AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Eternels #5 - La Cire qui Chante, de Yann & Meynet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Les Eternels #5 - La Cire qui Chante, de Yann & Meynet   Dim 23 Mai 2010 - 8:53

Cinquième tome de la série des Eternels, qui plonge le lecteur dans l'univers des diamantaires. Cet album ouvre un nouveau dyptique qui nous fera voyager au Canada. Le dessinateur Meynet fait son taf' d'une manière efficace pour rattraper un scenario baclé.

Après quatre années de disette, les Eternels ressuscitent et reprennent du service sous la plume de Yann et le crayon de Meynet. L'héroïne Uma, recrue à la plastique de charme, s'envole avec son collègue dans le Grand Nord canadien pour retrouver une mystérieuse Cire qui Chante, qui permettra au patron des Eternels, Monsieur De Boors, d'ouvrir une concession de diamants au Canada (je résume :p).
Mais l'objet a mystérieusement disparu lors d'un crash d'avion en pleine forêt où le précieux chargement avait comme compagnon de voyage une malette de précieux diamants, et de deux jeunes enfants, qui sont des joyaux pour leurs parents comme tout le monde sait.
Traversant l'Atlantique, Uma, Jaï, la mère d'un des gamin vont devoir se retrouver et s'unir pour affronter mille danger et retrouver tout ce petit monde.

Si tu as lu attentivement ce résumé, je te félicites. Je vais à présent te couper l'envie de lire l'album. par exemple en te précisant que l'histoire, mal alambiqué et incompréhensible, est trop mal ficelée pour paraître aussi évidente. L'album est rempli d'invraisemblances dont j'avoue ignorer si il s'agît de fausses pistes pour égarer le lecteur (un personnage qui change de couleur de cheveux) ou bien si il s'agît de grosses lacunes (les diamants ne jouent à peu près aucun rôle dans la trame de l'histoire). J'en ressort avec une sensation de grande confusion, avec un scenario très brouillon, noyé par des personnages secondaires auxquels on ne croît pas une seconde.

Le graphisme de Meynet représente la force de cet album. Le dessinateur s'éclate toujours dans des paysages montagnards.. Il y a peut-être un petit tassement du style sur les derniers albums. Néanmoins, c'est toujours aussi plaisant. Les filles sont jolies. Les bons hommes sont empatés et courts sur pattes.

Allez, au mois de novembre, j'achèterai le sixième tome, ne serait-ce que pour savoir qu'elle est donc cette mystérieuse cire qui chante !
Revenir en haut Aller en bas
hubert
Invité



MessageSujet: entièrement d'accord   Mer 27 Juil 2011 - 17:27

En effet. je suis très décu de cet album...les invraisemblances sont trop nombreuses et même si je sais que c'est une fiction, il y a des limites. Le service de police de Montréal qui s'occupe du nord, les sables bitumineux de l'ouest canadien qui sont rendus au Québec, les diamands du Yukon qui se retrouvent aussi au Québec, des avions avec des indicatifs bidons et surtout pas canadien....en effet très brouillon. A croire que le scénario a été écrit en se basant sur une promo du canada sans plus de recherche..très décu et ca fait perdre de la crédibilité sur les précédents albums!!!!!
Et je suppose que l'utilisation des supposés jurons québécois à chaque deux cases ne doit pas aider la compréhension du lecteur...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Eternels #5 - La Cire qui Chante, de Yann & Meynet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Eternels #5 - La Cire qui Chante, de Yann & Meynet
» Cire de carnauba
» Shahrukh chante
» Cire d'abeille
» "l'impératrice de cire", une aventure des soeurs Parker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: