AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La main heureuse de Frantz Duchazeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Ven 12 Juin 2015 - 18:42

Intro Maaaaaannnoooo Negraaaaa M.A.N.O N.E.G.R.A



Campagne charentaise, la brêle de Mike fends la bise et faut dire qu'on l'entends arriver de loin le bougre, il vient rendre visite à son pote Frantz pour lui annoncer la nouvelle du siècle de la semaine, la Mano est dans les parages, en concert dans deux jours à Bordeaux, nous sommes à la fin des années 80 et le groupe de Manu Chao se pose en étendard d'une jeunesse française avide de fiesta, de liberté et en quête de nouvelles raisons de vivre.

Vivre l'instant présent, même à 30 km/heure



Ni une, ni deux les deux compagnons enfourchent la bécane pour brûler le bitume, c'est parti pour 100 bornes semées d'embuches, Mike au guidon de la mob, et Frantz le cul cassé par le porte bagage.
Le voyage est heureux, se succèdent les rencontres en tous genres, les galères d'une chaîne récalcitrante, l'espoir puis les désillusions, finalement la vie c'est un peu tout ça, et pour réaliser ses rêves, il faut aussi avoir une bonne mobylette.

Pigalle circus



Car oui en 1989, le rêve ultime c'est de voir la Mano, les concerts matés sur les vieilles VHS ne suffisent plus, pas plus que l'imaginaire et les fantasmes des jeunes garçons qui pensent à Pigalle, à ses artistes mais aussi à ses jolies filles, ça doit être le bordel, ça doit être chouette toutes ses danseuses orientales qu'on devinait sur la pochette de Puta's fever.
C'est le temps des premiers émois et quand on a 18 balais, voir la Mano c'est aussi grandir et devenir enfin quelqu'un.

La main heureuse





La main, celle du gorille, King Kong. Five comme les cinq doigts de la main, une emblème, celle d'une génération et un signe de ralliement à travers des tournées qui emportaient tout sur leur passage, une autre époque.
La main, celle qui te transporte pour t'amener dans des contrées jusqu'alors inconnues, cette main qui te libère, te réconforte quand à peine sorti de l'enfance, les cicatrices d'un divorce et l'absence d'un père sont encore bien vives.
La main, celle de Frantz Duchazeau qui au fil de ses magnifiques dessins transporte le lecteur dans un beau voyage, un retour plus de vingt ans en arrière fait de nostalgie et de bonheur, oui la main est heureuse. Merci Frantz.



Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Ven 12 Juin 2015 - 19:09

Du temps où Europavox n'existait pas encore, il y avait ... tadaaam....



c'était en 1989, et oui oui, j'y étais aussi... pas besoin de mob pour s'y rendre et une belle soirée à bondir dans tous les sens, libérée des épreuves du bac ! Very Happy
En tant que conscrite de l’auteur, il m'est donc difficile de ne pas sentir une parfaite résonance, un brin nostalgique, à la lecture de ces pages !
Le plaisir est dans la promenade qui sent le deux-temps, dans la bande-son énergique, dans les rêves qui n'avaient besoin que de trois notes pour décoller bien haut...
Si j'essaie d'être objective ( c'est plus dur !) je me dis que l'histoire ne captivera peut-être pas grand'monde, mais en tous cas j'ai passé un bon moment !
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Ven 12 Juin 2015 - 20:00

Pfiou quelle affiche affraid .

Je n'ai pas eu la chance de voir La mano (eh oui je suis bien plus jeune moiii Razz ) mais je crois que le ressenti exprimé par Duchazeau dans cet album est assez universel pour tout passionné qui va à la rencontre d'un artiste qu'il vénère, on ressent l'insouciance et l'excitation de l'instant, prêt à vivre une expérience unique. En ce point l'album est très réussi et l'histoire plus personnel en filigrane vient donner une épaisseur intéressante qui va au delà du périple des deux fans.
J'appréhendais un peu cette lecture, pas toujours convaincu par les derniers travaux de l'auteur, je suis sorti de ce livre en apesanteur avec la belle impression d'avoir fait le voyage avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Lun 15 Juin 2015 - 16:56

Souvenir, souvenirs, en effet.
Pour ma part, mention particulière pour un 21 juin 89 ou 90 avec un concert improvisé à Sèvres, concert pirate (même si c'était le jour de la fête de la musique) et dissident, en représailles à la politique anti-associative du maire de l'époque. Quelques amplis, une centaine de personnes sous un pont, le groupe déchaîné pendant deux heures.
En ce qui concerne le livre, j'ai bien peur qu'il ne nous reste que ça, nos souvenirs juxtaposés à ceux de Duchazeau, parce que pour le reste, c'est bien maigre…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Lun 15 Juin 2015 - 19:17

Je te trouve bien sévère et j'ai envie qu'on n'oublie pas ce genre de bouquin.

A l'heure où nous sommes sans cesse dans l'analytique à décortiquer les livres sous toutes les coutures pour juger fond et formes, à tenter de se convaincre qu'il y a du talent dans des livres franchement pathétiques (Moi, non plus, Egg), cette lecture fût une grande bouffée d'oxygène pour mon plaisir de lecteur (même avec sa légèreté évidente).
Lire "La main heureuse" en écoutant Puta's fever, clope et bon verre en main, allongé dans la chaise longue, quand la fraicheur d'une chaude journée d'été tombe et admirer le travail graphique une fois de plus fabuleux de Duchazeau, oui c'est le panard.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Lun 15 Juin 2015 - 21:04

Désolé Canou.
Tant mieux si tu t'es régalé, j'ai trouvé ça vraiment faiblard, très court, sans rien à quoi vraiment se raccrocher (à part effectivement le dessin, c'est sûr).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1744
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Mer 17 Juin 2015 - 13:23

Je dis comme le chef i' dit.

Par ailleurs, Messieurs Mesdames, je n'ai jamais été grand fan de la mano, des concerts où ça s'agite, ça gigote et ça bondit.
La mano ne m'a pas fait vibrer grand'chose mais ce n'est pas vraiment le sujet.
J'ai particulièrement aimé les dessins de la périphérie, de la banlieue, des zones industrielles. il faut bien reconnaître à Duchazeau une vraie aisance graphique.
Les passages sur les concerts (l'exercice graphique sur Pigalle, quel ennui et quelle incongruité !) peinent à trouver leur place dans un road trip où les pannes succèdent aux pannes et où l'anecdote est un peu pauvre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 577
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Lun 29 Juin 2015 - 23:19

Une lecture presque attendrissante car teintée d'une certaine naïveté.
J’ai éprouvé plus d’intérêt pour l’histoire de Frantz , jeune garçon sensible, encore fragilisé par le divorce de ses parents , voire pire ( cf le grand méchant loup ), que pour celle de la Mano , je n'ai ailleurs pas trop aimé les scènes de concert ; il aurait pu s’agir d’un autre groupe, cela aurait fonctionné de la même manière.
Au delà du parcours des deux minots, c’est le trait de Duchazeau que j’ai trouvé assez remarquable, j’ai surtout aimé les scènes imaginaires, la rencontre avec la pin-up du calendrier, la transformation /déformation des deux comparses à la vue du panneau ‘complet’ ainsi que la fin, légère, en mode trip intersidéral.

Revenir en haut Aller en bas
Fred Somda
Stagiaire


Masculin Nombre de messages : 64
Age : 42
Localisation : Cournon
Date d'inscription : 06/02/2015

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Jeu 30 Juil 2015 - 12:14

Duchazeau doit être un peu plus âgé que moi, mais pas tellement plus.
Mais je n’étais pas là aux tous débuts de la Mano et de mon adolescence.
J’étais en Afrique.
Un endroit où être à deux sur une mobylette, c’était la norme. Et il y avait les ballots, les bébés parfois une chèvre en plus. Les rues n’étaient pas en « dur », souvent défoncées,  un peu « crades » comme celle de l’Equateur, mais malgré tout, elles permettaient d’aller loin. A 100km, parfois plus. Tant pis pour la chaîne. Elle devait serrer les fesses.
Je me suis un peu en décalage avec les souvenirs de Frantz.. Pas beaucoup d’accès à la scène musicale alternative à l’époque. L’aventure rebelle, c’était faire le mur pour aller au cinéma de quartier pour aller voir « Moonwalker » ! Ca dansait dans les allées de la salle. Malgré tout, on était loin du Dieu Rock’n roll..
Si, une réminiscence de l’époque. Il y avait dans mon collège, un club de BD. Ils sortaient un zine trois fois par an. Et les lignes de certains dessins étaient étonnamment proches de celles de la main heureuse. Duchazeau on dirait à fait revenir son trait à sa jeunesse. Peut être le « débraillé étudié » évoqué en préface par Jackie Berroyer, s’applique t’il plus à certaines autres de ses œuvres. Une expression farouchement libre, rêveuse, adolescente. Se refusant au carcan des conventions, à l’image de la double page 64-65.
J’ai adoré la couverture de cette BD. J’ai aimé les scènes des deux gamins qui vivent complétement la Mano en sautant comme des sauvages devant des concerts qu’ils connaissent par cœur (A lire avec «  In the Hell of Patchinko » dans les oreilles, ambiance garantie !!)
J’ai moins aimé les dernières pages. La fin de l’aventure est un peu survolée. Et l’histoire se finit un peu rapidement.

Dans une interview, L’auteur évoque un voyage initiatique qui le transforme. J’ai eu du mal à appréhender cette métamorphose au fil des pages. J’ai lu malgré tout une BD sympa sur l’adolescence, sur les premiers émois.  Je n’en garderais pas ceci dit, un souvenir impérissable..
Revenir en haut Aller en bas
Archi
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 31
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Mer 5 Aoû 2015 - 12:35

Duchazeau réalise un beau clin d’œil à un ami d’enfance qui lui dit de raconter leur histoire en BD. Je comprends l’idée de voyage initiatique mais il me semble que l’auteur survole le sujet de la famille qui est pour moi le cœur de l’intrigue.
Effectivement, comme vous le dites tous, la mise en image de Duchazeau est vraiment remarquable avec un dessin léger et expressif.
J’ai passé tout de même un agréable moment à la lecture de cette histoire énergique et pleine de vie.
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 537
Age : 38
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Jeu 6 Aoû 2015 - 17:18

Un bon moment - dans les conditions conseillées par Can (chaise longue, un verre à la main).
Mais pas non plus un moment inoubliable.
J'ai plus été touchée par les moments liés aux démons intérieurs de Frantz (le loup/ la métamorphose du gorille en lui-même), toute cette symbolique qui laisse deviner une changement dans sa vie, un dépassement de sa souffrance. Et je rejoins Fred Somba dans l'impression d'une fin trop rapide, qui ne transmets pas assez cette transformation.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 701
Age : 41
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Ven 7 Aoû 2015 - 19:11

Ado moi aussi fin des années 80, grand amateur du groupe et souvenirs de concerts mémorables, voila qui aurait pu m'entrainer dans cette histoire.

Et bien non, car pour le reste... pas grand chose, à part le dessin, sa liberté et sa maitrise, dans les mouvements et dans son expressivité.

Car l'autobio c'est bien, mais raconter sa vie ne suffit pas, faut-il pouvoir transcender tout ça en un vrai travail d'écriture.

De plus, et même si j'ai adoré la Mano, la notion de "fan" m'est complétement étrangère, et cela ne m'a pas aidé non plus à plonger dans les péripéties de ces deux jeunes hommes.

Concernant l'histoire plus intime de l'auteur, je suis resté un peu perplexe, il y a quelque chose dans ce grand méchant loup, et dans l'attitude et la réaction de Frantz face au chauffard par exemple, qui pourrait laisser apercevoir un drame bien plus noir que le simple divorce de ses parents.
Manue l'a d'ailleurs aussi évoqué dans son commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or


Masculin Nombre de messages : 215
Age : 45
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: beat beat beat of the song song buzzin' in my head head head like a bum-dum   Dim 16 Aoû 2015 - 3:25

Chacun aura sa madeleine, avec son goût et ses souvenirs. Pour moi c’est le lycée, le début de la fac, et tout ce qui va avec. Ce groupe m’a touché sans en être un inconditionnel.
Les galères des 2 amis, qui sentent l’huile et l’essence, ne m’ont pas refait vivre d’instant musical ; j’ai plutôt vu un cadre au sujet plus intéressant du sort du héros qui se cherche, un peu mal dans ses baskets et pas bien soutenu par le cadre familial pour cette charnière d’adolescence. Mais ce ne semble pas être le cœur du livre.
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   Jeu 20 Aoû 2015 - 7:33

J'ai pris le livre plein d'espoir -la Mano, quand même. Je l'ai lu patiemment -attendant que ça décolle. Et puis je l'ai refermé. Déçu. Bien sûr, je trouve des éléments qui m'ont plu (toujours sympa le dessin de Duchazeau, intéressant le choix de ne pas dessiner le concert tant attendu), mais j'ai trouvé la promesse non tenue. Le livre a un côté souvenir personnel (j'ai croisé Manu Chao et il m'a fait rentré !) qu'on lit poliment -comme on écoute poliment gagadinorux quand il nous raconte ses anecdotes historiques et culturelles entre les plats.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La main heureuse de Frantz Duchazeau   

Revenir en haut Aller en bas
 
La main heureuse de Frantz Duchazeau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La main heureuse de Frantz Duchazeau
» Le rêve de Meteor Slim de Frantz Duchazeau
» Une main dans sa culotte...
» Le dernier inédit de Fantômette : à la main verte
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: