AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet

Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4817
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Mar 20 Mar 2018 - 18:02




Dans Ailefroide, altitude 3954, Jean-Marc Rochette aborde l'autobiographie par son versant le plus pudique. Pudique, mais rugueux, comme le suggère le dessin de couverture. Même si le récit est abordé de manière chronologique, son fil conducteur ligote la montagne, comme celle-là a su retenir et captiver le narrateur, depuis sa première grimpée jusqu'à toujours.

Pudique. L'exercice de l'autobiographie est une discipline aléatoire ; difficile de trouver à la fois le ton juste et la distance nécessaire. Rochette a choisi un angle principal de narration, celui focalisé sur une pratique qui lui a permis de se révéler en tant qu'homme et partie de l'univers. Son parcours de dessinateur ne se lit qu'en filigrane ; présent, mais loin du sujet principal. Il y a bien Le bœuf écorché de Soutine, qui annonce et réitère un choc. Il y a aussi les prédispositions scolaires et les premiers travaux, les premières publications. Mais l'ombre de la montagne est trop vaste, trop oppressante, pour pouvoir se soustraire à son emprise et résister à l'appel du sommet et de l'implicite rendez-vous avec soi .

Rugueux. Jean-Marc ressemble à la montagne. Fier et droit. Généreux et saillant. Son dessin, épais et anguleux comme la roche, abrupt, aride, laisse parfois entrevoir des rondeurs au détour d'un sourire. Mais, comme la pluie incessante de la planète-éponge du Tribut (avec Legrand, éditions Casterman), la montagne éteint tout de son ombre, la couleur s'offre à qui a su en surmonter les vertiges. Jean-Marc ressemble à son dessin ; il s'adresse au lecteur, il s'adresse à sa mère avec la même agressivité, la même véhémence, que l'on pourrait traduire par « regardez, je suis nu, je donne tout, pourquoi m'armer de faux-semblant, pourquoi voudriez-vous autre chose ? »

Pour ces raisons, le livre de Rochette, coécrit avec Olivier Bocquet, est un modèle de dépouillement. La manière de se raconter par le biais d'une raison d'être pourrait relever du subterfuge, mais c'est exactement le contraire qui se produit : on n'est jamais tellement autre chose que ce qu'on fait et Jean-Marc, avec ses gestes justes et son œil perdu là-haut dans les nuages, se livre sans doute davantage dans ce récit que s'il avait écrit un journal intime. Droit à l'essentiel.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1811
Age : 47
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Dim 8 Avr 2018 - 8:34

Je n'ai pas encore commencé les lectures de février-mars, mais je suis surpris de voir apparaître en bannière l'un des titres sélectionnés...
On a plutôt l'habitude de voir le vainqueur du mois précédent...
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3302
Age : 44
Localisation : Dans mon Auvergne jolie parmi les bois les monts
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Lun 9 Avr 2018 - 6:17

Un bel album en tout cas ; l'écriture à la première personne s'impose en ce début d'année... (Peeters, Carlé, Rochette)
Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 53
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Jeu 12 Avr 2018 - 12:54

Merci Fred pour cette chronique, tes mots sont tellement juste... droit à l'essentiel.

Je suis encore bouleversé par la lecture d'AILEFROIDE Altitude 3954.

Assurément l'une des plus belles lectures de BD depuis ... depuis ?
Depuis trop longtemps !

J'ai besoin de m'approprier cette lecture, de faire le point avec mes émotions avant de pouvoir les partager ...

J'espère revenir bientôt pour échanger autour de la BD de ROCHETTE.

En attendant, un petit retour sur le choc émotionnel de l'auteur avec le tableau de Soutine. Influence fort du dessin de Rochette pour Ailefroide ...

"Au XVIIe siècle, un certain Rembrandt révolutionnait le sujet pictural en représentant un bœuf écorché. Un geste qui fait encore des émules (la série de bœufs écorchés dans des abattoirs de l’artiste contemporain Philippe Cognée appartient d’ailleurs au Musée de Grenoble), et éveillait au début du XXe siècle chez le Français Chaïm Soutine le besoin de jeter sa peinture sur la toile en une édifiante série.

Des bœufs écorchés dont le plus impressionnant est visible au Musée de Grenoble : plus d’1 mètre sur 2 de chair sanguinolente et déchiquetée, déployée dans les tons intenses des couleurs primaires. En fond, le bleu et le noir, implacables et froids, soutiennent le combat des jaunes, rouges et orangés de la bête morte que l’on jurerait voir se tortiller… Chantre d’un expressionnisme que l’on qualifierait aujourd’hui de "gore", Soutine livre ici une œuvre totale, post guerre 14-18, lucide et tragique, paradoxalement pétrie de mort et d’une étourdissante vitalité.": Laetitia Giry, Musée de Grenoble.


Et une petite vidéo, très (trop) scolaire ? mais c'est toujours instructif ...
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2709
Age : 40
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Jeu 12 Avr 2018 - 17:02

Je ne sais pas si c'est la meilleure BD depuis bien longtemps, en tous cas c'est une grande BD et elle aura certainement sa place dans nombreux palmarès de ce cru 2018 qui a tardé à démarrer et à nous offrir des livres intéressants (et surtout complets de bout en bout).
Fred nous témoigne fort justement du travail d'écriture de Rochette et sa capacité à construire une autobiographie pudique et à la fois puissante, un récit qui va à l'essentiel, sans s’embarrasser d’artifices inutiles, mais avec les justes émotions nécessaires, simples et directes. Le ton est la première force de ce livre.

Ensuite et au delà de l'histoire de l'homme, c'est aussi la façon de raconter la montagne et le massif des écrins qui est remarquable, un savant mélange de recueil documentaire, historique, géographique et topographique. Rochette l'aime cette montagne, son admiration se traduit tant par la simplicité des mots que par la puissance évocatrice du dessin et de ses couleurs sublimes où le bleu, le blanc et le noir se superposent pour épouser ces sommets inaccessibles. Il évite l’écueil d’anecdotes ou la compilation de belles cartes postales, ça aussi c'est fort, il fait des massifs alpins, les personnages principaux de son récit.

Il est rare de lire des albums qui magnifient autant la nature et sa grandeur tout en laissant une grande place à l'individu aussi petit soit il face à elle, la place aux rencontres, au partages et à la fusion que l'homme peut avoir avec la pierre et l'air, une osmose parfaite dont on ne se lassera jamais de relire ses différentes étapes essentielles dans la vie d'un homme, celles à travers lesquelles il se construit, là où les choix se font, dans un cadre immuable et figé dans l'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 610
Age : 41
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Lun 16 Avr 2018 - 15:14

Trouver sa voie … Visiblement, Rochette y est parvenu , et dans sa vie, et dans cette bande-dessinée, qui en retrace une partie, déterminante, fondatrice, à la croisée des chemins. Ou comment par le renoncement, on peut se trouver soi-même.
Très beau récit, et chronique à sa hauteur, à laquelle il est difficile de rajouter quelque chose. Silence donc et admiration…
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1811
Age : 47
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Sam 21 Avr 2018 - 8:24

Très joli livre, d'une veine assez classique, pas trop bavard. J'ai aimé, tout comme vous.
Je n'ai pas du tout d'attirance pour la montagne (j'éprouve presque devant ces hauts murs un sentiment de claustrophobie) et encore moins pour l'escalade. J'ai même un très mauvais souvenir de Premier de Cordée qu'une documentaliste du collège nous avait poussés à lire...
Pourtant la lecture du livre donne envie d'explorer davantage les livres de Rochette, notamment Le tribut, dans une intégrale parue l'année dernière chez Cornelius.
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 369
Age : 38
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Sam 21 Avr 2018 - 8:37

Quelle belle lecture! Quelle belle chronique!  Very Happy

À travers sa passion pour la montagne, Rochette a su me tenir en haleine tout au long de son récit. J’avoue avoir même parfois tremblé! Le dessin est magnifique et les couleurs animent les paysages.

Et quelle fin! Étonnement et frustration!
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 369
Age : 38
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Sam 21 Avr 2018 - 9:15

eraserhead a écrit:
Un bel album en tout cas ; l'écriture à la première personne s'impose en ce début d'année... (Peeters, Carlé, Rochette)

Les adaptations aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 47
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Jeu 26 Avr 2018 - 4:27

Les années précédentes, j'ai eu du mal avec les autobiographies utilisées pour régler des comptes avec les parents. Le récit me semblait nombriliste ; et, si on a besoin d'une thérapie - sans ironie aucune - , il y a des médecins spécialisés pour cela.
Celles de ce début d'année sont au contraire très réussies.

Souvent on compare les gens de mers et les montagnards, de part le rapport étroit avec la nature à l'état brut. En montagne, les imprévus mortels restent plus brutaux. On le comprend à travers les expériences personnelles et relatées de l'auteur.
Le dessin donne vie à la roche, en intégrant dans le récit l'histoire des pionniers, le regard des survivants et le vécu du personnage.
Au contraire de la claustrophobie, je ressens une élévation spirituelle de l'homme qui se produit sur une ascension : le danger et la technique pendant l'effort ne laissent pas de place à grand chose ; puis les horizons révélés aux sommets font percevoir l'infini, l'éternité et mettent des images sur ce que l'on n'arrive pas à décrire. Cet horizon est aussi un miroir, une introspection qui se poursuivra revenu dans la vallée. Il y a une performance à la montée, une extase au sommet et une descente glissée, avec toujours la présence du danger mortel.
C'est ce que j'ai vécu à la lecture de cet excellent ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 46
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   Dim 29 Avr 2018 - 16:48

Magnifique ... Respect, silence et admiration !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne fête Jean-Marc alias Dr Lambert
» LE VENT T'EMPORTERA de Jean-Marc Souvira
» Déjà Vue - Jean-Marc Bouvier.
» Bon anniversaire Jean-Marc !
» Manga : Histoire & Univers de la BD Japonaise - Jean-Marc Bouissou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: