces écrivains...

Malard la star. Inscht la fontaine. Greul l’intransigeant. Alpodraco le tombeur de ces dames. Le Jase Band au grand complet. Le quarteron noble d’un « certain milieu littéraire » où la qualité est de mise, à tous les niveaux. La conversation requiert une exigence qui n’a d’égale que celle de l’écrit. Malheureux celui qui faiblira à un concours de comparaisons ou une bataille d’épithètes , honte à celui qui utilisera une plaisanterie comme running gag. C’est du haut niveau. Et on ne peut pas se mélanger aux autres aussi facilement que ça. Quand le « bar des amis » menace de fermer, quel autre endroit pourrait faire office de quartier général à nos précieuses ridicules ? Qui est digne de les accueillir ? Eux et leur escadron de personnages...

Les Plumes ont la chance de compter sur celle d’Anne Baraou. D’album en album, elle confirme qu’elle est une une grande dialoguiste et l’humour caustique et discret (double épithète) dont elle fait preuve tout au long des onze séquences du livre est la partie apparante d’une totale maîtrise littéraire. C’est enlevé, rythmé, cynique à souhait. Les tournures prêtées aux Plumes rivalisent de finesse, de méchanceté et d’à-propos. Passés dans la cornue de François Ayroles où s’abritent déjà élégance (superbe lettrage) et sobriété, les mots d’Anne se subliment jusqu’à atteindre la dimension d’une grande bande dessinée.







Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1823
Age : 47
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Mer 29 Sep 2010 - 20:18

Pas si ridicules que ça les auteurs... L'anti-intellectualisme est une posture souvent facile et le livre évite cet écueil avec beaucoup de classe. Là où il aurait été aisé de nous présenter ces auteurs comme d'affreux prétentieux, Baraou et Ayrolles nous dressent des portraits d'hommes, tantôt désespérés, tantôt agaçants mais toujours fragiles.
Il faut plusieurs lectures pour apprécier tout le sel des situations et des dialogues où pas un mot ne manque. De la vrai littérature, quoi. Quant aux dessins de François Ayrolles, il sont comme d'habitude parfaits. On n'oubliera pas de sitôt la coupe de cheveux d'Inscht, les lunettes de Greul, les joues creuses de Malard ou le bouc d'Alpodraco !
On aura pas besoin non plus d'attendre le second tome pour en faire un des nos favoris à venir !
J'ai adoré !
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 59
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Mer 29 Sep 2010 - 21:26

Si celui là est dans la sélection ce ne sera même pas la peine de voter
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1823
Age : 47
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Jeu 30 Sep 2010 - 14:32

C'est à dire ???????????????????????????????????????????????????????
Revenir en haut Aller en bas
fufman
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 40
Localisation : clermont-ferrand
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Dim 3 Oct 2010 - 10:17

Chroniqué dans les inrocks cette B.D. il me semble.....

Bon je vais essayer d'éviter la polémique cette fois ci....

A mes yeux je dis bien à mes yeux, ça ma emmerder d'une force comme aucune B.D ne m'avait encore emmerdé jusqu'alors affraid

j'ai même pas de mot pour évoquer l'ennui et le désespoir que cela à engendré en moi donc du cou je reprends cette phrase de Pascal qui à l'origine était destiné à Descartes : "Inutile et incertain" oui j'aime beaucoup cette phrase scratch
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1823
Age : 47
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Dim 3 Oct 2010 - 11:35

Chroniqué dans les inrocks... et dans Télérama où la critique est dithyrambique ! Une bonne raison pour jeter le livre aux orties ?
Revenir en haut Aller en bas
fufman
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 40
Localisation : clermont-ferrand
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Lun 4 Oct 2010 - 8:52

ah non je ne me suis pas ennuyer en lisant ce livre suite aux chroniques dithyrambique mais simplement je me suis ennuyé tout court trop de blabla tue le propos du livre il a fallu que j'attende la 78éme page (quant même) pour trouver non de l'emmerdement profond mais simplement de l'ennui Sleep c'est pour dire.

La notification du fait que cet ouvrage était chroniqué dans les inrocks était simplement une simple boutade destiné à te faire sourire ami superphane bounce
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4843
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Ce livre s'apprécie mieux avec deux lectures   Mer 6 Oct 2010 - 19:29

Même les pages de garde sont remplies de bons mots, justes, pince-sans-rire et pleins d'autodérision I love you




Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 1047
Age : 46
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Ven 8 Oct 2010 - 11:38

cheers
Comme c'est réjouissant !! Enlevé, drôle, très drôle ! J'avais de vilains a priori (Ayroles m'ayant parfois... disons déroutée) mais ils se sont émiettés dès la première page... des dialogues de haut vol et le dessin irréprochable qui va avec.
Et qu'il fut savoureux de comparer les autosatisfecit malicieux de la quatrieme de couv' avec les vraies critiques presse mises en avant dans Cleo par Fred Bernard ! Very Happy

Pour n'utiliser qu'un épithète (plus, ce serait d'un commun...) : brillant !!

houlàlà qu'il va être difficile de choisir ce mois-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1823
Age : 47
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Ven 8 Oct 2010 - 16:12

Je le redis sans ambages : Ayrolles et Baraou écrasent de leur classe cette séléction. Je crois que je vais pouvoir relire le livre de nombreuses fois pour saisir toute la subtilité, la finesse des dialogues et des situations. C'est l'anti-manga (attention, il y a d'excellents mangas, me faites pas dire ce que j'ai pas dit !) : il faut s'arrêter longtemps sur chaque page, sur chaque phrase. Pourtant la lecture reste fluide et le travail de Baraou n'est jamais laborieux, ni verbeux. Bien sûr, on ne maitrise pas toutes les références, et alors ? On voit surtout comme elles empêchent parfois les auteurs d'être un peu à hauteur d'homme. Seul le bar, pourtant désert, leur permet parfois d'être un peu plus sincères et de s'éloigner du microcosme littéraire. Et que dire du dessin ? J'avais déjà beaucoup aimé les dessins du livres "les amis" (le livre était plus inégal). On retrouve les mêmes silhouettes, les mêmes attitudes corporelles qui - comme pour Peeters - nous font dire immédiatemment, c'est du "Ayrolles".
Je n'en rajoute pas : je reviendrai défendre le livre à chaque fois qu'il le faudra, foi de superhéros !
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2737
Age : 40
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: sans moi   Dim 10 Oct 2010 - 19:26

Alors comment dire ... euh .... sans me faire lyncher par la moitié du forum Rolling Eyes , on va tenter d'argumenter un peu pour témoigner le profond ennui dans lequel cet album m'a plongé

Premio , et c'est complétement personnel , mais les Bds à lire sous forme de nouvelles , de saynètes , ça casse trop le récit , je sors assez vite du propos , seulement quelques pages après y être rentré.

Deuxio , le dessin , je le trouve franchement moche , les personnages ne dégagent aucune émotion , Inscht et son fils font limite peur avec leur drôle de regard What a Face .

Tertio , l'histoire , je pense que l'on peut manier le beau verbe et les bons mots , néanmoins la forme n'alimente pas toujours le fond qui est inexistant , ça manque de rythme , de structure , tout cela est bien hermétique et cet excès de bavardage a eu finalement raison de mon attention.

Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1823
Age : 47
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Dim 10 Oct 2010 - 21:23

Je pourrais te répondre en disant :
- je trouve le dessin très beau
- ce n'est pas bavard et très intelligent
- j'aime beaucoup les livres découpés en saynètes
...
mais ce ne sont pas des arguments et simplement des points de vues...
Faut-il se soucier du "beau dessin" ?
Quand le dessin est très esthétisant, il nuit parfois à la qualité du récit : Fred m'exprimait samedi ses réserves sur les bédés "tout en peinture" et je trouve ça assez vrai (rappelez-vous les dessins de Cromwell dans le dernier des mohicans). Le dessin est ici simplement juste : il colle aux personnages, aux situations. Chaque profil physique en raconte un peu plus sur le caractère du personnage. J'aime le couple bobo qui tente de racheter le bar, j'aime les dessins de Paris, l'intérieur des cafés. Le marron colle bien à Paris, à la fatigue que peut engendrer le milieu intellectuel. Tout ça semble très authentique malgré des dialogues qui n'ont manifestement rien de réels (par exemple les paroles des enfants lors du goûter d'anniversaire). Ce décalage, très littéraire, me semble rare en bande-dessinée ou il faut de plus en plus faire parler les gens comme dans la vraie vie (c'est particulièrement vrai dans les ouvrages destinés aux plus jeunes ou les tics de langage sont parfois pénibles). Il est donc nécessaire de lire et relire, pour s'imprégner du texte. Et là encore c'est une habitude qu'on a pas forcément quand on lit de la bande-dessinée (On ne lit pas les plumes comme on lit Maïa, je crois).
Le livre est-il bavard ?
Je n'ai pas compté les mots mais il ne semble pas y en avoir en abondance (à part dans les pages de garde). La description du milieu littéraire à travers quatre personnalités distinctes se fait par petites touches successives (les fameuses saynètes - je parlerais plutôt de chapitres puisque je vois une cohérence, une suite entre chaque scène) le cynisme se dispute à l'angoisse, l'ennui, la peur, l'ironie ou l 'absurde (c'est beaucoup pour un seul livre..); Je ne trouve donc pas le livre bavard mais ambitieux dans l'abondance des sentiments humains qu'il peut aborder. Je trouve même le style plutôt très efficace et je le redis, bien peu verbeux (verbeux, c'était par exemple le discours bien balisé du héros dans l'âge des corbeaux, me semble-t-il). Je relève quelques phrases particulièrement incisives, drôles ou intelligentes !
- Ce chien, c'est un peu nous qui l'avons tordu, tout de même ?
- C'est un spectacle pour les tout-petits, tu vois. Avec Bilou, Didodou et Poupou. On a préféré PouPou parce que ça fait comme coucou doudou loulou ou chouchou.
- Alors, dis-moi : est-ce qu'un jour au moins la fatigue oblige à la concentration ? une sorte d'état solide de l'écriture ?
....
Bon je ne vais pas réécrire tout le livre non plus... Mais cela me semble bien délicat de nier le talent de la dialoguiste. C'est sur qu'on est très très très loin des "thèmes un peu éculés" - pour reprendre l'expression de Fred - de l'âge des corbeaux.
Quand à Inscht et son fils ils font effectivement un peu peur. Mais beaucoup d'auteurs que j'aime me font un peu peur quand je les vois ou les entends (soit par leur ego parfois démesuré, soit par leur singularité). De vrais personnages de romans...


Dernière édition par Superphane le Lun 11 Oct 2010 - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4843
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: ça fait plaisir à voir   Lun 11 Oct 2010 - 6:47

Ca, mes enfants, c'est une plaidoirie Exclamation Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2737
Age : 40
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Lun 11 Oct 2010 - 18:43

fred a écrit:
Ca, mes enfants, c'est une plaidoirie Exclamation Very Happy

Même pas convaincu tongue , en fait je pense que le sujet de la description du milieu littéraire ne m'a pas intéressé du tout , que cela soit tourné de manière dérisoire ou réaliste , vu que le livre ne tourne qu'autour de ça , je ne vois pas comment j'aurai pu aimer , malgré toutes ces élements que tu décris comme des qualités...

Pour ce qui est des relectures , on tient là un beau débat , faut il lire un livre plusieurs fois pour en saisir toute la quintessence ? , faut il s'acharner sur quelque chose qui ne nous plaît pas de prime abord ?
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1823
Age : 47
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Lun 11 Oct 2010 - 19:39

Ne pas finir un livre, c'est - comme dirait Pennac - l'un des droits du lecteur.
Pour ce qui est des relectures, on doit bien sûr faire une réponse de normands : ça dépend !
Si tu lis l'homme sans qualités, de Musil (à plusieurs reprises le livre y fait référence), je doute qu'une lecture de surface puisse suffire à bien te faire entrer dans le livre qui est ardu, exigeant, complexe. (Moi pour être franc, j'ai pas pu rentrer dans ce "roman-monstre"... Y faire référence comme d'une lecture quotidienne est d'un maniérisme ridicule...D'ailleurs nos quatre garçons "dans le vent" passent leur temps à référencer leur petite existence et ça les rend un peu misérables et malheureux)
En revanche si tu lis Queneau, tu auras sans doute beaucoup de plaisir à relire ses passages plein d'humour, ou encore les situations surréalistes.
Si tu lis également un peu de philo, il est nécessaire de relire plusieurs fois le même chapitre pour un peu comprendre ! Encore faut-il avoir la volonté de faire des efforts.
Quant au théâtre, on peut prendre un plaisir immense à plusieurs écoutes.
As-tu jamais d'ailleurs écouté des livres audio ? Je suis assez client du chat noir et j'avoue beaucoup aimer les histoires lues. J'en fait toujours plusieurs écoutes, sans vraiment me poser la question d'un éventuelle relecture... en ce moment, mes loulous se régalent des contes du chat perché dans le lecteur cd de la voiture ! A chaque fois la langue de Marcel Aymé nous régale !

Et puis il y a des lectures plaisir qui nous font passer de la culture vers le divertissement.
Des lectures dont on sait qu'elles n'ont pas grandes qualités mais qui sont bien assorties à la serviette de plage...
Dans le cadre du shériff d'or, l'appel à un jury, l'exigence donnée de rendre des comptes, la nécessité de lire les livres sélectionnés, me donnent envie de mettre en avant des lectures un peu exigeantes sans exclure celles qui m'ont diverti ("l'angélus" m'a diverti par exemple : c'est bien aussi mais c'est autre chose !).
Ne fais-tu pas le même parallèle en musique, très cher Can ?
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 59
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Lun 11 Oct 2010 - 21:05

Can a écrit:
fred a écrit:
Ca, mes enfants, c'est une plaidoirie Exclamation Very Happy

Même pas convaincu tongue , en fait je pense que le sujet de la description du milieu littéraire ne m'a pas intéressé du tout , que cela soit tourné de manière dérisoire ou réaliste , vu que le livre ne tourne qu'autour de ça , je ne vois pas comment j'aurai pu aimer , malgré toutes ces élements que tu décris comme des qualités...

Pour ce qui est des relectures , on tient là un beau débat , faut il lire un livre plusieurs fois pour en saisir toute la quintessence ? , faut il s'acharner sur quelque chose qui ne nous plaît pas de prime abord ?

Avec la pile de lectures en retard ? Pas fou non ? Mais effectivement celà pourrait nous donner un débat sympa
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3328
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Mar 12 Oct 2010 - 7:05

eh bien, après un débat passionné comme celui-là, je m'attendais sincèrement à une lecture coup-de-poing, à me faire submerger complètement par l'intelligence absolue de ce bouquin.


ça n'a pas été le cas.
Intelligent, ça, il l'est : c'est bien pensé, bien écrit, et ça ne déborde pas, ça reste dans les limites du bon ton : le livre qui, par sa forme, colle aux préoccupations de ses personnages ?
De la même manière, graphiquement, c'est très bien fait, et par sa simplicité (c'est un compliment), le dessin sait s'effacer derrière les enjeux du texte... Pas facile de dessiner une centaine de pages de discussions de café, de repas, ... et de tenir malgré tout la route.
et effectivement, moi aussi, j'ai trouvé ça bavard, certes bien tourné, mais bavard. J'ai tendance à lire de la bd pour l'image... sans doute trop. Du coup, là, je suis resté sur ma faim.

bref ; c'est formaté pour plaire à un public évidemment 'télérama' (je ne dis pas que c'est voulu, mais ça tombe juste). ça ne chatouille pas au niveau graphique. par contre ça s'installe et donne envie de relire.

très beau papier, sinon...
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4843
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: :roll:   Mar 12 Oct 2010 - 8:58

eraserhead a écrit:
c'est formaté pour plaire à un public évidemment 'télérama'
N'importe quoi. Anne Baraou a certainement fait ce qu'elle avait envie, sans se soucier d'une éventuelle cible, sans volonté de formatage. On sent bien que l'écriture est en elle, que ça lui vient des tripes. Je pense qu'elle a trouvé un sujet qui la faisait rire et qui serait un terreau idéal pour son sens de la formule.
Mais je peux comprendre qu'il est nécessaire de s'intéresser aux mots, aux tournures, à l'écriture quoi, pour apprécier à sa juste valeur ce livre (qui comme le souligne Superphane mérite d'être lu au moins une deuxième fois).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3328
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Mar 12 Oct 2010 - 15:05

oui, promis, je le relirai.
quand je disais ça Fred, j'ai bien précisé que ça n'était certainement pas l'intention, mais que moi, je trouve personnellement, que ça tombe pile poil dans le cadre.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2737
Age : 40
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Mar 12 Oct 2010 - 19:28

Me revoilou avec cette fameuse seconde lecture , bon j'ai essayé et ça n'a pas marché , même si déjà il y a eu du mieux Laughing .

J'ai trouvé le texte beaucoup moins indigeste , je me suis même surpris à sourire à quelques délicates entournures , cependant mon impression de départ ne change pas , c'est à dire la forme ne fait pas le fond , aussi beau et excquis qu'il soit , ce joli travail d'écriture atteinds ses limites et ne parviens pas à sortir l'histoire de l'hermétisme dans lequel elle s'enferme. Enfin tout ceci n'est qu'un humble avis , je ne pense pas que ce genre d'album soit pour moi , ce n'est pas ce que je recherche.

Pour ce qui est des relectures , là aussi difficile de ne pas faire mon normand.
Superphane me tend une perche sur la musique , je la saisi donc , dans cet art , j'ai vu et écouté de tout , des artistes qui m'ont plu de façon immédiate et dont je me suis vite lassé (Placebo , Muse , The Klaxons....) , des artistes que je n'ai tout d'abord pas compris , et qui m'ont émerveillés au fil des écoutes (The Notwist , Blonde Redhead , Sufjan Stevens , Mogwai...) et enfin une caste plus rare qui me séduit aussi bien dès les premières notes , qu'après des centaines d'écoutes (Radiohead , Midlake , The National ...).

Voilà il y a donc tous les cas possibles et immaginables , je ne parlerai même pas de ceux que j'ai jamais aimé Rolling Eyes , et je pense qu'en BDs c'est pareil , la relecture permet de découvrir plus de choses (bien prétentieux de croire que l'on peut tout comprendre et tout capter d'un seul trait) , pas contre en terme de dénouenement et d'issue , on perd la surprise et l'excitation du premier jet.
En ce moment je relis Le décalogue dans l'autres sens pour enchainer sur le légataire , j'apprécie fortement l'excercice , la chronologie est différente bien sûr , mais ce qui compte , c'est que je vois cet album sous un regard différent car on vieillit nous aussi et notre perception change aussi.
Je prends aussi du plaisir à relire des albums de "plage" , des séries à rallonges mais aussi des titres plus exigeants , des fois , il y a une révélation , parfois il n'y en a pas , bref , il n'y a pas trop de règles et finalement tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1823
Age : 47
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Mar 12 Oct 2010 - 21:34

Moi je trouve toujours qu'il y a beaucoup de fond dans ce livre... Baraou dresse un inventaire sur la condition de l'écrivain moderne (?) en lançant plusieurs pistes : l'écrivain grand lecteur, l'écrivain méprisant, l'écrivain malheureux, l'écrivain hors-la-loi, l'écrivain hors-norme, l'écrivain bouffé par son ego, l'écrivain-homme normal. Un être polymorphe, tantôt fulgurant, tantôt pathétique. Je trouve le portrait réussi et loin du simple exercice formel (pour le coup je trouve que le livre de Peeters tient beaucoup plus de l'exercice formel que les plumes).
Toutefois je trouve ton intervention très juste concernant les lectures ou relectures. Il n'y a effectivement pas de règles !
Et je partage également tes goûts et ton parcours musical ! Je crois cependant que chemin faisant, on se laisse de moins en moins souvent avoir par le côté putassier de certains groupes (Tu cites Muse à juste titre !) et l'oreille s'affirme. Je crois très sincèrement que pour les livres, c'est pareil.
Bon, je crois qu'on aura compris que j'aime beaucoup "les plumes" ! J'y vois certes un très bon livre, mais tout de même pas un chef d'oeuvre... Pour cela, il faudra attendre le second tome ! est-il prévu pour Noël ???
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3328
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Mer 13 Oct 2010 - 19:10

Fred,

est-ce que le terme 'formaté' s'appliquerait davantage à ça ?

ou est-ce que je me trompe encore ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2329
Age : 51
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Jeu 14 Oct 2010 - 19:30

Je suis assez d'accord avec Superphane sauf que je n'ai pas aimé ! Ce qu'il décrit comme des qualités m'a plutôt embêté. Je crois que c'est simplement trop littéraire pour moi ! J'ai eu le sentiment de ne pas être à la hauteur, de passer à côté......














Pourtant, je suis abonné à Télérama !
Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 36
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Mar 19 Oct 2010 - 22:38

Dèja de chouettes échanges sur cette bd!
Je ne me suis pas ennuyée cette lecture...mais je n'ai pas été subjugué non plus.
C'est bien écrit, le texte et les références sont amusantes. Ce n'est pas d'une grande finesse j'ai trouvé pour ce qui est du traitement des personnages. Tout est dans le texte et les dialogues. On croirait que les personnages sont une excuse pour jouer avec les mots et les références littéraires.
Ils sont marrants ces écrivains un peu loosers aussi qui font fuir les acheteurs de leur troquet.
Un peu agaçants parfois quand ils cherchent a se définir eux même en tant que "caste d'écrivain" avec leurs codes, leurs particularité...comme s'ils étaient universels.Même si chaque personnalité est différente, on entre quand même dans un cercle d'écrivain connus et reconnus, qui ne sont pas isolés.
Mais ce n'est sans doute pas l'important dans ce bouquin. Comme je l'ai dit, je le considère avant tout comme un jeu ( réussi) sur les dialogues et les références.
Le dessin colle bien à l'histoire, il est assez discret, ne fait pas de bruit et porte assez bien les dialogues qui sont, eux, au devant de la scène.
Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 38
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   Ven 22 Oct 2010 - 19:05

Après la lecture du topic, je m'attendais à une lecture pompeuse et il n'en a rien été. J'ai pris plaisir à travers chaque page, chaque case, chaque personnage, chaque dialogue, chaque mot... Un beau travail d'écriture, faut le reconnaître. Une belle mise en abyme aussi !!! Un très bon moment de lecture !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Plumes d'Ayroles et Baraou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Plumes d'Ayroles et Baraou
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Plumes d'Ayroles et Baraou
» colection de plumes
» Alice du mois d'Octobre: Alice et les plumes de paon
» [Les éditions TriArtis] Quand les loups avaient des plumes de Isabelle Cousteil
» Supplice du goudron et des plumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: