AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 S.O.S. Bonheur, de Griffo & Van Hamme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: S.O.S. Bonheur, de Griffo & Van Hamme   Sam 27 Mar 2010 - 12:15

Lorsque on lit un album de bande-dessinée, et qu'on adore cela, il y a deux niveaux d'appréciation de l'œuvre. Notre goût personnel, et la qualité intrinsèque de l'album. Un peu comme un adulte, gardant une rancœur d'enfant contre les épinards, reconnaissait que Paul Bocuse pouvait en faire un plat merveilleux.
Jean Van Hamme est forcément un des Paul Bocuse de la bande-dessinée. Ses scenarii rythmées et toujours habilement construits sont frappants de génie. Après, on peut aimer ou pas. Selon ses goûts personnels !

Malgré tout le respect que je peux accorder à cet homme, le goût d'inachevé me reste en bouche après avoir lu cet S.O.S. Bonheur. Un peu comme les épinards. Mais aujourd'hui, je ne sais pas si les épinards étaient trop cuits et les ficelles trop grosses, ou bien si mon esprit avait envie de goûter autre chose.

S.O.S. Bonheur est un triptyque d'anticipation respectant les nombreux codes d'un genre, adapté au contexte d'une société européenne renouant avec le totalitarisme. L'action se déroule dans une seule et même ville, inspirée de Bruxelles.
Six histoires courtes (deux albums) indépendantes entre elles viennent présenter les jalons de cette société entièrement étatisée, présentant ses effets pervers dans différents domaines (santé, loisirs, travail...). Un troisième tiers de la saga prend plus le temps de développer une histoire autour de la révolte contre le système. Un personnage central sert de fil conducteur dans chacune des mini histoires.

Bien sûr, la thématique de l'anticipation est fascinante. Mais je sort avec peine de cette exploration du genre. Les deux premiers tiers sont épurés, avec la même histoire calquée sur quelques péripéties de nuances.
Le génie de Jean Van Hamme ressort véritablement dans la toute dernière partie de l'album, et sa conclusion, qui pourraient faire pardonner un scenario qui tourne en rond trop longtemps.

La conclusion porte en effet toute la puissance de la réflexion que porte SOS Bonheur :
Spoiler:
 

L'accompagnement graphique de Van Hamme s'apelle Griffo. Le style des personnages colle aux ambiances des années 80 qui sont aujourd'hui dépassées (heureusement en ce qui concerne les fringues et les coupes de cheveux). Hormis Lino Ventura, qui a été engagé dans le rôle principal, les autres personnages incarnent un univers plat ou l'individu n'est pas. Les mecs dessinés sont d'une banalité dans la masse déconcertante, ils représentent l'anonymat le plus total. (Hormis celui qui a foutu ses cheveux dans un seau d'eau oxygéné).


La représentation des décors est du même tonus, incarnant une ville déshumanisée, assez effrayante. L'architecture fait pas mal penser à Bruxelles (cfr le Brüssels de Schuiten et Petters). J'ai trouvé quant meme que ça manquait de relief. Ça n'est pas l'explosion graphique, mais ça colle à l'environnement. Le découpage est très bon, mais je crois que Boss Van Hamme s'en occupe personnellement.


Je n'arriverai pas à coller l'adjectif de cultissime à ce triptyque. Malgré mon intérêt éveillé pour l'anticipation, les sujets politiques, et mon indulgence envers JVH. La thématique ne vieillit pas, mais certaines significations ont changé lorsque les murs et rideaux de fer ont tombé et n'appartiennent plus aux réalités contemporaines. Et pourtant, malgré tout cela, Van Hamme aurait-il lu dans une boule de cristal qu'il n'aurait pas fait mieux en 1989.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S.O.S. Bonheur, de Griffo & Van Hamme   Sam 27 Mar 2010 - 20:52

Au départ, Van Hamme travaillait sur un projet de télévision qui ne s'est finalement pas concrétisé. Sur les deux premiers tomes, on a une série d'histoires courtes illustrant une dérive possible de notre société : le chômage, l'eugénisme, les congés payés, l'eugénisme, etc. Chaque récit se tient même si l'ensemble peut paraître répétitif. Le décor quotidien, voire banal, ne peut que renforcer le sentiment de malaise dû à la proximité apparente des situation et des personnages. (Et si tu visites le vrai Bruxelles, tu constateras à quel point certains quartiers peuvent évoquer ce quotidien lugubre.)

C'est lorsqu'il essaie de tout réunir dans le 3e tome que la bât blesse. Ces différents récits se tiennent très bien en restant indépendants. leur association paraît artificielle. On ne croit pas un instant à une société à ce point dystopique, pas plus qu'à ce réseau de résistants clandestins ou cette révélation finale digne des vieilles lunes des 200 familles, un fantôme aussi bien agité par l'extrême-droite que par la gauche. Même le final est téléphoné.

Seul (faible) intérêt, retrouver Lino Ventura dans son dernier rôle (Hulet et Duchâteau l'avaient aussi fait apparaître dans l'album de Pharaon, Philtre pour l'Enfer... C'était avant que des groupies des Tontons flingueurs nous assènent des sosies de Ventura et de Blier à tous les coins de page.)


Dernière édition par Zaitchick le Sam 27 Mar 2010 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: S.O.S. Bonheur, de Griffo & Van Hamme   Sam 27 Mar 2010 - 22:18

Merci à toi pour cette belle présentation. Razz

Oui, j'ai yeuté de nombreux détails qui me faisaient penser à Bruxelles. Notamment l'architecture apocalyptique des bâtiments.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S.O.S. Bonheur, de Griffo & Van Hamme   

Revenir en haut Aller en bas
 
S.O.S. Bonheur, de Griffo & Van Hamme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S.O.S. Bonheur, de Griffo & Van Hamme
» L'oiseau bleu du bonheur
» Marvin Gaye l'impossible quête du bonheur (*)
» [Périodique] Mon Bonheur
» The Paradise, "Au bonheur des dames" adapté par la BBC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: