AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2620
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Sam 8 Oct 2016 - 16:56

Connaissez vous la vie d'Arthur Fellig, plus connu sous le pseudonyme de Weegee, photographe d'origine hongroise qui s'est fait pour spécialité de capturer des images de la vie nocturne new-yorkaise, ses rues, sa misère, sa solitude et ses scènes de crimes ?



La plupart des lecteurs devraient me répondre que non, et plutôt que de vous encourager à lire ce bien cher Wikipédia, science certes exacte mais oh combien linéaire et vidée d'émotions, je préfère largement vous conseiller la lecture de cette merveilleuse bande dessinée où Max de Radiguès à la plume et Wauter Mannaerte au dessin s'amusent à nous conter la vie de ce personnage haut en couleurs.

L'homme est donc nocturne et taciturne, bourré de talents et d'ambitions, il joue de tous ses artifices et filouteries pour avoir toujours un temps d'avance et être là au bon moment au bon endroit pour saisir le drame, l'instantané, celui qui rendra sa photo unique mais surtout différente jusqu'à choquer, pour se rendre lui même encore plus important.
Alors bien entendu, Arthur a ses tuyaux et c'est normal, il connait le quartier misérable de Lower East Side mieux que personne, l'ayant habité depuis son enfance, un quartier qu'il aime autant qu'il déteste, un quartier qu'il veut quitter mais qui le retient.
Dans ce quartier populaire plein de vies et aussi plein de morts, nous y croiserons ses copains de la police qui considèrent Weegee comme un collègue, lui faisant toujours une place de choix sur les scènes de crimes, accidents ou faits divers, il y a aussi les copains de bistrots, serveurs et clients, et puis les filles, les copines, les putains.
Ce quartier, c'est les enfants qui jouent dans les rues le jour et les couples qui se meurent la nuit, c'est la vie d'Arthur, un homme finalement bien seul avec son cigare, partagé entre l'ennui de la normalité et le besoin de sensations et de reconnaissance, tiraillé entre le fait de jouer dans la cour des grands ou rester dans celle des petits.
Nous verrons ainsi au fil des pages le personnage évoluer, hanté par les cadavres et ses démons internes, l'homme détestable et sans scrupules va ainsi s'apaiser le jour où il obtient une reconnaissance artistique via son premier livre "naked city", c'est aussi à ce moment qu'il tournera le dos à la misère de la rue et la ville de New-York, direction Hollywood.



Au delà de la simple biographie ou du documentaire, les auteurs nous offrent ici une belle alternative en intégrant la fiction dans l'unité d'ensemble, ce qui rends ainsi le livre profondément intéressant, empli d’humanité et de sens.
Ils parviennent à disséminer par touches savantes des pièces de l’œuvre de l'artiste tout en générant en terme de fil conducteur une histoire de fiction avec ses dialogues, ses pensées, ses réflexions, alternant vie nocturne chaotique et journée d'interrogation et d'introspection. Au delà du personnage, c'est aussi la capacité à mettre en image et lumière cette vie de quartier des années 40 dans une Amérique en pleine mutation après la crise de 29. Ainsi, le livre se révélera passionnant dans sa capacité à nous questionner sur le positionnement dans l'échelle sociale, ce qui en fera aussi une excellente chronique sociale et historique.

Par la noirceur et le côté caricatural traduit dans le dessin mais aussi par l’efficacité du ton employé dans le récit, un ton mélangeant cynisme et humour, l’œuvre de Fellig est ainsi parfaitement honorée, une œuvre encore aujourd’hui régulièrement exposée à travers le monde et considérée comme un témoignage visuel d’importance de la vie new-yorkaise de l’entre-deux guerres.





Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 41
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Mer 12 Oct 2016 - 7:03

J’avoue m’être sentie frustrée à la fin de cette lecture, la question de la reconnaissance de l’artiste étant centrale, il m’en reste comme un goût d’inachevé . Certes l’immersion dans le New-York des années 40 est plutôt réussie , on se sent pris dans un instantané de la vie ce photographe, mais je ne comprends pas que les auteurs ne soient pas allés plus loin et nous aient abandonnés comme ça, sur le bord de la route, ou du trottoir plus exactement ; l’épisode final à Hollywood pourrait sembler être comme un aboutissement mais il m’ a semblé plus anecdotique qu’autre chose, c’est une frasque supplémentaire au pays des stars mais on ne sait pas trop où il mène et le lecteur et le personnage . Je ne dis pas que j’aurai voulu une biographie en bonne et due forme, mais juste une réponse à la problématique principale qui anime notre protagoniste : sera t’il un jour ou l’autre un tant soit peu reconnu et quelles conséquences cela aura t'il pu avoir sur son travail. L'addition, des photos à la fin, comme pour authentifier le travail biographique des auteurs me semble en contradiction avec leur démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Lonedone
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 32
Localisation : Nadaillat
Date d'inscription : 12/03/2016

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Dim 16 Oct 2016 - 10:06

Je trouve l'album bien tourné moi.. J'attend une relecture pour en dire plus
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3137
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Mar 18 Oct 2016 - 22:53

Oui, l'episode hollywoodien n'est pas le plus intéressant. Mais le personnage est bien construit, on apprend des choses, ça se lit. Si on est sensible à l'univers 'noir', ça parle (je crois que c'est mon cas). Oui, l'album est une biographie assez sage, comme on en lit beaucoup, qui survole son sujet... Reste un beau portrait des rues de new York, qui complète celui de Baltimore du mois dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1761
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Ven 21 Oct 2016 - 9:04

Ce que j'aime dans l'album, c'est surtout son traitement graphique.
Pas d'histoire, ni de récit mais un beau livre d'ambiance, un peu sage, c'est vrai.
C'est le portrait d'une ville, d'une époque que l'on peut étoffer par la lecture d'Holywood Babylon de Kenneth Anger (tristram), portrait au vitriol du "holywood trash".

Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 727
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Dim 23 Oct 2016 - 16:01

L'ambiguïté du personnage est très bien retranscrite.
D'un côté son attachement à sa ville, son quartier, son histoire et les gens qui y vivent, et de l'autre une folle ambition de conquérir le monde,
d'être reconnu pour un travail photographique artistique qui dépasse le simple fait de ses clichés de quartier justement.
On a du mal à le cerner et à vraiment le comprendre, ce qui peut faire le charme du récit.
Mais l’ensemble est bien sage en effet, un peu terne et sans réel enthousiasme. On se laisse porter par l'ambiance, quelques explications de photos, et une fin quelque peu pathétique (pour lui). Rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2306
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Dim 23 Oct 2016 - 19:46

J'ai du mal à voir tout ce que Can suggère dans ce livre. Effectivement, on nous brosse un portrait efficace d'un personnage plein de questionnement et de contradiction, une figure de quartier qui visiblement laissera une trace un peu plus large puisqu'on parle de lui encore aujourd'hui. Certes, ce personnage est bien campé dans son époque et dans son quartier, de là à lire une chronique sociale ou la description d'une ville, je suis très sceptique !
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 562
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Dim 23 Oct 2016 - 22:18

Je connaissais les photos de Weegee, mais pas le personnage - puisque c'en est un , construit morceaux par morceaux par l'émigrant Arthur Fellig - et j'ai beaucoup apprécié cette lecture.
Les contradictions de cet homme sont bien retranscrites : un attachement viscéral à son quartier et une tendresse certaine pour ses habitants, mais aussi un cynisme terrible face à leurs souffrances et aux bassesses humaines, qu'il se plait à mettre en scène - concrètement en "améliorant" la disposition des corps sur le lieu d'un crime, ou en immortalisant le regard voyeur et réjouit des témoins de ces drames. Il ne sert pas de son art pour mettre en valeur l'humanité bafouée, comme l'ont fait Dorothea Lange et Walker Evans dans les campagnes ravagées par la Grande Dépression. Ses photos sont, au contraire, un instantané cru et cruelle d'une ville qui broie ses habitants les plus faibles.
Le livre réussit à centraliser sur quelques nuits le caractère glauque et pourtant attachant de Weegee. Mais l'histoire se dilue et perd de son intensité quand les auteurs débordent sur des temps plus longs, jusqu'à la scène finale, pathétique, où Weegee n'apparait plus que comme un bouffon...Était-ce vraiment utile ?
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2620
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Lun 24 Oct 2016 - 9:29

Je crois que Claudine te livre des clés Joco, un des grands intérêts du livre est bien de révéler la misère sociale de l'époque, de la ville, les différences sociales entre l'upper et les autres, héritées de la crise de 29.
La scène où Weegee dépose et photographie une clodo saoule au beau milieu des mondaines en est la représentation pure et simple, pas besoin d'en faire des tonnes et développer, cette photo illustrant à merveille le propos.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4744
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Lun 24 Oct 2016 - 9:56

feufollet a écrit:

Le livre réussit à centraliser sur quelques nuits le caractère glauque et pourtant attachant de Weegee. Mais l'histoire se dilue et perd de son intensité quand les auteurs débordent sur des temps plus longs, jusqu'à la scène finale, pathétique, où Weegee n'apparait plus que comme un bouffon...Était-ce vraiment utile ?

Je crois que Weegee n'est jamais attachant et que c'est une des forces du livre de ne pas donner immédiatement les clés du caractère détestable du personnage. La scène finale révèle ce que l'on pensait un petit peu du photographe pendant ses mises en scène macabres de faits divers et, comme un bouquet final, démontre que, hors zone, des gars de sa trempe (touristes ?) deviennent incontrôlables.
Le livre procède comme ça, par petites touches graphiques et scénaristiques, je trouve que ça fonctionne bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 562
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Lun 24 Oct 2016 - 12:24

Les auteurs ont développé dans leur personnage, derrière son côté nécrophage, son attachement pour le glauque et son incroyable égocentrisme, une fêlure légère : celle de l'immigré qui veut faire sa place coûte que coûte, qui aurait pu le faire par le biais de la musique ou en essayant de développer de manière positive son attachement aux gens de son quartier, et qui renonce à la lumière pour se servir de la merde ambiante comme d'un tremplin. C'est là que se situe, selon moi, le côté "attachant" du personnage, qui ressort dans ses relations avec son amie d'enfance (son nom m'échappe). Je trouve Weegee plus pitoyable que détestable ...
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Lun 24 Oct 2016 - 18:01

pitoyable plus que détestable, orgueilleux, pétri de culpabilité autant que d'ambition... c'est un portait atypique qui nous est fait là. Ne connaissant ni les photos ni le personnage j'ai été contente de m'instruire un peu ; le portrait psychologique est plutôt réussi, ni tout blanc ni tout noir, un humain qui fut tel qu'il fut. Je n'ai pas vu de grande portée dans ce livre mais la lecture fut plaisante, instructive et portant à réflexion. Honnête ( plus que l'oiseau ! )
Revenir en haut Aller en bas
Igor13
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 312
Age : 40
Localisation : Vic-le-Comte
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Mar 25 Oct 2016 - 15:11


Je ne vais pas rajouter grand chose. J'ai noté sur ma fiche: "c'est bien fait, un peu lent parfois"
Revenir en haut Aller en bas
Archi
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 160
Age : 32
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Mer 26 Oct 2016 - 16:55

Lecture intéressante sur un personnage complexe qui se dévoile peu à peu lors de la lecture, sur un ville, un quartier en marge, sur ses habitants généreux.
Un bon moment de lecture pour connaitre cet homme accro. Je connaissais certaines photos mais pas l'homme derrière l'objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 224
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   Dim 30 Oct 2016 - 21:42

La quête de la reconnaissance, la fin justifiant les moyens pour y parvenir, c'est ce que j'ai lu en passant un peu à côté du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Weegee, serial photographer de Max de Radiguès & Wauter Mannaerte
» Dexter : le serial killer attachant
» [1x11] Serial Auto-Stoppeur
» Mes blogs "Juan-Carlos Hernandez - Life Photographer" et "JC Hernandez-Stage & Jazz Photographer"
» J'ai lu "Little Jack White" de Max de Radiguès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: