AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Saudade, de Fortu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 554
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Saudade, de Fortu   Dim 10 Avr 2016 - 15:27

Un dessin au trait noir et fin, sur fond blanc : plein de détails et de vide.

Comme les 15 histoires proposées par Fortu : 15 récits à la première personne, elles aussi pleines de précisions et de manque.

Deux dessins par planche, sans case ni limite, quelques pages - cela suffit à Fortu pour nous présenter des vies unies par le même sentiment : la saudade.
« La saudade évoque un désir intense, pour quelque chose qui ne sera jamais, qui aurait pu être ou que l’on aime et que l’on a perdu, mais qui pourrait revenir dans un avenir incertain. »


On retrouve ce sentiment sous toutes ces formes à travers des vies minuscules, dessinées avec pudeur et finesse.
Parfois, la saudade, c’est la perte violente et définitive (Adieu) ou juste la fin subie d’une relation  qu’on espérait éternelle (Retraite, Le café).
C’est une vie déroutée de son but par les contraintes du hasard, mais dans laquelle on se trouve finalement à sa place (Vocation).
Ce sont deux êtres qui n’auront pas su se comprendre ni s’aimer (Bon vent).
La saudade, c’est la solitude, amère et irrévocable, qui frappe malgré toutes les tentatives pour lui échapper (Séducteur, 9 mois).

C’est l’absence et le Manque, et l’impression de ne rien laisser derrière soi.
Ce sont les luttes qu’on continue de mener, malgré tout (Ecole), dans l’espoir qu’un jour, ça ira mieux (Librairie).


Quelques récits sont directement liés à la famille de l’auteur, d’origine portugaise, comme  Saudade , qui a donné son nom au recueil, et qui est le premier à avoir été publié dans la revue « Papier ». Fortu parsème son livre de références à la vie entre-deux menée par ceux qui ont quitté leur pays et vivent avec un sentiment d’étrangeté et un besoin de racines (Mon HLM, Passé).


Arrivé à la 10ème histoire, on comprendra qu’il existe des liens entre certains personnages et on voudra relire l’ensemble pour trouver ces détails qui nous avaient d’abord échappés (Manque – Retraite 2). On regrettera alors qu’il n’y ait pas un fil conducteur plus net entre chaque histoire et que Fortu n’ait pas fait le choix d’une autobiographie franche. Il y a un manque de régularité dans l’intensité des récits : le livre commence très (trop ?) fort avec le cruel Adieu, quand le reste se révèle tout en retenue. Harcèlement, avec ses airs de Fables amères à la Chabouté, est un peu prévisible et impersonnel.


Saudade reste un livre profondément humain, qui entre en résonnance avec les mélancolies et les luttes de chacun. Une belle découverte !
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 724
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Dim 10 Avr 2016 - 16:53

Jolie chronique.

Les liens entre certaines histoires et personnages sont intéressants, mais comme tu le dis, peut-être pas assez exploités.
Le dessin très "technique" est assez plaisant, mais les histoires sont assez convenues.
Des évidences traitées sans grande originalité.
On n'est ni vraiment dans l'émotion, ni dans la réflexion. Dommage.

Quelques histoires sauvent un ensemble bien terne.
Les angles abordés sur certains sujets m'ont également laissé quelque peu dubitatif... (Ecole, Bon vent, Manque...).
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Lun 11 Avr 2016 - 8:13

Chronique alléchante en effet, SuperFeufollet is back Wink
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Jeu 14 Avr 2016 - 8:22

Qualité ou défaut, l’auteur parvient à créer une grande distanciation, bien qu’il traite de sujets forts et à priori touchants… pour moi, la Saudade n’aura pas surgie de ces histoires tristement communes ; évidemment le trait ultra réaliste, mais aussi l’écriture contribuent à cet effet, mais c’est l’aspect répétitif des compositions, du ton employé qui ne m‘a sans doute pas permis d’accrocher au propos. Petite déception.
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2452
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Dim 17 Avr 2016 - 20:43

Très inégal, c'est certain.et finalement  trop de bas pour être vraiment réussi. Peut être un travail de tri aurait il du être proposé par l'éditeur par exemple.
De plus dans le contexte du prix et avec le genre de la poésie, je ne peux pas m'empêcher (peut être à tord) de penser à l'Amour infini que j'ai pour toi où chaque poème est parfaitement pensé et structuré pour tenir sa place dans l'ensemble et pour exister par lui même.
Pas une très grande réussite selon moi sans être un échec total cependant.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2610
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Mar 19 Avr 2016 - 8:08

Je vous trouve bien sévère les gens avec ce livre, comme si dès lors que l'on notait deux trois histoires plus faibles, il fallait rejeter l'ensemble, or pour ma part je préfère retenir le verre au trois quart plein que ces quelques nouvelles qui ne présentent pas un grand intérêt (l'école) ou qui ne sont sans doute pas idéalement placée dans le récit (Adieu fait figure d'entrée un peu trop brutale et finalement décalée avec le restant, Retraite 2 concluant le livre de façon assez anecdotique).

Pour le reste la majorité des histoires m'ont convaincues par leur traitement à la fois juste et efficace, par la simplicité des mots et la finesse du dessin, sans fioritures, sans artifices, sans posture ni attitude. Le travail sur la mise à nu est très cohérent et illustre parfaitement la thématique de la solitude et de l'exil, de la mélancolie et de la nostalgie, bref la Saudade !

Tous ces instants de vie et ces petits bouts d'existence ont beau être communs, l'auteur parvient à les exprimer avec une belle sensibilité, nous faisant part des impasses, des fragilités mais aussi des espoirs auxquels chacun pourra se reconnaitre sans pour autant faire du lecteur un juge ou en lui imposant une logique d’identification, bref un beau récit intimiste, plein de retenue.

Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 724
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Mar 19 Avr 2016 - 22:21

Un peu dur peut-être oui...

(à tort?) la référence avec L'amour infini que j'ai pour toi est venue aussi s'immiscer en moi, et la force de cette BD ne rend pas service à Saudade.

Can, as-tu essayé de lire Saudade avec la chanson de Cesaria Evora?
Il y a quelque chose qui ne colle pas, comme si nous n'étions pas vraiment dans le même registre.
Le dessin participe beaucoup à ce sentiment, mais aussi le fait que les histoires très (très) courtes, sur des sujets parfois très communs,
ne permettent pas l'installation d'une certaine émotion.
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 554
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Mer 20 Avr 2016 - 7:50

Je crois que le livre s écoute mieux avec  du fado. On a tous la référence de Cesaria Evora mais le mivre traite de la saudade propre aux Portugais.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2610
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Mer 20 Avr 2016 - 9:26

Non et j'ai posté un peu à la hâte Césaria Evora (j'avais surtout envie d'écouter cette chanson), le fado se prête beaucoup mieux au livre (merci Claudine pour la correction), d'ailleurs je suis très étonné que l'auteur n'y fait jamais référence, surtout sur les nouvelles qui parlent du Portugal.

Pourquoi chercher à comparer avec "l'amour infini", car les auteurs sont tous les deux portugais ??
Je ne pense pas que Fortu s’inscrive dans le même registre de Monteiro et ni de la même approche de la poésie, Fortu est quand même dans l’ultra réaliste.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 724
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Jeu 21 Avr 2016 - 10:39

Can a écrit:

Pourquoi chercher à comparer avec "l'amour infini", car les auteurs sont tous les deux portugais ??
Que nenni! (ça serait un peu raciste non??) mais simplement par cetaines similitudes, dans le thème
et dans la forme.

Cependant tu as raison, les auteurs ont deux approches très différentes, mais la Saudade s'accommode mal à ce réalisme,
et la poésie manque cruellement ici Sad
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2610
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   Jeu 21 Avr 2016 - 11:13

Oui d'ailleurs et je n'osais pas le dire, je n'ai rien vu de poétique dans l'ensemble, on est plus dans la confidence, l'intime, le raconté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saudade, de Fortu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saudade, de Fortu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saudade
» Saudade (Nostalgie) traduit en français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: