AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dérangés, de Violaine Leroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Dérangés, de Violaine Leroy   Mer 2 Déc 2015 - 18:31



Dans Dérangés, nous allons croiser des objets trop bien rangés, un gardien de musée inquiet dont nous ne saurons pas le prénom, un maçon retraité, Nenad, dont l'esprit au repos s'est soudain ouvert violemment aux appels de l'art, et Judith, tendance schizophrène, qui n'a besoin d'aucune substance pour multiplier nuits blanches, hallucinations et dangereuses amnésies.

Vous verrez aussi ici et là quelques contorsions d'un danseur de hip-hop, mais ses interventions m'ont semblé dispensables... Est-ce pour incarner l'art de la danse, le corps qui exprime les tourments de l'âme ? Ou pour nous offrir quelques moments de respiration dans ce récit prenant (  auquel cas je comprendrais mieux sa présence ) ?

Le dénominateur commun entre les trois personnages, outre leurs esprits qui leur échappent, est bien l'Art. Qui fait tellement partie de leurs vies qu'il en vient à les dévorer :
le gardien organise sa vie et son appartement pour que rien ne déborde, et brode sans relâche pour dissiper l'angoisse qui s'invite avec le temps libre.
Nenad accueille corps et âme les émotions artistiques et leur laisse prendre toute place dans sa vie, éloignant ainsi épouse et fille aimantes mais tout aussi impuissantes à le ramener qu'à le rejoindre.
Judith enfin s'étourdit de musique et de foule, et voit "plus que les autres " - ces autres qui l'encouragent, la méprisent, l'utilisent ...

Je ne parlerai pas du lien qui se tisse entre eux afin que vous gardiez la saveur de la découverte, mais sachez seulement que tout commence dans l'appartement si bien organisé du gardien où un jour, soudain, les objets semblent prendre vie...

Cet épais livre vert qui m'inquiétait un peu m'a fortement ( et positivement !) impressionnée ; le trait est à mi chemin entre ceux de Claire Braud et Ludovic Debeurme, autant dire que je n'y trouve rien à redire. L'histoire, même si elle peut sembler décousue de prime abord, est d'une cohérence parfaite. Et nous pouvons toucher du doigt l'âme de ces personnages borderline, grâce à la peinture sensible qui nous en est faite.

Il faut suivre le fil, tout s'éclairera à la fin, et tout deviendra beau.

Une belle découverte !
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Dérangés, de Violaine Leroy   Mar 8 Déc 2015 - 20:16

De rares beaux passages très poétiques, beaucoup d'ennui à travers ces trois êtres aux vies pour le moins dérangées, je n'ai pu ressentir ni empathie, ni intérêt pour leur parcours, si bien que pas même la fin n'est venue éclairer ma lanterne éteinte depuis bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Archi
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 160
Age : 31
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Dérangés, de Violaine Leroy   Jeu 17 Déc 2015 - 15:18

Livre étrange.
J'ai trouvé l'acte 1 très ennuyeux. L'acte 2 bien plus long rentre au cœur de 2 des personnages principaux et installe une ambiance proche de la paranoïa.
On se laisse aller, on suit le fil et tout s'éclairera. Un BD qui ouvre des portes que nous pouvons ou non emprunter, il faut lâcher prise pour rentrer dans ce récit.

Je suis d'accord avec Naphtalène, les interventions du danseur me semble très dispensables.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dérangés, de Violaine Leroy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dérangés, de Violaine Leroy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Leroy, Jérôme] Un dernier verre en Atlantide
» [Bâle] L.Leroy back dans les bacs.
» [Leroy, Gilles] Zola Jackson
» Jean-Philippe Leroy (Photographe de talent)
» Conservation-restauration et médiation culturelle, JOURNEE D’ETUDE Mercredi 23 mars 2011, MUba Eugène Leroy l Tourcoing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: