AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 J'ai lu "New York trilogie : la ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bourle

avatar

Masculin Nombre de messages : 65
Age : 34
Localisation : Moriat
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: J'ai lu "New York trilogie : la ville   Dim 18 Mai 2008 - 9:16

J'ai trouvé une petite occase ce WE dans ma librairie préféré et je ne suis pas peu fier de ma découverte. Voila un petit synopsys avec ce que j'en ai pensé.
Et si vous l'avez pas lu je vous le conseil et pour les autres : et vous, vous en avez pensez quoi?

La ville, lieu où chaque espace est le décor avec laquelle la faune peut interagir : perrons, bouche d’incendie, poubelles, lampadaires autant d’objets aux apparences anodines qui interviennent sur des situations ou des agissements plus ou moins habituelles des New Yorkais.

Entre images touchantes et d’autres plus drôle, Eisner signe un roman graphique proche de la perfection. L’auteur à partir d’anecdote de quelques cases dévoile l’importance des éléments citadins sur la vie de ses protagonistes qui vivent. Il est surprenant de voir que certains objets telle une bouche d’égout peut avoir une influence non négligeable sur la l’existence des habitants de la grosse pomme. C’est un coup de maître dans le sens où avec des situations plus ou moins cocasses, Eisner nous fait réfléchir sur des situations proche de la réalité. La ville est le réel point d’encrage de ce tome, on ne se place pas sur le point de vue, un homme ou d’une femme, mais on observe une situation en se positionnant sur un objet : on ne suit pas les tribulations des New Yorkais, mais s’installe à un point puis observe les agissements qui nous entoure. L’originalité dont Eisner raconte cette histoire est ce qui donne tout le charme à son œuvre et la différencie tout ce que l’on a pu lire jusqu’à présent.
Les illustrations en noir et blanc sous forme de roman graphique est le point d’orgue de cette BD. Chacune des images rend compte de manière parfaite chacune des histoires contés. Le découpage donne un dynamisme spectaculaire. Selon l’histoire conté, l’auteur utilise page complète, cases ordinaires,… ce qui donne tout le charme à ce premier opus. La scène dans le métro au découpage assez original m’a surpris et signale le talent de l’auteur autant dans le scénario qu’en termes d’illustrations.

Un premier opus proche de la perfection, l’auteur signe une œuvre originale et marquante.
Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai lu "New York trilogie : la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2x03 "Zoo York" / Le repas des fauves
» Rio Grande - 1950
» Pour les Hommes : PHOTOS. "Nue York" : les autoportraits d'Erica Simone
» LES "POMBA" DU PPRD TERRORISENT LA VILLE.
» "L'Eventail de Séville" : les différentes éditions.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: