AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Dim 20 Déc 2015 - 16:45

Une couverture est parfois significative du contenu qu'un livre va nous proposer, pas de publicité mensongère ici même.

Sur l'image présente, Salvator Allende est assis sur l'herbe, au dessus de lui plane l'ombre du Général Pinochet, cette ombre le poursuivra tout au long de sa carrière politique jusqu'à le chasser définitivement du gouvernement lors du coup d'état du 11 Septembre 1973, point d'orgue de la carrière politique mais aussi de la vie de l'ancien dirigeant socialiste chilien.



Cette couverture, cela pourrait être aussi celle du vert de l'espoir, l'espoir que les deux dirigeants ont tour à tour suscité dans leur pays. D'un côté, une coalition d'état de gauche emmené par Allende qui prends le pouvoir en 1970 et dont la politique s'oriente autour de la nationalisation des activités économiques chiliennes et de la réforme agraire, d'un autre une dictature militaire à l'affût, qui bénéficiera du soutien discret des États-Unis.

Que reste t'il des années bien plus tard des espoirs suscités mais surtout de l'héritage laissé par Allende et Pinochet, c'est l’exercice de compréhension et de perception qu'engage ici le journaliste Olivier Bras.
Pour se faire et pour éviter l’écueil d'un documentaire trop récitatif, il introduit un troisième personnage qui complète le dressage de portrait croisé des deux hommes politique, c'est celui de Léo, un citoyen chilien, un citoyen du monde surtout, en quête d'identité et de racines.
Léo fait partie de ceux qui ont quitté le pays, mais pas le Chili dirigé par Pinochet. Sa famille à lui, elle a fui Santiago et le gouvernement d'Allende, cela paraît aussi incroyable qu'improbable aujourd'hui , pourtant oui, nombreux furent ceux qui ne partageaient pas les idées du socialiste et qui redoutaient l'effondrement du pays plongé en plein marasque économique, avec une inflation dépassant les 30%.

Alors qu'en 1998 s'ouvre le procès de Pinochet, comment supporter cette situation, celle d'être le fils d'un père qui a toujours crû et supporter les projets du dictateur, comment comprendre l'histoire de son pays pour mieux s'accommoder des héritages qu'elle a pu laisser dans l'esprit de chaque chilien ?

C'est bien une volonté de comprendre que nous propose ce magnifique documentaire, comprendre l’ambiguïté.
Pour se faire Olivier Bras se joue des idées reçues et nous parle tour à tour d'Allende en politicien fier et orgueilleux mais aussi vulnérable et sincère et de Pinochet militaire pusillanime présenté en marionnette plutôt qu'en dictateur sanglant.

Il évoque leurs enfances respectives, les milieux dans lesquels ils ont grandis, leurs ascensions politiques, de leur première rencontre en 1947 jusqu'au coup d'état de 1973. Contraint par le format, les faits proposés se veulent sélectifs et il est bien évidemment frustrant de ne pas voir certains événements développés plus largement, de l'opposition des États-Unis de Nixon jusqu'au soutien affiché par Fidel Castro, en passant par les massacres et les disparitions sous la junte Pinochet.



Néanmoins, la description se veut suffisamment dense et exhaustive pour laisser au lecteur les clés de la compréhension, le journaliste a choisi son camp avec habilité ne tombant pas dans la propagande gratuite, mais bien en laissant s'exprimer la justesse des faits et la bonne perception qui devrait (ou aurait dû) en être faite.

Ce livre nous contant l'histoire du chili prends toute sa dimension à travers le graphisme merveilleux proposé une fois de plus par Jorge Gonzales. Contemplatif, sombre et abstrait, le dessin de l'argentin porte la narration avec la plus grande justesse.

Des portraits aux décors, en passant par une forme plus classique qui capte les discussions de nos contemporains, Gonzales s'adapte à toutes les situations et nous offre comme dans "Chère Patagonie" ou "Retour au Kosovo" une palette merveilleuse de dessins, de couleurs et une vision une fois de plus impressionnante de son travail. Un format à l'italienne aurait sans doute mieux convenu à l’horizontalité des planches et des cadrages, contrainte éditoriale, quand tu nous tiens...


Absolument passionnant et assurément émouvant. Maudit Allende! retrace une période très sombre du Chili avec force et précision, il nous donne une dernière envie d'évasion, Pisagua, Valparaiso, La Moneda, c'est tout un pays et ses couleurs qui sont depuis revenus qui résonneront en nous à la sortie de ces pages fabuleuses.

Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Dim 20 Déc 2015 - 18:35

très belle chanson de dominique a, mais valparaiso en chanson c'est surtout :

Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 577
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Mar 22 Déc 2015 - 7:42

Je vous avez parlé récemment de la sortie du dernier film de Patricio Guzman, Le bouton de Nacre, voici un petit entretien , paru dans le monde , histoire d'en savoir plus, de ne pas oublier ....
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/09/05/l-emotion-suscitee-par-le-suicide-d-allende-est-encore-intacte_3470410_3246.html
Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Mar 22 Déc 2015 - 21:30

Superbe chronique CAN cheers

Tu trouves les mots justes pour parler de cette très belle BD, MERCI.

Le choix de Dominique A est magnifique ... Voici le mien


Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 537
Age : 38
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Lun 28 Déc 2015 - 15:30

Graphiquement, cet album est magnifique et d'une grande richesse : je ne me lasse pas de ces corps évanescents posés sur les décors et de la variété des techniques utilisées. Il plane une grande mélancolie sur ce livre, nourrie des traits effacés, des couleurs délavées et des superpositions d'espace et de temps.
En ce qui concerne l'histoire, j'ai appris beaucoup de choses, ne connaissant d'Allende que la chanson de Ferré et de Pinochet que des brides d'articles au moment de son séjour anglais. Le traitement en parallèle des vies de ces deux hommes est allégée par l'histoire du narrateur, qui nous évite une indigestion documentaire - et permet surtout de rendre palpable l'impact et le poids de l'Histoire, sans tomber dans des raccourcis simplistes.
Un livre remarquable, malgré quelques longueurs dans la description des évènements menants au coup d'état.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Lun 28 Déc 2015 - 19:15

Je vais redire les réserves que j'avais énoncées lors de la dernière réunion du comité de sélection.

Can a écrit:
Un format à l'italienne aurait sans doute mieux convenu à l’horizontalité des planches

Il aurait sans doute fallu définir au départ le format, parce que Gonzalez alterne la mise en une page avec des doubles pages qui n'apportent rien de plus à son propos qu'à agacer le lecteur avec des dessins rendus difficiles à lire du fait d'un positionnement à cheval sur la pliure.

Can a écrit:
Maudit Allende! retrace une période très sombre du Chili avec force et précision

Je trouve justement que certains points très importants ne sont pas traités avec autant de précision que tu le dis.
Il y a la question des l'interventionnisme américain et de l'implication de l'administration Nixon dans l'affaiblissement d'Allende et la promotion du coup d'état qui, bien qu'essentielle à la compréhension d'ensemble du contexte politique, reste seulement esquissée.
Il y a la question des "disparus", qui va - enfin ! - conclure le livre, mais qui méritait à mon sens une place plus importante dans le récit tant elle est encore vivace dans le cœur et la mémoire de la population chilienne. La méthode propre aux habitudes de la mafia qui consiste a faire disparaître des individus, système d'aide à la volatilisation utilisée à grande échelle par la junte Pinochet, est tellement unique en son genre que je ne comprends pas qu'on ne l'explique pas davantage dans un tel type d'ouvrage. Pour une plus grande compréhension de ce phénomène, je vous invite à vous procurer Missing, le film de Costa-Gavras.





Je me rends bien compte que l'angle choisi figure celui du duel mais je crois que quand on prend en charge un tel sujet, il est des passages obligés qu'historiquement on est en devoir de ne pas dédaigner.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 577
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Dim 3 Jan 2016 - 10:55

Oui mais non. C’est justement ce que j’ai aimé dans le récit d’Olivier Bras, le fait d’ être au plus prés des hommes , de leurs pensées, de ce qui les a conduit à infléchir plus ou moins volontairement  l’Histoire . L’ approche est plus psychologique, et les informations  politiques et historiques,  viennent simplement ponctuer  ce cheminement , personnellement je trouve cela plus intéressant .Les deux pages concernant l’intervention des Etats-Unis me  paraissent suffisantes pour informer le lecteur, libre à lui d’aller creuser plus loin après lecture  si cet aspect du sujet l’intéresse ; quant aux disparus, l’auteur distille assez subtilement des informations à plusieurs reprises sur le sujet, et je trouve  cela plutôt réussi car l’on touche à un sujet si sensible que le 'déballer' ouvertement serait presque indécent ; on sait que c’est quelque chose de latent, qui pèse sur les mémoires, en l’occurrence , celle de Léo . La première évocation en  est une simple case, la dernière de la double page (42-43) consacrée  à la rencontre de Leo avec les parents de Victoria, il va prendre l’air, seul, afin d’évacuer le trouble créé par la difficile question du père ‘ta famille a souffert de la dictature ?’, 1 case pour répondre, 3 cases bleu-vert pour s’ échapper, et une seule, lourde de sens, représentant les affiches des disparus, qui vient ponctuer les précédentes . La double page suivante prolonge cette évocation à travers les affiches  brandies par les manifestants de Londres .Puis,  c’est un témoignage plus direct , celui de Luis, p106-107, arrêté puis torturé  à la suite du coup d’état du 11 septembre, qui vient une fois de plus  étayer le sujet, pour le montrer clairement dans la  double page suivante, 3 lignes de texte suffisantes  qui laissent  place à la puissance évocatrice du dessin de Gonzalez : brut, imprécis, violent, pouvant rappeler paradoxalement celui d’ un enfant, qui traduit parfaitement la difficulté de dire l’indicible. Mais ce n’est pas fini, après l’ Horreur, il y a le temps de la rédemption, et c’est le travail du juge Guzman qui est enfin abordé p.116-117, suivi de la rencontre de Leo et Victoria avec la sœur de Mario, militant syndical disparu en 73, dont le nom figure sur le monument-mur du cimetière de Santiago parmi tant d’autres…pour conclure j’ai trouvé très intéressant de finir sur le point de vue d’ Eduardo, le taxi qui raccompagne Leo et Victoria à l’aéroport, ce dernier représente tout ces  civils impliqués malgré eux dans l’horreur de cette dictature, il est évident de parler des bourreaux et des  victimes , mais beaucoup moins de ceux qui se situent dans ce terrible  entre deux …
Ce livre est vraiment passionnant de bout en bout, juste et beau,  et oui je te l’accorde Fred il aurait mérité une autre format (mais est-ce les auteurs qu’il faut blâmer ? ) et aussi une autre grain de papier  pour magnifier le sublime dessin de Gonzalez
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 537
Age : 38
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Lun 4 Jan 2016 - 21:18

Pablo Neruda fut nommé ambassadeur du Chili en France par Allende.
Voilà un poème d'amour pour son pays :

"Je prends congé, je rentre
chez moi, dans mes rêves,
je retourne en Patagonie
où le vent frappe les étables
où l’océan disperse la glace.
Je ne suis qu’un poète
et je vous aime tous,
je vais errant par le monde que j’aime :

dans ma patrie
on emprisonne les mineurs
et le soldat commande au juge.
Mais j’aime, moi, jusqu’aux racines
de mon petit pays si froid.
Si je devais mourir cent fois,
c’est là que je voudrais mourir
et si je devais naître cent fois
c’est là aussi que je veux naître
près de l’araucaria sauvage,
des bourrasques du vent du sud
et des cloches depuis peu acquises.

Qu’aucun de vous ne pense à moi.
Pensons plutôt à toute la terre,
frappons amoureusement sur la table.
Je ne veux pas revoir le sang
imbiber le pain, les haricots noirs,
la musique : je veux que viennent
avec moi le mineur, la fillette,
l’avocat, le marin
et le fabricant de poupées,
Que nous allions au cinéma,
que nous sortions
boire le plus rouge des vins.

Je ne suis rien venu résoudre.

Je suis venu ici chanter
je suis venu
afin que tu chantes avec moi."
Revenir en haut Aller en bas
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or


Masculin Nombre de messages : 215
Age : 45
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: flûte   Mer 6 Jan 2016 - 21:40

Le Chili. La première image qui me vient est le concert de Quilapayun vécu au Petit Vélo ; ils n'ont eu de cesse de dénoncer les crimes de Pinochet, et faisaient passer le message ce soir là, avec beaucoup d'humour. Le vinyl que je ne me lassais pas d'écouter prenait vie. Magique.
Ce qui m'avait marqué alors, ce sont les informations de mes parents, sur les disparitions, les tortures : difficile à imaginer pour mon cerveau immature pré-ado, mais terriblement blessant au sens premier. Je voyais des lames, des armes, des plaies.

En lisant ces pages je voulais vivre et comprendre ; le prisme du récit est intéressant à travers cette famille redoutant Allende. Mais j'attendais surement l'après coup d'état qui n'est pas le sujet.
Ce moment historique est relaté. Il me manque quelque chose.


Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Jeu 7 Jan 2016 - 17:18

J'abonde dans ton sens, Manue, l'angle choisi pour aborder cette histoire peut sembler trop étroit mais justement il met l'accent sur la psychologie des personnages et je trouve l'approche très intéressante. Et le dessin est magnifique. Il n'en faut pas plus ce mois ci pour emporter ma voix
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Jeu 7 Jan 2016 - 17:20

Moi aussi, je partage l'avis de Manue !
L'angle étroit me convient bien. L'objectivité est l'ennemi du documentaire.
Je précise : on ne demande pas au livre d'être un cours d'histoire, mais de faire partager un expérience singulière, celle d'expatriés toujours en admiration devant Pinochet. J'ai trouvé très juste la façon dont les auteurs passent d'une "histoire à l'autre". Et le dessin de Gonzalez est sublime.
J'ai raconté que je connaissais un couple d'amis (!), exilé en Espagne, héritier de fortunes colossales, qui continuaient à nier les horreurs du Régime de Pinochet, allant jusqu'à soutenir qu'Allende, c'était bien pire. Il faut l'entendre pour le croire, et il est bien vain de tenter de les convaincre du contraire...


Dernière édition par Superphane le Jeu 14 Jan 2016 - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erine
Stagiaire


Féminin Nombre de messages : 66
Age : 37
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Jeu 7 Jan 2016 - 18:12

Pour moi, cette bd a tellement de style qu'il n'est pas possible de la qualifier seulement d'"historique", même si l'aspect historique est traité avec beaucoup de rigueur : on pourrait parler de précisions, de rappels mais surtout d'une condensation efficace des événements politiques.

Le dessin est d'une magnifique élégance évanescente ...

J'ai été particulièrement touchée par les portraits, mis en valeur par une certaine gravité dans le dessin.

De plus, l'auteur a réussi à rester neutre : pas de position politique, juste le témoignage sincère d'un peuple en mal de repères ...

Revenir en haut Aller en bas
Archi
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 31
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Sam 9 Jan 2016 - 22:26

Un problème de format oui sans doute. Ensuite je suis de l’avis de Manue qui a touché juste.
Un livre puissant et bouleversant qu'on ne ferme pas indemne sur la dualité d'un peuple en crise.
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Dim 10 Jan 2016 - 15:48

Je suis dans la ligne défendue par Manue. L'auteur fait le pari que les "passages obligés" sont connus et présents dans le mémoire du lecteur. C'est osé et ça permet d'avoir un propos personnel. Il prend des risques et s'en sort bien !
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Dim 10 Jan 2016 - 16:04

Connus et présents ?! My ass.
Quand on sait que très peu connaissent le SAC ! J'en ai fait l'expérience avec le dernier livre de Davodeau que tout le monde pensait être un livre sur De Gaulle… Il y a dû y avoir des déçus après Noël…)
Je comprends la démarche, mais n'approuve pas l'angle choisi. La preuve, c'est que le scénariste se sent OBLIGÉ de faire référence à ces soi-disant "passages obligés". Ils n'en deviennent que minorés, alors qu'ils sont essentiels.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 577
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Dim 10 Jan 2016 - 16:53

fred a écrit:
Ils n'en deviennent que minorés, alors qu'ils sont essentiels.

Il a su les traiter en allant (plus qu') à l'essentiel, encore une fois sans submerger son lecteur d'informations objectives qui auraient pu s'avérer vite rébarbatives  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Airmic
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 30
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 05/02/2015

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Dim 10 Jan 2016 - 21:20

J'ai moi aussi trouvé le traitement du sujet assez juste. Quant au format, ce documentaire ou reportage a été publié pour la première fois sur la Revue Dessinée. Les planches convenaient peut-être plus au format de cette revue. Et puis, existe-il beaucoup de format chez Futuropolis?

Honnêtement, ni le format, ni le traitement ne m'a gêné, ce documentaire est un réussite.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 704
Age : 41
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   Dim 10 Jan 2016 - 23:35

Je suis plutôt d'accord avec Fred.

Les pages sur Nixon sont inutiles si elles ne sont pas d'avantage développées.
Soit il ne fallait pas en parler, soit fouiller un peu plus...

Pareil pour les disparus! Ou encore l'après coup d'État (comme le souligne Charles Olivier), même si évidemment ici ce n'est pas le sujet du livre.

L'approche reste très intéressante, l'alternance entre la jeunesse et le passé culturel, familial et psychologique de Allende et Pinochet est magnifiquement rendue, tout comme ce pays partagé (et torturé) par son passé, dans l'impossibilité d'une reconstruction commune.

La mise en page est superbe, et le dessin, très éclectique, d'une beauté et d'une force surprenante. Des pages et doubles pages sublimes, certaines quasiment abstraites, des peintures intenses, alternant avec un dessin esquissé, des croquis, des ébauches et un trait vif, rapide et minimaliste.

Et puis, un récit qui cite Bakounine... quand même... rien à dire! Chapeau! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maudit Allende de Jorge Gonzalez & Olivier Bras
» Barbosa le pirate et l'île des plumes, de Gonzalez
» Bandonéon de Gonzalez
» L'homme sans jambes, sans bras...
» "Les Lyonnais" d'Olivier Marshall 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: