AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ces jours qui disparaissent, de Le Boucher (Glénat)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3129
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Ces jours qui disparaissent, de Le Boucher (Glénat)   Mar 3 Oct 2017 - 20:35



Que feriez-vous si d’un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? C’est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui, sans qu’il n’en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu’un jour entier vient de s’écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n’a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l’alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s’évaporant progressivement dans le temps... Qui sait combien de jours il lui reste à vivre avant de disparaître totalement ? (notice éditeur)

Jeune auteur de bande dessinée, Timothé Le Boucher nous présente ici un scénario original qui se développe sur près de 200 pages en montant en intensité et qui tient le lecteur en allène jusqu’au bout. Le démarrage que l’on peut trouver un peu long à la première lecture se justifie par l’accélération du rythme progressif tout au long du livre. L’originalité de la situation donne lieu à quelques incohérences du scénario mais permet une réflexion sur des thèmes peu abordés de cette manière en bande dessinée. Quelle personne sommes-nous et d’où vient ce que nous sommes ? Quelle est le rôle des parents dans une vie ? ...etc…
Pour ma part, j’ai apprécié cette lecture par le côté prenant de l’histoire mais le dessin, qui manque parfois de maturité et qui tire trop souvent sur la manga, ne m’a pas convaincu. Dommage. (Joco)
Revenir en haut Aller en bas
 
Ces jours qui disparaissent, de Le Boucher (Glénat)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CONSERVER DES JAUNES D'OEUFS FRAIS JUSQU'A 5 JOURS
» Naxoo: EPG: des jours en plus!
» [Autin-Grenier, Pierre] C'est tous les jours comme ça
» [Tuil, Karine] Six mois, six jours
» bol à fumer en 2 jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: