AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
156 €

 

 [chronique] C'est oiseau de Steven T. Seagle et Teddy Kristiansen

Aller en bas 
AuteurMessage
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
fabulous

Masculin Nombre de messages : 2727
Age : 36
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

[chronique] C'est oiseau de Steven T. Seagle et  Teddy Kristiansen Empty
MessageSujet: [chronique] C'est oiseau de Steven T. Seagle et Teddy Kristiansen   [chronique] C'est oiseau de Steven T. Seagle et  Teddy Kristiansen EmptySam 2 Avr 2016 - 20:28

[chronique] C'est oiseau de Steven T. Seagle et  Teddy Kristiansen Cest-u11

Un oiseau ? Un avion ? Mais non, ce n'est pas Superman !

C'est oiseau ... est un comics signé par Steven T. Seagle et mis en images par Teddy Kristiansen. Le dernier Superman me direz-vous ? Et bien non ! Que neni !
Steve est scénariste de comics, assez médiocre du propre aveu de l'intéressé et il se trouve qu'on lui propose de reprendre Superman. Formidable nouvelle ? Pas pour lui, le S n'est vraiment synonyme d'espoir mais plutôt d'un moment difficile de son enfance.

Le récit est construit autour de plusieurs axes, ce qui permet à l'auteur de maîtriser le rythme. Chaque scène a un rythme propre mais le passage de l'une à l'autre permet de faire des accélérations ou, plus rarement, des ralentissements utiles à la narration.

Tout d'abord le récit d'enfance, teinté de mort et de secret de famille. C'est classique mais il traite suffisamment bien le sujet pour que ce soit très intéressant. La représentation de ces souvenirs d'enfance est flou, presque éthérée même et cela la distance nécessaire et surtout le droit à l'erreur, à l'incompréhension et même si le procédé n'est sans doute pas nouveau, il fonctionne à merveille ici.

Le présent, c'est un père en colère qui vient de disparaître, une mère inquiète, un frère un peu absent, un éditeur pressant, une copine qui en demande plus. Tout va plus vite, sans doute trop vite. On vit les réflexions de notre personnage en même temps que lui, et il n'est plus en phase avec ce que l'on attend de lui a aucun niveau.
Entre dépression,  rejet de l'autre, mouvement de colère, mais aussi espoir, amour, la construction du personnage se fait dans la douleur sous nos yeux.

Mais il y a aussi Superman, ce comics n'est pas un énième opus de Superman mais ce dernier est tout de même très présent. Le mythe de l'homme d'acier est passé à la moulinette de l'Histoire de l'humanité d'Hercules à Nietzsche. Cet exercice, bien que déjà exécuté offre ici la possibilité de mettre l'homme en opposition à son "héros",  à son sauveur. L'homme a désespérément besoin d'une bouée à laquelle s'accrocher pour garder encore un peu la tête hors de l'eau, et le surhomme est idéal dans cette fonction : suffisamment humain pour être rassurant et suffisant inhumain pour qu'on ne puisse pas se sentir incapable. Superman est présenté comme une sorte de dieu moderne lorsque le garagiste le propose comme modèle de morale, ce que n'accepte pas notre protagoniste.

Tout cela nous permet de voir et de mieux comprendre comment le quotidien du personnage lui permet de nourrir son écriture et Superman lui sert alors de catalyseur dans son processus créatif.

Un petit mot sur le dessin quand même, il n'est pas éblouissant mais vraiment adapté à la narration. Les personnages sont fortement marqués dans leurs humeurs, les décors sont plutôt rares et d'une certaine façon compensés par des couleurs qui donnent l'ambiance et le contexte de l'événement.

Un livre qui reconcilie avec le kryptonien sans papier.
Revenir en haut Aller en bas
 
[chronique] C'est oiseau de Steven T. Seagle et Teddy Kristiansen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] Stonehenge Apocalypse [2011 - DVDRiP - TrueFR]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: BD américaine-
Sauter vers: