AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Hubert de Ben Gijsemans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 585
Age : 41
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Hubert de Ben Gijsemans   Ven 19 Fév 2016 - 22:39



L’inspiration , est-ce ce que vient chercher inlassablement cet homme devant cette même toile, scrutée dans ses moindres détails, longuement, puis photographiée, pour enfin être recopiée une fois le calme et l’isolement de son appartement retrouvés ?



Toujours la même visite, sous le regard tantôt  amusé tantôt blasé des gardiens du musée. Toujours la même curiosité qui le pousse à se rendre jusqu’au Musée d’Orsay pour y admirer l’Olympia de Manet. Pas de recherche érudite chez cet homme à l’allure banale, caché derrière ces drôles de lunettes mais une simple et pure fascination pour  la peinture et particulièrement la représentation de la femme. Vierge, courtisane, muse : les copies s’accumulent dans l’atelier du peintre amateur ; parfois il se lève, prend du recul, jette un coup d’œil par la fenêtre, une fenêtre qui donne sur une autre fenêtre, vide ; jusqu’au jour où apparaît une jeune femme. Il l’observe, elle finira par le voir. Et refermera définitivement ses rideaux le renvoyant  à son existence solitaire.



Hubert, c’est moins l’histoire d’un homme qui regarde,  que celle du regard lui-même, l’histoire d’un processus qui va de la contemplation à la création, de la passivité à l‘action.
L’auteur Ben Gijsemans décompose, recompose celui-ci, jouant sur la répétition des actions de son personnage, à laquelle répond la structure même de la bande dessinée créant ainsi un rythme savamment élaboré. Musée, appartement, tableau, fenêtre donnant sur l’extérieur, ouvrant sur un intérieur, fenêtre de l’écran d’ordinateur, l’imbrication d’espaces à priori clos produit une incessante mise en abyme et se reflète dans la composition  des planches et l’agencement des cases : souvent au nombre de 9,  juxtaposées de manière très serrée, ou à l’inverse case isolée, parfois à demi ouverte reliée au sujet représenté par un simple contour, cases manquantes laissant dans la mémoire du lecteur l’empreinte des précédentes,  les stratagèmes sont nombreux pour capter notre vision .



On ne sera pas surpris d’apprendre qu’Hubert est né après que l’auteur ait passé de longues heures à dessiner et écrire sur les bancs des Musées Royaux des Beaux –Arts de Bruxelles, ville où il venait de s’installer. Le musée Hergé, tout proche, fut lui aussi un lieu d’étude et d’inspiration pour  ce jeune dessinateur qui ne renie pas l’influence du maître de la ligne claire ni celle de Winsor McCay. Le trait précis confère à l’ensemble un style hyperréaliste atténué par une palette de couleurs douces, comme fanées. Seules deux représentations de la ville et une drôle de séquence de la Ruée vers l’or sont restreintes au noir et blanc et rompent avec cette atmosphère feutrée et apparemment figée.



Ben Gijsemans nous délivre ici un très beau récit intimiste et introspectif sur ce qu’une vie, sous des airs de banalité, peut contenir d’ Idéal :un petit chef-d’œuvre et un jeune auteur à surveiller.
Pour compléter la lecture, quelques liens :
http://www.bengijsemans.com
http://www.brokenfrontier.com/ben-gijsemans-hubert-oogachtend-dargaud-jonathan-cape-graphic-novel/
Revenir en haut Aller en bas
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 224
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Dim 21 Fév 2016 - 4:58

J'ai été très sensible à "la narration des silences" (expression bien paradoxale et peut-être irrecevable) : silence pesant que son compagnon de route s'évertue à meubler, silence d'émotion devant les toiles les sculptures, silence de réflexion avant de commencer à dessiner mais surtout silences de sa vie solitaire. Ce drôle de bonhomme aux lunettes improbables (moi aussi Manue, elles m'on surpris : quel contour !) est touchant.
La douceur du dessin est en phase avec le temps ralenti qui s'écoule jusqu'à créer parfois une certaine torpeur. C'est ce que j'ai ressenti en fermant le livre, et qui me reste lorsque j'y repense.
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 585
Age : 41
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Dim 21 Fév 2016 - 10:04

Charles Olivier a écrit:
J'ai été très sensible à "la narration des silences" (expression bien paradoxale et peut-être irrecevable) :

très belle expression, tout à fait recevable ...

Pour les amoureux de Peinture , deux liens sur les oeuvres qui ont préoccupées Hubert :

La fontaine de l'inspiration de Constand Montald
http://www.fine-arts-museum.be/uploads/vubisartworks/images/montald-12105dig-l.jpg

et le Triptyque de la confrérie de Sainte-Anne de Quentin Metsys
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e8/Quinten_Metsys_-_Triptyque_de_la_confrérie_de_Sainte-Anne_à_Louvain.jpg


Dernière édition par Manue le Mar 23 Fév 2016 - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 563
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Mar 23 Fév 2016 - 20:05

Une chronique très fine, Manue : tu as bien mis l'accent sur le travail fait autour du regard (voir sans être vu, regarder sans se faire voir, contempler à travers l'écran de l'appareil photo, ou caché derrière des lunettes-masque),  et autour des cases (subtile mise en abyme, depuis les petites vitres des lunettes jusqu'à celle des fenêtres, en passant par les cadres des tableaux et ceux de la BD, et par le filtre des écrans).
Un livre au rythme extrêment lent - on croirait que chaque planche est la décomposition d'un seul mouvement qui attend d'être animé. Et c'est peut-être ce qui m'a manqué : un souffle d'âme, un élan de vie. C'est aussi ce que semble chercher sans relâche Hubert à travers toutes ces représentations de la femme dans la peinture : l' "Anima", au sens où l'entend Jung, c'est-à-dire la représentation féminine au sein de l'imaginaire de l'homme, qui procure expérience et connaisance. La fin ouverte de ce livre nous permet de penser que la création artistique (et non plus la reproduction d'oeuvres) apportera une évolution souriante dans le vie d'Hubert.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2625
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Mer 24 Fév 2016 - 20:06

Subtile, c'est bien l'adjectif qui me vient immédiatement à l'esprit pour qualifier le travail de Ben Gijsemans et la façon qu'il a d'aborder et de développer son sujet. Il parvient à étendre l'action, à lui donner une certaine lenteur, une langueur je dirai.
C'est très séduisant et cela ressemble à une sucrerie, délicieuse et qui reste bien en bouche. Pourtant, je fus assez frustré de ne pas approfondir ce Hubert et cet esquisse de personnage me laisse un goût d'inachevé comme une rencontre trop furtive.
Ce livre aurait sans doute mérité une pagination plus conséquente à mon sens, pour lui donner un peu plus de densité. La scène chez la voisine était sans doute évitable aussi, pour rester concentrer sur l'introspection et la solitude de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Sam 27 Fév 2016 - 14:18

Je crois que Manue a dit l'essentiel : le thème de la création et des nécessaires ressorts qui tendent à la rendre possible quand on possède la sensibilité, les moyens, mais pas l'alibi ; la contemplation qui, exacerbée, en amène au mutisme ; la construction quasi scientifique du découpage, articulé en strips cohérents qui décortiquent le mouvement. Beaucoup de maîtrise pour un jeune auteur promis à un bel avenir !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3146
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Sam 12 Mar 2016 - 19:05

Un peu à l'inverse de can, je pense que ce livre à quelques pages en trop, la rencontre avec la voisine effectivement, qui déséquilibre il me semble le propos sur le regard, sur les fameux silences évoqués par Charles olivier.
Très bel album, dans lequel j'ai apprécié ces pages contemplatives, la question du regard (je crois que c'est un thème qui me touche...), et l'hommage graphique révérencieux à McCay.
Beau choix.
Revenir en haut Aller en bas
Igor13
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 312
Age : 40
Localisation : Vic-le-Comte
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Sam 12 Mar 2016 - 22:35


Hubert cherche du sens. Qu'est-ce qui provoque une envie de partage?

Les humains ne l'intéressent pas. Enfin si, ceux des tableaux oui, il se demande d'ailleurs pourquoi?

Il regarde que des œuvres avec des personnages. Pourtant, les gens autour de lui sont inexistants à ses yeux. D'ailleurs, il n'y a aucun personnages dans la description de la ville p14 et 15.

D'où l'intérêt des rencontres avec la logeuse ou l'autostoppeur qui lui sont forcées. Par contre avec la fille à l'arrosoir, il y a un truc. Quoi? Il va essayer de le peindre...

Trop long, trop court, ou juste la bonne dose pour faire passer le message.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3146
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Sam 12 Mar 2016 - 22:45

D'accord, mais comme tu le sous entends, il y a deux rencontres (l'auto stoppeur et la voisine), avec un propos identique, donc une de trop (c'est pour ça qu'on trouve la deuxième trop longue).
Revenir en haut Aller en bas
Lonedone
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 33
Localisation : Nadaillat
Date d'inscription : 12/03/2016

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Dim 13 Mar 2016 - 11:57

Je suis un peu Hubert..

Je vais une fois par an à paris dessiner sur place au musée picasso ou au musée d'Orsay etc.
Et c'est pas si facile que ça de sortir ses tubes de gouaches sans que les "surveillants" ne vienne tromper leur ennui !

Donc pauvre hubert qui se contente par timidité de prendre des photos. Il serait tellement mieux avec son chevalet (mais est ce possible ? peu être à t'on besoin d'une autorisation..)

Donc, longue, cette bd comme une visite au musée même si on la referme rapidement.
Le dessin par contre est vraiment subtil, beau.

C'est pas une bd que j'achèterai, mais je suis bien content de l'avoir lu.

C'est aussi très dans la mouvance "la bd c'est comme la peinture c'est de l'ART"

Donc cheers
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 585
Age : 41
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Rear window   Dim 13 Mar 2016 - 13:13

Comme certains je pense que si cette bd était restée silencieuse elle aurait pris une dimension encore supérieure mais ces deux petites scènes prétextes permettent d’ancrer les sujets abordés, la première se concentrant sur les thèmes du voyage et du musée, de l’ouverture au monde, pas forcément synonyme d’ouverture aux autres comme on peut le constater ( pas d'accord cependant Igor sur le fait que la relation soit forcée, Hubert accepte de prendre l'autostoppeur et accepte encore l'invitation de sa voisine, il n'est pas complètement fermé ) ; la seconde approfondissant ceci à travers le prisme du couple , qui amène d’autres questionnements, sur le rapport au temps passé et présent, la beauté, le désir … la vie en fait, fantasmée ou réellement vécue, question de choix … je trouve cela plutôt bien mené, assez concis et  drôle lorsque l’Olympia ‘regarde’ Hubert après sa déconvenue avec la voisine.
Revenir en haut Aller en bas
Igor13
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 312
Age : 40
Localisation : Vic-le-Comte
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: ...   Dim 13 Mar 2016 - 16:42


Relation forcée: on en n'est pas loin. Entre l'autostoppeur qui s'invite dans la voiture et la logeuse qui lui propose de boire un verre à chaque passage d'Hubert.
Oui, il peut dire non. Ce n'est pas toujours facile de dire non.


La rencontre avec la logeuse lui apporte des détails dans sa nudité drapée que l'on ne trouve pas chez l'autostoppeur. Elle permet de mettre de côté la perversité supposée d'Hubert avec la voisine à la fenêtre. Si il se met à peindre cette dernière ce n'est donc pas par lubricité.

Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Lun 14 Mar 2016 - 21:05

Ce livre parle autant du regard sous de multiples formes (en plus de l'observation des peintures, il y a la comparaison entre la façon d'observer d'Hubert et de celle des autres visiteurs, la thématique regard différé à travers l'appareil photo, avec toujours la comparaison de l'utilisation qu'Hubert en fait par rapport aux autres), que de l'incapacité d'entrer en relation. En plus du moment avec l’autostoppeur ou la voisine, il y a aussi le malaise d’être sollicité pour prendre en photo des inconnus qui le lui demandent ou la difficulté à répondre au bonjour adressé par la guichetière à l'enfant. Et si finalement, le malaise d'Hubert lorsqu'il est découvert par la femme qu'il observe relevait plus du malaise d'avoir eu une interaction avec elle que de la honte d'être pris en flagrant délit de voyeurisme ? Ce livre parle de la différence entre le regard porté sur la vie et celui porté sur des œuvres figées -et c'est pour cela que rendre compte de rencontres vivantes pour Hubert a du sens.

Tout ceci, je m'en rends compte à vous lire. Au final, j'ai plus l'impression que c'est un livre dont on parle, sur lequel on peut échanger, plus qu'un livre qu'on va relire pour soi -ce qui est paradoxal quand on considère l'incapacité d'Hubert aux relations. Joli.
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2480
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Mar 15 Mar 2016 - 22:09

J'ai un vrai problème avec ce titre.
Je lis vos commentaires plutôt positifs et je pense en partager une bonne partie.
La construction des planches contemplatives est particulièrement remarquable, la lenteur qui en découle fonctionne parfaitement.
C'est un des aspects de la maîtrise technique avec laquelle ce bouquin a été fait.
Mon problème vient que j'ai l'impression qu'il n'y a que cette technique, une sorte de contentement de la part de l'auteur à avoir "réussi son coup", un peu d'autosatisfaction.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Igor13
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 312
Age : 40
Localisation : Vic-le-Comte
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Mer 16 Mar 2016 - 9:02


Tu t'es trompé de sujet? C'est de l'été diabolik dont tu parles non?
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 743
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Ven 18 Mar 2016 - 11:21

Une grande maîtrise narrative, très subtile, avec une grande force d'évocation du dessin.

Les scènes "parlées", celles des rencontres, viennent habilement renforcer le récit.
Elles apportent des réponses à la vie et à la psychologie d'Hubert tout en jouant sur le contraste et la rupture. Était-ce indispensable?
Non, mais il aurait alors été question d'une autre forme narrative.

La scène avec la voisine est la plus explicite, cette femme a tous les atouts pour être en parfaite harmonie avec Hubert, alors que celui-ci
cherche autre chose. Une sorte de plénitude artistique. Sa voisine (l'autre) fait alors figure de prétexte (et non de fantasme).


Lonedone a écrit:
Je suis un peu Hubert..

Je vais une fois par an à paris dessiner sur place au musée picasso ou au musée d'Orsay etc.
Et c'est pas si facile que ça de sortir ses tubes de gouaches sans que les "surveillants" ne vienne tromper leur ennui !

Donc pauvre hubert qui se contente par timidité de prendre des photos. Il serait tellement mieux avec son chevalet (mais est ce possible ? peu être à t'on besoin d'une autorisation..)

La réponse ici :
http://culturebox.francetvinfo.fr/expositions/peinture/peindre-au-louvre-copier-un-chef-doeuvre-un-privilege-rare-mais-possible-190817
Revenir en haut Aller en bas
Lonedone
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 33
Localisation : Nadaillat
Date d'inscription : 12/03/2016

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Dim 20 Mar 2016 - 10:20

Hello

La librairie "L'escale" organise un petit (tout petit) concours bd.

http://www.librairielescale.com/?post_type=portfolio&p=1412

Le sujet c'est "cochon" et "toc toc", Bd avec titre au format A3.




Vos avis.. copains 2

Si vous voyez des fautes d'orthographe dites le moi (merci)
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 743
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Mer 23 Mar 2016 - 21:04

Bravo! Félicitations, très belle planche Smile
Les contraintes n'étaient pas évidentes, et tu t'en sors très bien.

Bonne chance pour le concours.

ps : mais ta planche n'apparaît plus dans ton message????
Revenir en haut Aller en bas
Lonedone
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 33
Localisation : Nadaillat
Date d'inscription : 12/03/2016

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Ven 25 Mar 2016 - 5:59

Merci gagadinorux

La, ca n'a plus a voir avec la peinture.

C'est pour le concours BDFIL en suisse (gros concours)
Thème "migrants"...
Heberger image
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 563
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Ven 25 Mar 2016 - 6:31

Très forte cette deuxième planche !
Attention dans le texte de la case 2, il faudra corriger " enterrement" et "veut".
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3146
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Ven 25 Mar 2016 - 6:44

Oui, bravo !!

(Et dis > dit)
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 743
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Ven 25 Mar 2016 - 14:49

Encore bravo! Un beau choix de texte, une belle mise en relation, un dessin efficace... Smile

Par contre je te conseille de créer un sujet spécial pour nous montrer tes réalisations,
dans "Passion, création" ou "Parlons-en", ce sera plus simple et pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2311
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Sam 26 Mar 2016 - 23:03

Sous son masque de plongée, au musée, Hubert semble en apnée.
Mais quand il enlève sa veste, il sort ses pinceaux.
Il pense alors s'exprimer sur la toile.
Car en dehors, il n'arrive pas à parler, même contraint ou forcé.
Mais ce ne sont que copies bien faites alors que la vie se trouve à la fenêtre.
Pour en finir, il fait le pas, le cliché qui le sauvera.
Le masque tombe, arrosée par sa muse, Hubert peut enfin respirer.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 743
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Dim 27 Mar 2016 - 23:20

Joli Joco Smile
Revenir en haut Aller en bas
Lonedone
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 33
Localisation : Nadaillat
Date d'inscription : 12/03/2016

MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   Mer 18 Mai 2016 - 11:07

Pour ceux que ça intéresse il y aura une vente d'originaux ici :
http://www.galeriechampaka.com/?p=21914
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hubert de Ben Gijsemans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hubert de Ben Gijsemans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hubert de Ben Gijsemans
» Hubert Grooteclaes
» BESTIOLES, Ohm et Hubert
» Parc animalier de Saint Hubert en hiver
» Miss Pas Touche d'Hubert et Kerascoët

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: