AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Shit is real, de Franz (L'employé du moi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Mer 22 Fév 2017 - 5:42


Tout commence lorsque Selma se fait mettre à la porte par Max, son compagnon. Elle se retrouve alors seule, sans emploi, aux prises avec son quotidien dans son nouvel appartement. C’est peut-être pour elle l’occasion de prendre un nouveau départ.

L’intrigue se déroule dans un Berlin futuriste, excentrique et absurde où la technologie et les phénomènes de mode ostentatoires et excessifs mènent la danse. Son entourage ne déroge pas à la règle ; même Yumi, sa meilleure amie, la snobe et lui préfère les frivolités de la vie mondaine. Cette superficialité l’oppresse, elle se sent aliénée par la civilisation et finit donc par être gagnée par la mélancolie. Machinalement, dans ses rêves, elle s’échappe vers un mystérieux désert.

Tout devient prétexte à l’évasion : un poisson dans un aquarium ou bien le trou dans le mur qui donne chez le voisin. Par la suite, Selma s’entiche d’Anders, le gérant d’une animalerie pour le moins ennuyeux. Mais ce dernier disparaît inexplicablement après leur premier rendez-vous. A-t-il vraiment existé ?

Shit is real est un étrange récit qui mélange romance et science-fiction, fantasmagorie et réalité, imaginaire avant-gardiste et mine de plomb. Aïsha Franz décrit dans ce livre une crise d’identité, un mal contemporain que les habitants des grandes métropoles connaissent bien.

Après Petite Terrienne en 2012 et Brigitte en 2013 (aux éditions Çà et Là), Shit is real est le troisième ouvrage traduit en français de l’auteure berlinoise qui avait plus récemment participé au collectif Échos à L’employé du Moi.(notice éditeur)


Livre étrange et froid, qui, dans un Berlin futuriste voit son héroïne tenter de vivre après une brutale rupture amoureuse. Curieux mais pas vraiment emballant. (Superphane)
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Mer 22 Fév 2017 - 19:37

heu...tout est dessiné comme ça ou c'est un effet de style ponctuel ? parce que quand même oui mais non hein.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Mer 22 Fév 2017 - 20:21

C'est clair. Quelle merde !!
On ne le dira jamais assez : chers éditeurs, les lecteurs de bd, ça aime les jolies filles et les avions bien dessinés (et les voitures ou des bateaux à la rigueur). A une époque, on n'aurait pas vu ça. C'était pas compliqué. Il y avait les albums en couleur, et puis les punks, ils pouvaient faire des fanzines si ça leur chantait, de toute façon, ça aurait pas été référencé sur bdgest. Et puis on a accepté les femmes à poil (hé hé hé...), les héros qui vieillissent, et les monstres (on aurait jamais dû, maintenant on se tape plein de zombies). Mais bon, tant qu'ils sont bien dessinés.




lol! lol! lol!

Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1744
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Mer 22 Fév 2017 - 20:22

C'est tout dessiné comme ça.*C'est très froid et les échanges sont très désincarnés... Dur au départ mais on s'y fait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2289
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Jeu 23 Fév 2017 - 17:26

Même s'il manque peut-être d'argumentation, je partage l'avis de Naphtalène. Nulle part il est écrit que c'est mal dessiné, c'est juste insupportable tellement c'est plat et sans intérêt. La fille à trois fois le même visage vu de face et l'autre c'est de trois quart dos, en une planche, on peut redouter de lire le livre en entier !
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Jeu 23 Fév 2017 - 17:48

Plus sérieusement, ce que je voulais dire, c'est que le fait que ce soit bien dessiné n'est pas un critère qui me semble recevable. C'est plus comment le choix graphique correspond au récit, au propos. Si la volonté de l'auteur c'est de mettre à distance le lecteur, notamment par la platitude que tu ressens très justement, c'est très réussi. Pour 'faire rentrer' le lecteur, une utilisation de la profondeur marche assez bien, par exemple. Mais n'ayant pas pu l'album, je ne peux pas savoir... Comme le dit superphane, ça n'est pas emballant, mis c'est peut être ce qui est voulu. À moi lecteur de comprendre le propos de l'auteur d'après les moyens utilisés.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1744
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Jeu 23 Fév 2017 - 22:11

Je confirme : l'idée est de traduire un univers froid où les rapports sociaux sont dictés (dirigés) par la machine. Le choc est rude au départ mais ensuite, ça fonctionne très bien.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Sam 25 Fév 2017 - 12:08

C'est pas désagréable du tout, l'ambiance qui se dégage (en grande partie par le dessin) est particulièrement intéressante.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2289
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Sam 25 Fév 2017 - 21:47

Bon, j'ai quand même été feuilleté ce livre cette après midi et l'image de la page présentée ici ne rend pas du tout hommage au vrai livre. Le dessin du livre est bien plus attirant et la mise en page est même bien faites sur un grand nombre de planche. Je ne l'ai pas lu mais l’apriori négatif du à l'image ci-dessus s'est volatilisé.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    Sam 25 Fév 2017 - 22:36

Désolé, difficulté d'ouvrir les sujets sans avoir lu les livres 😉


Je compte :

:sheriff: pour Superphane

:sheriff: pour Fab (?)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shit is real, de Franz (L'employé du moi)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Shit is real, de Franz (L'employé du moi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Real scale elimination chamber.
» [SOFT] REAL TIME TRAFFIC : Avertisseur de radars en temps réel [Gratuit]
» Fin de Discovery Real Time en 2010 ?
» Franz Kafka
» imitation d'époque d'un real d'or de Philippe II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: