AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Ven 16 Oct 2015 - 22:14



Louis-Ferdinand Destouches est médecin. Reclus dans sa propriété de Meudon, il nous raconte : l’année 44, sa fuite hors de Paris, bientôt libéré du joug ennemi, direction l’Allemagne, passage obligé pour atteindre, peut-être, le Danemark, où il a planqué son or. Car Louis-Ferdinand Destouches est Céline. Le voyage ne se fera pas seul, Lucette sa femme et leur chat Bébert l’accompagnent.

                                 

De Baden Baden à Sigmaringen, en passant par Berlin et Zornhof, le docteur rencontre  une galerie de personnages tous plus déjantés les uns que les autres. A commencer par l’excentrique acteur  Robert Le Vigan, dit la Vigue , contraint lui aussi de fuir, en plein tournage des Enfants du Paradis, de peur de se faire étriper par une population prête à faire justice elle-même. S’en suivent un panel de hauts dignitaires allemands des plus charmants, la crème collaborationniste française, Pétain et Laval en tête, les épouses frustrées, les serviteurs, secrétaires et félons en tout genre, tout un petit monde qui se doit de cohabiter tant bien que mal, capté par le regard acerbe et intransigeant de l’écrivain,  qui n’en abandonne pas pour autant sa vocation première, celle de soigner ses congénères, quels qu’ils soient et ce, même s’il doit sacrifier un peu de sa fortune.
Scènes de repas grotesques, entrevues grivoises, consultations médicales très particulières, incessant va-et-vient dans les couloirs des châteaux et les -chiottes des- hôtels réquisitionnés pour l’occasion, les situations insensées vont crescendo et se transforment en de véritables tableaux tragi-comiques, donnant à voir l’éternelle capacité de l’être humain à dégénérer.
Le milieu littéraire français n’est pas épargné avec en première ligne : Jean-Paul ‘Tartre’ dont l’auteur nous délivre un portrait impitoyable.
Seuls la fidèle épouse Lili et le chat Bébert, dont l’échappée finale clôt magnifiquement cette fuite aussi rocambolesque que désespérée, semblent pouvoir s’extraire de la fatalité de la condition humaine, et de l‘inévitable souffrance qui en découle, nous amenant à une conclusion étonnamment touchante.

En adaptant la trilogie allemande (D’un château l’autre, Nord et Rigodon, publiés entre 1957 et 1969), le comédien, réalisateur et auteur Christophe Malavoy, féru de l’œuvre célinienne nous plonge dans ses grands thèmes : l’horreur de la guerre et les comportements trop humains qui en résultent, l’errance de l’individu et la lâcheté nécessaire à sa survie, l’absurdité de son existence, le tout porté par un langage cru et direct, inspiré de la verve de l’écrivain.

Les frères Brizzi sont, entre autres, réalisateurs de dessin animé et cela se voit ; bien que très éloigné de l’univers des studios Disney pour lesquels ils ont travaillé, leur dessin s’en ressent ; adouci par de subtiles nuances de gris, il se veut cependant incisif, nerveux, expressif, et n’est pas sans rappeler par moments le trait caricatural d’un Daumier ou la virtuosité  d’un Gustave Doré. Le chevauchement des phylactères sur les cases, le débordement de la typo et des dessins hors de celles-ci, dynamisent la composition des planches, qui parfois se synthétise en demi ou pleines pages assez remarquables.





Dès 1988, les éditions Futuropolis, associées à Gallimard, avaient confié l’illustration de l’emblématique Voyage au bout de la nuit à Tardi, suivi de Casse-Pipe et de Mort à Crédit, en prendre la suite  n’était pas chose aisée mais le défi a de nouveau su être relevé ; cela demandait sans doute une part de folie que n’aurait pas reniée le plus contesté et non moins grandiose des écrivains du XXème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Sam 17 Oct 2015 - 8:30

Très jolie chronique sparring partnere, je suis très fier Smile .
On a hérité d'un sacré titre quand même et tu as parfaitement décrit l'essence de ce livre, son foisonnement, son excentricité, sa démesure, à l'image de Louis-Ferdinand Destouches. Cette adaptation est toujours un peu à la rupture et les auteurs parviennent constamment à rebondir comme par ricochet dans un torrent d'idées et de réflexions. Alors certes parfois, c'est un peu brouillon, on se perds un peu dans le dédale du trip Célinien mais tel le chat on arrive à retomber sur nos pattes avec la furieuse envie de reprendre les passages les plus denses. Ce livre mérite plusieurs lectures, ne serait ce que pour apprécier les dialogues et encore plus pour profiter pleinement du dessin des frères Brizzi, sublime en tout point et tellement adapté pour l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Sam 17 Oct 2015 - 10:20

Merci partner de m' avoir confié cette chronique, ce fut un plaisir Very Happy ....en effet une lecture foisonnante qui invite à se replonger aussi dans l'oeuvre de Céline
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Sam 17 Oct 2015 - 16:55

Livre remarquable graphiquement, d'une aisance peu commune, et rendant compte avec pertinence de l'exagération grand-guignolesque célinienne, voire même de la misanthropie du sieur. Malavoy synthétise bien la trame non romanesque de la "trilogie de la fuite", mais on peut peut-être lui reprocher d'avoir voulu écrire à la manière de, ce qui relève de la gageure et amène quelque lourdeur à un récit qui l'est déjà en soi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mer 21 Oct 2015 - 15:30

Waow, quelle belle chronique Manue ! Voilà qui me donne envie de retenter l'aventure de cette lecture, car je suis passée complètement à côté ; malgré un dessin virtuose je n'ai trouvé aucune porte d'entrée vers l'oeuvre ; j'ai même, fait rare, repris la lecture deux fois du début, avant de l'abandonner pour cause de glissade vertigineuse ; pas de prise dans le récit, pour moi incompréhensible. Je pense toutefois que mes capacités de digestion des lectures sont actuellement diminuées, les aliments trop riches ne passent plus !
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Jeu 22 Oct 2015 - 7:14

Merci Naphtalène  Embarassed …. J’espère que tu auras le temps de le relire car malgré un déroulement chronologique relativement classique, c’est sûr que l’ on peut se laisser submerger par les différents lieux , le nombre de personnages  et surtout l’agitation qui les anime mais rien que pour la scène avec le chat, parenthèse silenceuse de toute beauté après toute cette hystérie collective, il faut aller jusqu’au bout, et pour l’humour aussi, je repense à Kracht et sa moustache  Laughing ….
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Dim 25 Oct 2015 - 20:37

N'étant pas un chat, je ne suis pas retomber sur mes pattes et je suis plutôt parti en glissade non contrôlée comme Naphtalène (sans avoir le courage de faire durée la lecture en reprenant au début). Et je n'aime pas ça.
Bien conscient que cet univers foisonnant ne se dompte pas en une seule lecture, je voudrais bien retenter l'expérience en cas de sélection. Mais ce n'est pas gagné !
Revenir en haut Aller en bas
Erine
Stagiaire


Féminin Nombre de messages : 66
Age : 37
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mer 11 Nov 2015 - 17:23

Cette bd m'a plu mais je trouve que le dessin superbe, pittoresque (étymologiquement "digne d'être peint") prend le dessus sur l'histoire et noie en quelque sorte l'intrigue. J'ai passé plus de temps à observer (voire contempler) les images qu'à me concentrer sur les dialogues.

Mais je trouve quand même que les deux auteurs ont réussi leur adaptation de l'oeuvre de Céline (scénario très bien condensé).

Je dirais juste que "La cavale du Dr Destouches" est un bel ouvrage ...
Revenir en haut Aller en bas
Fred Somda
Stagiaire


Masculin Nombre de messages : 64
Age : 42
Localisation : Cournon
Date d'inscription : 06/02/2015

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Sam 14 Nov 2015 - 16:02

Rien que pour le trait des frères Brizzi, la Cavale vaut le détour.
La composition des visages, le mouvement des corps servent, presque mieux que l'écriture, l'univers de Céline.
Contrairement à vous, la construction du récit ne m'a pas trop gêné, cette ligne de fuite, enrichie à chaque séquence de motifs secondaires, développés autour d'un nouveau lieu, ou d'un nouveau personnage.
Un très bel ouvrage qui a gagné le pari improbable de réinterpréter cette trilogie Allemande en moins de 95 pages!
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Lun 16 Nov 2015 - 21:26

J'ai absolument détesté ce livre, dont je ne mesure absolument pas l'intérêt.
Esthétique ? Certes mais alors ?
Tardi avait choisi d'illustrer avec parcimonie le texte de Céline (des textes sans doute plus enthousiasmants, aussi). C'était à mon avis le seul choix possible.
La langue de Malavoy, outrancière et argotique, tente maladroitement de rendre hommage à Céline et fatigue le lecteur.
Il y a certes un peu de Fellini derrière le dessin impressionnant des Brizzi, mais le beau dessin très technique ne suffit pas à faire un bon livre... J'ai traversé les pages de cette fuite sans y trouver la moindre envie de suivre cette galerie de guignol jusqu'au Danemark.
Je connais mal les livres de Céline, ayant lu le Voyage et Mort à Crédit, il y a plus de vingt ans. Je n'en garde pas un très bon souvenir et devrait sans doute, y jeter un nouvel oeil. Cependant, cette trilogie me questionne un peu : le livre montre finalement Céline comme un anarchiste cynique, désinvolte, bien loin du pamphlétaire antisémite avéré qu'il est. il en est presque sympathique... Qu'en disent les connaisseurs du bonhomme ?



Je me demandais depuis longtemps à quel personnage me faisait penser le Céline des frères Brizzi...
J'ai enfin trouvé ! Le Gollum de Peter Jackson...
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mar 17 Nov 2015 - 7:08

Voici une possible réponse à ta question Superphane, extraite d'une rencontre avec les auteurs :
"Céline est un personnage très complexe. Je me suis aperçu que beaucoup de gens parlaient de Céline, avaient une opinion sur lui. Dieu sait que c'est un nom qui provoque des réactions dans le public ! Mais ces personnes avaient déjà des opinions sur lui sans l'avoir forcément lu. Ils ont lu Voyage au bout de la nuit et encore, sans parfois arriver au bout. Et puis, il y a aussi les pamphlets, incontournables pamphlets, antisémites, virulents, très violents. Céline en interdira la republication en 1945. Sa veuve a respecté cette volonté, ses pamphlets ne seront pas réédités en France. Mais en littérature, on n'est pas là pour juger un homme mais pour juger une oeuvre. L'important pour moi, c'est l'oeuvre de Céline, même si elle comporte des choses qui sont aujourd'hui condamnables. Les pamphlets ne peuvent pas cacher tout le reste de son oeuvre. J'ai donc voulu montrer à travers ce travail un homme à multiples facettes."
ici le lien si vous voulez en savoir plus :http://agnesdeyzieux-bd.blogspot.fr/2015/09/rencontre-avec-christophe-malavoy-paul.html
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mar 17 Nov 2015 - 13:14

Manue a écrit:
Mais en littérature, on n'est pas là pour juger un homme mais pour juger une oeuvre.

ben bien sûr, la littérature est au dessus de ça...
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mar 17 Nov 2015 - 13:25

Soyons clairs, il s'agit des propos de C.Malavoy, je cherchais juste à éclairer son point de vue qui n'est que le sien ...


Dernière édition par Manue le Mar 17 Nov 2015 - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mar 17 Nov 2015 - 13:30

mais c'était très clair !
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mar 17 Nov 2015 - 13:46

Parfait alors Wink
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mar 17 Nov 2015 - 16:51

Je comprends bien que les l'on peut laisser de côté les idées de Céline et s'intéresser au romancier, au style.
J'imagine bien que je suis loin de partager toutes les idées des romanciers que j'adore (au hasard, James Ellroy, tiens !).

Sauf que le style n'y est plus trop, là...
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mar 17 Nov 2015 - 16:56

Je pense pour ma part que le style est lié aux idées, que l'artiste est un tout, qu'il est difficile, maladroit, voire malhonnête, de dissocier.
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mer 18 Nov 2015 - 9:21

Je viens de finir la lecture de ce livre et je suis étonné des réactions qu'il suscite, emballées comme refroidies. J'ai un peu de mal à avoir une opinion aussi tranchée. J'ai trouvé le graphisme formidable, les situations et les personnages hauts en couleur, le récit rythmé ce qui a généré une lecture dynamique. En même temps, une fois le livre refermé, il ne m'en reste pas grand chose : ce n'est pas un livre qui laisse un grand souvenir à ma vie de lecteur. On est balloté de lieux en lieux pour pas grand chose, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Fred Somda
Stagiaire


Masculin Nombre de messages : 64
Age : 42
Localisation : Cournon
Date d'inscription : 06/02/2015

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Mer 18 Nov 2015 - 13:09

Très honnêtement, pour qui s'intéresse ou ceux s'intéresser à Céline, je conseillerais de lire Céline!!..
Qu'on aime ou qu'on aime pas son œuvre, elle occupe une vraie place dans la littérature française du 20eme siècle. Elle reste encore aujourd'hui singulière.
Je ne suis pas certain que l'auteur ai réellement voulu faire du Céline, ou même l'imiter. Je ne suis pas sûr qu'il ait cherché à décoder ses écrits.
Il aime son univers, peut être son outrance, la vivacité de sa langue, que sais-je?
Ce qu'il nous offre à lire?
- sans doute un morceau de son univers, la traduction de l'œuvre de départ , est plus à chercher, je pense, dans le rythme, l'enchaînement des dessins, la chorégraphie des personnages..plus que dans les dialogues en eux même.
- la peinture d'une époque très furtive de l'histoire, celle d'un monde qui s'effondre rongé par l'arbitraire et le ridicule de certitudes mortifères..J'ai trouvé le tableau plutôt réussi et élégamment exécuté.

Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Jeu 19 Nov 2015 - 10:37

eraserhead a écrit:
Je pense pour ma part que le style est lié aux idées, que l'artiste est un tout, qu'il est difficile, maladroit, voire malhonnête, de dissocier.

N'y vois pas d'acharnement (je préfère préciser), mais encore une fois je m'élève et m'insurge contre une telle manière de penser. Pourquoi les salauds n'auraient pas le droit ni la possibilité d'être de grands artistes ? Pourquoi une œuvre devrait-elle à tout prix refléter un engagement social ou politique ?
Cette vision saint-beuvienne qui consiste à rendre l'œuvre indissociable de la vie de l'artiste est plutôt malheureuse et jette un jugement moral à propos de ce qui doit ou ne pas être des plus contestables.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Fred Somda
Stagiaire


Masculin Nombre de messages : 64
Age : 42
Localisation : Cournon
Date d'inscription : 06/02/2015

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Jeu 19 Nov 2015 - 10:56

Je trouve le débat hyper intéressant. Même s'il dépasse le simple cadre de La Cavale!
Je n'ai pas lu le commentaire de Jérome comme "les salauds n'ont pas le droit d'être de grands artistes"
Par ailleurs, ne pas dissocier l'œuvre de l'artiste de sa vie ou de ses opinions n'est pas nécessairement synonyme de jugement moral.
Pour s'éloigner de Céline, personnage de tous les extrêmes: aborder l'œuvre de Chet Becker en s'intéressant à l'homme qu'il était en donne un éclairage particulier, sans forcément l'abîmer ou en faire une ignominie..
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Jeu 19 Nov 2015 - 15:21

Exactement ; je n'ai jamais dit que les salauds n'avaient pas le droit d'être de grands artistes, ce sont de grands artistes salauds.

Ce que je veux dire, c'est qu'il me paraît maladroit de dissocier l'artiste de l'homme (c'est la même personne). Je pense que la plume de Céline est un élément de l'homme.
Je n'ai pas dit non plus qu'il fallait rechercher le sens d'une oeuvre dans la vie de l'artiste, je dis plutôt que l'ensemble fait sens : le style reflète les idées aussi.

Quand je dis maladroit, je suis en dessous du jugement que je porte sur ce genre de lectures... C'est bien plus souvent une sorte de façon voilée de réhabiliter, par le biais de l'oeuvre, des personnes dont la vision politique (souvent) peut être contestée.
Je pense qu'on peut apprécier un auteur comme Céline, tout en pesant (sans doute, ça sort de mes compétences) la dimension subversive qui peut exister dans le style même de l'auteur.
Autrement dit, si Céline est un salaud, peut-être que son style l'est aussi. ça n'empêche pas de l'apprécier, si ?
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Jeu 19 Nov 2015 - 16:16

Ça rejoint l'idée selon laquelle il faudrait envisager un livre (ou un film, un disque, etc.) comme l'élément d'une œuvre cohérente, la pièce d'un ensemble. J'avais déjà dit que je trouvais ça totalement absurde. Je pense sincèrement que seules des personnes qui n'ont jamais touché à l'art peuvent penser des choses pareilles : c'est déjà tellement difficile de produire quelque chose de cohérent en soi qu'il faudrait être un génie pour le penser en temps que parcelle d'un tout. Et les génies ne courent pas les rues.
Cela dit, je veux bien admettre que la patte, le style, la marque de fabrique, sont évidemment des éléments qui font d'un auteur ce qu'il est, reconnaissable entre mille. Mais certainement pas que ce dit auteur ne cherche jamais de nouvelles pistes à explorer, ne trouve jamais de nouvelles inspirations, quitte à révolutionner son approche, ne sort jamais des schémas qui lui étaient jusque là propres, en un mot ne se réinvente pas.
Alors, maintenant, il faudrait ne faire qu'un avec son travail, comme le gars qui fait du marteau piqueur toute la journée continue à trembler le soir chez lui. Car l'art est bien un travail, n'est-ce pas ? Un artiste peut être à l'opposé des idées qu'il tente de faire passer par son art. Godard, dans sa période Mao (La Chinoise), défendait des idées collectivistes (peut-être altruistes) alors que lui même est le dernier des individualistes…
Le style de Céline n'est pas salaud, il constitue un pamphlet contre la saloperie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Jeu 19 Nov 2015 - 17:29

fred a écrit:
Un artiste peut être à l'opposé des idées qu'il tente de faire passer par son art. Godard, dans sa période Mao (La Chinoise), défendait des idées collectivistes (peut-être altruistes) alors que lui même est le dernier des individualistes…

on est entièrement d'accord. Je ne sais pas si le style de Godard est si 'collectiviste' que ça ; en tout cas, dans sa pratique, tu ne peux pas nier qu'il s'essaie, qu'il prend des risques dans ce sens (pense aux groupes Dziga Vertov). Il est aussi bien évident qu'on peut changer, évoluer, ça fait partie de l'homme.
Néanmoins, si on a eu un temps des positions antisémites, elles sont tout de même constitutives d'une pensée, même en construction permanente, même si on les renie.

Là où on a du mal à se comprendre, c'est concernant la globalité d'une oeuvre. Je n'ai jamais dit non plus qu'un artiste pensait l'oeuvre qu'il produit comme la pièce d'un tout : c'est le rôle du lecteur, du critique de construire ce tout.

Cependant ce sont tout de même des critères récurrents (formels, narratifs, esthétiques, rythmiques, etc...) qui construisent peu à peu une oeuvre. Et je suis sincèrement convaincu que tout artiste tend à retravailler (soit pour prolonger, soit pour rompre...) ces motifs, et pour certains, de façon consciente bien souvent.

autrement dit, du point de vue de l'artiste, c'est sans doute absurde.
du point de vue du lecteur, du critique, etc... ça ne me semble pas l'être. Je n'ai pas l'impression que la politique des auteurs l'ait été en tout cas (pas toujours).
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   Jeu 19 Nov 2015 - 20:03

Citation :
Néanmoins, si on a eu un temps des positions antisémites, elles sont tout de même constitutives d'une pensée, même en construction permanente, même si on les renie.

Mais ce ne sont pas ces idées-là qu'il développe dans les romans qui ont fait sa gloire, à moins qu'on le taxe d'anti-tout, ce qui est recevable. Pour ce qui est du reniement, on peut mettre sans doute ça sur le compte de la lucidité Smile
Que cela soit bien clair, je n'ai aucune amitié pour le personnage ; je trouve qu'il incarne bien mon opposition aux théories de Sainte-Beuve.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy et Paul et Gaëtan Brizzi
» Christophe Malavoy
» Christophe Drochon
» Mousse au chocolat façon Christophe Michalak
» [Grangé, Jean-Christophe] Le vol des cigognes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: