AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Munch de Stefen Kverneland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marion
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 491
Age : 33
Localisation : le placard aux mangas
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Munch de Stefen Kverneland   Mar 11 Nov 2014 - 12:56

A la demande générale et en contradiction complète avec la tendance éditoriale du moment, je vous propose de découvrir une... BIOGRAPHIE !!


Edvard Munch est un des peintres les plus puissants de la seconde moitié du XIXe siècle et de la première du XXe. Pendant 80 année, il consacre l'intégralité de sa vie à une intense production artistique.
Le grand public connaît son nom, connaît son cri, mais on envisage rarement l'intégralité de l’œuvre et de ma vie de l'artiste surtout en Occident.
On envisage également très peu sa place de précurseur dans le courant expressionniste. Munch opère une véritable révolution des techniques, qui trente ans plus tard influencera la production allemande. En Europe l'impressionnisme a bouleversé le petit monde de l'art, mais c'est un raz-de-marée bien plus puissant encore, annonciateur de tout l'art contemporain, qu'on devine à travers les œuvres de Munch, ou par exemple de Van Gogh pour l'ouest de l'Europe.

Munch est un peintre de l'intérieur, son univers tortueux et convulsif a trouvé très tôt des codes symboliques pour s'exprimer en tant qu'homme dans une époque, comme si son sentiment était le reflet réciproque de cette dernière. Avec simplicité et une grande virtuosité, Munch participe à l'élaboration de nouvelles techniques. C'est l'histoire de la naissance de ce sentiment en peinture, de la nécessité devenue oppressante pour Munch de trouver une nouvelle façon de peindre ce qu'il a vu, ce qu'il a ressenti, de peindre finalement son rapport au monde.


Notre auteur : Stefen Kverneland est à priori un illustrateur reconnu dans son pays bien que les informations sur son compte ne circulent que peu en langue française ou anglaise. Caricaturiste il a travaillé das des magasines et collaborer à l'illustration de recueil de poésie. Kverneland s'avère très intéressé par les sources littéraires comme supports de ces projets. En 2004, il travaille sur la biographie de Munch par Stein Erik Lunde. C'est fort de cette expérience et de l'accès à des sources très personnelles du peintre qu'il engage son projet d'une adaptation biographique en BD.
Kverneland explique très bien cette démarche en introduction aux côtés d'un acolyte pas piqué des vers qui l'assistera pendant ces longues années de travail. C'est ainsi que cette biographie, sa structure, ses dialogues et le choix des événements relatés sont tous strictement appuyés sur des sources écrites par Munch ou son entourage. Le style graphique de l'auteur sera sans doute fortement discuté, je l'estime pour ma part d'une grande qualité. Il requiert à la fois la virtuosité du dessin, mais également une très belle gestion des couleurs qui se devait de rendre hommage dignement à celles de Munch.

Revenir en haut Aller en bas
Igor13
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 312
Age : 39
Localisation : Vic-le-Comte
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: connu ou pas connu   Mer 12 Nov 2014 - 19:19

Coucou,

Moi je kiffe les biographies...

Citation :
Notre auteur : Stefen Kverneland est à priori un illustrateur reconnu dans son pays bien que les informations sur son compte ne circulent que peu en langue française ou anglaise.
Hier, j'ai discuté avec ma fille d'accueil sur Skype. Je lui est parlé de Munch et surtout de son auteur. Et elle le connais. Je précise quelle à 21 ans et est Danoise.

Citation :
C'est l'histoire de la naissance de ce sentiment en peinture, de la nécessité devenue oppressante pour Munch de trouver une nouvelle façon de peindre ce qu'il a vu, ce qu'il a ressenti, de peindre finalement son rapport au monde.
Il peint l'impression de la vie qui s'écoule autour de lui.

Les œuvres sont décortiquées par indices chronologiques qui arrivent au compte goutes comme les flash d'impressions arrivent à Munch. La prouesse de l'auteur est de nous faire ressentir cela...

Sur le style graphique, j'ai eu un peu peur au début. Finalement le style s'adapte au situation et au démonstration. On vient même à aimer le style fluide glacial du début...
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Mer 19 Nov 2014 - 21:20

Je trouve que le livre passe sans cesse du meilleur au pire.
Les caricatures sont pénibles (j'ai même trouvé ça parfois très laid mais c'est discutable, je sais). même si elle navigue entre expressionnisme, réalisme et cubisme avec une certaine virtuosité. Ce perpétuel changement de registre, ce grand fourre-tout, manque un peu de cohérence. La narration complexe, fouillée et décousue m'a parfois laissé en chemin, m'éloignant de personnages secondaires qui ne font que passer (on aurait pu faire plus dense, plus court, plus efficace sans doute pour décrire la vie de bohème)). J'ai cependant aimé trouver différents tableaux (et surtout leur "histoire") de Munch dont je ne connaissais que les toiles majeures (ou plutôt celles qu'on voit partout).
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Sam 22 Nov 2014 - 13:30

Après Yves Tanguy, August Strindberg, autant dire que dans une biographie, mieux ne vaut pas être un second couteau!

Un récit très dense et intense, érudit, parfois drôle.
Le coté caricatural peut parfois être un peu gênant, mais on s'habitue assez bien, et le mélange des techniques et des
approches est très réussi.
On découvre l'histoire singulière de la vie de Munch, de ses œuvres et de leur genèse, une époque aussi, et tous les bienfaits de l'alcool...

Je me suis un peu perdu quelques fois - entre autres concernant les femmes - et une seconde lecture sera sûrement nécessaire pour appréhender tout ce petit monde grouillant et torturé, ainsi que le cheminement obsessionnel de Munch, dans sa vie, son rapport à la mort et à la maladie, mais aussi à la peinture et à l'Art en général qui prend dans cette fin de siècle des tournures qui bouleverseront l'histoire de l'Art du XXème siècle.

ps : si ça intéresse quelqu'un je peux prêter une version huile sur carton du Cri qui pourrit dans ma cave Smile
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Dim 23 Nov 2014 - 17:58

J'ai apprécié ce "balayage" de la vie de Munch et en particulier les anecdotes/origines de ces œuvres. Malheureusement la densité d'informations (je salue toutefois ici l'investigation complexe qui a due être faite par l'auteur pour cet ouvrage) m'a parfois fait tourner la tête me contraignant à hacher ma lecture pour ne pas la lâcher...
Revenir en haut Aller en bas
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Sam 29 Nov 2014 - 9:34

Le mélange des genres a pu me gêner parfois, je n'ai pas trouvé cela toujours utile parfois un peu lourd.
Ce livre est dense en information, il mérite effectivement bien une deuxième lecture pour se repérer dans tous les personnages.
En fait j'ai appris plein de choses sur Munch (au fait, on dit Munche ou Munk Question ) ce qui est plutôt plaisant et qui m'a fait aimer ce livre, mais pas au point de voter pour lui ce mois.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Dim 30 Nov 2014 - 11:53

moi, je dis mounche... ?

Une bio intéressante, car elle montre, avec beaucoup de maladresse parfois, une complexité des sources, et un travail énorme. Difficile graphiquement, le livre s'impose cependant sur ce plan, réussissant avec la diversité proposée à créer un tempo, des phases, des ruptures, qui scandent la lecture de façon salutaire.

Juste sur ce point, les photos sont particulièrement moches, et le procédé rébarbatif.

Narrativement, il y a matière, pas toujours bien agencée, pas toujours lisible : de très beaux épisodes sur les affres de la création, plus que sur les nuits de bohème.

Revenir en haut Aller en bas
Manue
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : sous le soleil exactement
Date d'inscription : 09/04/2014

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Dim 30 Nov 2014 - 12:08

je viens de me balader sur la toile et il y a débat même en Norvège ... voila ce qu'ils mettent sur Wikipédia

Hum, la vraie prononciation de la voyelle u norvégienne est proche de celle de boot ou full en anglais. Donc quelque chose entre "ou" et "ô", pour les gosiers francophones... La nasale qui suit est plus en arrière que notre "n" ou notre "gn". Alors, bon, on sera plus près de la vérité en prononçant "Mounk" que "Munche" !! On adopte "Mounk" pour la vie courante ? Pour la vraie prononciation, s'entraîner en se rasant le matin :-) ...

http://fr.forvo.com/word/edvard_munch/

Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Dim 30 Nov 2014 - 19:41

Je suis complètement passé à côté de ce livre. J'en ai fait une lecture pénible et laborieuse. Il m'a fallu me servir un bon verre de pastis pour en venir à bout et un second pour m'en remettre. J'écris donc ces lignes un peu fatigué mais pas autant qu'un artiste de l'époque, visiblement.

Je ne connais pas l’œuvre de Munch mais j'ai trouvé que ce livre tourne complètement en rond, sur lui-même, à vide. Les mêmes choses sont dites plusieurs fois. Les toiles utilisées dans la narration sont toujours les mêmes alors que, visiblement, c'est un artiste qui a énormément créé. Les gens qui l'entourent semblent très nombreux et on parle toujours des mêmes...
Malheureusement, quand le rythme commence à se débloquer, les auteurs nous infligent leurs photos de repérages. C'est sans intérêt, voire insupportable. A moins que, comme l'a dit Mezzo hier, dans une biographie, un auteur ne parle en fait que de lui. Dans ce cas, je comprend mieux pourquoi on les voit boire, faire des repérages, avoir des discussions de comptoir.... Et, surtout, pourquoi ça ne m'a pas intéressé !
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Lun 1 Déc 2014 - 14:14

La lecture fut difficile... Je m'en sentais un peu coupable, mais à vous lire, je suis loin d'être le seul !

D'un côté, j'ai découvert un peintre que je ne connaissait pas -c'est pas bien difficile. Et Kverneland est très fort pour nous montrer les obsessions de l'artiste qui prennent forme dans ses différentes œuvres. J'ai trouvé cela passionnant, mais il y a en même temps un côté indigeste, somme de détails et d’anecdotes qui me gâtent le propos. Les détails sur les réseaux que fréquentent Munch, par exemple, m'ont perdu. Le graphisme, exigeant, n'a pas aidé lorsque la lecture se faisait laborieuse. Je suis partagé donc, ravi d'avoir découvert un artiste dont je savais si peu, mais assommé par cette lecture.
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2438
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Lun 1 Déc 2014 - 18:00

Bon, voilà un titre difficile avec du bon et du moins bon. Les 2 points positifs les plus importants pour moi sont le rendu de la frénésie de création et la découverte d'une multitude de toiles que je connaissais pas (et il y a encore beaucoup de beaucoup de peintres bien entendu). Le point négatif est que c'est quand même un gros bordel ! Ça ne me paraît pas très bien construit tout ça, l'écriture est lourde. On va sans doute me rétorquer que ça correspond à la vie et la vision de l'artiste mais je trouve que c'est un peu léger comme raison.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Lun 1 Déc 2014 - 18:45

une de mes oreilles est tombée sur un reportage sur arte il y a quelques semaines, ils prononçaient effectivement mounk.

utilité de ce post : 0.5/10 ( pour l'encre ) Very Happy puisque Manue a déjà répondu
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Lun 1 Déc 2014 - 22:09

De toute façon, c'est écrit dans le livre comment t'est-ce qui faut prononcer, alors Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Mar 2 Déc 2014 - 23:23

Comme disait ma grand-mère, "l'y-a à boire et à manger"
Livre dense, parfois brillant souvent pénible.

Le lire aussi vite, ne lui rends certainement pas justice, car les auteurs ne s'embarrassent pas pour nous baliser le chemin. Ils nous bousculent, nous présentent une multitude de personnages sans ordre chronologique. Un coup à Berlin, un autre à Paris, puis à nouveau Berlin, puis Christiana ... la tête me tourne un peu, on aurait envie de prendre son temps d'admirer les travaux de l'artiste. C'est la grande réussite du livre, mettre en lumière LA MADONE, LA FRISE DE LA VIE, LE VAMPIRE les mystères de leur création.
Moi qui connaissait surtout LE CRI, c'est une très belle découverte, car au delà de la beauté de ses tableaux, c'est quelqu'un qui a profondément bousculé le monde de la peinture.

Il donne peut-être la plus belle définition de la peinture:

"je ne peins pas ce que je vois, mais ce que j'ai vu"
Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   Jeu 4 Déc 2014 - 12:06

Je rejoins un peu l'avis du reste du monde. Il y a de la matière et de très bonnes choses, mais ce n'est pas très construit (ou alors je n'ai pas tout compris à la construction) et du coup par moment j'ai peiné à avancer dans ma lecture. Il faudrait épurer et repenser la narration pour obtenir une oeuvre plus cohérente.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Munch de Stefen Kverneland   

Revenir en haut Aller en bas
 
Munch de Stefen Kverneland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fantastique] Eragon de Stefen Fangmeier
» Besoin d'aide pour l'enduo du limousin 2011
» Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes
» A Promise, l'adaptation du roman de Stefan Zweig (2013)
» Le drole de Noel de Scrooge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: