AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Fille Maudite Du Capitaine Pirate, de Bastian (la cerise sur le gateau)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: La Fille Maudite Du Capitaine Pirate, de Bastian (la cerise sur le gateau)   Dim 27 Avr 2014 - 13:28


Maudite. Et fille de pirate. Elle part mal dans la vie. Et pourtant, ces qualificatifs lui assurent une vide pleine de rebondissements et d'aventures, ce que n'aura jamais Apollonia, la fillette qu'elle rencontre un jour, sur la plage de Port Elizabeth, en 1728. Apollonia suivait son père, le cruel gouverneur, qui n'aura dès lors que le souhait de nuire à La Fille Maudite du Capitaine Pirate qui a instillé dans la tête bien faite de sa fille des idées de subversion et de méfaits. Mais abandonnant Apollonia à son sort de petite fille modèle, La Fille Maudite du Capitaine Pirate part sur les traces de son père, qu'elle entend trouver sur les mers d'Omerta.

La Fille Maudite du Capitaine Pirate est d'abord un très beau livre, édité par les Editions de la Cerise. Publiée aux Etats Unis en trois fascicules (suivant le découpage en chapitres), cette histoire a été regroupée en un premier volume outre atlantique en 2012.
Bénéficiant d'un très beau travail de traduction et de lettrage, le livre qui sort chez nous ce mois d'avril 2014 profite d'une magnifique édition, sur papier à fort grammage, avec une belle couverture matte, au titre gauffré, et contenant en appendice quelques dessins bonus.

Ces choix éditoriaux siéent à merveille à cette histoire désuète, élégamment référencée, et aux graphismes évoquant les illustrations en gravure du XIXe siècle.


Souvent, à la lecture de ce beau récit d'aventures merveilleuses, on pensera aux histoires de Lewis Carroll, grâce aux personnages loufoques que la fillette rencontre sous la mer, grâce à la violence mâtinée d'insouciance que contient le récit : pleine de témérité, La Fille Maudite, suivant ses gênes, parcourt les mers, telle un vieux loup de mer, en compagnie de son perroquet, attribut essentiel du pirate.

Le lecteur avide de récits de genre balisé trouvera largement son compte dans ce livre, de même que celui qui souhaite davantage s'attarder sur la finesse du dessin et les recoins des cases, foisonnant de détails, tout comme les bordures particulièrement soignées par l'auteur.  Mais ce dessin extrêmement soigné et les balises génériques sont en permanence bousculés par une mise en page riche et variée, débordant d'une énergie baroque.

une preview sympa, en anglais :
http://graphicly.com/archaia-comics/cursed-pirate-girl/preview/read#spread=1



le blog de l'auteur : http://jeremybastian.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4744
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: amazonie   Mar 29 Avr 2014 - 11:18

Je parlais justement il y a quelques jours avec Charles-Olivier de l'intérêt narratif du dessin en bande dessinée, du fait qu'une case ou une page ait pour mission de raconter quelque chose plus que d'exister par rapport à des critères purement esthétiques.
Ce livre qu'Eraserhead a la gentillesse et l'abnégation de bien vouloir chroniquer pour notre plaisir est l'exemple même de ce qu'il ne faut pas faire en bande dessinée. Le dessin est superbe mais il écrase tout, au mépris de la fluidité narrative. Malgré les efforts (et parfois les prouesses) d'une mise en page astucieuse, la narration est complètement étouffée par la luxuriance du trait, la lecture en est rendue difficile.
Un peu écœuré, donc, j'ai terminé le livre en regardant et non en lisant, car le talent graphique de Bastian est réellement exceptionnel (mais pas adapté à la bédé).
Comme promis à moi-même, je n'ajouterai rien sur le propos, le texte, et les nombreuses fautes geek
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La Fille Maudite Du Capitaine Pirate, de Bastian (la cerise sur le gateau)   Mar 29 Avr 2014 - 12:14

fred a écrit:
Le dessin est superbe mais il écrase tout, au mépris de la fluidité narrative.

Je crois qu'il y a une volonté, peut-être pas heureuse, peut-être pas mainstream, de faire planche, au détriment de la fluidité > le mot 'mépris' est bien choisi Wink . Moi, j'aime assez ces tableaux, le rythme heurté qu'ils imposent à la lecture. Parfois, Druillet, c'est pas très fluide non plus par exemple (?).

fred a écrit:
je n'ajouterai rien sur le propos, le texte, et les nombreuses fautes geek

texte moyen moins, c'est vrai, mais le propos ? Il n'y a pas grand'chose à redire si ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fille Maudite Du Capitaine Pirate, de Bastian (la cerise sur le gateau)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fille Maudite Du Capitaine Pirate, de Bastian (la cerise sur le gateau)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Fille Maudite Du Capitaine Pirate, de Bastian (la cerise sur le gateau)
» RESULTATS DETAILLES DES EQUIPAGES
» [Collection] Les Grands romans populaires (Rouff)
» [Collection] Le Livre illustré à 65 c. ( Jules Rouff)
» Mysterious Island:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: