AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Histoire ? Raconte !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
fred

Masculin Nombre de messages : 4846
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyVen 26 Oct 2007 - 21:24

Voici un sujet consacré au bizarre, à l'inattendu, à l'amusant.
Un sujet qui concerne des anecdotes, des instants insolites ou des aventures palpitantes que nous avons vécus.
Un bon petit topic pour raconter des histoires, somme toute Wink
Alors, comme demandait le conteur au public :
- Histoire ?
Et le public d'entonner :
- Raconte !

Le jour de mes 26 ans
Ca se passe dans une bastide campée au milieu des vignes, du côté de Draguignan. Nous sommes une petite équipe chargée de la rénovation du bâtiment. Le chantier est colossal ; il s'agit de modifier l'architecture intérieure dans sa totalité, des sols aux plafonds. Mais le chantier est beau ; nous avons carte blanche en ce qui concerne le temps que ça doit prendre.
Les matériaux fournis sont haut de gamme, des dalles utilisées pour les pièces du rez-de-chaussée jusqu'au moindre plâtre.
Le plâtre, c'est d'ailleurs ce à quoi je m'occupe en cette belle matinée de novembre. Les deux mois de fin d'année sont peut-être les plus beaux, dans le sud. La luminosité est alors exceptionnelle, la nature offre ses plus beaux atours. L'été, on est aveuglé.
Je suis bien sur mon petit pont à roulettes. Je fais le plafond de la future chambre de la propriétaire. C'est qu'elle à du goût, la dame. Plafonds voûtés ou en ogive, plâtre manuel, il faut que ça fleure bon Côté Sud ! Donc j'applique mon plâtre sur le grillage prévu à cet effet, grillage fixé à une armature métallique solidaire elle-même de la charpente, et galbée selon la forme d'une simple voûte. Des litres d'eau et des kilos de plâtre y passent. Quelques personnes passent aussi de temps à autre : mon patron pour discuter, mes collègues pour fumer le calumet, des employés d'une entreprise locale de maçonnerie chargée des constructions extérieures pour emprunter du matos, un représentant pour vendre un produit à incorporer dans le mortier censé amoindrir la densité des chappes. Le commercial tâte la solidité du plancher en le martelant de coups de pieds. Ca résonne dans toute la pièce. Ouais, il dit, ça ira, mais faut m'acheter mon truc pour pas prendre de risque.
Bon, ils sortent et mon patron le raccompagne. Moi, je plâtre. Et glisse glisse la truelle, et lisse lisse. Et chplock ! Le grillage se décroche à un endroit. J'appelle mon patron et il me dit de le découper un peu pour avoir accès derrière et pouvoir l'attacher à nouveau. Bouge pas, il ajoute, je vais chercher les ciseaux. Et il sort. Je pose mes outils et j'entends les chplocks se succéder. Malheur ! Le plafond s'écroule ! Bonheur ! Mon petit pont roulant était à ce moment pile du côté du mur et je ne me suis pas fait prier pour me plaquer contre ! Mon boss revenait juste avec les ciseaux quand il a compris deux choses : une, on l'avait échappé belle ; deux, il avait attaché tout le bloc métallique comme un gland.
Le plus drôle, c'est que les proprios, l'architecte et le gardien ne se sont jamais rendu compte de rien.
Le soir même, c'était le fameux France-Bulgarie de foot, décisif pour la participation au Mondial de l'année suivante. Ce fameux France-Bulgarie, succédant au France-Israël perdu 2 à 3, alors qu'un point suffisait pour la qualif'. Cantona ouvre le score, 1 à 0 à la mi-temps. Egalisation bulgare en seconde période. On serre les fesses. Ca tient, ça tient, jusqu'à ce but de Kostadinov à 90'00" qui tombe comme un plafond et nous élimine définitivement.
Depuis, pas d'anniversaire plus marquant, mais j'aurai bien encore quelques anecdotes. Pour l'heure, à vous l'honneur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Mémère
Titulaire
Mémère

Masculin Nombre de messages : 995
Age : 49
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptySam 27 Oct 2007 - 7:40

Fort amusant comme anécdote et très bien raconté !
Ah France-Israël et France-Bulgarie : la grande époque de la France des loosers ! Heureusement que 1998 est venue effacer cette image qui a longtemps collée à la peau des sportifs français
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
fred

Masculin Nombre de messages : 4846
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyVen 9 Nov 2007 - 22:46

Je m'appelle Fabulous, nous sommes le lundi 3 avril 2006 et j'effectue mon premier jour de travail à Esprit BD
Si j'ai bien écouté, je suis embauché à Esprit BD.
C'est une boutique où je suis client. J'aime la bédé en général et, n'étant pas du genre à passer inaperçu, on me connait ici. J'avais remarqué un lundi qu'Eva avait un polichinelle dans le tiroir. Comme je ne suis pas un taiseux, j'ai posé la question franc direct : "t'as un polichinelle dans le tiroir ?". Ce à quoi elle répond oui. Alors je pose la question rapport au remplacement pendant le congé de maternité. Eva me dit que c'est encore open, rencard est pris avec le taulier et le tour est joué après rapide réflexion de ce dernier. J'ai bien écouté et je suis là, je commence le jour de l'inventaire.

A la troisième personne
C'est l'inventaire et Fabulous débute à la librairie. C'est vraiment une journée à la con. Il va falloir biper tout le stock et penser à tous les détails. Des trucs qui servent à rien à part faire des erreurs et fausser tout le stock.
La réserve est torchée, il reste l'estanco. Sortir tous les livres des rayons et les amener se faire doucher pour les ramener au dodo. Passionnant. Mais la journée passe vite. Si vite que le soir avance et qu'on commence à faire n'importe quoi. On accélère le mouvement, la fatigue s'accumule,
les gestes se font imprécis. On amène les tourniquets à roulettes de manga près de la caisse un à un. Et bip bip ! La douchette compte les livres un à un. Il reste le tourniquet Pika à pousser. Pas grand chose. Fabulous, d'un mouvement généreux se l'amène à lui. Si bien que la trajectoire du tourniquet prend de l'amplitude dans la hauteur du présentoir et que le pauvre apprenti libraire se retrouve écrasé par la masse de quelques kilos de plastique, de Love Hina et autres GTO. Pauvre Fabulous, ayant failli mourir pour la cause de la librairie indépendante !

A la première personne
Il leur en a fallu du temps pour me tirer de là ! En plus, c'est la faute à Max !

Du point de vue du gérant
Malheur ! Ça commence !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
BenBecker

BenBecker

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 38
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptySam 10 Nov 2007 - 9:27

T'en avais parlé hier et c'est dorénavant chose faite au sein du Clube ! Laughing
Belle entrée en matière réservée au p'tit dernier (bizutage?!) ! cheers
Apparemment, il en redemande encore... Wink

Bon weekend creusois, fred ! pig
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
max

max

Masculin Nombre de messages : 490
Age : 37
Localisation : juste derrière vous
Date d'inscription : 06/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptySam 10 Nov 2007 - 10:03

AHAHAHHAHAHAHAAHAHAHAHA
J'l'écoute encore nous dire : " Vous voulez pas plutôt m'aider ? "
C'est vrai qu'on a mis un petit moment à le sortir de là-dessous : Fred se prenait la tête entre les mains, Eva était encombré de bouquins et moi, ben moi je rigolais (mais pas méchamment).

_________________
ROGNTUDJUÛÛ !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Quilotoa
Titulaire
Quilotoa

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 38
Localisation : Loin
Date d'inscription : 30/08/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptySam 10 Nov 2007 - 11:32

Ca devait être assez énorme... Mon pauvre Fab, t'as bien commencé... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Quilotoa
Titulaire
Quilotoa

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 38
Localisation : Loin
Date d'inscription : 30/08/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptySam 10 Nov 2007 - 11:51

Tiens, je viens de me rappeler d'un petit truc. Bon, c'est mes parents qui m'ont raconté, parce que moi j'étais encore trop petit pour pouvoir m'en souvenir.

C'était en 1988, j'avais un an, ou presque. Mes parents vivaient au Salvador (petit pays d'Amérique Centrale). Comme dans beaucoup de pays d'Amérique Centrale/du Sud, il y avait un pouvoir politique très à droite, légitimé par les USA et une guérilla marxiste. Il y avait donc des militaires à tous les coins de rue, par crainte d'attentats etc..

Mes parents se promenaient avec moi dans la poussette et, à un carrefour, ils sont tombés nez à nez avec une patrouille. Vu qu'ils sont typés européens, la patrouille ne les a pas embêté plus que ça. Elle a vérifié leurs papiers, français, ok, vous pouvez passer. Et tout à coup, un des soldats a pris sa kalash et a commencé à parler à ma mère en espagnol.
Ma mère a un peu peur mais a compris au sourire du militaire qu'il n'y avait pas de problème. En fait, c'était moi qui tendait les bras en gazouillant vers lui. Je semblais très intéressé par son arme. Du coup, il a demandé à ma mère la permission de me la "prêter" quelques secondes.
Bien entendu, elle a accepté (il valait mieux pas se fâcher avec des militaires) et je me suis donc retrouvé avec une kalash aussi lourde que moi dans les bras (enfin, posée sur la poussette). Ca a bien fait marrer les soldats, surtout que j'avais l'air très heureux avec ce gros joujou sur les bras.
Quand ils ont eu fini de rigoler, le soldat a repris son arme et mes parents sont rentrés chez eux...

C'est la seule fois que j'ai touché une arme à feu de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Falken

Falken

Masculin Nombre de messages : 742
Age : 39
Localisation : Ben... sur le Clube, pardi !
Date d'inscription : 01/05/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptySam 10 Nov 2007 - 13:48

Elle ne devait pas être très rassurée maman xasalja ! J'espère que ce soldat avait enclenché la sécurité ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Shikaze

Shikaze

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 36
Localisation : Clermont-Ferrand, accessoirement caché derrière une pile de manga
Date d'inscription : 08/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyDim 11 Nov 2007 - 12:54

Ça me rappelle la fois où j'ai passé un mois en Chine, à l'époque où mon père bossait là bas.

Ma mère était malade, déjà couchée, et mon père et moi regardions la télé tranquillement, COPS si je me souviens bien, tout ça vers 21h.
D'un seul coup, la sonnette. Sachant que les rares personnes que connaissait mon père la bas aurait prévenu avant, je me lève pour voir ce qui se passe. Un type donnant la nette impression d'être fonctionnaire, avec derrière lui 5 ou 6 militaires....

"Papa, tu peux essayer de voir ce qu'il se passe pendant que je cherche nos passeports ?"

Résultat du compte, le fonctionnaire en question ne faisait que vérifier que le propriétaire de l'appartement de fraudait pas en déclarant avoir des étrangers dans l'appart, et chose qui a été ô combien amusante, mon père disposait d'un passeport spécial car il était là en tant qu'industriel aidant au développement d'une entreprise chinoise. On a eu droit à de nombreuses courbettes quand ils sont partis, les détenteurs de ce style de passeport étant apparemment fort apprécié lol!
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
fred

Masculin Nombre de messages : 4846
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyMar 13 Nov 2007 - 21:08

Jolies histoires, les gars.
xasalja, dommage que l'ère du numérique ne soit pas advenue avant ta "prise en otage", on aurait certainement eu un ou deux clichés pour illustrer la scène Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Pathi

Pathi

Féminin Nombre de messages : 426
Age : 29
Localisation : France
Date d'inscription : 09/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyVen 16 Nov 2007 - 13:09

Bon ben moi c'est une histoire qui m'arrive malheureusement (enfin surtout pour les autres) assez souvent, à chaque fois que je veux traverser une route (particulièrement vers Ballainvilliers, je ne comprend pas pourquoi je dois être maudite de la route), je dis toujours, que ce soit vert ou rouge le feu, je suis pas non plus complètement rebelle XD :

"Ben on traverse il n'y a personne."

Et juste à ce moment là soit il y a un camion qui arrive soit un chauffard qui manque de me faucher... Donc maintenant quand on en reparle ça nous fait rire parce que du coup je ne dis plus rien, mais sur le coup ça fait sacrement peur.
Revenir en haut Aller en bas
http://fan-sub.com
clairette

clairette

Féminin Nombre de messages : 268
Age : 34
Localisation : Clermont- Le puy (et des fois Tulle pour faire plaisir à mon amoureux)
Date d'inscription : 13/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyLun 19 Nov 2007 - 21:03

une petite aventure de voyages (il arive toujours plein de choses pendants les voyages, surtout quand on voyage en bus et sac à dos à l'arrach!!) qui est arrivé a moi et JB l'été 2004 (ça nous rajeunit pas!)

nous etions à Edimburgh et comme c'était l'époque du grand festival "the fringe", point de places dans les auberges de jeunesse. on s'est donc rabatu sur le camping, qui comme vous le pensez bien, était à 30 minutes du centre en bus. on passe donc la soirée dans le centre ville, et vers 23h on décide de rentrer au camping avec le dernier bus.
il faut aussi preciser que ce soir là se jouer un match des Celtics contre les Rangers, les deux équipes rivales de Edimburgh
(pour votre culture générale, la présence de deux equipes de taille égale dans une seule ville remonte au temps de l'imigration Irlandaise catholique en Ecosse au moment de la grande famine Irlandaise, et donc les migrants ont créé leur propre équipe contre celle déja implanté des Rangers Ecossais et protestants... et ce n'est que depuis très recemment que le critère religieux n'entre plus en compte dans le recrutement des joueurs), d'où les enjeux pas seulement sportif de ce match!

bref, inutile de vous dire qu'à cet horaire de fin de match, l'ambiance dans les transports publics était plus que chaude! nous voila donc dans notre bus au milieu des supporters éméchés qui commencent a s'insulter copieusement et de menacer de se mettre sur la gueule. nous décidons donc prudement de monter à l'étage (c'était un bus à imperiale genre londonien).
ERREUR!!! puisque apres 40 minutes de trajets, nous decendons verifier aupres du chauffeur que nous n'avons pas raté notre arrêt. c'était bien évidemment le cas, d'en haut on n'avait pas reconnu la route et le chaufeur du bus nous laisse au prochain arret en nous disant que peut-etre un bus repassera en sens inverse, enfin c'est pas sur du tout parcequ'il était déja plus de minuit sinon il faudra appeler un taxi (avec quel numero et quel telephone ça restait à voir!)
on attends donc 5, 10, 20 minutes dans cette banlieu sombre, deserte sordide et délabrée, avant de voir surgir un groupe de supporters très éméchés qui s'approche de nous et, l'un d'entre eux, haleine caracteritique et vieux vetements crasseux, s'assoit à coté de nous sous l'abribus et commence à nous parler de feux d'artifice, d'avion, de son garage, tout cela bien sur 25% comprehensible si on ajoute accent écossais terrible et problème de dictions dus a l'alcool. bref après 10 minutes de causette sans aucun sens, ils nous propose de nous appeler un taxi, file à la station service encore ouverte en face, et 5 minutes après un taxi s'arrete devant nous. Le bonhomme sort alors de la station service où il s'était mis au chaud, et immediatement s'installe dans le vehicule à coté du chauffeur. Bien que pas très rassurés, parcequ'en plus aucun des deux n'avait vraiment une tête très nette, on donne l'adresse, et 20 minutes plus tard, 1h30 après être parti du centre ville, nous regagnons notre tente en se demandant ce qui venait de se passer: en effet le bonhomme avait absolument insisté pour payer la course de taxi de sa poche!
c'est pas non plus une aventure extraordinaire, mais ça nous est vraiment resté dans la tête parceque c'était notre premier grand voyage seuls, et surtout ça montre bien qu'il ne faut jamais juger une personne sur une premiere impression, et surtout que les Ecossais sont vraiment le peuple le plus généreux de la terre (un autre épisode de ce voyage pourra encore le prouver, si Jb veut bien prendre le relais!)
Revenir en haut Aller en bas
http://kirikatoakham.skyblog.com
JB

JB

Masculin Nombre de messages : 435
Age : 35
Date d'inscription : 09/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyLun 19 Nov 2007 - 23:31

clairette a écrit:
un match des Celtics contre les Rangers, les deux équipes rivales de Edimburgh
(pour votre culture générale, la présence de deux equipes de taille égale dans une seule ville remonte au temps de l'imigration Irlandaise catholique en Ecosse au moment de la grande famine Irlandaise, et donc les migrants ont créé leur propre équipe contre celle déja implanté des Rangers Ecossais et protestants... et ce n'est que depuis très recemment que le critère religieux n'entre plus en compte dans le recrutement des joueurs)
Pour la culture générale de clairette: les Celtics et les Rangers sont les deux équipes rivales de Glasgow

Une autre anecdote: il faut savoir que je suis supermégafan de Mogwai, un groupe de rock instrumental très bruyant glaswégien. Quelques jours après avoir fixé les dates de notre voyage et acheté nos billets d'avion (un baptême pour moi!), j'apprends que Mogwai allait être en concert à Glasgow, le 18 août 2004. Alors JB trop content. Et donc en effet, nous avons assisté à ce concert (enfin, euh, Claire s'en serait bien passée, je pense). Alors quand je dis, en repas de famille "Ouais bèh j'ai vu Mogwai, chez eux, à Glasgow", et bien tout le monde s'en fout, alors que c'était super bien. Y a eu un moment où ça passait de très calme à très bruyant, très brutalement, et lorsque Claire s'est jetée sur moi par peur, j'ai eu une réaction très bête: je l'ai mal accueillie, disons. Elle n'a pas su apprécier la beauté du larsen bourrin à 150 dB...

Enfin bon, passons.

Toujours à Glasgow.
Glasgow était notre point d'arrivée ET notre point de départ (on a fait une boucle). À notre arrivée en début de séjour, nous avons dormis à Northlodge Youth Hostel, nous avions réservé à l'avance, fait connaissance avec John, le propriétaire des lieux et avec toute l'ambiance conviviale de cette auberge de jeunesse (comprendre: ça fume des joints et picole jusqu'à tard). Pendant les jours suivants, nous faisons notre boucle Glasgow-Loch Lomond-Stirling-Edinburgh-Inverness-Isle of Sky-Loch Ness-Ben Nevis en bus/train/stop, puis retour à Glasgow douze jours plus tard. Mais là: petit problème, on décollait le ledemain, et bien entendu nous n'avions réservé aucune auberge de jeunesse. On se dit alors "bon peut-être bien qu'ils auront de la place à l'espèce de grosse auberge de huit étages", la Euro Hostel. Tu parles, c'était plein à ras-bord.
Alors, "on se tente Northlodge?
-Mais voyons, c'est minuscule! Si c'est plein au Euro Hostel, Northlodge sera archi plein!
-Tu veux coucher dehors peut-être? Tu as vu le temps qu'il fait dans ce pays?!"
Alors nous décidâmes de tenter le coup à Northlodge. On y arrive, exténués (après 1-avoir traversé la ville et 2-s'être engueulés tout le temps). On demande à John s'il reste de la place. "Ah non ça va pas être possible". Ca nous a abattu. Mais John, voyant nos yeux de chiens battus, a eu pitié:
"Bon. Est-ce que ça vous gêne de dormir sur des lits de camps, dans le salon?
-NON. Bien au contraire!"
Nous voilà soulagés, et sauvés pour la nuit. Ah tiens et çe me revient là c'est ce soir là qu'on a découvert The Book of Bunny Suicide, dans les bouquins de John.
Le lendemain, au moment de partir:
"Bon John, encore merci pour tout, tu peux compter sur nous pour te faire de la bonne pub, blablabla... Euh, on te dois combien?
-Rien. Allez, filez.
-Quoi? Mais tu es sûr?
-Alleeez pscht!"
Donc voilà merci beaucoup à ce fameux John qui nous as sauvé notre dernière nuit écossaise. En partant on s'est rappelé qu'il nous restait une bonne moitié de sauciflard bien de chez nous, alors on lui a laissé, c'était bien la moindre des choses!
Revenir en haut Aller en bas
Marie

Marie

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 30
Localisation : sur un nuage
Date d'inscription : 09/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyMar 20 Nov 2007 - 16:25

Citation :
Alors quand je dis, en repas de famille "Ouais bèh j'ai vu Mogwai, chez eux, à Glasgow", et bien tout le monde s'en fout, alors que c'était super bien.

affraid C'est vachement bien Mogwai ! C'est vrai qu'ils gagneraient à être plus connus. Il devait y avoir une super ambiance (en plus, un concert at home). cheers
Ah la la, t'as bien d'la chance, JB Wink
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
fabulous

Masculin Nombre de messages : 2665
Age : 36
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyVen 23 Nov 2007 - 7:36

Bon je confirme une chose, c'est Max qui m'a poussé le tourniquet sur la tête. En tout cas, bon souvenir pour une première journée. C'est honnetement ma meilleure dans une nouvelle boite !!!

A mon tour, rien d'epique, rien d'exotique, juste une petite anecdote.
J'étais à Paris après une nuit de voyage en train de retour de Munchen; nuit que j'ai passé a discuter avec un autochtone de la vision que les allemands ont des francais. Mais ceci est une autre histoire.


Donc je suis bien crevé quand même, je me ballade dans le quartier chinois de la capitale et la j'apercois une magnifique demoiselle, pas très grande, pas vraiment "parisienne", mignonne comme tout en somme. Nos regards se croisent, on se fixe un moment en avancant l'un en direction de l'autre et ... je percute violemment un plot en un endroit fort douloureux.
La demoiselle explose de rire, moi aussi et après un moment d'hésitation, chacun continue son chemin (moi en boitant)



Alors en quoi ai-je été le plus nul ? le plot ou de ne pas lui avoir parlé ? a vous de juger (j'ai déjà mon avis)


edit la petite annecdote de clairette et jb me motive encore plus a retourner en ecosse, et en sac-a-dos cette fois (même si mon anglais est loin d'etre bon). edit pas très interessante contrairement a vos 2 anecdotes de vacances qui le sont.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
fred

Masculin Nombre de messages : 4846
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: rock'n'roll   Histoire ? Raconte ! EmptyVen 23 Nov 2007 - 17:11

Ce petit sujet commence à être sympa comme tout.
Les détails du réel, les anecdotes du quotidien font la poésie de la vie. C'est ça qu'on retient ; sans ça, tout serait tellement triste à pleurer.

La Gretsch orange de Manu Chao
Ceux qui ont connu les Hot Pants, la Mano Negra ou suivent la carrière solo de Manu Chao connaissent la guitare qui l'a toujours accompagné sur scène. Cette superbe Gretsch demi-caisse avec les ouïes, la même que Brian Setzer (le chanteur-guitariste des Stray Cats).
A cette époque, je jouais avec un groupe pop-rock et un des deux guitaristes cherchait ce type de guitare pour le son rocailleux (et le look aussi). Après avoir cherché son bonheur dans un bon paquet de magasins de musique, un vendeur d'un bouclard de Sèvres lui organise un rendez-vous avec un type qui souhaite vendre une Gretsch.
Je l'accompagne le jour dit. Le type est là avec sa boite au bout du bras. Oh ! Putain ! Le type, c'est Manu Chao en personne ! Pas encore la star mondiale d'aujourd'hui, mais déjà bien connu, au moins de nous. On est un peu gênés, évidemment, un peu fans aussi, cons comme un mec de Muse le serait devant un mec de Radiohead.
Manu nous fait "salut, les gars, ça gaze ?" et il sort la guitare de l'étui. "Paulo, t'aurais un ampli pour essayer ?" Ben oui, il y en a des amplis dans un magasin de musique, et surtout ce Fender qui fait partie des derniers arrivages. Manu se branche, s'assoit sur l'ampli et commence à jouer, à jouer, à jouer, à ne plus s'arrêter de jouer. Et il cause, en plus, il parle de la gratte, de ses qualités, du vibrato, du putain de son qu'elle a sur cet ampli ! Oh ! Ce son ! On assiste en direct à la scène où Manu retombe amoureux de cette guitare qu'il n'essaiera plus jamais de vendre ! Faute à l'ampli ou manque de réelle motivation ?
Mon pote finira par en trouver une, de Gretsch, mais une mauvaise occase qui ne tient pas l'accord.

Histoire ? Raconte ! Cat_2010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
colux
Titulaire
colux

Masculin Nombre de messages : 2431
Age : 47
Localisation : Paname
Date d'inscription : 20/11/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptySam 24 Nov 2007 - 21:52

C'est l'histoire d'une soirée qui part pourtant plutôt bien.
C'est le début de l'été, il fait un temps de rêve, et je suis convié à une grosse fiesta dans un château à La Celle-Saint-Cloud, en banlieue parisienne. Tout se passe à merveille, les filles sont court-vêtues et l'alcool coule à flots.
Quand on s'amuse, le temps passe vite ; nous voici donc déja arrivés au moment fatidique où même le pire des couche-tard doit se faire une raison et plier bagage histoire de permettre au taulier d'aller se pager.
Ayant été conduit à l'aller par un ami qui n'a pas une vie aussi dissolue que moi et qui est donc parti depuis bien longtemps, je me rencarde auprès de l'assemblée des couche-tard (une demi-douzaine de personnes) pour savoir s'il n'y en aurait pas un qui serait voituré et qui aurait l'extrême amabilité de me déposer à une station de train, de métro, voire, encore mieux, chez moi (tant qu'à faire). Là, je tombe sur deux Finlandais, qui ne parlent pas une broque de français et qui baragouinent vaguement deux, trois mots d'anglais, qui me proposent de LES ramener.
Visiblement, ils n'ont pas compris mon problème : je suis à pinces, les gars ! Non, non, c'est moi qui n'ai pas compris le leur : ils ont, eux, une voiture, mais ils sont tellement cuités qu'aucun des deux n'est en mesure de prendre le volant. Donc, en gros, si je pouvais faire le chauffeur pour eux jusqu'à Paris...
Ah. Là, ça demande quand même reflexion, car :
1. s'ils sont complètement raides, je vaux à peine mieux ;
2. ça a l'air d'être une bonne paire de chbebs, et en plus ils sont costauds !
L'alternative est simple : 10 bornes à lattes en titubant et en risquant de me perdre, ou tenter le coup avec ces deux types louches que je connais ni des lèvres ni des dents et risquer par ailleurs un accident de la route ; mais quand on est bourré comme je le suis, on n'envisage pas la seconde partie de l'alternative. En voiture donc !
Si j'ai encore un fond d'appréhension, il disparaît totalement quand j'aperçois la caisse des zoziaux : une vieille Cadillac décapotable des années 50 avec intérieur cuir, jantes alliage, la totale. Je suis pas du tout un fana des caisses, mais là, quand même, ça en jette...
Et nous voilà partis, direction Paname. Très vite, j'ai l'impression d'aller à toute berzingue, alors que le compteur affiche un petit 60. Bon, ça doit être l'alcool, que je me dis. Les rues de la capitale et de sa banlieue étant généralement plutôt désertes le dimanche matin vers 6 heures du mat', j'arrive à bon port sans avoir esquinté qui ou quoi que ce soit, et sans avoir croisé la route des lardus (entre nous, ça valait mieux).
Je remise le paquebot non loin de la gare Montparnasse, et là, en jetant un dernier coup d'oeil sur le compteur, je comprends mieux : c'était pas des km/h, mais des m/h - des miles par heure. Donc, quand je pensais rouler pépère à 60 km/h dans les rues de Paris, j'allais en fait à... 96 km/h. Heureusement qu'il n'y avait pas grand monde sur la route...
Mes deux Finlandais s'avèrent finalement charmants, me payant un méga p'tit déj' et me racontant tout un tas d'histoires norvégiennes (l'équivalent de nos histoires belges). Je suis ravi de réaliser qu'ils n'ont pas besoin d'un troisième larron (entre deux histoires drôles, ils se roulent d'énormes gamelles), et je les salue avant de prendre le train pour rentrer dans ma banlieue trouver un repos bien mérité.
C'est quand le contrôleur m'a secoué l'épaule que j'ai compris que j'avais pioncé dans le dur et que j'avais raté mon arrêt. Problème : je suis au terminus de la ligne, et mon ticket ne me permet pas d'aller aussi loin. J'ai beau expliquer mon cas aux képis, pas moyen d'éviter la contredanse. C'est donc passablement énervé, et toujours aussi crevé, que je prends le train dans l'autre sens. Et là, je vous le donne Emile : je me réveille gare Montparnasse !
Y a des matins comme ça où il vaudrait mieux rester debout si on veut arriver à se coucher !
Revenir en haut Aller en bas
Marie

Marie

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 30
Localisation : sur un nuage
Date d'inscription : 09/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyDim 25 Nov 2007 - 11:21

Effectivement, je la connaissais pas celle-là, et elle est bien bonne cheers
J'ai bien rigolé toute seule Laughing Tu as du talent, Coco Exclamation
[Le coup des miles par heure, je m'en doutais Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
Marie

Marie

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 30
Localisation : sur un nuage
Date d'inscription : 09/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyVen 30 Nov 2007 - 14:04

Tous ces romans-photo, images diverses, récits de voyages m'ont donné l'idée de raconter une petite histoire à mon tour... Very Happy

Le premier jour de mon voyage au Kazakhstan

Mai 2004, je suis à la fin de mon année de seconde. Depuis janvier, je suis inscrite à un voyage scolaire qui va m'emmener au bout du monde : au Kazakhstan. En effet, à l'initiative de mon prof d'Allemand, une rencontre trinationale a été organisée entre la France, l'Allemagne et le Kazakhstan ; et plus précisément entre le lycée Jeanne d'Arc de Clermont-Ferrand, le lycée de Göppingen et celui d'Oust-Kamenogorsk.
[Mon prof d'allemand avait bossé au Kazakhstan et à Göppingen, il connaissait donc bien les établissements, ndlr].
Les élèves le désirant se sont donc inscrits pour se rendre au fin fond de la steppe orientale. Tout semble à peu près bien organisé : nous partons pour deux semaines, le voyage devant durer 3 jours pour enfin arriver à destination. En effet,

1er jour
- Clermont-Paris, par train (3h30)
- Paris-Stuttgart, par train (4h)
- Stuttgart-Göppingen, par train (2h avec l'attente et les changements...)
2e jour
- Göppingen-Francfort, en bus (2h)
- Francfort-Moscou, par avion (3h de trajet et 2h d'attente en transit...)
- Moscou-Almaty, par avion (3h30)
3e jour
- Almaty-Oust Kamenogork, par train (20h : oui, vous avez bien lu ! 20 heures dans un vieux train soviétique qui avançait au ralenti, sur des couchettes absolument inconfortables et pas de toilettes... Je vous laisse imaginer ! Ce fut épuisant...)

Mais revenons au 1er jour :
Le 8 mai, à 6:27, on embarque pour Paris. Le voyage dure 3 heures 30. On arrive alors Gare de Lyon à 10:00, sachant que notre train pour Stuttgart part de la gare de l'Est à 10:43. Branle-bas de combat pour trouver le métro qui va nous emmener à la bonne gare, car pour tout dire, mon prof est un vieux hippie complètement à côté de la plaque, qui connaît aussi bien Paris que le paysan du coin, et qui a pas trop l'air d'avoir étudié un plan... On finit par arriver à la station Austerlitz, ligne 10, qui va nous amener à la Gare de l'Est, on est soulagés. Mais v'la t'y pas qu'on prend le métro dans le mauvais sens... et que l'on s'en rend compte au bout de 3 stations ! Alors là, c'est la course avec les bagages qui pèsent 3 tonnes dans les couloirs labyrinthiques du métro parisien. Et tout ça pour... finalement louper le train pour Stuttgart, à 10 minutes près. Dépité, mon prof se rend au guichet, où, une fois n'est pas coutume, il n'y a personne, et demande s'il est possible d'échanger les billets, blablabla... Impassible, la guichetière lui répond que non, le train est parti, il n'y a plus rien à faire. Là, on a bien cru que c'était fini, et mon prof le premier... Eh oui, ce trajet en train jusqu'à Stuttgart ne représente qu'une petite partie de notre voyage, et si on le loupe, le voyage s'arrête ici et maintenant. Ce n'est pas possible !
Devant l'insistance de notre prof et la déception sur nos visages, elle éprouve quelque sympathie à notre égard et appelle son responsable qui accepte de faire un geste et nous échange nos billets. Ouf, on va bien pouvoir partir ! Il va en revanche falloir tuer le temps, car notre train part dans 3 heures... C'est bon, à 13:45, nous partons enfin vers l'Allemagne, et c'est pas dommage ! On finit par arriver à Göppingen à 20 heures, après force changements et grande fatigue. Nous rejoignons séparément les familles des Allemands qui partent avec nous au Kazakhstan et passons la nuit sur place. Enfin un peu de répit ! Mais le lendemain à 10 heures, nous voilà repartis avec quelques renforts germaniques à l'assaut du lointain Kazakhstan...

Ce premier jour de voyage est mémorable, je m'en rappelle avec délectation. Laughing Nous en rigolons tous à présent, mais quelle aventure ! Sans parler du séjour en lui même, mais ça, c'est une autre histoire... flower
Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
Mémère

Masculin Nombre de messages : 995
Age : 49
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyLun 3 Déc 2007 - 21:19

J'ai un peu le même type d'histoire que Colux sous le coude :

1 - Endormissement dans le métro sur le coup des 11 h du mat' après une nuit de festivité plus qu'arrosée, avec réveil au terminus à l'opposé de ma destination et cerise sur le gâteau je me suis fait tirer mon larfeuille pendant que je dormais (m'en fout, j'avais tout dépensé !)

2 - Tentative d'échappée à un barrage de flic à 6h du mat' porte d'Orléans, avec mon frère comme passager avant et 5 copines à l'arrière. Nous avions pas mal picolé et avec plusieurs groupes d'amis nous nous étions retrouvé dans un pub sur Saint-Germain. Au fur et à mesure que la soirée avançait, plusieurs chauffeurs sont partis et j'ai proposé à tous les couches tard de faire la voiture balai et de ramener tout ceux qui resteraient jusqu'à la fin, quitte à tasser un peu...
Arrivé porte d'Orléans, je vois un barrage et je bifurque au dernier moment sur la gauche.
Sûr de moi et avec aplomb : "Et là, pas bien joué ?"
Une copine derrière : "Put..., ils nous courses !"
Un oeil dans le rétro, vision du gyrophare, je lève le pied, les laisse me dépasser. La voiture se gare en travers devant moi, 2 jeunes flics en descendent, j'ouvre ma vitre.
L'un d'eux : "Bonjour messieurs, descendez s'il vous plait. On ne va pas faire descendre ceux de derrière sinon on aura du mal à les faire rerentrer..."
L'autre : "ça vous arrive souvent de tourner au dernier moment, sans clignotant"
Moi : "Non"
"C'est l'alcootest qui vous a fait peur"
"Oui"
"Vous avez bu ?"
"Je sors d'un pub, si je souffle, je vire"
"Vos papiers et ceux du véhicule s'il vous plait"
Après contrôle des papiers qui sont en règle, ils nous demandent : "Vous avez des armes ?"
Mon frangin : "Les couteaux ça compte ?"
"Vous avez des couteaux ?"
Mon frangin et moi nous sortons un couteau suisse et un laguiole chacun
"Qu'est ce que vous faites avec tout ces couteaux"
"Ben les couteaux suisses c'est pour le décapsuleur et le tire-bouchon et le laguiole pour le saucisson..."
"Vous allez loin ?"
moi : "Non, porte d'Auteuil"
"Bon allez, rentrez direct vous coucher"
"Merci messieurs"
En fait c'était peu de temps après l'attentat du métro Saint-Michel et ils n'étaient pas là pour l'alcotest, et puis la politique policière n'était pas la même qu'aujourd'hui, ce qui ma bien arrangé...

3 - Je rentre le dimanche matin tôt après une 3ème mi-temps dans Paris et je m'endors au volant à un feu à 500 m de mon appart'
Un bruit métallique me réveille, c'est la plaque de police d'un flic cognant à mon carreau. Je me réveille sans savoir où je me trouve mais avec une sacrée poussée d'adrénaline.
Sur ce coup là j'ai eu le droit de les emmener chez moi, avec fouille de mon appart' et interrogatoire à mon domicile. Ils étaient des stups et pensaient que j'étais camé. Au bout de 3 heures ils m'ont rendu mon permis et sont partis.
J'ai alors mangé une omelette, je suis sorti à pieds voir s'il n'y avait personne autour du pâté de maison et j'ai repris la voiture pour monter à Compiègne voir jouer les potes d'Issoire (j'habitais et je jouais alors en région parisienne).

Bon, je sais ce n'est pas raisonnable du tout mes histoires, mais ce sont des histoires de rugbymen élevé à l'ancienne... et je n'ai pas raconté les pires (peut-être une autre fois) car à ce jour j'ai déjà passé 3 nuits au poste de police en 3 fois différentes (une fois à Poitiers, une fois à Clermont et une fois à Paris).
Tut tut, une autre fois, j'ai dit... ça suffit pour ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

BenBecker

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 38
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyLun 10 Déc 2007 - 20:50

Rien raconté jusqu'à présent... Rolling Eyes
A part que samedi soir, après le magnifique concert d'Emily Loizeau (j'suis Amoureux !!!), j'ai rejoint deux copines, direction la Boca Chica, aux alentours de minuit. Arrivés à l'entrée, à l'horizon de la rue, j'aperçois trois-quatre mecs bien baraqués de chez baraqués en costard-cravate. Et là, je plaisante auprès de mes amies : "Tiens, regardez là-bas, ce serait marrant de rencontrer les Londoniens de Wasps en boîte, les Champions d'Europe de rugby en titre!".
A peine rentrés, voilà t'y bien que Raphaël Ibanez fanchit également le pas de la porte, "notre" (ex?) capitaine de l'Equipe de France! Shocked
Vous l'avez deviné, la quasi-totalité de l'équipe anglaise était présente et réquisitionnait la moitié de la piste de danse, à notre grande détresse. Ils ont certe bien bu et arrosé leur belle défaite face à nos Montferrandais (37 à 27) mais ils ont bien plombé l'ambiance avec leurs compagnes (pouffes?!!). Nous, on a bien tenté de danser mais eux, plantés là à boire et à boire et la plupart des "night-clubbers" en extase, en admiration devant eux... Bref, nous sommes partis à deux heures du matin...
geek
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
fabulous

Masculin Nombre de messages : 2665
Age : 36
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Les forces de l'ordre   Histoire ? Raconte ! EmptyMer 12 Déc 2007 - 7:58

Pas mal tes histoires Mèmère, j'en ai quelques unes avec de gentils policiers, gendarmes et douaniers. Rien d'aussi épique, mais je vous raconte quand même.

par ordre chronologique:

- tout commence l'année ou j'ai eu mon permis (au mois de mai). Le lendemain de la fête de la musique, j'avais passé la nuit et la journée du 22 chez une amie. Le soir, j'avais un rendez-vous pour un bal dans mon village (et je suis en retard). De la ville ou j'étais jusqu'a la ou j'allais, 2 villages. Je me dis, que si il y a les filcs, ils seront a une entrée ou a une sortie, donc je ralentis a chaque village. Le deuxième passé, je me dis ok, tout va bien, je carbure ! Je vois deux voitures qui se suivent, pas de soucis, j'accélère pas mal, je double les 2. Arrivé a la hauteur de celle de devant, je vois que c'est une voiture de gendarmerie, la reflexe brillant de petit con, j'accèlere comme un gros porc ! La voiture derriere allume gyrophare et pleins phares, comme ils commencaient a me rattraper (j'avais et j'ai toujours une pitite 106), donc très logiquement, je me jète dans des routes de campagne que je connaissaient très bien et je me planque dans un champ que je savais ouvert.
20 min plus tard, je reprends la direction du village, je me gare et en rejoignant mes amis à pieds, je croise la voiture de gendarmerie qui tournait.

Conclusion: plus facile de perdre des flics dans des routes de campagne que dans les rues de Paris.


- 1ère année de fac, je sortais pas mal en boite (oh, c'est bon, on peut tous se tromper), et je faisais souvent le taxi (en échange de l'entrée et de boissons sans alcool, je transporte tout le monde).
Donc en sortant de boite, un jeudi soir, je croise des gendarmes, sur le coté, je souffle, c'est bon. Le lendemain, même endroit, même flic ! Pareil le samedi (j'allais toujours dans la même boite). Pendant plus d'un mois, j'ai croisé le même flic 2 ou 3 fois par semaine. Au bout de 2 semaines, je ne soufflais même plus, il m'a expliqué qu'il accumulait les nuits pour pouvoir avois plus de congés pour faire une longue longue lune de miel.
Bon ca c'est une gentille histoire.

Conclusion: y'a des flics sympas quand même.


- Les vacances successives à cette année de fac. De retour pour 2 mois chez mes parents, on se rejoint avec des amis de lycée dans une boite de Buxières (le neptune pour ceux qui connaissent, bottes et tracteur recommandés !) Cette boite se trouve au bout d'un chemin sans issue. Vers 3h, annonce dans du "dj": "il y a les flics en haut du chemin".
Panique etc... Bon on avait rien a se reprocher, on y va tranquille (je faisais encore le taxi). Arrivé au niveau de nos gentils représentants des forces de l'ordre, le mec passe la tête a la vitre et me dis:
" c'est toi qui nous traite de connards depuis tout a l'heure ?!?!??!!!
et ca t'amuse d'allumer tes feux de brouillards ?
Descends de la, je vais t'attendre a faire le malin ! en plus tu pues l'alcool [en fait ca c'etait mes passagers] ! Tu vas voir, tu vas voir ... "
Donc je descends (pas fier pas fier) ... et la un de ces collègues arrive, prend les choses en mains, me fais souffler (c'etait bon) et me dis de repartir. Au moment où je remonte, il me souffle: "disons que ca n'a pas été sa journée... des problèmes familiaux... Bonne fin de soirée".

Conclusion: faut pas chercher ...


- Maintenant nos amis des douanes, 2 fois !

Quelques années plus tard. A71, sortie Montmarault, je vois une voiture de douanes mais je me dis pas grave, je m'arrête un peu plus loin pour aller pisser. Au retour des toilettes, je me roule une cloppe, je l'allume, je rallume la voiture, je lève la tête et la je vois un douanier a gauche, 2 devant et 2 derrières la voiture. Bon je vous avoue que ce n'est pas rassurant tout ca. Ils me font descendre "veuillez vous mettre devant le véhicule. Videz vos poches ! Vous allez où ? vous venez d'où ? Vous faites quoi ? C'est quoi ces feuilles a rouler ? Vous avez des choses a declarer ? drogue ? cd gravés ?"
Commence alors la fouille en règle du véhicule, et la une douanière tombe sur mon sac ... de linge sale. Je commence de m'approcher en lui disant "euh vous ne devriez peut-etre pas...", a cet instant, un de ces collègues me prend par le bras, main gauche sur la matraque en me disant ... fermement: "vous ne devez pas bouger !".
Elle commence a vider le sac, pas franchement heureuse mais bon, il n'y avait rien; elle a tout rangé après (comme quoi). Le plus difficile a été de justifier la présence de la batte de baseball et d'une "hache en carton" dans ma voiture (la hache les ayant quand meme bien fait rire).
La ils commencent à s'attaquer a ma boite à gants (la j'etais un peu plus inquiet), le système de fermeture est un peu particulier (une attache faite avec un tuyau), ils ont du mal. Leur supérieur ("monsieur je parle dur") leur dit: "c'est bon, il peut partir".

Conclusion: les douaniers refont les sacs

2ème histoire de douanes, la première fois où j'ai été chez Fred, à l'entrée de l'autoroute d'Issoire, ils m'ont arreté, questionné puis laissé repartir. Pas grand chose mais suffisant pour être en retard.

Conclusion: c'est vraiment une histoire sans intéret.

Voila mes péripéties avec nos protecteurs

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Quilotoa
Titulaire
Quilotoa

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 38
Localisation : Loin
Date d'inscription : 30/08/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyMer 12 Déc 2007 - 8:20

C'est très drôle ! T'es allé au Neptune, j'avoue qu'à ta place j'aurais pas osé en parler... Very Happy
Bal de village et autre, ça rappelle des (assez mauvais) souvenirs... Brrr !

Mais bon, les flics de campagne (enfin, les gendarmes), c'est pas pareil qu'en ville. ^^
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
fabulous

Masculin Nombre de messages : 2665
Age : 36
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyMer 12 Déc 2007 - 10:06

Ben apparemment tu connais bien ..... moi je n'ai honte de rien et toi ???

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Quilotoa
Titulaire
Quilotoa

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 38
Localisation : Loin
Date d'inscription : 30/08/2007

Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! EmptyMer 12 Déc 2007 - 11:54

J'suis jamais allé en boite de ma vie ! Mais y a des réputations qui traînent de générations de lycéens en générations de lycéens... Comme le Triptic Club à Moulins... cherry
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Histoire ? Raconte ! Empty
MessageSujet: Re: Histoire ? Raconte !   Histoire ? Raconte ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire ? Raconte !
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» je vous raconte ma petite histoire d'école!
» [Jeux] Raconte moi une histoire !!
» Papa Raconte moi une histoire!
» histoire raconté par une petite fille
» "Prophéties"- histoire fantastique : les commentaires"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: HORS DES BULLES :: Tribune libre-
Sauter vers: