AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le muret de Fraipont & Bailly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Le muret de Fraipont & Bailly   Sam 25 Jan 2014 - 15:27



Le muret, c'est le lieu où des groupes d'adolescents se forment, dans nos villages, il y en a partout, il peut être près de l'école, vers l'arrêt de bus ou encore juste à côté du terrain de foot. De tout temps et de de toute époque, on y a croisés les adolescents du coin, on s'y est tous assis un jour ou l'autre pensant qu'en prenant de la hauteur, on verrait les choses sous un jour nouveau et qu'un autre monde s'ouvrirait alors à nous, un monde que l'on ne pouvait pas voir depuis nos yeux d'enfants.

Rosie est toute seule sur son mur, à peine 14 ans et déjà livrée à elle même depuis que sa mère s'est barrée avec son nouveau mec à Dubaï. Son père ne s'occupe pas d'elle non plus, accaparé par sa vie professionnelle et la jugeant suffisamment grande et autonome. Alors au début, il y a bien Nath', la voisine, l'amie d'enfance, mais les parents de Nath ne voient plus d'un bon œil cette copine solitaire et morose, à cet âge là, les amitiés se perdent très vite.



Alors pour combler le vide affectif et sensoriel qui envahit Rosie, c'est le temps des nouvelles expériences et des nouvelles rencontres, le Whisky a remplacé le coca, les petites frappes du coin on pris la place de Nath, Rosie se sent bien en haut de son nouveau mur, mais de quel côté faut il tomber, dans tous les cas, la chute sera douloureuse.

C'est donc un nouveau portrait d'adolescence qui nous est brossé par Céline Fraipont et Pierre Bailly, un portrait d'une profonde noirceur tant dans le fond que dans la forme, et c'est une surprise de voir les auteurs de la série à succès chez les tout petits Petit poilu, d'évoluer dans ce registre là.
Si cette histoire ne brille pas par son originalité scénaristique, ni grâce à la dimension apportée par une écriture ciselée mais bien classique, il n'en demeure pas moins une étrange sensation laissée par cette lecture, les auteurs parviennent en effet avec beaucoup de sensibilité à plonger le lecteur dans l'intense dérive de cette adolescente dont les traits ne sont pas sans nous rappeler ceux de Polina, de l'excellent Bastien Vivès.
Sauf qu'ici, il n'est nullement question d'apprentissage de la vie, on glisse plutôt vers les chemins de la perte de soi et de cette frontière si difficile à franchir quand on ne se retrouve pas entourés des bonnes personnes, un peu comme ceux empruntés par le héros de Grégoire Carlé dans La nuit Du Capricorne, l'onirisme en moins.

La force du livre réside surtout dans la profonde beauté qu'apporte le dessin épuré de Pierre Bailly qui magnifie un propos un tantinet convenu avec une belle grâce et un redoutable pouvoir d'évocation. Si le texte dérive parfois au limite du pathos, il parvient à recentrer l'ensemble vers une douce et efficace sobriété. En jouant sur la taille et la disposition des cases, en alternant pleine page muette et séquence plus bavarde, en maîtrisant attitudes et regards, il insuffle un bon rythme au récit et lui donne une cohérence qui le rends diablement addictif.  

Si cet album ne révolutionnera pas le genre, il saura toucher les plus sensibles d'entre nous à travers cette gamine qu'on a envie de prendre par la main, pour l'aider à gravir les dernières marches de son enfance qui mènent vers celles de l'âge adulte.

Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Dim 26 Jan 2014 - 14:23

Joli ! C'est sur ma liste d’achat !
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Dim 26 Jan 2014 - 15:38

la mienne aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Yo!
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Age : 31
Localisation : Quelque part entre Neverland et Champignac en cambrousse
Date d'inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Ven 7 Fév 2014 - 21:50

Une bien belle surprise que ce bouquin! Ayant un fan absolu de Petit Poilu à la maison, il me tardait de découvrir le travail de Fraipont et Bailly sur une histoire ne s'adressant pas au enfants. Et bien je dois dire que je ne suis pas déçu!Graphiquement, le noir et blanc de Pierre Bailly m'a vraiment séduit, je trouve que son dessin,certes simpliste,sert admirablement bien le propos et est particulièrement bien adapté à ce type de récit. Comme le souligne Can, il est vrai que Rosie a de faux airs de Polina c'est indéniable. Pour ce qui l'en est de l'histoire, sans être un chef d’œuvre d'écriture, elle a le mérite de sonner juste et de ne pas en faire des tonnes. Céline Fraipont livre ici une page de vie pleine de vérité et de sensibilité. On a tous et toutes eu un(e) copain(copine) ou été soi-même dans la situation de Rosie au moment de l'adolescence et cette histoire a remué en moi pleins de souvenirs de cette période là.

Bref, coup de cœur à mi-lecture de la sélection de ce mois-ci, la mouture 2014 commence très bien!
Revenir en haut Aller en bas
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Sam 8 Fév 2014 - 9:21

L'histoire est, c'est vrai, plutôt banale et souvent traitée mais c'est l'histoire de Rosie et celle-ci vous capte et on ne la lâche pas.

On suit Rosie dans sa dérive racontée, je trouve, avec beaucoup de délicatesse et sans pathos.
Pour ce qui est du dessin, Can a raison c'est la que réside la force du livre.
Le rythme du récit, le travail sur la taille et la disposition des cases , le noir et blanc profonds ..... Tout cela fonctionne très bien.

Un récit très fort sur l'adolescence et ses affres ... Oui.... Mais aussi et peut- être surtout un récit sur la solitude et la difficulté a y faire face.

On démarre fort!  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Sam 8 Fév 2014 - 11:28

Plutôt d'accord avec vous. Le livre constitue une jolie surprise. Beau noir et blanc, effectivement.
Je peine cependant à suivre Rosie, à m'intéresser à elle : l'ennui transpire peu dans cette vie adolescente. Bien sûr, la mère est partie, le père est absent mais cette mise à l'écart du monde aurait mérité quelques digressions narratives supplémentaires. Tout ça va bien vite. On n'a pas, comme dans le livre de Carlé, ces moments d'abandon qui aurait pu extraire le livre du récit chronologique, de micro-histoires successives et nous faire pénétrer un peu plus la psyché adolescente. D'autant que le livre sent un peu l'histoire vécue, non ?


Dernière édition par Superphane le Mer 19 Fév 2014 - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: j'oublierai ton nom   Lun 10 Fév 2014 - 10:13

Pierre Bailly est un dessinateur épatant et imprévisible. Ses approches graphiques et de mise en couleur sont toujours différentes en fonction des projets auxquels il s'attelle. On a cité Petit poilu qui, du fait du lectorat ciblé, requiert clarté et efficacité. On peut évoquer aussi la série jeunesse Ludo ou le magnifique Saison des anguilles (scénarios Lapière). Le premier développe une ligne claire traditionnelle soutenue par des couleurs tranchées, un peu comme si elles avaient été choisies dans une boîte de crayons. Le second, réalisé vraisemblablement au pinceau, met en valeur la noirceur du propos, la déchéance d'une grande famille. Pour ce livre construit en quatre chapitres comme autant de saisons, il a décliné ses couleurs en quatre palette distinctes qui jouent un rôle prépondérant dans la force narrative d'ensemble.
Le muret est son premier ouvrage noir et blanc (si l'on exclut les confidentiels Léa ainsi qu'Anguille crue et Le chant des anguilles qui servirent de banc d'essai à l'album mentionné dans le paragraphe précédent). Encore une fois, il choisit avec une grande sensibilité un chemin graphique qui colle au sujet.
Cependant, et c'est là où le bât blesse, le livre souffle d'une faiblesse scénaristique évidente, celle que souligne Superphane avec qui (encore une fois !) je suis parfaitement d'accord. Malgré les difficultés qui apparaissent clairement dans sa vie, le personnage de Rosie manque de substance. Des cartouches de narration à la première personne auraient sans doute été plus efficaces que les dialogues dispensables qui sont servis tout au long des pages et n'apportent rien, à part peut-être la démonstration que l'adolescence se construit souvent dans le secret et la crainte de la confrontation. Sans doute, mais ça ne suffit pas à faire un récit. Il y a des réalités qu'il faut savoir outrepasser, quitte à flirter avec le plafond de la crédibilité, pour accrocher le lecteur, ouvrir le cœur des personnages et tenter de faire d'un livre une œuvre, un pari que le Carlé cité a de son côté réussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Igor13
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 312
Age : 39
Localisation : Vic-le-Comte
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: Le dessin   Lun 10 Fév 2014 - 14:37


Ce que je trouve épatant c'est les informations qui transpirent du dessin.

La vignette avec le compas sur la table de classe parle toute seule des pérégrinations intellectuelles de l'adolescente.

La scène avec la famille de sa copine à table, c'est tellement juste du décalage ressenti lorsque l'on regarde de l'extérieur.

Faiblesses scénaristiques bien rattrapées par le non-dit du dessin.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Lun 10 Fév 2014 - 17:01

assez d'accord ; un très beau dessin, une histoire un peu courrue, mais assez bien menée...
assez bien, voilà tout.

Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Dim 16 Fév 2014 - 20:33

Je suis en partie d'accord avec tout ce qui vient d'être dit mais, comme d'habitude, nous sommes bien sévères.....

Ce livre est une réussite et mérite amplement sa place dans notre belle sélection. Ce fut pour nous une agréable surprise, avouons-le. Je dirais qu'il lui manque juste un tout petit je ne sais quoi, une audace, une idée géniale, une impression, pour complétement sortir du lot.

Plus que de solitude, je trouve que ce livre parle d'abandon. Ce qui est peut être encore plus tragique.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Mar 18 Fév 2014 - 14:22

J'ai été très agréablement surprise par cette lecture, et ne partage pas du tout l'opinion de ceux qui trouvent le scenario faible ou absent. C'est un petit morceau de vie extrêmement bien raconté, sur un rythme parfait. Rosie a su me toucher bien plus que ...je ne sais plus son prénom, dans la nuit du capricorne. Parce qu'il n'y a pas besoin d'en faire des caisses pour viser juste.
La sobriété du récit, loin de m'ennuyer, m'a au contraire offert une belle immersion dans le quotidien de l'héroïne. La quasi invisibilité pour l'entourage de ses bouleversements intimes et violents est formidablement bien rendue. Et même s'il ne se passe "pas grand chose", c'est quand même un sacré remue-ménage intérieur qui s'opère. A moins que vous n’ayez rien vu, vous non plus ?
Le dessin est très beau, même s'il lorgne un peu - beaucoup - trop du côté de Polina.
Un album qui a sa tout à fait place dans cette très belle sélection de début d’année !
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Mar 18 Fév 2014 - 16:14

Chère Naphtalène, ta belle intervention me fait dire que ceux qui pense comme toi, et j'en fait partie, doivent absolument lire les livres de Vanyda et notamment "Celle que...", magnifique série en trois tomes qui parle très bien de cet age de toutes les hésitations.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Mar 18 Fév 2014 - 18:26

Entièrement d'accord avec Fred et Superphane.

Ceci-dit, Joco, c'est l'exercice de la critique qui nous pousse à explorer plus en profondeur les qualités et défauts (subjectivement parlant) des livres lus.
Le Muret a été une lecture très agréable, et mérite bien sa place dans la sélection, sans aucun doute!

Mais effectivement il est selon moi très loin de La Nuit du capricorne, et même de Histoires de quartier.

Il manque quelque chose, (peut-être aussi dans la pathos, pourquoi pas) une touche d'onirisme, de poésie, de noirceur, de transgression ou de réflexion, quelque chose en tout cas qui m'aurait permis de suivre Rosie passionnément et non tranquillement.

C'est la touche finale qui pour moi est la moins réussie, vision un peu naïve et simpliste.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Mer 19 Fév 2014 - 19:18

Est-ce parce que c'est trop proche de la vraie vie où, heureusement, on n'a pas un drame/un coup de foudre/une révélation divine/un gain à l'euromillion tous les 15 jours, que ça vous ennuie ?
Tout est bien là pourtant (noirceur, transgression, réflexion et poésie), mais à une autre échelle, c'est tout.

à mon humble avis ! rabbit 
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: quelle poésie ?   Jeu 20 Fév 2014 - 7:14

Point du tout, chère Naphtalene. Je n'aime rien tant que la "vraie vie" dans l'art : le cinéma de Renoir, la littérature de Proust, les photos de Doisneau, la peinture de Hopper, pour ne citer que ceux-là. Encore faut-il que cette vraie vie ait quelque chose à dire, ce à quoi, dans la bd, le graphisme seul ne peut subvenir (à moins bien sûre d'une œuvre muette mais l'approche est alors radicalement différente). Il y a un problème avec les dialogues qui n'arrivent pas à outrepasser des situations déjà exposées graphiquement. Je sais qu'un ado se confie difficilement. C'est pourtant à ça qu'il aurait fallu arriver, dans les rencontres que fait Rosie par exemple, pour que la dimension psychologique du personnage parvienne à se révéler de manière efficace et intéressante. Or, dans La nuit du capricorne, le défi est relevé grâce à l'apport poétique qui propulse le texte dans une autre dimension. Ce n'est malheureusement pas le cas ici…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Ven 21 Fév 2014 - 18:41

Quelle poésie ? Je ne sais pas moi, peut-être juste dans l'idée de la solitude un jour brisée par la rencontre. Ou par la suggestion des possibles. Ou le mutisme où se niche une certaine subtilité (quelle idée saugrenue que de souhaiter que cette ado s'épanche !) En tous cas même si j'ai trouvé le dessin très beau, ce n'est pas lui qui m'a touchée le plus ( la ressemblance appuyée avec Vives m'a vraiment gênée ).
Revenir en haut Aller en bas
Charles Olivier
Comité de sélection du Sheriff d'or


Masculin Nombre de messages : 216
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Lun 24 Fév 2014 - 11:55

J'espérai entendre le punk : que nenni ! Et cette ado ne m'a pas touché.
Revenir en haut Aller en bas
Eva

avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 43
Localisation : Clermont-Fd
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Mer 26 Fév 2014 - 18:46

C'est un livre assez touchant, avec de très beaux dessins malgré un scénario un peu faible. Pour moi, il manque une certaine dimension pour figurer au palmarès de notre Sheriff d'Or.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Jeu 27 Fév 2014 - 21:53

J'aime les ados paumés!! Les premières expériences sexuelles, les premières expériences musicales, les premières expériences de paradis artificiels... Le Muret dépeint de manière juste et sans patho ce passage délicat de la vie... Je n'en ferai pas mon chouchou du mois mais ce fut une lecture somme toute agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Ven 28 Fév 2014 - 18:03

Lu sans déplaisir, mais je n'ai pas retrouvé la force de l'écriture de "La nuit du Capricorne"
Il manque un petit quelque chose dans la narration pour atteindre le haut du panier.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Sam 1 Mar 2014 - 13:30

La vraie vie... c'est une idée des plus subjectives non? Tout est la vraie vie (dans la mesure où l'on n'a pas un géant plein de poils grognant sur une princesse coiffée de macarons et évoluant au gré de batailles à grands coups de néons colorés...).

Mais bon... j'ai trouvé que l'histoire, et les dialogues surtout, manquaient de justesse, cela ne fonctionne pas pour moi, reste une lecture agréable, mais dont la poésie que tu évoques Naphtalène m'a laissé perplexe!
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   Ven 14 Mar 2014 - 10:54

Une interview des auteurs fort intéressante LA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le muret de Fraipont & Bailly   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le muret de Fraipont & Bailly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le muret de Fraipont & Bailly
» La saison des anguilles. Lapière/Bailly
» L'ENFANT SACRIFIE de Othilie Bailly
» location d'un studio à bailly romainvilliers (5mn de disney)
» Othilie BAILLY - L'Enfant dans le placard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: