AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le vélo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 6 Sep 2010 - 19:28

La prochaine fois, t'iras faire un petit tour sur le Plateau de Millevaches !!! Wink
Tiens, d'ailleurs, j'étais dans ma campagne creusoise ce weekend aussi mais plutôt à Aubusson, bien au sud de ton sympathique parcours !!! Very Happy
Et encore MERCI pour ce très complet compte-rendu !!! Et effectivement, une sortie entre potes permet aussi d'avoir de très belles photos !!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2617
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: petit up   Sam 30 Juil 2011 - 13:04

Première sortie VTT hier pour ma part , j'ai rejoint deux amis qui roulent tous les vendredi depuis quelques mois , l'ambiance est bonne et l'allure légère.
On a quand même avalé trente kilomètres sur une boucle Bouzel , Moissat , Ravel , Glaine Montaigut , Billom , Bouzel , le circuit comportait quelques côtes mais dans l'ensemble , il était largement accessible sur de bonnes routes et chemins.
Belle expérience , je suis content d'avoir suivi mes compagnons , plus facilement que je ne le pensais d'ailleurs , me permettant de mener l'allure sur les bosses , trente bornes me paraissaient impossibles à réaliser pour un cycliste non entrainé mais avec de bonnes jambes et de bonne condition météorologique , c'est passé tout seul , juste les quelques courbatures et douleurs classiques du débutant ce matin au réveil Razz .

Prochaine sortie : Bouzel --> Cournon --> Bouzel.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: un vélo dans la tête   Sam 30 Juil 2011 - 17:36

Bien, mon Canou !
D'ici peu, tu vas voir, tu vas choper le virus et tu vas te payer un beau clou Very Happy
Pour ma part, départ lundi 8 pour quatre jours de vélo et le tour du massif central sur route, un périple d'à peu près 650 bornes avec pas mal de dénivelé dont je ne manquerai pas de vous faire le compte-rendu Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 907
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Le vélo   Sam 30 Juil 2011 - 21:30

Bonjour Can,
Je suis également amateur de VTT mais un niveau bien en dessous de Fred.
J'ai surtout des sorties bien plus courtes que lui (en moyenne entre 30 et 50 Kms ) mais je roule régulièrement.
On pourrait peut-être rouler ensemble sur une prochaine sortie ?
J'aimerai bien faire la boucle dont tu nous parles, elle semble assez roulante; on peut la faire avec des enfants ? peux-tu me donner quelques détails sur le parcours ?
Bonne fin de vacances.
Amitiés et peut-être à bientôt.


Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: ouais, le topic vélo vit !   Dim 31 Juil 2011 - 7:02

Tue-Loup est surtout très modeste et je ne désespère pas de pouvoir rouler avec lui un de ces quatre, même si ce n'est qu'à Can qu'il le propose Sad
Tu es monté au Galibier par les chemins ou par la route pour pouvoir profiter de la descente dans les chemins ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2617
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Dim 31 Juil 2011 - 9:36

héhéhé une petite sortie commune , bien sûr qu'il s'agit d'une bonne idée cheers , même si connaissant un peu le niveau de Fred et devinant que Tue-Loup est déjà un vététiste aguerri , j'ai peur de représenter pour vous un boulet en puissance Exclamation

Comme je l'ai dit , j'en suis à mes premiers pas dans le monde du VTT (aucun équipement , aucune connaissance des parcours) mais si la fièvre me gagne , il se pourrait bien que j'essaie de rouler de façon hebdomadaire. Concernant la première boucle, je dirai oui , c'était bien roulant (pas mal de route et des chemins nickels , vu que nous n'avons pas beaucoup de matos et que nous ne connaissons pas suffisamment les sentiers du pays , nous restons sur les grands axes , un peu dommage) , on a passé une ou deux bosses mais rien de méchant et on a fait une belle et grande descente , je ne peux pas vous dire le dénivelé , j'en ai aucune idée.

En gros , 30 bornes réglées en 1h30/2h00 dans un décor pas vilain du tout (on voulait monter au château de Ravel mais le pourcentage nous a refroidi) , au delà de la difficulté , je pense que c'est la distance qui pourrait être difficile à atteindre pour des enfants (enfin tout dépend de leur âge et leur niveau , à 6 ans , le mien suivra entre 5 et 10km maxi).

Bon il ne nous reste qu'à prendre rencard les gars alors ! , dispo en fin de journée à partir de 18h30-19h00 la semaine , ou les matinées le w-e.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2617
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Jeu 4 Aoû 2011 - 13:25

Dans le sport et encore plus dans le vélo , il y a des jours avec et d'autres sans.
Après une première réussie , ma deuxième sortie ne restera pas un grand souvenir , après le forfait de 3 amis , nous sommes finalement partis à deux (et encore mon collègue ayant un impératif , on a revu la longueur de la ballade).
Pas de Cournon donc faute de temps , mais un petit tour vers la tour de Courcourt , une bosse pas très importante (on monte à 460 seulement Embarassed ) , mais qui fait bien mal aux pattes , la montée n'est pas longue mais la pente est sévère et le terrain très rocailleux , j'ai du piocher pour la voir cette tour Laughing.

En haut , un joli point de vue et nous voilà parti pour une descente assez technique , descente qui va mettre un terme à la sortie , mon collègue explosant son boudin sur une caillasse , résultat des courses , on termina à pied jusqu'au prochain village où quelqu'un l'a récupéré en voiture , je termina donc la sortie tout seul dans la poussière des moissonneuses , sous un soleil lourd et un vent de face , pas terrible du tout Sad .



Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Jeu 4 Aoû 2011 - 17:03

Je me suis mis au vélo de route cet été mais pour l'instant ce n'est pas très concluant à cause d'une douleur lombaire qui apparaît après une 20aine de bornes.
5 sorties de réalisées en juillet, mais du coup je n'ai pas dépassé les 50 km par sortie pour l'instant.
Je paye mes 35 ans de rugby !
Il faut que je prenne rdv chez un ostéo pour voir s'il peut quelque chose pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: le moindre millimètre est important   Jeu 4 Aoû 2011 - 17:29

Mémère a écrit:

Il faut que je prenne rdv chez un ostéo pour voir s'il peut quelque chose pour moi...
Ou alors (et aussi) rectifier ta position. Passe me voir un de ces soirs avec ton clou et on regardera ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Le Tour du Massif Central du 8 au 11 août 2011   Lun 22 Aoû 2011 - 15:45

Cette année, on s'est décidé un peu au dernier moment. Il y avait bien l'idée de refaire la traversée du Massif Central en vtt, mais peu nombreux étaient les candidats pour rouler une semaine entière. Alors on s'est retranché sur une virée de quatre jours sur route, un format qui convient bien à tout le monde. Et comme l'idée du Massif Central nous tenait à cœur, on a dit banco !
Philippe, Didou et moi, on rempile, fidèles au poste. S'adjoint à nous Stef le boulanger, notre nouveau pote pour qui ce type de rando semble être du pain béni. Plusieurs jours avant le départ, il nous confiait son impatience d'y être. Jean-Mi ne pouvait pas nous accompagner cette année, mais quelque chose me dit que ce sera tout bon pour la virée de 2012 !
Je me suis occupé de tracer le parcours, une boucle de huit cents kilomètres à travers nos montagnes et celles qui les touchent, un peu plus loin au sud. Cent soixante-dix bornes à avaler chaque jour avec un dénivelé positif de deux mille cinq cents mètres. Les réservations ont été prises dans les gîtes et hôtels des villes-étape. La météo est plutôt encourageante. Reste à pédaler…




Lundi 8 août
Première étape : Issoire - Saint-Germain-du-Teil


Même si le soleil est de la partie, il fait frais au départ. Le gilet et les manchettes ne sont pas un luxe. Chacun part de chez lui et retrouve l'autre au fur et à mesure de son avancée.
Premier point de rendez-vous, le pont du Saut-du-Loup. Philippe et Stef sont en retard, je me dis que ça commence moyen. Rien de grave, juste quelques minutes, mais qui attestent que, comme je le craignais un peu, Philippe se ressent des efforts consentis l'avant-veille à la Pierre Chany, une épreuve cyclosportive disputée autour de Langeac. Mais on connaît notre Phil, on sait que son courage compensera toujours le manque de fraîcheur !
On passe prendre Didou chez lui, qui nous remet les pâtes d'amande spécialement fabriquées par Stef. Les sacs-à-dos pèsent plus ou moins cinq kilos. Nous nous sommes partagés le nécessaire de réparation, histoire de ne pas partir avec quatre dérive-chaîne, quatre pompes, quatre tubes de colle à rustines, etc.
Cette étape, je l'ai déjà faite à trois reprises. Enfin, les fois précédentes, c'était pour aller à Mende. Là, il faudra tirer plus à droite en fin d'étape pour rejoindre Marvejols. On va traverser la Margeride et l'Aubrac par des petites routes plutôt bien goudronnées et vallonnées.
Pour l'heure, plus on s'élève vers le plateau de La Chapelle Laurent, plus le vent souffle, de façon défavorable. Mais une fois dans la forêt au-dessus de Ruynes, on est protégé.
Descente sur le Garabit et on déjeune à Faverolles.




Petite incompréhension dans le bar-restaurant où la serveuse ne s'occupe pas de nous. Ce qu'on prend dans un premier temps pour du mépris n'était finalement que de la gentillesse et de l'hospitalité. Elle pensait que nous venions avec notre manger et nous offrait une place sans autre exigence. Mais on a faim ! Et la paupiette-coquillettes passera très bien.
Saint-Chély-d'Apcher, Aumont-Aubrac, Javols, le vent est moins gênant maintenant. Et notre progression se fait tranquillement, par à-coups, tributaire des pauses pipi que Phil et Stef, nos "pistolets à eau" rebaptisés plus tard "pistoleros", nous imposent ! Au Roc de Peyre, ça doit être à peu près le dixième arrêt !






Une toute petite route de campagne (qui n'aurait pas plu de tout à Cancellara qui a traité les routes du Cantal de "routes pour paysans"), on dira un chemin goudronné, nous amène au haut-lieu de la journée, les gorges de l'Enfer, serpentant au sein du parc à loups du Gévaudan. Pour accompagner la magie de l'instant, le soleil sort de sa cachette.






La route est mauvaise et étroite le long des gorges, le croisement avec les autos est parfois dangereux mais c'est sans encombre que nous gagnons Marvejols dont un bar abrite apparemment toute une tribu de cyclistes qui nous saluent.
Déjà cent cinquante bornes que l'on roule et, bien entendu, les meilleures journées se terminent par une ascension. Ce sera celle du col de Trébatut, Phil s'en rappelle encore !
Erreur de ma part : je pense trouver une coupante à mi-col, mais, renseignement pris auprès d'un autochtone c'est un cul de sac. Tant pis, on rebroussera chemin et grimpera jusqu'au sommet avant de plonger sur Saint-Germain-du-Teil et son gîte en centre-village, terme de notre étape. L'accueil y est convivial, la table abondante, et Philippe reprendra deux fois de la tête de lapin.






177 km, 23,6 de moyenne, 2650 D+


Mardi 9 août
Deuxième étape : Saint-Germain-du-Teil - Banassac


Cette étape constitue une double boucle. D'une part parce qu'elle nous ramène quasiment à notre point de départ. D'autre part parce qu'elle intègre un Meyrueis - Meyrueis transitant par le mont Aigoual.




La bonne nouvelle, c'est que nous serons du coup débarrassés de nos sacs. Eh oui, seulement dix petits kilomètres de descente séparent Saint-Germain de Banassac (La Canourgue). Il nous suffit donc de trouver l'hôtel où deux chambres ont été réservées pour la nuit et de confier les ballots au gérant. On se sent plus léger et un grand soleil nous fait oublier la fraîcheur du matin. Ce sera une belle journée. On garde quand même en poche nos gilets et manchettes, qui nous serons bien utiles plus tard, au sommet de l'Aigoual.
Première côte et première attraction, le Sabot de Malpeyre :




Ça vallonne ensuite sur le Causse des Sauveterre alors que le vent s'est levé mais ne nous est pas encore défavorable. Puis on descend vers La Malène et les gorges du Tarn. Et bien sûr, vu d'en bas ou d'en haut, le site est exceptionnel.






Pour s'extraire du canyon, la pente est raide (10% de moyenne sur cinq bornes) et la route est pourrie. Mais les jambes et la tête répondent présents, c'est du plaisir brut ! On débouche sur le Causse Méjean qu'on traversera allègrement avant de gagner Meyrueis où l'on compte bien se remplir l'estomac. C'est un village touristique et les gargotes ne manquent pas. J'essaie de voir si une femme du coin que je connais ne fait pas la saison cette année dans un des restos où elle a travaillé un temps, mais non. Par contre, la patronne d'une boutique me hèle vigoureusement, à tel point que les autres pensent qu'il s'agit de cette connaissance. "Hello !"
me fait-elle, à peine ai-je la pédale droite déclipsée, "bonjour, bonjour !". Qu'est-ce qu'elle me veut ? Le temps de me pincer tellement je n'en reviens pas de cette méthode qu'elle est déjà allée chercher les menus. "On file, les gars !" je dis sans que les autres ne comprennent quoi que ce soit "faut pas rester là !". En fait, elle nous met le grappin dessus façon Saint-Denis, c'est plutôt désagréable, et un peu plus loin, j'explique aux potes que je ne connais pas du tout cette femme, ce qu'ils ont du mal à croire. On en est quitte pour des sandwiches, et ce n'est vraiment pas plus mal !
Le ciel s'est couvert et Philippe claque des dents. T'inquiète, mon Philou, on va bientôt se réchauffer. Vingt-sept kilomètres jusqu'au sommet de l'Aigoual en passant par le sud, la partie la plus difficile se situant juste à la sortie de Meyrueis. Après, c'est souvent du faux plat et, vent aidant, ça montera tout le long sur le grand plateau. Mais avant de quitter le village, un sympathique "good bye !" s'impose en passant devant la boutique de l'aguicheuse !
L'abîme de Bramabiau :



Et le paysage :




Les sept derniers kilomètres, du col de le Serreyrède jusqu'en haut s'avalent à grand train, autour de vingt-deux, vingt-quatre km/h, et c'est un vent de fou qui nous souhaite la bienvenue à l'observatoire. Un vent qu'on aura dans le nez pour tout le retour.








Les gorges de la Jonte, les gorges du Tarn, des points de vue terribles mais des routes malheureusement très fréquentées qui nous obligent à rester en file. Avec ce qui souffle, ce n'est pas plus mal… Ça n'empêche pas qu'un étourdi engage sa voiture sur la route juste avant notre passage. Vous nous connaissez, on gueule comme des putois. Du coup le gars pile. Alors là, bien sûr, on lui passe une charge en bonne et due forme. Mais on constate que l'homme, d'un certain âge, a eu peur et sa réaction a été de freiner. Oui, je sais, drôle de réflexe, mais bon, on en voit tellement sur la route que plus rien ne m'étonne. Toujours est-il que le gars n'est pas fier et en nous dépassant un plus loin, sa femme s'excuse platement.






Les relais fonctionnent bien en direction des Vignes. Je m'aperçois depuis quelques tours qu'un cycliste se planque bien dans nos roues mais ne participe pas, aussi l'invité-je à prendre le relais. Il obtempère mais à sa façon : il double tout le monde et envoie une allure à 38 km/h. Stef, ça ne lui plait pas beaucoup, alors il passe à 45 ! Grosse bourre pendant un moment, mais ça ralentit et je peux discuter un peu avec notre nouvel ami qui me dit être de Séverac et faire la saison d'hiver à Tignes. Aux Vignes, on se sépare, et je le vois prendre la côte sur la route du Massegros que l'on a prévu de suivre également. Mais nous, on souffle cinq minutes en avalant une pâte d'amande de chez La Boulange. Et c'est parti. Grosse montée, doux bitume, je me sens hyper bien et j'ai envie me donner pleinement sur cette ascension à gros pourcentages ; ça roule, ça roule de lacet en lacet et ce n'est pas l'échappement enfumé d'une vieille BX qui m'empêchera de continuer. À cinq cents mètres du sommet, j'aperçois mon ami de Séverac en point de mire, qui tourne beaucoup les jambes mais sur un tout petit braquet. Je crois l'avoir surpris en arrivant à sa hauteur. On échange quelques mots, et pour les trois cents mètres qu'il reste avant le sommet, je descends plusieurs dents et accélère.
Le reste se fera en faux plat descendant, toujours vent de face. Et la bière, comme d'habitude, sera bien bonne !

181 km, 25,3 de moyenne, 2850 D+


Mercredi 10 août
Troisième étape : Banassac - Aurillac


Encore une fois très frais au petit matin. À tel point que Philippe a enfilé les jambières et les moufles. Non, pas les moufles, mais presque, si bien que lorsque la chaleur arrive enfin grâce au soleil resplendissant, le voilà parti pour une grande séance d'essayage :




Les routes de l'Aveyron de l'est sont plutôt monotones, malgré quelques châteaux et le Trou de Bozouls ! Et on a retrouvé nos sacs-à-dos…








C'est en fin de matinée que la beauté de la terre et de la pierre rouge apparaît enfin. Les maisons sont très typées, les routes ombragées et vallonnées ; le vent est quasiment absent et l'altitude tombe, tombe, tombe, jusqu'à deux cent cinquante mètres. Du reste, les cent premiers kilomètres du jour ont été effectués sur le grand plateau.
Nous voilà à Conques, superbe village aveyronnais posé à flanc de colline.






Depuis qu'elle a appris le tracé de notre périple, une amie de ma mère qui habite quelques mois de l'année ici, nous a invités à déjeuner le jour de notre passage. Et ça tombe bien puisqu'il est treize heures ! Le temps de passer au village acheter du vin et prendre quelques photos, et on se met en quête de la route qui conduit chez nos gentils hôtes. Il faut d'abord trouver le pont romain qui franchit le Dourdou. On tâtonne un peu, on tourne en rond pour finalement se rendre compte que le fameux pont romain est un vrai vestige pavé de pierres disposées en strate et les véhicules larges de moins de deux mètres sont autorisés à s'y engager. C'est donc ce monument qu'il faut franchir pour grimper la route d'en face qui conduit chez Joseph, le compagnon de Geneviève (l'amie de ma maman) et plus heureux des hommes à occuper sa retraite à l'entretien de sa belle propriété.
Bien évidemment, la route étroite monte sec sur plusieurs centaines de mètres avant la maison, de quoi nous mettre en appétit. Joseph nous racontera plus tard qu'un jour, un bus ayant fait fi des panneaux indicateurs était descendu jusqu'au pont romain et que devant l'impossibilité de faire demi-tour, il avait du tout remonter en marche arrière et à grand renfort de gendarmes !
En face de Conques, le point de vue est remarquable :




Quel accueil ! La visite de la propriété est un grand plaisir et le repas magistral. Merci Joseph et Geneviève !






Il nous reste une soixantaine de bornes jusqu'à Aurillac. L'histoire démontrera que ce ne seront pas les plus faciles. Il faut remonter sur les plateaux du Cantal sud juchés entre six et sept cents mètres d'altitude. Donc une longue côte jusqu'à Cassaniouze, au-dessus des gorges de l'Auze, peu difficile, ce qui nous permet de déconner durant l'ascension. Après, on rigolera moins avec une succession de descentes et coups-de-cul, Cantal Cantal !




Ça commence à la sortie de Clavinet avec un mur. Et ça n'en finit plus de vallonner jusqu'à la fin. La moyenne en prend un sacré coup mais l'essentiel reste la cohésion du groupe et la beauté des paysages sous le soleil. On trouvera l'hôtel en fin de soirée et un restaurant routier pour se sustenter.



156 kilomètres, 24,3 de moyenne et 1850 D+


Mercredi 10 août
Quatrième étape : Aurillac - Issoire


Ça y est, c'est l'été, avec une température de saison. Et déjà le dernier jour pour nous…
Dans la salle de petit-déjeuner de l'hôtel, BFM nous apprend à tue-tête que c'est une nouvelle crise bancaire qui s'installe dans le monde moderne. Sinon la France et le Chili ont fait un partout en match amical. Loin de ces considérations, nous enfourchons nos montures pour la route des crêtes qui surplombe la vallée de la Jordanne en direction du massif des Puys. C'est à Saint-Simon que nous y grimpons, empruntant une courte montée mais aux forts pourcentages.






La petite route est splendide, la vue incomparable.






Et puis on prend un peu le chemin des écoliers, histoire d'en profiter un maximum avant de rentrer à la maison. Col de Bruel, col de Legal, col de Saint-Georges. Rien de très difficile et une joie constante dans les mirettes, dans le souffle et dans les jambes.




Parfois, le destin d'une sortie (comme le destin tout court) se joue à peu de choses et c'est un réflexe que je qualifierais de vététiste qui viendra me sauver dans la descente vers Salers, après le col de Saint-Georges (et non pas un miracle comme le dira Philippe).
C'est la pénombre sous les arbres et les lunettes de soleil m'empêchent d'apprécier la régularité du revêtement de cette petite route de montagne. Didou et Stef sont devant moi et, dans un virage assez large sur la gauche, je ne vois pas le sable et le gravier qui recouvrent le goudron. Je fais pencher sur la gauche et ma roue avant se dérobe mais je parviens en une fraction de seconde à retrouver de l'adhérence grâce à un geste rapide et brutal dans le sens inverse de celui de la glissade. Je pense que je dois la réussite de l'opération au fait d'avoir eu les mains en bas du cintre, et non pas sur les cocottes de freins. Cette position m'a offert plus de stabilité dans la conduite du vélo, c'est d'ailleurs pourquoi elle est recommandée dans toutes les écoles de cyclisme. Si je peux me permettre un conseil, mettez les mains en bas du guidon dans les descentes, toutes les descentes…
Je me remets de cette frayeur dans le bas, à allure piano piano et en racontant l'anecdote aux deux de devant, Philippe ayant été, lui, aux premières loges. Je dis à ce dernier qu'il aurait quand même pu prendre la photo !
Après, c'est de la côte avec l'enchaînement de deux cols, celui de Néronne par Saint-Paul-de-Salers (la route du bas), très agréable, d'une beauté sauvage, et ce Pas-de-Peyrol qui nous fait toujours et à chaque fois très peur avec ces treize pour cent de moyenne sur deux kilomètres.
Avec les sacs qui ne nous allègent pas, la difficulté est accrue. Cette montée me donne toujours l'envie d'arrêter le vélo ! À cent mètres du sommet, Stef accélère et on se tire une bourre pas possible jusqu'au panneau. Les pignons tombent un à un, vingt-quatre, vingt-et-un, dix-neuf, dix-sept, les touristes (en grand nombre) s'écartent pour nous laisser le passage, les clients du bar retiennent leur souffle, c'est la grande attraction du midi. On passe le sommet ensemble, le cœur dans le rouge, et la fontaine est la bienvenue pour nous tremper dedans !








Pause casse-croûte un peu plus bas, à La Vigerie, où le taulier nous raconte des anecdotes vécues pendant l'enfer de l'étape du Tour cyclo ; des Écossais commandant du café avec beaucoup beaucoup de whisky ; des gars complètement lessivés, etc. Il y avait deux degrés chez lui ce matin-là…






Les routes qui conduisent au Puy Marie, on les connaît par cœur, c'est une de nos destinations privilégiées. On choisit de rentrer par l'itinéraire le plus court, Landeyrat, Marcenat, le Mont Chamaroux où nous prenons la dernière photo de groupe :




Le vent nous pousse dans la descente et après Ardes, dans le replat, on se met dans l'aspiration des bagnoles et les relais se font entre cinquante et soixante km/h ! Une bonne partie de rigolade. Si on voulait aller vite, c'est à cause de l'appel de la bière, qui coulera à flots à une terrasse de Saint-Germain. On ne voulait pas se séparer sans arroser la balade (qui elle nous a épargné la moindre goutte… de pluie).

174,4 kilomètres à 24,4 de moyenne, 2650 D+


Pour voir l'intégralité de mes photos, voici un lien qui va bien :

https://picasaweb.google.com/104740469676274470738/TourDuMassifCentral2011?authkey=Gv1sRgCPWzttr39q2U2gE


Et, selon la formule consacrée, à bientôt pour de nouvelles aventures !





Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 22 Aoû 2011 - 20:08

Comme d'habitude fred, encore MERCI de nous faire partage ces magnifiques moments !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
PhilippeGrompf
Auteur
Auteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 887
Age : 36
Localisation : aurillac, mais je me soigne
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mar 23 Aoû 2011 - 11:46

belle tournée dans des lieux magnifiques, je considère l'abbatiale de Conques comme la plus belle église du monde...
par contre quel con ce Cancellara (c'est embarrassant en plus on est né le même jour...)
J'imagine que tu as du avoir une pensée pour vino. qui lui n'a pas réussi à se retablir dans une descente similaire...
Revenir en haut Aller en bas
http://notalking.canalblog.com/
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: sport dangereux   Mer 24 Aoû 2011 - 10:18

Merci à vous deux Wink
Pour Vino et les autres qui ont fait un tout droit dans la descente du Puy Mary le jour de l'étape Issoire - Saint-Flour, ce n'est pas tout à fait pareil. Leur vélo n'a pas glissé. La descente vers Mandailles est assez technique, les virages sont serrés mais avec de la visibilité dans le haut. Là où ils sont sortis, c'est un gauche qui se resserre au dernier moment et qui n'a pas de visibilité. Je pense qu'il était trop tard pour freiner et comme ça attaquait sévère pour chasser Voeckler et les autres (Vino avait le maillot jaune en vue), ils sont allés à la faute les uns derrière les autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
PhilippeGrompf
Auteur
Auteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 887
Age : 36
Localisation : aurillac, mais je me soigne
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mer 24 Aoû 2011 - 18:07

enfin bon, le plus important c'est que vous n'ayez pas croisé la route d'une voiture suiveuse france télévision...
Revenir en haut Aller en bas
http://notalking.canalblog.com/
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2617
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Jeu 25 Aoû 2011 - 17:22

Clair que cette étape menant à St-Flour fût complétement dingue , elle a radicalement changée la tournure du tour.

La chute du peloton des favoris , vino bien entendu , mais surtout Van den Broeck (un prétendant au podium) qui roulait alors pour Gilbert avec pour objectif l'étape + maillot jaune , m'a paru déterminante dans l'épopée de Voeckler. Sans cette chute , il n'allait jamais au bout ce jour là , c'est évident , finalement c'est pas plus mal que le sport nous offre encore quelques aléas et circonstances de course , tout ne peut pas toujours reposer sur la tactique , même si cette dernière , menée de façon excellente , a permis à Evans de gagner à Paris.

Bravo pour ce reportage Fred , pas besoin d'aller bien loin (enfin en vélo c'est pas à côté non plus !!!) , on vit dans un joli coin , le Cantal et la Lozère sont vraiment de magnifiques départements.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: les beaux singles du Cézallier   Lun 17 Oct 2011 - 6:57

La saison vtt a repris ! cheers








Tue-Loup, c'est quand tu veux Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
PhilippeGrompf
Auteur
Auteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 887
Age : 36
Localisation : aurillac, mais je me soigne
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Lun 17 Oct 2011 - 10:23

Ouais
Fini la saison sur route
Spoiler:
 
Et bienvenue la saison sur terre !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://notalking.canalblog.com/
Linus

avatar

Féminin Nombre de messages : 427
Age : 51
Localisation : Sous la vierge des aviateurs, suivez la salamandre...
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mar 18 Oct 2011 - 17:52

De Diou, ça fiche le tournis pi la musique casse les oreilles, mais z'êtes vachement forts Laughing
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Mer 19 Oct 2011 - 21:20

En fait le VTT c'est un truc ou tu ne pédales jamais , ils sont soit en roue libre , soit à pied Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 907
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Le vélo   Mer 19 Oct 2011 - 23:13

fred a écrit:



Tue-Loup, c'est quand tu veux Razz

Peut-être après la coupe du monde de Rugby ?

Tu me proposes un beau parcours vers la Godivelle (40Km) ?

Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Jeu 20 Oct 2011 - 7:07

Tue-Loup a écrit:
fred a écrit:



Tue-Loup, c'est quand tu veux Razz

Peut-être après la coupe du monde de Rugby ?

Tu me proposes un beau parcours vers la Godivelle (40Km) ?


Va être temps , la neige arrive . Le lac d'en haut est bientôt gelé
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: TOUT TERRAIN, on t'a dit, Bota   Jeu 20 Oct 2011 - 7:13

Aucun problème :


Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: up !   Jeu 12 Juil 2012 - 6:51

Petite sortie vtt avec Tue-Loup dans les Cheires, hier Cool
Qui vient à la prochaine Question












Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le vélo   Ven 13 Juil 2012 - 17:36

Cela aurait été avec plaisir mais ma rééducation est loin d'être terminée !!! Wink

En tout cas, j'adore la première photo !!! Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
stefan



Masculin Nombre de messages : 82
Age : 39
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: finalement   Ven 13 Juil 2012 - 21:34

j'allais dire pourquoi pas quand je suis tombé sur le premier message que Fred a posté. En fait, vous êtes un peu des pro. Moi je fais un peu de route. Pas fait de vtt depuis longtemps mais j'ai ramené un vieux vtt qui ne demande qu'à se dérouiller...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vélo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vélo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: HORS DES BULLES :: Passion, création-
Sauter vers: