AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les épisodes lunaires de Martin Romero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Dim 8 Sep 2013 - 8:20




Vous avez adoré L'amour infini que j'ai pour toi. La poésie en bande dessinée, c'est votre dada, vous êtes des grands sensibles. Un voisin hispanique de Paulo Monteiro s'y colle et propose, à la manière de l'homme de Beja, un recueil de nouvelles écrites et publiées dans diverses revues entre 2007 et 2012 (ce qui devrait enchanter Eraserhead) et déclinées en grande partie dans un registre muet, publié pour sa version française aux éditions Atrabile. Vous a-t-on déjà dit qu'il fallait vaille que vaille soutenir cet éditeur helvète en proie à des difficultés financières ?
Mais recentrons la chronique. Huit histoires courtes, donc, a priori sans thématique commune, si ce n'est la peinture des choses derrière les choses, celles qui n'apparaissent pas de manière évidente, celles qui agitent le cœur avant de s'emparer de l'intellect, l'influence de la lune, l'esprit des marais ou du numéro trois, des siècles de nudité dans le vent à observer la construction et ressentir la fin. Mais en regardant de plus près, les connexions entre les chapitres existent bel et bien. Il faut les déceler, rien n'est jamais aussi simple qu'il paraît, à l'image des stations lunaires. Quel rapport entre un arbre millénaire et un géant qui fait le pont, hein ? Il faut se pencher sur les détails qui enrichissent l'une ou l'autre des nouvelles, à la manière d'un scrabble, quand le jeu vient à aider le jeu. Oui, Romero a retravaillé ses pages pour la publication en album et une cohérence d'ensemble, même s'il est vrai que les thèmes développés correspondaient déjà à une morbidité commune. La force de l'auteur se situe dans la suggestion narrative, la maîtrise de l'ellipse. Ainsi, la magnifique nouvelle d'ouverture, Les mémoires d'un arbre, campe autant de siècles qu'elle comporte de pages, et rien ne semble manquer, l'équilibre est parfait. Il y est question de cycle et d'éternel recommencement ; la vie est une succession d'achèvements parcellaires ou de tentatives désespérées et on sait bien que personne ne gagne jamais à la fin. L'existence se limite aux cases qu'on nous accorde bien plus qu'à celles que le mérite veut bien nous octroyer, seule l'œuvre subsiste et figure.
Le livre entier répond à ce postulat et au mouvement cyclique. Il faut le lire et le relire, avec optimisme ou désinvolture, dans l'espoir ou l'inquiétude, le parfum qui s'en dégage est à chaque fois différent, une chose est sûre, vous n'en sortirez pas vivants.




Dernière édition par fred le Mar 10 Sep 2013 - 18:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Dim 8 Sep 2013 - 12:31

Effectivement , il faut soutenir Atrabile , je propose donc de repêcher Chère Louise , et de lui donner le prix Razz .
L'éditeur nous propose ici une nouvelle collection , le grand format et l'abandon du souple sont ici un point fort pour les histoires de Romero qui évolue donc dans un cadre adapté.
Effectivement , il y a dans le fond un peu de "l'amour infini" même si dans la forme , l'utilisation du muet et la mise en couleur le rende assez éloigné du livre de Monteiro. La première lecture (oh combien rapide) ne m'a pas convaincu , la seconde nettement plus , dès lors que les enchainements et la cohérence deviennent un peu plus perceptibles. Je reste néanmoins sur ma faim entre des histoires assez convenues (le pont) , d'autres où je n'ai pas tout compris (les deux dernières)  , voir les deux (La fille fantôme) , un univers pas dénué d’intérêt , mais pour le moins , étrange.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Mer 11 Sep 2013 - 18:06

Etrange, c'est bien le mot, et bien à part de tout ce que j'ai pu lire jusqu'ici ! Ni complétement glauque, ni complètement léger, je me suis trouvée en le lisant comme dans un genre de survol détaché, inquiétant. L'univers est propret mais respire tout, sauf la quiétude. Ce bouquin est un vrai petit ovni qu'il conviendra de relire pour trouver les passerelles dont parle Fred. Je vais même le garder, tiens, puisqu' Atrabile souffre !
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Dim 15 Sep 2013 - 7:26

Très joli lecture qui brille par sa mise en couleurs.
Certaines nouvelles parviennent à créer un sentiment de malaise renforcé par le décalage entre le trait enfantin et l'univers singulier peuplé de créatures étranges, fantastiques (l'enfant-rose par exemple ou le très angoissant la folie du n°3).
Quelques idées - poétiques ou pas - fortes (l'histoire d'amour entre le loup-garou et la lune le temps d'un croissant, l'homme pont esclave contemporain, la fille fantôme ignorée par son père) emportent mon adhésion.
On est évidemment très loin du fun et du rythme de Tyler Cross, du "plaisir vite et tout de suite"... Mais les impressions laissées par les histoires de Romero sont durables, marquantes et donc, bien plus pénétrantes.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Dim 15 Sep 2013 - 12:36

Des histoires qui m'ont plus ou moins touchées, comme tout le monde en fait !
Avec une différence cependant sur le choix de ces histoires, et heureusement que nous ne sommes pas entièrement d'accord sur tout!

Il m'a fallut également plusieurs lectures, surtout sur certaines histoires, pour pouvoir pleinement les appréhender ou même les apprécier.
J'ai été particulièrement sensible à La folie du N°3, une des plus réussie pour moi, mais aussi Les Mémoires d'un arbre, Le Marais ou encore Le Pont, même si effectivement le thème est assez "commun".

Mais certaines histoires sont très confuses, L'enfant fleur par exemple, outre les couleurs qui m'ont hérissé le poil, reste un mystère pour moi.
Ne pas tout comprendre n'est pas un problème en soi, si la lecture apporte une certaine émotion, mais la je trouve l'ensemble incohérent en tout point.
La Fille fantôme m'a aussi laissé perplexe, et l'angle utilisé par l'auteur pour traiter du sujet ne m'a pas du tout convaincu.

Et c'est la même problématique pour Les Jours du vin et des roses, où j'ai trouvé l'ensemble un peu maladroit. De plus quelle relation entre la transformation de la pleine lune en un quartier de lune simultané à la transformation du loup en Homme et le passage d'une vie passionnante, amoureuse et pleine d'émotions à une vie terne, désunie et malheureuse?
Faire l'amour tout le temps, partout etc. = bonheur à deux absolu?
Ne plus faire l'amour tout le temps, mais juste être ensemble = ennui?
Ca me parait un peu léger... et pas très concluant.
Je pense qu'il aurait été bon pour certaines histoires d'être un peu plus développées et que l'auteur prenne un peu plus son temps. Certes cela amène des ellipses fort intéressantes, mais aussi un peu de confusion et de précipitation à certains moment.
Certains thèmes abordés sont assez courants et déjà très utilisés, et cela rend certainement leur traitement beaucoup plus délicat et difficile.
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2438
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Jeu 19 Sep 2013 - 7:53

Dès le début de la chronique, Fred fait le lien avec l'amour infini que j'ai pour toi et c'est bien normal tant les œuvres ont en commun et pourtant tellement de différences.

La forme tout d'abord, noir et blanc d'un coté et couleurs de l'autre bien sur. Mais surtout le style de Romero ne chjnge pas dans tout le livre, ce qui donne l'impression d'un lien plus évident entre les histoires, contrairement à Monteiro qui fait le choix inverse au risque d'effrayer son lecteur.

Ensuite, malgré mes lectures (sans doutes pas assez nombreuses), je trouve que l'ensemble manque de cohérence, je changerai peut-être d'avis, des "révélations" se feront peut-être. La relecture est souvent toujours nécessaire, que ce soit pour conforter ou pour infléchir son jugement.

Je rejoinds gaga sur la maladresse et les raccourcis de certaines histoires malgré les qualités indéniables d'écriture et de dessin.
je vais m'y replonger pour voir quand même.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Ven 20 Sep 2013 - 12:40

gagadinorux a écrit:
De plus quelle relation entre la transformation de la pleine lune en un quartier de lune simultané à la transformation du loup en Homme et le passage d'une vie passionnante, amoureuse et pleine d'émotions à une vie terne, désunie et malheureuse?
Superphane a écrit:
Quelques idées - poétiques ou pas - fortes (l'histoire d'amour entre le loup-garou et la lune le temps d'un croissant...
Obligé de me contredire tout seul, comme un grand : oui tu as raison Superphane, je n'ai pas vraiment tenu compte de cela
dans mon explication, alors même que c'est le propos de l'histoire! Il reste le raccourci un peu facile du passage de la passion amoureuse à l'installation d'un quotidien ennuyeux. Avis donc quand même plus partagé pour cette histoire (et c'est bête car j'ai posté après ton message!!! ha lala... (soupir).)
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Ven 20 Sep 2013 - 16:20

L'ennui avec la poésie, c'est que je passe souvent à côté. C'est le cas ici. Ce livre plein de qualité ne m'a pas convaincu malgré quelques belles trouvailles, un dessin et une mise en page très efficaces. Il y a trop de choses incohérentes ou pour lesquelles je ne vois pas de sens. Dommage !
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Save Atrabile !   Sam 21 Sep 2013 - 13:03

Difficile de passer après L'Amour infini que j'ai pour toi, surtout quand le format (une suite de récits courts) est si proche. On ne peut s'empêcher de comparer. Ma première impression a été la déception : moins de cohérence sur l'ensemble de l'album, une morbidité très présente...

Avec un peu de recul, je garde des récits très intéressants (Les Mémoires d'un arbre, Les Jours du vin et des roses, La Fille fantôme...), d'autres qui fonctionnent moins bien (La Folie du N°3 qui donne trop de détails ou pas assez). Pour moi le bilan est postif.

D'une façon globale, comme Superphane, j'ai aimé le contraste entre le dessin naïf, les couleurs vives (et roses) et la mort, la douleur, la violence, très présentes. L'édition est soignée avec une belle couverture, et les pages entre la couverture et le livre proprement dit qui enrichissent les récits.

Save Atrabile !
Revenir en haut Aller en bas
jcampagne

avatar

Masculin Nombre de messages : 38
Age : 41
Localisation : riom
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Mer 25 Sep 2013 - 11:29

Cet ouvrage, tout comme l'amour infini que j'ai pour toi, ne sont pas mes "types" de lecture.
Autant l'amour infini que j'ai pour toi m'a fait réviser mon jugement. Je me suis laissé porté dans les differents recits avec énormément de plaisir, autant "les épisodes lunaires" m'ont laissé perplexe. Je n'ai malheureusement pas trouvé de sens à la plupart des histoires..
Revenir en haut Aller en bas
Yo!
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Age : 31
Localisation : Quelque part entre Neverland et Champignac en cambrousse
Date d'inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Mer 25 Sep 2013 - 18:24

Sentiment plus que mitigé pour ce titre. C'est chouette graphiquement parlant, mais j'ai eu beaucoup de peine à entrer dans la majeure partie des histoires.

Je rejoins mes camarades concernant le coté décalé entre les sujets et la manière dont ils sont traités graphiquement.

La moyenne tout juste.
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Sam 28 Sep 2013 - 16:49

Allez à moi le contre pied sur cet album !! Un pur moment de bonheur que de dévorer ces nouvelles... Je n'ai pas pu m'empêcher tout au long de ce titre de faire un parallèle avec le recueil de nouvelles de Tim Burton intitulé "La triste fin du petit Enfant Huître".
Tout m'a conquis dans ce titre : le dessin, la mise en couleur, l'humour et le dramatique... Oui mon chouchou ce mois ci et sans photo finish !
Revenir en haut Aller en bas
marion
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 491
Age : 33
Localisation : le placard aux mangas
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Sam 28 Sep 2013 - 17:46

Bon alors comme d'habitude, les Épisodes Lunaires appartiennent à ce genre d'univers qui bénéficie d'un à priori extrêmement positif de ma part. Je n'ai pas été déçue, et en tout cas totalement conquise par l'univers graphique.
On perçoit néanmoins, des différences de niveau? d'intérêt? de pertinence? entre les nouvelles, ce qui reste malheureusement un piège de l'exercice...
Mais finalement une lecture surprenante qui me restera en mémoire...
Revenir en haut Aller en bas
Eva

avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 43
Localisation : Clermont-Fd
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   Dim 29 Sep 2013 - 14:22

Je rejoins l'avis de beaucoup d'entre vous avec cette sensation assez mitigée entre la portée des différentes histoires qui sont inégales et pas toujours compréhensibles.
Effectivement, il est difficile de ne pas comparer cette œuvre avec "L'amour infini que j'ai pour toi" et le décalage n'en est que plus grand.
Au final, un livre qui ne me laissera pas un grand souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les épisodes lunaires de Martin Romero   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les épisodes lunaires de Martin Romero
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les épisodes lunaires de Martin Romero
» Vote d'été 2013
» Fulci ou Romero ?
» Années Lunaires Chinoises
» Etude des supports textiles du peintre Henri Martin . (fibre, identification, tissage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: