AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sestrières, de Biagi (Çà et là)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Sestrières, de Biagi (Çà et là)   Ven 24 Mar 2017 - 2:59


L'été, à Sestrières. La station est vide, quelques touristes. Federica redoute la rentrée, dans deux mois. Elle passe au lycée, du haut de ses quinze ans. Laissée à ses grands parents, elle profite de la situation pour grandir un peu. Elle traîne avec Noemi une fille un peu plus agée, qui vit sur la station avec sa mère femme de ménage, jusqu'au soir où, lors d'une soirée en boîte un peu arrosée, la jeune fille disparaît. Fede tente de mener l'enquête, pleine de ses rêves d'adolescente, aidée par Giorgio qui voit bien que Fede se trompe sur le compte de sa meilleure amie. Car de son côté, Noemi n'a que son cul pour se changer les idées.

Chronique assez juste des années d'adolescence, où l'on comprend beaucoup de choses mais où l'on espère que ce ne soit pas tout à fait vrai, mais aussi chronique d'une société pleine de vide et de mal être, celle de ces petits villages dont la vie est rythmée et perturbée par les flots de touristes, Sestrières raconte un entre deux. D'un côté le glauque des situations dans lesquelles se trouve embringuée Noemi, pauvre délurée qui aspire à se tirer de là, mais qui n'a rien pour elle à part son physique, et d'un autre côté le confort mignonnet dans lequel évolue Federica et Giorgio, des livres, les mots-croisés de la grand mère, les découpages enfantins (qui constituent des commentaires réguliers de l'action). Mais le joli rose de l'enfance s'éteint un peu et tire sur le violet au contact des autochtones : « vous vous foutez royalement des gens qui vivent ici toute l'année, sans aucune perspective » s'entend dire Fede par un gars de la montagne.


Sestrières, deuxième album de l'auteur pisane Luica Biagi publié par çà et là, est d'une belle cohérence entre la bichromie choisie et le ton de l'histoire. Le trait gagne en finesse par rapport à son livre précédent. Belle évocation d'un temps qui passe, d'une adolescence qui se perd peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Sestrières, de Biagi (Çà et là)   Ven 21 Avr 2017 - 21:49

:sheriff:
Revenir en haut Aller en bas
 
Sestrières, de Biagi (Çà et là)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sestrières, de Biagi (Çà et là)
» Biagi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: