AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 907
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Mar 12 Mai 2015 - 20:21

Un peu d'occupation avant l'arrivée de la chronique ( si si, c'est pour bientôt Very Happy )

La BO est ABSOLUMENT INDISPENSABLE pour capter le travail de Sandrine REVEL

Plongez-vous dans l'atmosphère de GOULD lors des Fameux enregistrements des variations goldberg de BACH;
Instant d'histoire, moment unique, témoignage éternel.



Internet peut-être le plus incroyable outil du monde... on trouve de très nombreuses vidéos, soyez curieux ...

Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1761
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Mer 13 Mai 2015 - 17:29




Voici le documentaire dont j'avais parlé lors de notre précédente rencontre.
Je vous conseille d'y jeter un oeil !
Vous comprendrez alors pourquoi on croise dans le livre une danseuse bahaméenne...
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2620
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Ven 15 Mai 2015 - 12:09

Très beau livre, plein de virtuosité, à l'image de l'artiste.
Sandrine Revel compose ici son meilleur album, elle évite le piège de la biographie exhaustive en prenant des angles et des points de vues différents pour raconter la vie du pianiste. Les illustrations sont splendides, on a l'impression que les notes résonnent à travers les cases, comme si l'esprit de Gould habitait encore ses belle pages.
Je voulais dire d'autres choses mais je m'en souviens plus.
Revenir en haut Aller en bas
Nico
Stagiaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Ven 15 Mai 2015 - 12:12

Tue-Loup a écrit:
La BO est ABSOLUMENT INDISPENSABLE pour capter le travail de Sandrine REVEL

Je suis entièrement d'accord avec ça : Il faut écouter le livre en même temps qu'on lit la musique de Gould ! 
Et cette bande-dessinée prend tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Erine
Stagiaire


Féminin Nombre de messages : 66
Age : 37
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Ven 15 Mai 2015 - 16:52

Moi aussi j'ai beaucoup apprécié cette bd très poétique.

Le dessin est légèrement évanescent et donne ainsi cette fameuse impression de mystère, mystère de la personnalité de ce pianiste follement talentueux …

Sandrine Revel réussit parfaitement à exploiter la complexité de cette vie d'artiste, qui va de l'extase de la renommée à la chute psychique inévitable.

Cette bd mêle présent et retours au passé, et invite le lecteur à suivre les méandres d'une vie à la fin malheureusement tragique.

Une grande histoire servie à merveille par un dessin terriblement pur ...
Revenir en haut Aller en bas
Nico
Stagiaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Ven 15 Mai 2015 - 18:45

En articulant son récit autour de la maladie et de la création, Sandrine Revel (sous une apparente compilation d'anecdotes) fait des choix propices à soulever des questions universelles sur l'homme au prise avec son art. Sans prétention à lever le voile sur les mystères qui entourent les génies, elle interroge le rapport étroit qui lie pathologie et passion créatrice. Qui des deux est le plus asservi à l'autre : le piano à Gould, ou Gould au piano? Quand ce dernier ce brise, c'est comme si la pompe cardiaque de Glenn c'était arrêtée, lui promettant à court terme un allé simple ver les abîmes. Cette façon de vouloir embrasser son piano, de lui faire constamment la révérence, de tomber amoureux des micros, ce lien charnelle qu'il entretient avec le matériel dit beaucoup de la dépendance de l'artiste à son outil.  Fantasme envers des objets qui n'auront jamais de problèmes de circulations sanguines, de rhumes, ni d'accidents cérébraux et seul garant de l'immortalité qu'ils promettent à leur usagers dévots.

A l'issue de ce livre j'ai pensés au cinéma d'un autre natif de Toronto : David Cronenberg, et à sa thématique principal : la métamorphose. Alors on l'imagine aux commandes d'une biographie fantasmé de Glenn Gould, où l'on verrait se dernier se changer en homme/piano. Mi homme, mi machine, il aurait atteint la quintessence de l'art, l'homme et son outil ne faisant plus qu'un, devenant une espèce à part à l'abris de celle des hommes et des maladies… une sorte de robot poète tout en sensibilités névrotique. 


Avec un trait qui évoque celui de Guibert, Sandrine Revel dresse un portrait tout en rythme, qui oscille entre mécanique et lyrisme, entre rapidité et lenteur, tout en prenant soin de laisser la vérité du mystère Gould aux auditeurs attentifs curieux comme moi d'en découvrir d'avantage ! 

A part un petit bout de Salers, je n'ai pris aucune drogue pendant la rédaction de ce commentaire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 907
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Lun 18 Mai 2015 - 22:24

Une couverture remarquable, très "HOPPERIENNE" dans son atmosphère et sa lumière. Sandrine REVEL plante le décor. Glenn nous fixe, son regard est franc, déterminé, et pourtant on ressent comme une forme de fragilité ...




Sandrine REVEL avait une peur essentielle: comment faire une biographie sur Glenn Gould sans tomber dans la caricature?

Sa bd est passionnante et tout en respectant les "incontournables" de la vie de l'artiste ( sa jeunesse, SON piano un Steinway 147 et sa terrible destruction lors d'un accident, SA CHAISE ...son comportement en studio ... son extrême solitude ...)
elle arrive à nous faire ressentir la mélancolie de GOULD et sa passion dévorante pour la musique. Elle reste loin, très loin de la caricature.
Le livre interroge indirectement l'aspect vampirique de l'art sur l'artiste (l'incroyable planche 31, ou sa maman lui ordonne d'aller jouer dehors au lieu de passer des heures à jouer du piano; le talent de l'enfant qui était la fierté des parents devient anormal, il isole, il construit la solitude ....) On n'est plus dans le jeu, l'image du "petit mozart"ne reviendra plus ...



Gould est un génie, c'est le premier interprète qui va s'approprier les compositions des autres, les faire siennes par sa virtuosité, mais cette technique lui est propre, elle lui permet de traduire comment il ressent la musique. Sa technique est entièrement au service de la création et de l'émotion.

Lorsqu'on regarde les archives vidéos des enregistrements des variations, on est comme hypnotisé par la gestuelle de Gould. Le voir jouer est toujours une expérience bouleversante. Il se dégage une telle fragilité de son corps, de son visage,de ses mains
Le grand pari et la grande réussite de S Revel, par la grâce d'un dessin doux et lumineux, c'est de nous faire ressentir tout cela. Nous ne sommes pas uniquement en train de lire un livre sur Glenn Gould ... On le voit jouer, on l'ENTEND !











Sandrine Revel : "J'ai essayé d'être dans la fragilité, et de faire entendre la musique de Glenn Gould jouant Bach"

Pour moi, Sandrine n'a pas essayé, elle a réussi. La BD est brillante et émouvante.
Le coup de coeur du mois
Une dernière image pour finir : Glenn face à son piano, la sérénité, enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 41
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Mer 20 Mai 2015 - 7:09

C'est très beau : dessin et couleurs , sujet . La vie d'un génie, c'est forcément fascinant...après lecture, j'ai eu envie de rester dans cet univers de création, de solitude (magnifiquement valorisée )...j'ai regardé la première partie du documentaire et là, j'ai été un peu chagrinée car j'y ai retrouvé beaucoup d'éléments de la bd ; je me dois de regarder la suite mais je me demande si Sandrine Revel a réellement pris des risques dans la composition de son récit, ou du moins nous a réellement livré une vision personnelle ; c'est une bio donc il y a des incontournables, mais l 'exemple de la danseuse bahaméenne, ça ne fait pas un peu copié-collé ?
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1761
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Mer 20 Mai 2015 - 8:42

Je suis bien d'accord...
Quand on voit le reportage, qui procède aussi par collage mais qui ne refuse pas pour autant la chronologie, on est un peu moins conquis par le livre (qui est très beau, certes)...
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 562
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Mer 20 Mai 2015 - 20:36

Oui, je ressens la même chose que Manue et Superphane, après avoir visionné le documentaire... tant d'images, de scènes entièrement redessinées à l'identique dans la BD, ça me laisse un peu perplexe. Glenn Gould a laissé derrière lui tant de documentaires, d'interviews filmées, sans parler de tous ses concerts, que c'est une mine d'informations qu'on ne peut pas laisser de côté. Mais quand même, là, on a du mal à distinguer l'apport personnel de S.Revel... Ca n'enlève rien à la beauté du dessin(notamment les ciels magnifiques... bien qu'on les retrouve aussi dans l'image de titre du documentaire...), mais ça laisse un petit goût de déception.
Revenir en haut Aller en bas
feufollet
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 562
Age : 39
Localisation : brioude
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Mer 20 Mai 2015 - 20:53

En tout cas, ce livre a le mérite de m'avoir fait découvrir (et aimer ! ) Glenn Goud, dont je ne connaissais que le nom (et une chanson de Mauranne Embarassed ).
Il me fait beaucoup penser à Noureev


(A quand une BD sur ce danseur et chorégraphe de génie, au destin plein de rebondissement ?)
Revenir en haut Aller en bas
Fred Somda
Stagiaire


Masculin Nombre de messages : 64
Age : 42
Localisation : Cournon
Date d'inscription : 06/02/2015

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Sam 23 Mai 2015 - 11:03

C'est drôle.. Comme Feufollet, je ne connaissais Glenn Gould que par la chanson de Maurane.. (Après tout, lui était bien fan de Pétulance Clark!..)
Et dans mon inconscient, il y avait, portés par cette chanson, une mélancolie, des ciels bas et les notes de ces variations de Bach..
J'ai trouvé dans ce livre un découpage très cinématographique. Les dessins sont très beaux avec, le grain du papier que l'on devine sous les couleurs. L'enchainement des cases, très codifié, plus ou moins ronde, cernées d'un traits simple ou de deux traits m'ont rappelé l'écriture de la musique. Leur répétition, m'évoque les gammes, leur austérité, celle là même qui semblait sous
tendre la vie du pianiste.
Glenn Gould craint les soleil, il aime les nuages qui font naître les nuances plus que l'éclat du soleil, ce Photoshop absolu qui fait ressortir sans doutes des couleurs trop vives, trop absolues. Le rouge, couleur rare dans la bd semble souligner des ruptures, la perte de son piano par exemple (et l'on ressent rendre à quel point c'est une partie de lui même qui s'en va). Le rouge, couleur "organique", cette couleur du sang, qui 'existe pas dans la musique et qui déchire les images et les paysages en toute fin du livre lorsqu'il est victime de cette commotion cérébrale.
J'ai trouvé, au travers de cette bd, sans avoir encore vu le docu, un bel objet. J'ai aimer le grain de la couverture.
Les images de ciel. Il est un peu austère (ou mélancolique?) mais l'univers de l'artiste est bien retranscris. On retrouve, en parallèle dans l'annexe, des références très riches qui permettent de le découvrir encore.
Mais je n'ai pas été transporté. Et puis...
Il aurait dit que mozart était mort trop tard. Les œuvres de la fin de sa vie lui parlaient moins. Et moi, c'est celles que je préfère.. http://illiweb.com/fa/i/smiles/icon_rr.png:afro:
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2306
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Dim 24 Mai 2015 - 20:37

Bon alors, au risque de paraitre un peu rustre, je ne vais parler que du livre qui nous concerne ici. Ni de la vidéo, ni des enregistrements, ni des interviews et encore moins de Bach, Mozart ou autre, puisqu'il s'agit d'un livre de bande dessinée sur Glenn Gould !
Pour faire court, je dirais, ça commence bien et ça finit bien avec de l'audace dans le dessin et de belles images pleines d'un symbolisme évocateur, puis entre les deux, ce qui fait la très grande majorité du livre, rien. Enfin, j'exagère un peu, il y a toute une vie, et pas des moindres, mais rien au niveau de la BD.
C'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 224
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Jeu 28 Mai 2015 - 14:03

J'aurais aimé savoir joué pour apprécier les dessins des mains sur le clavier, pour entrer un peu plus dans la partition et mieux saisir ce livre, magnifique certes, mais qui me laisse en dehors, des notes, des névroses de l'artiste, du récit ; oui, bien en dehors.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4744
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Jeu 28 Mai 2015 - 21:08

Je viens de visionner le documentaire et trouve particulièrement injustes ceux qui taxent Sandrine Revel de plagia. Il est évident que pour des raisons facilement compréhensibles de temps et de financement, elle n'a pas mené une enquête aussi approfondie que peut l'être celle du film produit par Arte et qu'elle s'est documentée avec ce support. On retrouve certes des thèmes communs dans l'approche biographique, on peut même lui reprocher de travailler d'après photo (la couverture en est malheureusement l'exemple le plus frappant).
En revanche, difficile de lui enlever la cadence, le rythme finalement très gouldien qu'elle insuffle a sa narration. Elle prend le temps, elle décompose les figures et recompose a sa guise, en respectant le sujet et lui offrant des atours qui ressemblent plus à une langueur hopperienne qu'à des facéties calquées sur une humeur à la Gould. Elle interprète une partition imposée, et comme Gould, elle y met toute sa personnalité, et le grain du papier.
C'est une bd lascive et humble, qui mérite (elle aussi) d'être relue et interprétée avec une juste mesure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2474
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Ven 29 Mai 2015 - 7:03

L'accusation de plagiat ne tient pas, nous sommes d'accord même si le travail d'après photo (ou vidéo) me pose un peu problème dans ce cas comme à chaque fois. La où je ne suis pas d'accord mais je pense qu'il s'agit beaucoup d'une question d'interprétation : c'est sur ce qu'elle insuffle à l'œuvre, le grain du papier étant sans aucun doute le meilleur apport !
Je ne suis pas un expert de Gould mais comparer le rythme qu'elle donne a la bd à un rythme "très gouldien" est vraiment d'une très grande générosité ! J'ai parfois l'impression d'un désordre volontaire, et souvent maitrisé je le reconnais mais cherchant à cacher quelque chose, une absence peut-être.
Ces défauts n'enlèvent rien aux qualités nombreuses de l'œuvre de Revel, les ambiances et les ruptures sont très bien rendues et certaines planches sont des modèles de composition : les planches de mains, si je peux les appeler ainsi, sont en particulier réussies.
Je vais me replonger ce livre dans le livre parce qu'il mérite d'être réévalué.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Ven 29 Mai 2015 - 22:43

Il est vrai que je suis plutôt réfractaire aux biographies, même si quelques-unes peuvent trouver grâce à mes yeux.

Je ne connaissais pas Glenn Gould, et sa vie, sa vision de la musique, son impertinence et son génie en font un personnage
singulier.
Seulement voilà, la musique s'écoute, se vit et vous emporte, alors oui, peut-être tout cela est transmissible en BD, mais précisément ici, il n'en n'est rien, le choix narratif ne m'a pas paru pertinent (les différentes interventions: amis, famille...) et le récit devient sans grande émotion, assez ennuyeux même parfois. Pas assez ambitieux, juste une retranscription plan-plan pour une vie pourtant si extraordinaire.

Le dessin reste très beau et élégant, mais il ne m'a pas transporté dans l'univers de Glenn Gould et de sa musique.
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   Sam 30 Mai 2015 - 12:00

Je ne suis pas fan des biographies non plus mais j'ai apprécié le découpage non linéaire, sous forme de flash back, qui du coup donne une impression déstructurée et donne un supplément d'intérêt.

Une chose qui m'a marqué à la lecture, c'est la certaine froideur qui se dégage des pages... J'ai trouvé cela très réussi, j'ai eu l'impression de traverser un livre froid, comme Gould le monde, alors que tout le monde se plaint de la chaleur. Une petite réussite qui contribue à l'ambiance, très importante dans ce livre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL   

Revenir en haut Aller en bas
 
GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GLENN GOULD, une vie à contretemps de Sandrine REVEL
» [Les éditions Le cherche midi] Le livre des morts de Glenn Cooper
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa
» harley davidson 1/12 revel
» Critiques pour "Contretemps" de Charles Marie *

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: