AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mer 24 Fév 2016 - 16:40




Après le très convaincant Souvenirs de l’empire de l’atome, qui explorait les années cinquante sous les angles du design et de la science-fiction, Clérisse et Smolderen proposent avec L’Été Diabolik une nouvelle confrontation avec des mythologies du siècle passé et campent une histoire à la narration un peu plus linéaire que leur œuvre précédente. La majeure partie de l’action du livre qui nous intéresse ici se déroule sur la côte basque durant l’été 1967 et masque derrière une sagesse de façade  bien des mystères et des malentendus.

D’emblée, le lecteur est témoin d’un dispositif de récit dans le récit, première strate d’un processus étagé de mise en abyme, élaboré dans le but d’ajouter du trouble à une intrigue qui fonctionne selon une ramification de secrets et de nœuds : le livre débute sur la page titre d’un roman autobiographique du même nom, signé Antoine Lafarge, personnage principal de la bande dessinée, et publié aux éditions Clairville. L’auteur égrène minutieusement au fil des pages les événements qui se sont succédé durant quelques jours de l’été de l’amour et de ses quinze ans et qui, enchaînés les uns aux autres, ont conduit au chamboulement le plus important que sa vie connaîtra jamais, d’un match de tennis endiablé jusqu’à des disparitions en série, et tout autant de questions demeurées lettre morte. Un miroir à facettes est installé, qui apporte des reflets différents selon la position qu’on occupe et poussent le lecteur à chercher les indices qui peuvent relier les fils ; le rôle d’Antoine n’est pas le plus enviable.

L’Été Diabolik est un exercice très référencé. Les hommages fourmillent et agissent à la fois comme fixateur du sujet et révélateur de l’époque (ou des époques) évoquée(s). En premier lieu, portée comme un étendard, la filiation avec l’histoire de la bande dessinée est énoncée, typographiée sur la couverture avec la police de caractères qui identifie les aventures du masque épouvantable qui nous fixe. Un personnage énigmatique, patrimoine du fumetti italien, dont les récits traduits en français étaient disponibles à l’époque en petits formats dans les kiosques et sur lequel les auteurs appuient, dans l’ombre d’Antoine, leur intrigue, poussant la mystification (et le plaisir personnel de rôder autour des souvenirs) à un niveau supplémentaire de digression dans l’entrelacs d’histoires qui relèvent du réel comme de la fantasmagorie. La part de rêve est omniprésente, qu’elle soit inhérente au récit (la découverte de la sexualité, des psychotropes, le jeu des identités, la question du père en tant que modèle bienveillant ou guide absolu) ou insufflée par l’imagerie convoquée (les couleurs et les courbes de Hockney, le cinéma de Hitchcock, les polychromes de Warhol, les nuits de Degouve de Nuncques, les maisons de Wright, les robes d’Yves Saint Laurent – voir ci-dessous). Les auteurs ont établi un champ d’action riche et rigoureux, sur fond de guerre froide et de flower power, qu’ils nourrissent d’expérience personnelle et d’influences sans pour autant perdre le fil conducteur d’un récit dont ils finissent, au gré d’un saut dans le temps, par reconstituer la pelote. Références assimilées, ils réussissent le tour de force de parler un langage moderne de bande dessinée, d’innover dans une forme de déférence qui, même lorsqu’elle se limite au clin d’œil, vient souligner les évocations. Leur modèle tient autant de l’histoire des arts (et de leur art), des jeux politiques, de l’empreinte des époques que de la manière avec laquelle ils en jouent.

L’élégance de l’image (peut-on encore parler de dessin pour un rendu sans contours réalisé sur palette ?), d’une sensualité rare en bande dessinée, résulte d’un travail gigantesque de documentation et de mise en forme qui aboutit à une perfection des compositions, comme si presque chaque case parvenait à synthétiser des vertus narratives et illustratives. Il faut aussi insister sur l’extrême précision de l’écriture, qui ne déborde jamais sur les images ni ne vient rompre l’équilibre des pages, et dont la limpidité n’exclut ni le lyrisme ni l’humour (« Ce duel n’était pas de ce monde. Sa géométrie mortelle relevait d’un autre logique dictée par les règles d’un rituel barbare qui n’existe que dans certains illustrés »). La combinaison entre l’univers de Thierry Smolderen et le style d’Alexandre Clérisse témoigne de l’existence des convergences artistiques et des possibilités infinies qu’elles peuvent susciter. Gageons que ce n’est qu’un début !



Garrowby Hill D.Hockney (1998)


Soupçons - A.Hitchcock (1941)


John Lennon - A.Warhol (1985-1986)


La Maison aveugle - W.Degouve de Nuncques (1892)


La Maison de la cascade - F.L.Wright (1935)


La robe Mondrian d'Yves Saint-Laurent (1965)


Le site de L'Été Diabolik :
http://wwww.etediabolik.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mer 24 Fév 2016 - 18:05

Se servir, ou servir...
Ici, le genre du récit annoncé est assez largement utilisé, et mêlé à une sorte de décalage sur un personnage-regard, l'adolescent. On a à la fois un décalage narratif, et un decadrage générique, puisque le genre récit d'espionnage (très codé, y compris visuellement, dans les fumetti notamment) est doublé, ou plutôt surmonté par une sorte de récit initiatique, avec un regard rétrospectif. Or, il me semble que c'est ce choix qui déséquilibre un peu le récit : il me semble que le récit d'espionnage s'accommode mal avec cette dimension rétrospective, qu'il a besoin d'hic et nunc, afin que le lecteur soit pleinement embarqué dans son flot. Or ici, il n'est plus que décor, j'y ai vu une certaine trahison, on s'en sert plus qu'on ne le sert.

Graphiquement irréprochable, mais si c'est pas du dessin, ça compte pas 😉
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2610
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mer 24 Fév 2016 - 19:58

Que dire après vos deux belles interventions si ce n'est que ce livre est tout bonnement formidable.
Je me suis laissé totalement embarqué tant par l'intrigue (les intrigues je dirai même) que par la plongée dans une époque et surtout une culture bien entendu, dont les références nous enchantent pages après pages.
C'est vraiment la force du bouquin, portée en permanence par cette relation texte image qui fonctionne à merveille et qui supporte un rythme pour le moins diabolique. Je crois qu'il n'y a pas grand chose à redire dans tout ça, on tient déjà une très grande BD cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mer 24 Fév 2016 - 21:05

Nous avions la chance de croiser Thierry Smolderen devant l'excellente exposition sur "L'empire de l'atome" à Angoulème, après un riche échange sur ce livre, il nous avait un peu parlé de leur projet. Depuis, j'étais à l'affut de cette nouvelle parution. Je n'ai pas été déçu. Quel livre !
Le dessin est sublime et génial. Chaque page est une composition. On peut aisément feuilleté ce livre sans le lire, juste pour le plaisir des yeux.
La lecture en est que plus agréable car le fond du scénario d'espionnage, d'une trame assez classique, est largement mis en valeur par sa construction épatante. Notamment quand on arrive au deux tiers du livre et que... et que tout redémarre.
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Jeu 25 Fév 2016 - 17:25

Si jamais tu veux maintenant croiser Alexandre Clérisse, la prochaine occasion sera le festival de bd d'aurillac : https://festivalbdba.wordpress.com/2015/11/26/alexandre-clerisse/
Wink
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 554
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Jeu 25 Fév 2016 - 21:59

Seul hic : le festival d Aurillac a lieu le WE de la remise du Sheriff... Sniff Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Ven 26 Fév 2016 - 6:33

Oui, mais pour une fois, ça ne tombe pas le jour du disquaire day !!
Revenir en haut Aller en bas
Igor13
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 312
Age : 40
Localisation : Vic-le-Comte
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: qui veut mes légumes?   Sam 12 Mar 2016 - 22:59

C'est beau, c'est maîtrisé, c'est formidable.

Un peu comme les tomates de chez Auchan. J'ai juste l'impression que cela manque de goût.

L'empire de l'atome lui avait beaucoup plus de matière.

Pourquoi je reste sur ma faim? Je n'arrive pas vraiment à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Lonedone
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 32
Localisation : Nadaillat
Date d'inscription : 12/03/2016

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Dim 13 Mar 2016 - 21:26

Je trouve la scène d'introduction très chouette. Elle pousse à relire le livre.
Le coup d'accélérateur au niveau narratif lors de la seconde partie est le bienvenu.

Au niveau graphique j'ai eu du mal au début, mais une fois que l'on est dedans, on est complètement absorbé (dommage que je n'ai pas pris de substance hallucinogène ça aurai été un vrai plus, pour sur).
je suis quand même d'accord avec Igor, ça me semble un peu froid.



ps : Je rends les livres mardi et j'aimerai savoir comment je peux téléchager les pdf.
Revenir en haut Aller en bas
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or


Masculin Nombre de messages : 216
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Lun 14 Mar 2016 - 8:54

Ce livre est d'une beauté : les collines du Labourd, les expressions des visages, les intérieurs, tout !
Les expériences de lecture accumulées me confortent dans l'idée qu'il n'y a pas plus sensuel que la ligne claire. Elle sert ici un récit maitrisé à la perfection, avec une deuxième histoire qui commence en milieu de livre pour n'en faire q'une.
Superbe.


Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 724
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Ven 18 Mar 2016 - 10:52

Très belle BD, le dessin (puisqu'il s'agit bien de dessin) apporte une vraie originalité et singularité à un récit haletant et bien construit.
Le mélange espionnage et dimension rétrospective ne m'a pas dérangé et trouve un équilibre très appréciable.
C'est classique, mais efficace.

La force vient effectivement de cette vision graphique de Clérisse confrontée au récit référencé et érudit de Smolderen, nous plongeant dans les années 60, tout en étant très actuel (comme très bien expliqué en postface).

Une belle réussite.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 724
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Ven 18 Mar 2016 - 11:27

... et bravo pour ta chronique Fred, tout aussi documentée et érudite!

et de surcroît, je constate que les auteurs ont fait un clin d'oeil à ton blog pointdefuite! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Dim 20 Mar 2016 - 10:04

Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Dim 20 Mar 2016 - 10:40

Joli(e)
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Dim 20 Mar 2016 - 17:07

Jaloux
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 554
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mar 22 Mar 2016 - 17:25

C'est superbe.
On lit et relit avec plaisir et légèreté.
On se délecte des couleurs, des références (merci Fred !), du texte finement ciselé.

Mais j'ai ressenti une impression de tumeur dans le scénario, basé sur l'accumulation des coïncidences favorables à la mise en place de l'intrigue : extraordinaire hasard qui fait qui fait se retrouver en même temps et dans le même lieu l'espion, l'ancien nazi, l'homme qui connaît le nom de la taupe, la fille qui connaît l'assassin de Kennedy, le grand frère déserteur revenu en secret ... Un peu trop, non ?
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mar 22 Mar 2016 - 23:56

C'est un peu ce que je voulais dire, à l'inverse... Le 'un peu trop', c'est à mon sens 'pas comme il faut'. Non, si on lit les récits d'espionnages sixties sur lesquels s'appuient les auteurs, on est dans des choses abracadabrantes, fourmillant de rebondissements qui sont souvent amusants et à plusieurs niveaux. Mais cet aspect, dans ce livre, ne colle pas. On s'en est servi comme toile de fond, sans vraiment rendre hommage à la narration feuilletonnesque, qu'on a doublé du récit rétrospectif sur les questions adolescentes, pour toucher un large public, plus sérieux?
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mer 23 Mar 2016 - 8:40

Je trouve ça plutôt intéressant de ne pas se soumettre pleinement à un genre et d'en jouer en le croisant avec un autre, les auteurs prennent du recul et créent une nouvelle formule, c'est de l'art !... quant au public visé, large, oui ; sérieux, il n'est pas obligé de l'être, c'est une lecture distrayante, avec un vrai beau travail graphique, mais ce récit n'est pas là pour nous questionner ( si ce n'est sur le mode de construction du récit lui-même comme nous le faisons ici ) mais pour nous embarquer dans son rythme, comme dans un bon film ...
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mer 23 Mar 2016 - 9:06

Il ne s'agit pas de se soumettre mais de respecter. Soit tu t'adresses à des lecteurs de ces récits de genre aussi, et ça nécessite de respecter aussi les codes, de les maîtriser pour, pourquoi pas, en livrer une autre lecture, parfois decalee, soit tu te contrefiches des amateurs du genre, et tu pilles pour livrer à un lectorat qui se gargarisera de pouvoir enfin dire que lui aussi, il aime bien les récits de genre, la preuve, il a lu l'été diabolik.
Je pousse au bout le point qui m'agace un peu dans le livre , que je trouve trop sage sur la question du genre, pas en phase, mais j'exagere (comme souvent) et fais crédit aux auteurs d'une vraie envie de rendre hommage.
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mer 23 Mar 2016 - 9:38

eraserhead a écrit:
d'une vraie envie de rendre hommage.

... et d'amener peut-être une partie de ce public non initié à s'intéresser de plus prés aux genres en question ...il y a un petit côté didactique dans tout ça , non ?
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 724
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Mer 23 Mar 2016 - 21:38

Superbe dédicace Didine!
Revenir en haut Aller en bas
Archi
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 160
Age : 32
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Lun 28 Mar 2016 - 15:47

Emballé de bout en bout par cette histoire sans temps morts avec un remarquable travail graphique.
Merci Fred pour ta chronique. En terme de référence, j'en rajouterai 2.






 

Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   Lun 31 Oct 2016 - 0:26

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Été Diabolik de Clérisse et Smolderen
» Souvenirs de l'Empire de l'Atome de Clérisse et Smolderen
» Trompe la mort de Clérisse
» Diabolik Lovers
» Diabolik Lovers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: