AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)

Aller en bas 
AuteurMessage
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 827
Age : 43
Localisation : Cartons-ville
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Jeu 13 Sep 2018 - 22:01




A la mort de son père, militaire créole, en Tunisie, Lucien intègre le lycée Leconte-de-Lisle de Saint-Denis à la Réunion. Après une arrivée difficile, il se fera une place, devenant le meilleur ami de Charles qui sera le narrateur de cette histoire.

La Réunion n'est pas encore un département français (elle le deviendra en 1946), le gouverneur Aubert est un pétiniste convaincu tout comme le surgé adjoint et bien d'autres encore. La vie sur l'île est alors partagée entre partisans du régime de Vichy et résistance où se côtoient professeurs, communistes et gaullistes (le Prince Vinh San, Léon de Lépervanche…) attendant l'arrivée des anglais, ou encore mieux des forces françaises libres. La jeunesse suit aussi cette voie entre scouts zélés et rebelles dessinant clandestinement des croix de Lorraine la nuit tombée.

Se mêlent à la fiction des personnages historiques (les frères Vergès, Raymond Barre, Abd el-krim…) et une documentation fournie sur la vie de l'île, ses villes, sa campagne, sa population, n'épargnant personne et détaillant des aspects peu souvent mis en avant sur l'histoire de la Réunion pendant la seconde guerre mondiale.

Un regard à la fois tendre porté sur cette île, mais aussi sans complaisance sur la colonisation, les inégalités, le racisme et la discrimination.
Nos héros sont férus de poésie (Rimbaud, Cendrars…), de liberté et d'amour, et on les voit tout à la fois héroïques et lâches, révoltés et insouciants.
Ils partagent leur temps entre "Le nouveau parnasse bourbonnais" (pour un temps), les réunions clandestines de la résistance, le "Grr" (Groupe de Résistance Réunionnais), le dessin et la BD, la littérature (Jules Hermann, Alain-Fournier, Henry de Monfreid…), les révisions du bac et les sorties entre copains (et copines).
Rimbaud, Tintin et Tarzan (et Popeye), voilà l'essence même de la vie pour Lucien!

Le titre évoque le dénouement de l'histoire avec la libération de l'île par le contre-torpilleur Léopard des forces françaises libres. Le livre se termine par un petit historique sur le devenir des protagonistes (réels et imaginaires), et un glossaire des termes créoles utilisés.

Au fil des aventures de nos héros, les auteurs retracent l'histoire des années 40, naviguant entre critique sociale (famine, aristocratie, religion et exclusion), rencontres de personnages attachants (dans toutes les classes de la société Réunionnaise), et aventures romanesques d'adolescents, rêveurs mais engagés pour un monde libre.

A noter que les auteurs, Appollo et Téhem ont tous les deux été élèves de ce lycée, donnant certainement à cette histoire une résonance très personnelle, singulière et affective.


Revenir en haut Aller en bas
Didine
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 369
Age : 38
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Mar 18 Sep 2018 - 11:58

Une lecture à la fois divertissante et instructive. Les changements de chapitres s’accompagnent par un changement de coloration : ingénieux et original pour mettre en avant les différentes périodes de cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2711
Age : 40
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Mar 18 Sep 2018 - 17:34

Perso, ce procédé de changement de colorisation ne m'a pas vraiment convaincu, ici je ne trouve pas que cela apporte grand chose. C'est mon seul bémol car c'est une belle lecture dans l'ensemble, au bout de quelques pages j'ai craint une lecture tout juste divertissante et sans trop de reliefs, pourtant au fil des pages, le livre gagne en épaisseur avec des personnages qui grandissent (à tous les sens du terme) et des histoires qui se diversifient et gagnent en intérêt. Au final, ce livre fait son petit bout de chemin dans ma tête et démontre qu'on peut faire d'une fiction un documentaire historique très complet, qui digère qui plus est, très bien toutes ses références.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3302
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Mer 19 Sep 2018 - 4:53

Personne ne doute qu'on puisse faire d'une fiction un objet documentant une réalité. c'est acquis depuis belle lurette.
En revanche, une fiction ne peut pas être un documentaire, elle peut lui emprunter des codes. Un documentaire ne peut pas être une fiction, mais il peut aussi lui emprunter des codes.

D'ailleurs, afin qu'on ne se laisse pas abuser, le livre contient un avertissement en exergue à ce sujet Laughing
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3302
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Mer 19 Sep 2018 - 13:07

Oui, une belle histoire, rondement menée, qu'on peut conseiller à de jeunes lecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 827
Age : 43
Localisation : Cartons-ville
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Mer 19 Sep 2018 - 22:02

eraserhead a écrit:
En revanche, une fiction ne peut pas être un documentaire,

A part Jurassik Park quand même non? bon...

Qu'une fiction éclaire un sujet historique et donne envie de se documenter sur celui-ci est certainement déja une belle réussite.
Mais c'est une maigre consolation, car la fiction doit avoir un intérêt propre, en tant que fiction, qui doit dépasser de loin son sujet documentaire
(ce que j'ai grandement reproché à Midi-Minuit justement).

Et de ce point de vue, Chroniques du Léopard s'en sort plutôt habilement (bien que je ne comprenne pas trop le choix du titre...).
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3302
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Jeu 20 Sep 2018 - 16:06

non plus Wink

ça n'est pas les mêmes codes, et ça n'est surtout pas le même contrat de lecture (dont se jouent certains films que les anglo-saxons ont appelés mockumentary).
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3302
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Jeu 20 Sep 2018 - 16:08

gagadinorux a écrit:
la fiction doit avoir un intérêt propre, en tant que fiction

je pense aussi que le documentaire doit avoir son intérêt propre, en tant que documentaire.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3302
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Jeu 20 Sep 2018 - 16:10

concernant Midi-Minuit, je ne pense pas qu'il y ait eu une quelconque prétention documentaire, mais plutôt une volonté de faire genre, de transposer un genre, avec ses codes propres, et ses limites (fictionnelles, que vous avez pointées et qui t'ont gêné, comme elles te gêneraient dans la plupart des films auxquels le livre rend hommage).
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4817
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Ven 21 Sep 2018 - 12:33

Moi ce que j'aime, c'est péter les codes.
Heureusement, d'autres aussi, sinon on s'emmerderait sacrément dans tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3302
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Sam 22 Sep 2018 - 5:24

Ce n'est pas ce que pensent les manieristes.

et les connaître, les maîtriser, les tordre, les dépasser, les épurer, c'est aussi une belle manière de ne pas s'ennuyer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 280
Age : 47
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Jeu 27 Sep 2018 - 20:04

Une histoire qui m'a bien emmené, des personnages qui s'épaississent, un vrai talent de narration.
C'est un bon livre ; j'ai oublié l'écriture et me suis retrouvé dans les pages : c'est une réussite.
Et pourrions nous envisager : "Why the codes ?" ou plutôt "Fuck the codes ?"
C'est une vrai question, et non une agression (pas d'ironie).
Pancarte : Peace.

Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 827
Age : 43
Localisation : Cartons-ville
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Ven 28 Sep 2018 - 7:45

S'affranchir des codes, c'est avant tout les maîtriser.
Toute l'histoire de l'avant-garde en peinture repose sur cela.
Les codes existent de toute façon (historiquement, culturellement...) et ce sont eux uniquement qui permettent une compréhension
commune.
La couleur du deuil est le noir en France, le blanc en Chine...
Si l'on veut mettre une autre couleur, cela a forcément un sens qui est induit par la connaissance de ces codes.
Respecter les codes, ou les faire péter, en fait, c'est la même chose Smile
Pas de codes, pas d'histoires.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 46
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   Dim 30 Sep 2018 - 7:08

.... dans Kaamelott, les soldats ne pannent rien au code mais ça fonctionne à peu près quand même, bon an mal an... Very Happy

ceci dit, code ou pas, j'ai été surprise de la facilité avec laquelle les auteurs nous trimballent dans leur univers de jeunesse ; contre toute attente ( j'avais quelques réticences à attaquer cette lecture ) j'ai trouvé le voyage plaisant et bien mené, et les personnages attachants
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques du Léopard, de Appollo et Téhem (Dargaud)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Troisi, Licia] Chroniques du Monde Emergé (série)
» Clinique de l'exil : chroniques d'une pratique engagée
» Rice Anne - Memnoch le démon - Chroniques des vampires tome 5
» LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE (Tome 2) FIEVRE ROUGE de Karen Marie Moning
» Les Chroniques de Narnia : Le Voyage du Passeur d’Aurore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: