AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 L'échappée de Grégory Mardon

Aller en bas 
AuteurMessage
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
Can

Masculin Nombre de messages : 2738
Age : 41
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyDim 5 Avr 2015 - 16:11

Le nouveau livre de Grégory Mardon, fraîchement sorti chez Futuropolis aurait pu s'appeler en vrac, "L'herbe est elle plus verte dans le pré du voisin" mais c'est pas vraiment une comédie, "Trois couleurs" mais c'était déjà pris , "Toujours être ailleurs" mais c'est une chanson ou encore "Vivons heureux sans en avoir l'air" mais on aurait crû à une réédition de Dupuy et Berbérian...

Finalement ça sera "L'échappée" où la fuite en avant d'un quadragénaire moderne.

L'échappée de Grégory Mardon 0010

Il n'a pas de nom et on ne connaît pas le lieu, tout commence dans une très grande métropole où la croissance démographique et l'exode rural ont poussés les plafonds vers le ciel. Notre homme est architecte, le pouls du boulot métro dodo rythme son quotidien d'homme à responsabilités. Femme, enfants, travail effréné, stress quotidien, pollution, chute de cheveux, entouré ici par tous les affres de notre société de surconsommation (mal bouffe, guerre, crise économique, publicité, pauvreté), il n'en peut plus.

L'échappée de Grégory Mardon 00010

Un jour l'homme s'assoit sur un trottoir, entre deux buildings il voit la mer, une perspective jamais vue quand on ne prends plus le temps, un nouvel horizon, un paquebot, il s'en va...

Inutile d'en dire plus, cela pourrait gâcher le plaisir de cette fuite en avant et toutes les surprises qui vont en découler, Grégory Mardon nous concoctant un scénario à la fois malin et réfléchi.

L'échappée de Grégory Mardon 000010

Sans un mot, et tout au long des 220 pages, il nous plonge en immersion auprès de son personnage qui cherche son chemin, le parcours est fait de falaises et de forêts, pas convenu pour un sou où habituellement dans ce genre de thématique, on assiste à un Road trip où le héros se reconstruit d'abord intérieurement. L'auteur ne tombe pas dans le piège de la simple critique de nos modèles de sociétés occidentales, il va plus loin en poussant la réflexion sur d'autres modèles plus autarciques, voir en revisitant l'humain à son état le plus sauvage.

L'échappée de Grégory Mardon 00000010

Côté dessin, chaque chapitre est illustré par un traitement bicolore différent, ce qui permets d'encadrer parfaitement les situations, le trait épais de Mardon faisant régulièrement mouche pour nous offrir quelques planches ou pleines pages bouleversantes et pleine de sens. Précis et millimétré, le rythme de narration s'impose rapidement dans cette lecture dont il est impossible de s'extraire une fois le livre démarré.

Auteur de plusieurs chroniques sociales de qualité où il dressait déjà avec dérision une image juste de notre monde( C'est comment qu'on freine dans la série "l'extravagante comédie du quotidien", "Corps à Corps", "Vague à l’âme") , Grégory Mardon poursuit son sillon avec inventivité et retenue et livre ainsi un de ses meilleurs albums.

Malgré un dernier chapitre qui méritait sans doute un traitement plus approfondi, le lecteur sortira de ce voyage déboussolé, en se demandant si l'homme moderne toujours en quête de mieux, mérite vraiment de trouver une autre place quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
feufollet

Féminin Nombre de messages : 633
Age : 41
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyDim 5 Avr 2015 - 17:41

Quelle rapidité, Can ! Déjà une nouvelle chronique - qui me donne envie d'avoir rapidement ce livre entre mes mains... envie de m'échapper du quotidien, moi aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
Manue

Féminin Nombre de messages : 610
Age : 42
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyLun 6 Avr 2015 - 13:12

Je vois qu'on a visé en plein dans le mille en t' attitrant ce bouquin ; chouette chronique qui donne en effet très envie de le lire , à suivre Arrow ...
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
Can

Masculin Nombre de messages : 2738
Age : 41
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyLun 6 Avr 2015 - 16:14

Je vois que les filles sont impatientes de lire cet album, pas sûr que vous y trouviez votre compte pourtant, ce parcours plaira sans doute plus aux hommes du jury, mais qui sait Wink .
Je te le laisserai demain au shop.

Sinon, effectivement je n'ai pas traîné ce début de mois et j'ai aussi lu Famille Royale et Fugazi Music Club, j'ai hâte de lire vos chroniques de ces deux titres dont il y a beaucoup à dire... Pour l'instant, le livre de Mardon remporte haut la main ma préférence et je compte le défendre férocement à la prochaine réunion que je ne louperai pas cette fois ci Razz
Ce soir, je passe au Voleur de livres.
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
Manue

Féminin Nombre de messages : 610
Age : 42
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyJeu 9 Avr 2015 - 10:42

Très bonne lecture pour moi aussi, cette fois-ci je pourrai défendre haut et fort les couleurs de mon équipe.
J’ai adoré le rythme insufflé par l’auteur à cette quête éperdue , le trait libre et fluide , les expressions de cet homo sapiens qui en fait ne sait plus grand chose …
Allez faute de prendre le bateau, je vais le relire au soleil sunny
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
feufollet

Féminin Nombre de messages : 633
Age : 41
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyVen 10 Avr 2015 - 21:23

"Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !
(...)"

Charles Baudelaire

C'est tout pour ce soir (si tant est qu'on puisse ne pas se satisfaire des vers de Baudelaire) - mais je reviendrai parler de ce livre car il y a vraiment plein de choses à dire ... dont cet appel répété de l'océan qui vient éveiller la soif de liberté du personnage (et la mienne !!!)


Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
eraserhead

Masculin Nombre de messages : 3329
Age : 45
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyLun 13 Avr 2015 - 13:04

j'ai vraiment préféré les 2 dernières parties plutôt que la 1ere, que j'ai trouvé franchement lourdaude (premier strip page 30 !!).
L'évocation utopique fonctionne bien, même si ce sont des propos pas franchement neufs.

on pourra écouter pendant la lecture :

Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
Joco

Masculin Nombre de messages : 2331
Age : 52
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyMar 14 Avr 2015 - 10:31

Ce livre est bon et j'ai passé un agréable moment de lecture mais je reste un peu sur ma faim car je n'y ai pas trouvé tout ce que j'attendais.
D'une part, même s'il a adapté son dessin, le trait de Gregory Mandon reste un peu trop léger pour exprimer tout ce qu'on ait en droit d'attendre d'un livre sans texte. Certains passages, notamment les paysages, manquent de profondeur et sont un peu répétitifs.
Bon, d'accord, je chipote, mais quand même, on parle d'un sélectionnable.
D'autre part et là c'est très personnel, je n'ai pas apprécié l'angle choisit pour aborder le sujet. En effet, le poids de la société sur les individus est entièrement porté par chacun comme si on était tous individuellement responsable de notre sort. Cette vision individualiste de la société est très à la mode mais elle est fausse et elle m'agace. Il n'y a pas de fatalité à la course effrénée dans laquelle on nous fait croire que l'on doit vivre, d'autres choix sont possible et, surtout, cette situation sert les intérêts qui nous gouvernent. Nulle part dans ce livre, il est question du pouvoir et des dirigeants. Ça m’embête.
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
feufollet

Féminin Nombre de messages : 633
Age : 41
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyMer 15 Avr 2015 - 21:04

Sans aucun doute, c'est une histoire très agréable à dérouler.

Etrangement, je me suis aperçue assez tardivement de l'absence de mots - et ce n'est pas seulement parce que j'étais un peu fatiguée Smile ; mais bien parce que toute la première partie est pleine de situations très connues et qu'on a l'impression d'entendre le bruit vain des paroles de cette famille, noyée par le vacarme de leur vie de dingue.

Le personnage principal, pris dans la frénésie sociale du "métro-boulot-dodo" (et je rajouterai "ego"), prend conscience de la vacuité de son existence lors d'un épisode qui fait un petit clin d'oeil à Freud (oui, je sais, ça fait 2 fois que j'en parle cette semaine - c'est de la faute de Matthieu Blanchin : depuis son livre, j'ai commencé les ouvrages de son psy et c'est très instructif !) : la dent perdue, bien sûr signe du temps qui passe, exprime symboliquement un sentiment d'impuissance et le trou qu'elle laisse, un vide mis à jour qu'il faut remplir, coûte que coûte.

Notre personnage va donc fuir, à la recherche de plus de liberté - fuir et encore fuir.

La seconde partie rappelle un monde utopique - réflexion sur le bonheur, oui mais à quel prix ? La distribution de la drogue quotidienne qui rend heureux ne peut que faire penser au "soma" distribué dans "Le meilleur des mondes" de Huxley. Cette société dystopique ne peut donc donner qu'envie de fuir encore.

La troisième partie est basée sur une réflexion sur un bonheur originel, retrouvé dans une vie proche de la nature et des instincts.

Mais notre homme, éternel insatisfait, ne saurait s'en contenter - toujours à la recherche de mieux.

Finalement, cet album me fait penser à quelque aventure tirée du "Candide" de Voltaire : à la fin de chaque épisode, on se rend compte que l'on a tort de croire que notre monde est le meilleur des mondes possibles.
Mais bon, n'est pas Voltaire qui veut et j'ai refermé le livre avec la curieuse impression d'un livre non abouti et manquant d'une certaine cohérence. On commence dans une dimension de réalisme social puis on bascule dans la fable pseudo-philosophique, après avoir flirté avec le roman d'anticipation.

De plus, Can avait laissé entendre que ce livre pourrait plaire plus à des hommes qu'à des femmes - est-ce pour cela que je reste un peu énervée par cet homme qui abandonne sans regret sa première famille et reprend sa fuite en laissant derrière lui une femme enceinte ?

Donc, une lecture agréable, un graphisme qui m'a beaucoup plus, une palette qui sert bien le propos - mais, pour moi, un scénario bancal qui manque d'unité.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
naphtalene

Nombre de messages : 1050
Age : 47
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyLun 20 Avr 2015 - 14:57

Lecture agréable et rythmée, même si le choix de scinder le récit par couleur est discutable ( pourquoi ainsi enfoncer le clou ? ). Le dessin maîtrisé et régulier sert bien l'histoire. Certaines planches de la première partie n'ont pas manqué de me faire penser à Coeur glacé... En fait, tout m'a fait penser à quelques chose de déjà vu ou lu ( un peu comme dans Famille Royale ) c'est ce qui m'a un peu embêtée. Ceci dit, l'histoire de cet éternel insatisfait et de sa fuite en avant est assez jouissive : lâche ou héroïque ? purement égoïste ou trop indépendant ? Et j'aime bien cette fin qui nous laisse le choix de l'interprétation, et ouvre la réflexion sur l'intarissable soif qui nous habite tous, de manière plus ou moins dévorante.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
eraserhead

Masculin Nombre de messages : 3329
Age : 45
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyLun 20 Avr 2015 - 15:36

C'était quelque chose d'assez fréquent au début des années 70, cette bichromie.
On trouve exactement la même utilisation dans Epoxy (eh oui, encore).
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
fabulous

Masculin Nombre de messages : 2693
Age : 36
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyMar 21 Avr 2015 - 5:38

eraserhead a écrit:
C'était quelque chose d'assez fréquent au début des années 70, cette bichromie.
On trouve exactement la même utilisation dans Epoxy (eh oui, encore).

Époxy est l'œuvre totale, qu'on se le dise lol!

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Nico
Stagiaire
Nico

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 39
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 31/01/2015

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyVen 24 Avr 2015 - 21:28

M'étant moi même échappé pendant presque quinze jours, il est bien normal que je m'exprime à nouveau en commencent par ce livre. De plus comme je fais parti de la team Can (sachez que je vous aime, hein, équipe chérie et je le sais, un jour on sera tous les trois d'accord, ne me virez pas après avoir lu ça, je reviens du causse Méjan où j'ai passé mon temps à observer des vautours becter des cadavres d'agneaux, c'est pour ça que je suis si méchant…), je me dois d'apporter ma pierre à "l'édifice" qui se construit autour de ce livre. 

Can, tu dis qu'à priori les femmes ne devraient pas trouver leur compte dans cet ouvrage. Et bien permets moi de te dire que je te trouve un peu réducteur sur ce coup là, car il me semble que les mâles dominants n'y trouveront pas grand chose non plus. Pas plus que les soumis, les enfants, les écolos, les trans-genres et les lapins nains… moi même qui suis un mix de tout ça je n'ai pas trouvé grand chose à me mettre sous mes dents encore toutes en place (ho que je me sens puissant d'un coup, grrrrrrreee, merci Sigmund Feufollet !!!) si ce n'est une once d'agacement.

Cette façon d'enfoncer les portes ouvertes à grand coup de cases d'un maniérisme agacent, m'a très vite rebuté. J'ai eu l'impression tout au long de la lecture d'assister à une démonstration qui ne laisse aucuns interstices dans lesquels le lecteur pourrait s'échapper à son tour et tenter de s'approprier un tant soit peu cette histoire. J'ai subi ce récit, et même si je veux bien être soumis à l'occasion, je veux au moins que les coup de fouet se fassent sentir !!! Là rien ! A peine deux chatouilles qui loin de me faire frissonner, m'ont fait doucement rigoler. Le zapping tragique du journal pour dire la misère du monde, la case où il marche à contre sens, toute la partie sur la communauté de zombies écolos, le final tendance livre de la jungle… "il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu…" et ben moi j'en ai pas eu assez !

La seconde partie a le seul avantage de m'avoir fait penser à la série de Patrick McGoohan : Le Prisonnier. Et à la lecture de ce livre j'avais moi aussi envie de crier : je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre !

Un moment j'ai accusé l'exercice de la bd muette, qui de part cette contrainte appelle trop souvent une surcharge expressionniste, un sens de la métaphore visuel souvent totalement indigeste. Et puis la case où il perd son portefeuille dans le caniveau m'a rappelé ce bon vieux Will Eisner et son Big City, remplis de planches muettes d'une beauté sans pareille. La bd sans texte n'est finalement pas responsable, c'est juste que la poésie et la finesse ce n'est pas à la porté de tous le monde…

L'échappée de Grégory Mardon Willei10

PS : J'aimerais si c'est possible les lumières FeuFoFreud sur ce buisson en forme de pubis qu'il n'arrive pas à pénétrer quand il est face à la falaise ? Quand pensez vous mon bon docteur ? Ca m'empêche presque de dormir Smile


Et je cède donc à la mode de la lecture musicale en vous proposant une petite BO pour accompagner la lecture de cet album. Une sélection minutieuse d'artistes avant-gardistes, qui allient sens de l'écriture, juste regard sur le monde, analyses politiques subtiles, et c'est incontestable, un certain sens du rythme. 





Et pour accompagner la sauvagerie de la dernière partie :




Bon moi j'ai quand même pas crains son dessin et la scène du naufrage est vraiment belle. 
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
fred

Masculin Nombre de messages : 4846
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptySam 25 Avr 2015 - 6:32

Réquisitoire assez violent, mais qui a le mérite de mettre le doigt sur certains aspects du livre assez rebutants : c'est vrai que Mardon ne fait pas dans la demi-mesure dans l'emploi des clichés (la vie moderne, l'exil) et dans la démonstration à outrance, l'exagération que la contrainte du muet lui suggère, mais sans laquelle il pourrait très bien faire. Le muet est au goût du jour et, du Petit Poilu à Winschluss, on peut très bien s'en sortir sans en faire des tonnes.
Mais il y a en effet de bons passages, et on peut souligner la qualité graphique qui rappelle évidemment le style Dupuy-Berberian.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
Can

Masculin Nombre de messages : 2738
Age : 41
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptySam 25 Avr 2015 - 8:29

Je vois que Nico n'a pas perdu son sens de l'ironie et de la moquerie en vacances mais il n'a pas apparemment retrouvé toute sa lucidité et sa clairvoyance. Mon cher camarade, je te trouve bien sévère et je conteste les rares arguments que tu avances, je ne considère pas tes vidéos comme tels, cela va de soit.
Tu dis que Mardon enfonce des portes ouvertes, oui certes, dans la première partie du livre, je te l'accorde, pour la seconde partie où il mets en place un vrai récit d'anticipation, expliques moi quelle porte il enfonce ?
Ok, on a déjà vu cela, mais qu'avons nous jamais vu ?
Ensuite tu dis que le lecteur subit le récit, je ne suis pas d'accord, le récit est totalement ouvert, le personnage ne nous prends absolument pas par la main, ni l'auteur d'ailleurs, le style est éclaté, chacun peut s'en faire sa propre lecture, sa propre interprétation et se démarquer des idées énoncées (dénoncées).
Enfin troisième et dernière partie, retour à la nature que tu lis comme un "il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu…" , là non plus pas d'accord, je crois justement qu'à travers son personnage, le sens du message de Mardon n'est pas de nous dire que le monde civilisé c'est moche, que les usines ça pollue et que les habits c'est emmerdant, non, non, car là aussi son type il fuit l'état sauvage, il fuit sans doute une paternité aussi, il fuit la vie tout simplement.
Pour l'utilisation du muet, je crois que toute autre forme de style et des textes auraient alourdis ce que vous appelez des clichés, là le muet les suggère, les effleure, le sujet en lui même se veut un peu cliché, et alors, dans la mesure où c'est traité brillament ?
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
feufollet

Féminin Nombre de messages : 633
Age : 41
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptySam 25 Avr 2015 - 9:03

Vous avez demandé une consultation, Nico, en voilà une :
De toute évidence, ce buisson ouvre sur un monde intérieur caché - auquel j'associe ce début de poème de Charles Van Lerberghe :
"J’ai traversé l’ardent buisson dont le feuillage,
Comme une flamme, s’est ouvert sur mon passage,
Et dont l’embrasement s’est refermé sur moi.
Personne. Tout est calme. Une enceinte de pierre,
Une porte béante, un espace où l’on voit
Un autre monde luire en une autre lumière.
Rien n’y respire plus."


Et bien sûr, on peut y voir un sexe féminin - qui traduirait alors une re-naissance, un retour à l'innocence (mais à quel prix ? celui de la conscience personnelle).

Personnellement, ce passage m'a rappelé un extrait de "Vendredi et les limbes du Pacifique" (de Michel Tournier, que je ne peux que vous inciter à (re)lire), où Robinson replonge, nu et enduit de lait, dans l'orifice-vagin découvert au fond de la grotte : il s'abandonne des heures entières dans cette alvéole qui le prépare à une renaissance. Jusque-là, il n'avait que le regard tourné vers l'horizon, espérant un bateau, rejetant l'île Speranza ; après cette période dans le ventre de la Terre, il prendra pleine possession de son île, allant jusqu'à l'ensemencer.
Revenir en haut Aller en bas
Nico
Stagiaire
Nico

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 39
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 31/01/2015

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptySam 25 Avr 2015 - 16:23

Can a écrit:
Tu dis que Mardon enfonce des portes ouvertes, oui certes, dans la première partie du livre, je te l'accorde, pour la seconde partie où il mets en place un vrai récit d'anticipation, expliques moi quelle porte il enfonce ? 

La seconde partie véhicule une idée de comptoir consistant à voir dans toutes expériences communautaires alternatives une dérive fatalement sectaire.
Ces protos-écolos qui forcément jouent aux raquettes à poil sur une plage entouraient par des moulins-éoliennes, qui la journée cultivent des légumes et le soir dorment paisiblement ne m'a pas vraiment convaincu sur l'imagination de l'auteur à anticiper un quelconque modèle de société.
Ce mix de poncifs hippie revu à la sauce du Prisonnier, me fait l'effet d'un blubiboulga uniquement destiné à mettre en valeur la trajectoire individualiste du "héros".

Pour la dernière partie, j'exagère sans doute un tantinet, c'est effectivement la moins ratéSmile J'aurais aimé que le récit commence ici pour voir la suite et peut être y trouvé comme toi de la suggestion, de la finesse, et de la brillance… mais là...

Docteur, je vous remercie pour votre belle analyse et votre prescription que j'ai bien envie de suivre. Depuis le Roi des Aulnes, je n'ai plus rien lu de Tournier, voici une belle occasion de s'y remettre !
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
Superphane

Masculin Nombre de messages : 1824
Age : 48
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyDim 26 Avr 2015 - 17:17

Ce livre coûte 27 euros, soit presque 2,7 Gris.
Contrairement à Feu de Paille (qui ne coûte "que" 2,3 Gris), j'ai très bien vu les pages inutiles. L'éditeur a-t-il vraiment fait son job ?
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
Joco

Masculin Nombre de messages : 2331
Age : 52
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyDim 26 Avr 2015 - 17:46

Par contre, si on regarde le prix au kilo, j'ai bien peur que Gris ne fasse pas le poids !
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
Can

Masculin Nombre de messages : 2738
Age : 41
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyDim 26 Avr 2015 - 19:16

J'ai vu (et fallait quand même le faire) des pages inutiles dans Gris, entre la préface qui raconte l'histoire et le rapport étrange et non expliqué avec la bâtard car dans son hypnose, "il n'a pas su récupérer cette partie" ...
En même temps, de ne pas se souvenir, c'est une bonne excuse, faut juste éviter de raconter un truc alors.
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
Manue

Féminin Nombre de messages : 610
Age : 42
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon EmptyMar 28 Avr 2015 - 13:03

Can a écrit:
Je vois que Nico n'a pas perdu son sens de l'ironie et de la moquerie en vacances

( c’est ça qu’on aime aussi chez lui ) flower  

Ok, on a déjà vu cela, mais qu'avons nous jamais vu ?

Pour l'utilisation du muet, je crois que toute autre forme de style et des textes auraient alourdis ce que vous appelez des clichés, là le muet les suggère, les effleure, le sujet en lui même se veut un peu cliché, et alors, dans la mesure où c'est traité brillament ?

Complètement d'accord avec la défense, ce qui compte ce n'est pas tant le sujet "bateau" Twisted Evil ,  mais la façon dont il est traité, je ne vois aucun maniérisme dans le graphisme de Mardon, tout est clair, et si on veux lui reprocher quelque chose, ce serait plutôt ça , avec ces trois parties bien distinctes, régies par une seule couleur dominante, en ce qui me concerne ça ne m'a pas déplu, bien au contraire, je trouve que c’est une très bonne solution pour structurer et équilibrer le récit ... J 'ai l impression que vous vous laisser emporter par vos divers points de vue sur le personnage et ce qu'il représente pour vous, ce qui me rappelle les débats suscités par Cœur Glacé, ce serait dommage d’en  rester là . L’auteur n'est pas là pour nous proposer des solutions de vie, on s’en doute bien,  mais juste une bd , et cette bd je l’ai trouvée sacrément efficace et maîtrisée, que l’on aime ou pas le personnage et ses choix , on n 'a qu’envie de savoir  jusqu’où il va aller,  et l’on reste  accroché au récit de début à la fin, fin suffisamment ouverte pour laisser libre cours à l'imagination et à la réflexion du lecteur… Je vois que vous avez été tous plus ou moins inspirés, dérangés, titillés par cette lecture, ce qui en fait une bonne candidate à la sélection du Shériff de Mars
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'échappée de Grégory Mardon Empty
MessageSujet: Re: L'échappée de Grégory Mardon   L'échappée de Grégory Mardon Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'échappée de Grégory Mardon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'échappée de Grégory Mardon
» C'est comment qu'on freine ? de Mardon
» [Gavalda, Anna] L' échappée belle
» [Paasilinna, Arto] Le Potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison
» Les reflets auxquels vous avez échappé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: