AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le vélo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2480
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mer 1 Aoû 2007 - 8:20

Pour ma part, je pense plutot qu'ils sont masochistes ...
Enfin apparemment, la GTMC, c'est de la bouffe (beaucoup), de l'alcool (aussi beaucoup), et du vélo (un peu quand meme)

Et puis c'est pas tous les week-end qu'on croise des troglodytes et des campements mongols dans nos belles regions, sans parler du passage par le far-west ... le monde a portée de main

Merci pour les photos quand même

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mer 1 Aoû 2007 - 16:13

botachris a écrit:
Y aura-t-il possibilité de connaitre l'itinéraire exact ?
A peu de choses prêt, notre itinéraire était le suivant :
http://jverse.free.fr/gtmc/parcours_sur_les_cartes_routieres/cartesroutieres.htm

Sinon, d'autres magnifiques photos ici-même
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mer 1 Aoû 2007 - 17:34

fred a écrit:
botachris a écrit:
Y aura-t-il possibilité de connaitre l'itinéraire exact ?
A peu de choses prêt, notre itinéraire était le suivant :
http://jverse.free.fr/gtmc/parcours_sur_les_cartes_routieres/cartesroutieres.htm

Sinon, d'autres magnifiques photos [url=http://vtt63.megabb.com/LES-COINS-DES-INOUBLIABLES-c3/Photos-f9/
La-GTMC-2007-par-Max-t922-0.htm]ici-même[/url]


Super je vais pouvoir faire la même virée.............à moto Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 29 Oct 2007 - 19:16

Allez, une petite visite du Cézallier autour d'Ardes, Mazoires, Le Saulzet, la Chapelle-Marcousse avec les belles couleurs d'automne, des arbres encore bien garnis, des chemins hyper secs, encore un dimanche matin réussi et une bien belle sortie avant l'hiver Very Happy







Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 29 Oct 2007 - 19:50

J'avais pas vu cet excellent topic !!! Merci fred !!! Very Happy

Etant un ancien "pédaleur" amateur (arrêt problèmes physiques), j'apprécie énormément ton carnet de voyage et le fait de nous les faire partager avec ta ferveur! Merki! Very Happy

Vive la randonnée cycliste... et pédestre !!! Cool sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 29 Oct 2007 - 21:11

fred a écrit:
Allez, une petite visite du Cézallier autour d'Ardes, Mazoires, Le Saulzet, la Chapelle-Marcousse avec les belles couleurs d'automne, des arbres encore bien garnis, des chemins hyper secs, encore un dimanche matin réussi et une bien belle sortie avant l'hiver Very Happy


Tu sais que je connais ce coin là (chemins et même sentiers inclus) par coeur ? J'y ai bossé de 1994 à 2000 et franchement le Cezallier est pour moi la plus belle partie du massif , tant par son isolement et ses paysages que par ses habitants
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Haute montagne   Lun 18 Fév 2008 - 9:13

On est en hiver, et ce topic du coup n'est plus alimenté (c'est la reprise, seulement 5 sorties depuis le début de l'année Sad)
Pour patienter, je vous sors un reportage photo d'une de mes plus belles rando Very Happy

Rando alpestre du 11 août 2006

Le spectacle sauvage de la nature, le désir d’aventure, le goût de l’effort et de la mécanique huilée sont les passions qui nous réunissent, nous, adeptes de la petite reine.
Didou et moi avons aussi en commun l’amour des longs parcours montagneux, des chevauchées complices qui nous mènent de vallées en sommets et forgent nos futurs souvenirs. On voulait profiter des congés pour s’en payer une bonne tranche dans les Alpes, avec pour idée de base le parcours de la célèbre cyclosportive « La Marmotte ». Plusieurs cols au programme de cette boucle : la Croix de Fer, le Télégraphe, le Galibier, et la montée de l’Alpe d’Huez pour finir ; 3 départements traversés : l’Isère, la Savoie et les Hautes-Alpes ; une promenade qui devrait nous occuper un moment…

Mardi, c’est décidé. On part jeudi. Didou a réservé l’hôtel et la météo est rassurante pour vendredi, jour de la sortie.
Donc direction Bourg d’Oisans dans l’Isère, un village touristique posé au bord de la Romanche et au pied de l’Alpe d’Huez. Le voyage se fait sans encombre (à part un embranchement que je rate) et sous le soleil. On est content de changer un peu d’air.
Dès notre arrivée à l’hôtel,



le fils du couple d’aubergistes, un petit teigneux prénommé Théo, nous souhaite la bienvenue à sa façon : « Hé, vous avez des vélos, les dopés ? Waow, un vélo T.Mobile, c’est des dopés en puissance ! ». Sur ce, il enchaîne avec un wheeling sur son BMX, suivi de près par son chien fou (Berlioz, 6 mois, 45 kg, devrait peser le double à maturité) mais nous ouvre quand même la porte du local à vélo (en fait, c’est un faux méchant, hé hé !)



Les tauliers sont accueillants et la conversation s’engage facilement autour du vélo, de notre programme, de la Marmotte (les cyclo-pollueurs, les x tonnes de déchets ramassés, le ras-le-bol général), des clients marrants et des casse-burnes, et des dégâts des eaux. Plus tard, au dîner, on fera également connaissance avec une famille de hollandais bien sympas : le père, riche pépiniériste et coach de son fils, Léon de Jong, vttiste de niveau mondial venu disputer les championnats du monde de marathon du 13 août (100 bornes et 2900 mètres de dénivelée). Il ne plaisante pas bien, le jeune. A peine leur fourgon déchargé, alors que la nuit tombe comme un rideau, il enfile le cuissard et part rouler trois quarts d’heure. On a bien vu à son démarrage qu’on ne roulait pas dans la même basse-cour que lui ! Sa copine est là, elle aussi mais elle ne parle aucun mot de français. On ne comprend pas grand chose mais on se marre bien, surtout quand Théo amène avec lui une boite énorme de bonbons couleur T.Mobile, bonbecs de dopé, va !
On ne force pas trop sur le jaja, on laisse ça pour le lendemain soir et on va rouler la viande dans le torchon.

Il fait bien frais au petit matin. Le soleil est au rendez-vous mais les nuages ne tarderont pas à se glisser dans le ciel. On a mis les vestes à manches longues et nos camelbaks sont chargés de bouffe et boissons énergétiques, de vêtements chauds et de quoi réparer. On s’échauffe dans la vallée avant la première ascension : le col de la Croix de Fer, 24 kilomètres pour 1300 mètres de dénivelée. Dès le pied, on passe un barbu, Hollandais ou Allemand, qui nous fait comprendre qu’il a prévu la même boucle que nous.



On retrouvera ce courageux barbu à maintes reprises au cours de la journée. La montée se fait bien, en souplesse.





On s’équipe en bâche et gants longs pour la descente. Le barbu, qui nous avait rejoint et à qui Didou avait offert la barre de l’amitié, a déjà filé. Un imprévu nous tombe dessus 17 kilomètres plus bas : la route de St Jean de Maurienne est détournée pour cause de travaux et on est dans l’obligation d’intégrer un col de plus à notre parcours, le col du Mollard, 6 bornes de côte pour 500 mètres de dénivelée. Bon, on ne va pas se fâcher pour autant, même s’il est vrai que la carte indique des doubles chevrons.





Comme nous sommes nous-mêmes des cyclistes chevronnés, nous faisons attention à la diététique. C’est pourquoi nous faisons halte à St Jean pour manger une bonne pizza. Pause salutaire, qui nous permet de souffler un peu, faire reposer nos muscles cervicaux soumis à rude épreuve dans les descentes, et de bouffer autre chose que du sucre. Didou commande une spéciale reblochon et moi une avec des anchois.
Remise en jambe tranquille dans la vallée, le vent dans le dos, peu de circulation, il est 13 heures.
Et puis, ça reprend avec le col du Télégraphe, 12 kilomètres de grimpée depuis St Michel de Maurienne et 1000 mètres de dénivelée. Plus régulier que la Croix de Fer qui fait s’alterner raidards et relâches, ce Télégraphe est loin d’être facile. On se force à quand même en garder car on connaît le suite des divertissements. La route est vachement empruntée : camions de plus de 19 tonnes malgré l’interdiction, motos faisant la course de côte, bagnoles à gogo. Je me fâche avec un connard de touriste qui, sans doute à 15 secondes près dans son planning démentiel de vacances, me klaxonne et me serre dangereusement alors que je doublais un autre cycliste. Il a bien mérité le doigt que je lui tends mais il doit vouloir se battre parce qu’il freine… et s’arrête… et gueule… et repart, pas de boxe aujourd’hui.





Petite détente dans la courte descente qui conduit à Valloire, et c’est le gros morceau.
LE GALIBIER, la très haute montagne sur route, l’extrême, quoi ! 17 kilomètres et 1300 mètres de dénivelée. Plus on monte, moins les véhicules à moteur sont présents et les rares qui restent nous respectent. Le décor est grandiose, le panorama se déroule à 360°, on se rapproche des aigles. On rattrape quelques vélos et bien sûr notre barbu, fidèle au poste, mais qu’on a surpris à poser le pied à terre avec son 39/28 difficile à emmener sur ces pentes-là. Il fait de plus en plus froid mais ce n’est pas désagréable dans l’effort. Je me sens super bien, dans un bon rythme, bien que le pourcentage se soit accru depuis la cabane de Plan Lachat. On peut voir les traces sur les montagnes de part et d’autre et on se dit que dans les chemins, ça doit être quelque chose. On attaque la partie en lacets et le col, tout à haut, à l’air inaccessible en bicyclette. Le silence a enfin raison de tout et seuls notre souffle et celui du vent parviennent à nos oreilles. C'est dans ces conditions-là que le plaisir est à son maximum, quand l’impression est de faire corps avec la montagne sur une fine bande noire déroulée à un mètre du précipice et qu’on sent cette montagne si fière du respect qu’on lui porte qu’elle nous offre alors le meilleur d’elle-même. Les deux derniers kilomètres restent les plus durs, après le tunnel que les automobiles empruntent pour éviter le col. Mais ça passe, presque avec le sourire tellement grand est le bonheur qu’on éprouve. Peut-être est-ce aussi l’ivresse des sommets…









2645 mètres d’altitude, ça caille. Il ne fait pas plus de 4 ou 5 degrés et le Grand Galibier (3229 m.) est masqué par les nuages. Tiens, notre barbu vient d’en finir avec l’ascension. On lui décerne alors un pouce. Re-bâche, re-gants d’hiver, et on se laisse glisser pour 35 bornes de descente (mais quelques coups de cul avant Bourg d’Oisans).
Au col du Lautaret,



on retrouve une intense circulation. C’est l’heure du retour au bercail. Pour la première fois de la journée, on va prendre le vent dans le nez. On roule en relais, alternant les moments calmes et les grosse accélérations pour aller aussi vite que les voitures dans les tunnels qui restent des endroits particulièrement dangereux. Evidemment, il y en a bien eu un qui n’a pas pu s’empêcher de nous doubler. A La Mure, on retire les coupe-vent, on photographie le Glacier de l’Homme (ou bien ce qu’il en reste),



et on avale une dernière cochonnerie sucrée. Puis on se concerte. A Bourg d’Oisans, on aura 178 bornes dans les pattes et pas de la borne toujours facile, 8 heures et demie de selle, se fera-t-on vraiment plaisir en faisant la Marmotte à fond, c’est-à-dire en terminant avec la montée de l’Alpe d’Huez ? Je la connais, je l’ai faite en 2005 et, à notre niveau de fatigue, il va falloir compter plus d’une heure pour arriver là-haut. Ca risque de devenir plus une corvée qu’autre chose, sans compter qu’il est déjà 18 heures. Nous renonçons. C’est alors que nous repassons une nouvelle fois devant notre nouveau meilleur ami barbu qui nous demande « Alpe d’Huez ? » et à qui nous donnons une réponse mitigée qui le fait bien sourire. Et oui, lui aussi a fait le tour, et bravo, parce qu’un tel parcours avec un tel braquet, il faut pouvoir garder le moral.
A l’hôtel, on tombe sur le champion batave et son coach. Ils sont gentils, ils nous félicitent pour notre aventure malgré une allure cyclotouriste (21,14 km/h.) qui ne doit pas leur paraître très sportive. Enfin, l’altimètre indique un dénivelé positif total de 4300 mètres.

Après quelques facéties sportives de l’intenable Théo (à qui on avait promis une casquette T.Mobile mais à 9 euros la casquette, ça fait un peu cher la blague) et de son chien fou, après quelques facéties narratives du même (« Je connais un chien qui a 35 ans. C’est normal qu’il soit si vieux, il est croisé avec une jument. »), nous passons à table. Après deux bouteilles de pinard, après avoir tapé la conversation avec un cycliste de Thiers, nous passons au lit, les images d’un journée mémorable en tête. Seul petit regret : le nombre impressionnant de bagnoles dans les Alpes à cette époque de l’année qui nous a souvent empêcher de rouler côte à côte.

A bientôt pour de nouvelles aventures.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 18 Fév 2008 - 20:30

Un reportage super chouette, une nouvelle fois !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Je t'envie... Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
fred700
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 451
Age : 40
Localisation : ex-aubiere / villeurbanne / hte savoie
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 18 Fév 2008 - 21:34

Belle perf', j'ai eut l'occaz de faire ces cols en voitures et je vous confirme que ça grimpe vraiment !


Bravo.

Sinon niveau diéthétique, quand on est en savoie on mange de la tartiflette pas de la pizza Cool
Revenir en haut Aller en bas
Marc Gyver



Masculin Nombre de messages : 1098
Age : 117
Localisation : Romagnat
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mar 19 Fév 2008 - 7:03

Citation :
Sinon niveau diéthétique, quand on est en savoie on mange de la tartiflette pas de la pizza

Diététique????!!!!! Je suis pas certain que la tartiflette soit réellemment un aliment diététique. A ma connaissance, ce plat n'est cité que dans "Mes recettes minceurs" de Maïté! Laughing Ceci étant, je dois reconnaitre, Fred, qu'il y a faute de jeu, sur ce coup là!!! Mad

Pour ce qui est de la rando, tous mes respects: pour en faire autant, il me faudrait un Velib' sérieusement boosté, sous peine de me considérer comme définitivement perdu dés le premier col!!! affraid
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Trois jours en Corse   Lun 21 Avr 2008 - 22:37

Ça a commencé comme ça.
J’avais besoin de prendre l’air et le soleil alors j’ai appelé mon pote Vali du Bar-sur-Loup, un village où j’ai habité du côté de Grasse, pour m’inviter chez lui une petite semaine. Dans un coin de ma tête, j’avais déjà prévu quelques sorties dans l’arrière pays et les montagnes environnantes. Mais Vali me rappelle dès le lendemain : il a un chantier à Bonifacio, pointe sud de la Corse, alors il m’emmène avec lui.
Six heures de Ferry affrété par la compagnie Corsica Ferries qui ne manque pas de nous rappeler tous les quarts d’heures, le bouton de volume poussé à fond, que la Spaghetteria est ouverte, et la jonction entre Toulon et Ajaccio est faite. Je suis content comme un gamin, j’adore le bateau et sur le pont, on n’entend pas les hauts-parleurs.
Il nous faut aussi deux heures de voiture pour rejoindre notre bungalow situé à l’Hermitage de la Trinité, à quatre kilomètres de Bonifacio. Deux collègues de mon pote nous y attendent. Le programme est le suivant : ils iront bosser tous les trois, et moi j’irai rouler.

Mardi 15 avril
Il fait beau, un vent d’ouest souffle fort. J’ai prévu une boucle de 130 kilomètres, les 30 premiers jusqu’à Porto Vecchio, et ensuite, la montagne. Sur la route, un petit détour par la baie de Santa-Giulia.



Après Porto Vecchio, quelques kilomètres de faux-plat amorcent le premier col de la journée et le plus difficile. On monte jusqu’à 1000 mètres par une route qui serpente d’abord à travers le maquis et devient de plus en plus ombragée (et détériorée) à mesure que se dressent les arbres, chênes et pins par la suite. 10 kilomètres difficiles avec une pente à 6-7% de moyenne.





En haut, ça caille un peu. Le vent est toujours présent et reste un emmerdeur ou un allié. J’évite Zonza par une coupante pourrie que je regrette aussitôt d’avoir prise mais la forêt est belle et touffue. A Levie, j’hésite à aller boire un truc en terrasse mais la mine patibulaire des types habillés en treillis m’en dissuade. Et je trace.



Col de Bacino. Succède à une partie très vallonnée (amis du Livradois-Forez, bonsoir), chênes et maquis (les pins, c’est au-dessus de 600 mètres !). Carbini, et le col :







Dernière partie plutôt roulante, mais vent dans le nez. Figari et je retrouve la côte.
Je n’ai pas choisi le parcours le plus facile pour ma première journée mais il n’y a guère que la montagne pour enlever un peu de voitures sur la route et vous me connaissez : j’aime la montagne.
129 kms à 25,1 km/h de moy. pour 2195 m. de déniv+

Mercredi 16 avril
Journée consacrée à la marche et au tourisme. Matinée à Bonifacio, ses fortifications, ses cours secrètes des remparts.















Après-midi le long des criques et des ses approches, et je regrette un peu de ne pas avoir pris le vtt tant la beauté des sites et la technicité des sentiers inspirent le rider. Va, je me contente bien de la marche et c’est bon d’être là, ces instants sont d’un calme absolu.





Jeudi 17 avril
Au réveil, je ressens comme un petit manque de motivation : le ciel est voilé alors que j’avais commandé du soleil ... Je traîne un peu, je tergiverse avec un ou deux cafés. Les gars m’assurent qu’il ne pleuvera pas. Bon. Le vent a tourné à l’est et il est calme par rapport aux jours précédents. Je m’équipe. L’objectif aujourd’hui, c’est de faire long. Je prévois une boucle qui me permettra de gérer au début et de revenir le vent derrière.
Alors c’est parti. Nationale jusqu’à Solenzara (je sais, mais c’est dur d’échapper à ça dans ce pays). 68 bornes tout à l’économie, vent de trois-quart face.
Par deux fois, au bord de la route, je vois des manouches stationnés immatriculés en Italie ou République Tchèque faire signe aux autres voitures de s’arrêter. Nouvelle technique de mendicité ? C’est ce qu’affirmera Mario, le responsable de l’entretien du terrain qu’occupe notre bungalow. Il s’était arrêté dans les mêmes circonstances et les gars lui avaient servi une histoire qui coûtait 10 euros.
Pause panini à Solenzara et enfin l’arrière-pays. Montagne russe le long de la rivière,



et le moment où il faut tout donner, car il faut bien que ça arrive : enchaînement du Col de Lavone et de celui de Bavella à 1200 mètres, juste entrecoupés d’une courte descente.
Le premier col est plus difficile que ce que la carte laissait entrevoir : 400 mètres de dénivelé en 6 kilomètres ! Le second est un monument du genre. Allez, je le range dans mon top 10 des ascensions les plus difficiles. C’est bien simple : 8 kilomètres et 705 mètres de dénivelé, soit une moyenne de 9%. J’ai choisi un braquet un peu long (34/23) et parfois un peu dur à amener mais en alternant les positions, la grimpette se fait sans encombre et avec un plaisir ... sportif assumé (Endorphine, mon amour). Température fraîche, idéale, que dire ? C’est du vrai vélo.





Descente sur Zonza où je remplis mes bidons au cimetière (dans les cimetières, il y a toujours un point d’eau, technique cycliste). Des gosses me saluent avec une lueur spéciale dans les yeux. Ah ! Il reste des enfants pour être sensible à l’imagerie cycliste l’aventure naturo-vélo ! Ils sont gentils et, au moins eux, ils ne te traîtent pas de dopés (avec tout le vin que je bois ...).
Le barrage de Marghese :



Je retrouve la route que j’avais empruntée la fois d’avant. De l’autre côté, on n’a pas le même point de vue, n’est-il pas ? Du vallonné (amis, amis) et cette grande descente que j’avais montée et dans laquelle je me venge à 50 km/h. Je fais même la course avec des hollandais en bagnole, il y a des virages, ça marche bien. Et arrivé à Porto-Vecchio, retour par la Nationale (oui, je sais) et, comme prévu, vent de trois-quart dos.
Evidemment, la bière à l’arrivée est du meilleur effet !
175 kms à 25,5 km/h de moy. Pour 2385 m. de déniv+
Et, je vous répète, j’aime le bateau.





Rendez-vous début juin pour le résumé de Clermont-Nice.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
colux
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2431
Age : 46
Localisation : Paname
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mar 22 Avr 2008 - 7:56

Un grand bravo pour ces belles images, ces commentaires enjoués… et chapeau pour l'aspect sportif de la chose ! Et sinon, il se passait quoi une fois la bière engloutie et le destrier remisé ?
Revenir en haut Aller en bas
Serge

avatar

Masculin Nombre de messages : 2350
Age : 35
Localisation : au 102 micile-fixe
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mar 22 Avr 2008 - 8:08

Magnifique images et vraisemblablement un très jolie périple !
Tu as du te régaler !
Mais bon c'est pas du jeu parce que avec un ferry et un couché de soleil c'est facile d'avoir la classe sur une photo !!

Encore un coup de notre libraire aventurier, shérif des chemins de campagnes, il fait régner l'ordre avec son dérailleur !!
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mer 23 Avr 2008 - 5:45

colux a écrit:
Et sinon, il se passait quoi une fois la bière engloutie et le destrier remisé ?
Soirée bombage ou ball trap Very Happy Laughing En fait, apéro ...
serge a écrit:
il fait régner l'ordre avec son dérailleur
Merci, Sergeounet. Je vais de ce pas demander à Baourch un dessin spécial en vue d'un futur tee-shirt Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Quilotoa
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 36
Localisation : Loin
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Jeu 24 Avr 2008 - 7:32

Je suis toujours impressionné par tes escapades... Et en plus, les photos sont bien prises. Chapeau !
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Le tour du Sancy 27/04/08   Dim 27 Avr 2008 - 17:32

A la demande de Fabulous, quelques photos de ma belle sortie ensoleillée d'aujourd'hui avec mes potes Didou et Jean-Mi sunny Cool
La neige sur les monts Dore fond à vue d'oeil, La Bourboule est toujours un joli petit village, on a pris 85 km/h dans la descente de Super-Besse et j'ai des coups de soleil sur les bras.
155 kms à 25.8 de moyenne pour 2175 mètres de déniv+










Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
fred700
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 451
Age : 40
Localisation : ex-aubiere / villeurbanne / hte savoie
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Dim 27 Avr 2008 - 18:14

Belles photos ! Sympa de découvrir la Corse en vélo.



Quand je vois tes perfs, je crois vraiment que le vélo est le sport où j'ai le moins d'aptitudes.


Chapeau.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Dim 27 Avr 2008 - 18:45

Ah ben tiens, on aurait pu s'y croiser sur l'Ile de Beauté à quelques jours près... Une dizaine de jours passés chez mon frangin en début de mois !!! Wink
Une petite Pietra ?!!! Very Happy

Comme d'habitude, un GRAND MERCI pour nous faire vivre tes aventures !!! Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 28 Avr 2008 - 7:04

Ah, tu y étais BenBecker ? Dans quel coin ? Tu as des photos et des anecdotes ?
Toujours partant pour une Pietra, surtout après 150 bornes Cool
Merci à toi pour tes commentaires encourageants Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 48
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Jeu 1 Mai 2008 - 7:34

Les photos sont superbes, mais connaissant mes talents de pédaleur, je sais pourquoi j'ai choisi le rugby !
Certes, on voit de moins beaux paysages, mais le cyclisme est bien le sport le plus dur qui soit physiquement et il ne faut pas craindre la souffrance
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: quel sport est-il le plus dur physiquement ?   Jeu 1 Mai 2008 - 8:05

Merci Mémère Wink
Le vélo, sport physiquement le plus difficile ?
Hum, je ne sais pas ... C'est un sport porté et en cela, les traumatismes causés par chaque foulée en course à pied, par exemple, n'existent pas. Alors, après, évidemment, tout dépend de l'allure à laquelle on roule. Toute l'exigence part de là. Avancer à 45 km/h sur du plat, ça n'a plus rien à voir avec le même parcours tranquille à 30 km/h, le cardio est là pour en témoigner affraid
Il faut aussi distinguer le vtt du vélo sur route. Le vtt est plus difficile car il oblige souvent le cycliste à se mettre dans le rouge dans les raidillons pierreux ou face à n'importe quel obstacle qu'on ne peut franchir qu'en envoyant la sauce en mettant des tours avec un petit braquet. La planéité du goudron permet d'emmener plus gros et facilite la gestion de l'effort.
Mais j'aurais tendance à dire que les sports physiquement les plus exigeants parmi ceux que je pratique ou ai pratiqué sont la course à pied que tu appréhendes toujours en prise (le vélo autorise des moments de récupération, dans les descentes par exemple) et le ski de fond où tous les muscles du corps travaillent et où tu t'emploies constamment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 48
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Sam 3 Mai 2008 - 6:58

J'ai enfin découvert ton secret. Maintenant je sais ce que les cyclistes mettent dans leurs bidons drunken

Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: A l'origine ...   Lun 5 Mai 2008 - 7:12

Eh oui, Mémère, c'est la tradition cycliste.
Au début du XX°siècle, les coureurs avaient deux bidons métalliques qu'ils plaçaient dans des logements situés derrière le cintre de leur machine : un pour l'eau, un pour le pinard drunken Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 48
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 5 Mai 2008 - 16:56

La preuve en image :

Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: La Maxime Laget Classic   Lun 12 Mai 2008 - 7:59

Sortie vtt monumentale hier Exclamation
Un parcours dans le Cézallier aussi exigeant physiquement que techniquement. Beaucoup de clôtures à franchir, un peu de portage (montée à pied en poussant ou portant le vélo dans des passages impraticables sur le vélo), du hors-piste, des passages de ruisseaux, des descentes dans des monotraces qui nécessitent un pilotage propre et net, des côtes de folie, du pur vtt Smile
Un groupe homogène de sept sangliers pour faire le tour dont voici l'itinéraire : Boudes, Ternant, Dauzat, les Ranoux, Boslabert, Roche Charles, la Mayrand , portage jusqu'à Montaigut, Vauzelle, la Chavade, la Valette, le Vernet, Marcenat, Chananeille, Bessole, le Moulin Neuf, Courgoul, Saurier, Auzolette, Tourzel, Vodable, Ternant, Boudes.
Le bonheur, c'est simple comme un coup de pédale Very Happy
71 km à 13 de moy. pour 2200 m. de déniv+











Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vélo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vélo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: HORS DES BULLES :: Passion, création-
Sauter vers: