AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Potlatch, de Prior & Danide (çà et là)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3137
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Potlatch, de Prior & Danide (çà et là)   Mar 12 Sep 2017 - 20:00


Maximo Pérez, un jeune barcelonais, souffre d’hyperthymésie, forme très rare d’hypermnésie. Il se souvient de tous les événements qui ont ponctué sa vie, sans en oublier aucun détail et se remémore en permanence ces souvenirs, à son corps défendant... À l’occasion d’un traquenard organisé par un ancien ami, Maximo rencontre une jeune femme, Claudia, dont il tombe sous le charme. Maximo, qui travaille dans une agence de détectives privés, demande alors à l’un de ses collègues d’espionner Claudia afin de mieux la séduire. Il parvient à ses fins et au cours d’un repas, lui qui vit entouré de souvenirs et de collections en tous genres, est marqué par une déclaration de Claudia : "les choses que tu possèdes finissent par te posséder"... (notice éditeur)

Récit destructuré qui essaie de suivre les circonvolutions de la pensée de Maximo et ses déboires sentimentaux. Les personnages que l'on rencontre et qu'on suit à plusieurs époques sont plutôt attachants ; mais la puissance de l'album est sa composition graphique, souvent stimulante et accrocheuse.
Cet album est sorti en Espagne en 2013.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4744
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Potlatch, de Prior & Danide (çà et là)   Jeu 14 Sep 2017 - 8:34

Je pense que l'idée d'une (dé)construction narrative s'appuyant sur l'hyper-faculté (le mal qui le ronge ?) de Maximo, aussi intéressante soit-elle (Memento de Nolane réussissait ce pari…), ne fait ici que desservir le livre. Ce qui aurait pu ressembler à un tour de force (de magie ?), à un mouvement circulaire et continu qui embarquerait son lecteur vers une expérience inédite, tombe à plat parce qu'il n'en ressort pas grand chose, en tout cas rien en quoi véritablement croire ou à quoi se raccrocher.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
 
Potlatch, de Prior & Danide (çà et là)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: