AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Colonne de Dabitch et Dumontheuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Ven 30 Aoû 2013 - 6:30




Cette Colonne à laquelle vous allez vous appuyer est un édifice d'une rare intelligence, d'une subtilité iconoclaste si tant est que la Françafrique reste une émanation du colonialisme à la papa.
Avant toute tentative de lecture, je vous engage à découvrir ce court article tiré des pages du très sérieux Monde qui saura vous installer dans les meilleures dispositions pour appréhender la réalité historique de la « mission Afrique Centrale -Tchad », autrement connue sous le nom de « mission Voulet - Chanoine » ou « colonne infernale » : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article399 , car je ne pense pas qu'il soit possible d'apprécier à sa juste valeur la bande dessinée de Dabitch et Dumontheuil sans connaître de prime abord les tenants et aboutissants de cette épouvantable affaire.
Tourner dans une forme de dérision un tel épisode jalonné de racisme ordinaire et de massacres relève de la gageure. Pourtant, grâce à cette association inédite d'auteurs talentueux et sans doute complémentaires, les pages de ce premier volume (sur deux) prennent une allure d'évidence. Les complices ont choisi de privilégier le grotesque et le ridicule, celui d'un certain complexe de supériorité, celui des salons où les victimes de ce complexe pavoisent devant des imbéciles, celui du décalage entre l'intention colonialiste (grandeur de la France, rayonnement) et son application (manque de budget, de moyens), celui qui accompagne finalement presque chaque parcelle de l'Histoire et surtout, celui des orgueilleux qui la fabriquent.
La peinture de cette engeance est irrésistible. Elle passe bien sûr par le dessin (en couleurs directes, s'il vous plaît) de Nicolas Dumontheuil dont la patte caricaturale est parfaitement adaptée au sujet. Ou bien est-ce le sujet qui s'est redéfini avec l'apport de Nicolas ? Quoi qu'il en soit, les attitudes outrancières de la doublette très jacobsienne formée par les deux militaires qui tiennent le haut du pavé, le parti pris graphique dans son ensemble apparaît évident dans l'idée d'exagération, rendant encore plus méprisable la tragi-comédie humaine qui fatalement se tisse et se déploie, avec toute sa sueur et ses tâches (ah ! les yeux fiévreux de Boulet!).
Elle passe sans conteste par la grande culture de Christophe Dabitch qui montre dans chaque détail de scénario une maîtrise très fine de son sujet : la fébrilité de l'armée face au discrédit qu'elle rencontre depuis l'Affaire Dreyfus ; le folklore chansonnier et les métaphores colonialistes (« le nègre est une terre en friche où il faut arracher les herbes folles ») ; le paternalisme bon enfant de la direction des Affaires Africaines ; et surtout, le contexte économique qui découle de la Conférence de Berlin (le « Yalta » de l'Afrique) et vient contrarier l'expansionnisme militaire. Les noms des protagonistes historiques sont à peine détournés, la substitution d'une lettre par une autre peut suffire à accentuer la caricature.
Un mot du personnage principal, narrateur et marionnettiste, guide absolu du cheminement du récit : un esprit blanc, filiforme et facétieux, qui accompagne tour à tour différents éléments de la colonne, en particulier le tirailleur Souley, un des nombreux Sénégalais invités aux massacres. Car ils n'étaient que huit blancs à diriger la manœuvre…




Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Ven 30 Aoû 2013 - 14:47

quelle belle couverture... !
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: rendons à César !   Lun 2 Sep 2013 - 21:38

On trouve déjà plusieurs pages consacrées à Chanoine et Voulet dans la Petite histoire des colonies françaises de Grégory Jarry et Otto T aux éditions flblb. C'est dans le tome 2 qu'avec beaucoup de verve, ils nous décrivent cet épisode sanglant - parmi d'autres - de la colonisation africaine. Rassurez-vous, des pans d'histoire enfouis comme celui-ci, il y en a plein, durant les 5 tomes...



Tiens, voilà l'un des auteurs, aperçu il y a peu rue saint-Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Ven 6 Sep 2013 - 16:39

De l'influence du dessinateur.
Jéronimus relate l'une des mutineries les plus sanglantes de l'histoire.
Jeronimus Cornelisz, en partance pour les indes à bord du Batavia, fait naufrage au large des côtes Australiennes. Ayant pris l'ascendant sur le groupe de rescapés, il se montrera alors d'une cruauté sans borne, massacrant et éliminant la plupart d'entre eux jusqu'à ce qu'il soit à son tour exécuté.
Scénarisé par Dabitch et dessiné par Pendanx, le livre déroule les faits de manière très linéaire. Voix off, textes soignés. On s'ennuie finalement un peu alors que l'histoire, méconnue, à de quoi fasciner. Sans doute la faute au dessin. Très technique mais finalement très statique, le dessinateur contraint visiblement le scénariste à un déroulement appliqué, chronologique, et à une vision sans doute un tantinet réactionnaire sinon étriquée de l'Histoire.

La colonne s'appuie sur des faits du même type : un histoire tombée dans l'oubli, des hommes "comme les autres" qui sombrent peu à peu dans une folie meurtrière. L'influence de Dumontheuil est cependant manifeste. Son trait burlesque et parfois caricatural force Dabitch à faire d'autres choix.
Le récit devient soudain dynamique, joue sur l'ironie et renvoie à l'actualité de manière plus efficace (on peine à croire aux "bienfaits de la colonisation" !).
Les choix faits autour du statut du narrateur me semblent cependant moins intéressants (pas très convaincu par l'esprit de la colonne qui alourdit la narration) même s'il facilite le chapitrage.
La couverture est affreuse, même si notre Chef ma faisait justement remarquer que son côté suranné, rococo et lourd correspond bien à Boulet et Lemoine.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: l'intelligence du scénariste   Sam 7 Sep 2013 - 9:01

Tu as bien vu le truc, c'est véritablement un travail d'équipe. Les auteurs s'en expliquent dans cette entrevue :
http://www.bdgest.com/expo-60-BD-la-colonne.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Mer 11 Sep 2013 - 17:55

J'aime beaucoup l'expression "rire horrifié" qu'emploie Christophe Dabitch dans cette entrevue. Je pense que c'est un excellent moyen de souligner les horreurs de toute nature que de les présenter dans leur absurdité - c'est aussi un moyen de supporter leur vision, en gardant les yeux grand ouverts.

Même si, objectivement, je ne suis pas fan de ce style de dessin, je dois reconnaître que Dumontheuil est impressionnant d'assurance, la lecture coule si aisément...
Et je trouve qu'elle est parfaite, cette couverture, avec son petit liseré tricolore et les lauriers encadrant une scène de massacre !

Mais pour moi la grande réussite est l'introduction dans l'histoire de cet esprit farceur ( à l'aspect plutôt inquiétant quand même, n'avez vous pas trouvé ? ), de noir et blanc mêlé : c'est bel et bien lui qui porte le récit, qui questionne, qui accompagne et témoigne. Vraiment une idée de génie, et brillamment exécutée en plus !

et sinon, l'occasion est trop belle pour que je me prive de ce petit hors sujet Wink : vous avez relu Ida, récemment ?
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Mer 11 Sep 2013 - 18:14

c'est quoi Ida ?
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Mer 11 Sep 2013 - 20:18

eraserhead a écrit:
c'est quoi Ida ?
suis le fil bleu, petit Padawan Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
jcampagne

avatar

Masculin Nombre de messages : 38
Age : 41
Localisation : riom
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Jeu 12 Sep 2013 - 22:04

Encore une fois je vais aller un peu a contre pied de la majorité.
Effectivement la couverture donne le ton : un coté burlesque pour traiter un sujet dur. Mais la lecture de la préface m'a fait penser à tout autre chose. Une histoire moins décalée, plus terre à terre. Elle "plombe l'ambuance" et l'on s'attend a redécouvrir des pans de notre histoire qui sont si bien oubliés dans nos livres d'histoires. Le sujet était posé : dur, oublié et honteux... Mais le ton décalé de la BD ne collait plus à la préface et je dois dire que je suis perdu dans ce récit.
Ce parti pris ne collait à mon attendu qui découlait de la lecture de la préface.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Ven 13 Sep 2013 - 10:20

j'ai bien compris, mais ce n'est pas parce que les personnages sont moches que la couverture doit être moche.
certains savent faire du beau avec du moche... sans pour autant le rendre attirant.

Bref, je ne suis pas fan du dessin de dumontheuil, loin de là. Comme nous savons bien le dire ici, ce n'est pas ma tasse de thé, mais, il faut bien l'avouer, je suis rentré dans l'histoire. Les auteurs ont su m'entraîner à bord, et j'ai pris du plaisir (un peu) à lire ce récit édifiant, qui fait réfléchir, et ne laisse pas le lecteur indifférent.
Bon, voilà. Tout ça, c'est dit.

Mais allô quoi... qui voudrait afficher une seule de ces planches chez elle ou lui, ou eux, ou elles...? Alors oui, je sais, ce n'est pas leur vocation, il s'agit de trouver une cohérence entre le projet, le récit (la narration) et le dessin. Et c'est réussi. C'est un bon premier tome (...), prometteur, comme tant d'autres.
La cruauté, la violence, la perte de soi, des thèmes intéressants, que nous avons lus souvent (parfois portés haut, comme dans Pour l'Empire). Avec ici la volonté (louable, et traitée avec assez d'humilité) d'enseigner quelque chose.
N'empêche que la préface place la barre haut et vaste, et que le diptyque, pour l'instant, réalise à peu près la moitié du chemin.
à suivre. Une belle lecture derrière un enrobage repoussoir.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: greffe des yeux ?   Ven 13 Sep 2013 - 10:44

Un enrobage repoussoir… N'importe quoi Rolling Eyes 
Tu peux, à titre personnel, ne pas apprécier les distorsions du style de Dumontheuil, soit.
Mais, et tu sembles presque en convenir, cette exubérance convient parfaitement au ton et au décalage du récit. De plus, le mouvement et les mimiques des personnages ont plus de finesse que l'apparente "grossièreté" que tu dénonces. C'est un peu faire injure à un auteur qui est certainement un des plus beaux talents bruts de la bd actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Fafab
Stagiaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 36
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 10/12/2012

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Sam 14 Sep 2013 - 5:27

eraserhead a écrit:
Une belle lecture derrière un enrobage repoussoir.
Je suis bien d'accord. L'intérêt pour les auteurs/éditeurs, et d'autant plus quand le livre est bon, c'est quand même de le vendre. La couverture est là pour ça, or pour La colonne, si la BD n'avait pas été dans la sélection du Shériff, même pas j'aurais ouvert le livre pour le feuilleter.
Certes, je le reconnais aussi, la couv est en adéquation avec le récit, n'empêche qu'elle ne donne vraiment pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Sam 14 Sep 2013 - 8:09

Cette couverture qui suscite tant d'émotions possède tout ce que je n'aime pas chez N.Dumontheuil , elle est chargée , pas du tout aéré et totalement indigeste. A l'intérieur du bouquin , c'est un peu pareil , j'ai vraiment du mal une fois de plus avec ses planches où on dirait qu'il ne peut pas s’empêcher de dessiner 80 personnages ou 50 animaux minimum par cases. Du coup , quand l'étendue d'un massacre de village devrait ressortir , elle ne ressort même pas.
En même temps , "la colonne" dessiné par quelqu'un d'autre ne présenterait que peu d'intérêt outre l'aspect documentaire d'époque. Le dessinateur donne bien le ton au récit et dans sa complémentarité avec C.Dabitch , ils réussissent leur pari de relater des événements tragiques avec une bonne dose d'humour et de grotesque. Album au bout du compte très riche et intéressant , même si on la devine , on a envie de lire la suite , ce qui plutôt bon signe.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Sam 14 Sep 2013 - 8:22

Une excellente idée scénaristique tout de même, c'est le totem : narrativement intéressant, qui donne du recul...
C'est vrai que les plus belles cases sont celles où il y a le moins de monde (le désert, au début).
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Sam 14 Sep 2013 - 12:54

Belle couverture pour ma part... et pour le dessin je ne peux que me ranger du coté de Fred, tant il me voit
de ressemblances avec Jean-Dextre, du Landais Volant!!!
Je ne vais pas me tirer une balle dans le pied!

Par contre je suit plutôt d'accord avec Superphane, je trouve que la narration faite en partie par l'esprit blanc ne fonctionne pas, alourdit en effet le récit, donne trop de recul quelquefois, ou un petit coté explicatif qui me gêne. On a l'impression qu'il est la pour guider et accompagner à la fois les personnages et le lecteur, or une plongée plus brutale dans le récit m'aurait plus convaincue.

Il en est de même pour le style de narration et du dessin, cela n'enlève rien à la qualité de la BD, et c'est un choix assumé bien sur, mais cela diminue un peu la force du propos, propos extrêmement violent, et qui traité ici de façon plus caricatural, fonctionne certes, mais personnellement me touche moins.
Par contre, il y a un petit coté Daumier, qui du coup est assez réussi.
Kongo, par exemple, et sur un thème proche, m'a beaucoup plus touché et sensibilisé.

Pour conclure je pense que la bonne connaissance du fait historique relaté, et de la colonisation en général rend le récit moins prégnant.
En effet, si l'on découvre la colonisation par ce récit, on risque (j'espère quand même un peu...) d'être particulièrement choqué, ému, révolté même, par contre si à l'inverse tout ceci semble acquis à votre connaissance, l'impact diminue très fortement.

Malgré tout une BD agréable, même si à contrario de Can, cela ne pas pas vraiment donné l'envie et l'impatience de découvrir le 2ème tome... ce qui, donc, est ici plutôt mauvais signe.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: transfert de posts   Sam 14 Sep 2013 - 16:10

Superphane a écrit:
Igor 13 a écrit:
Le point de vue historique non partisan échappe à la vision manichéenne
???????????????????

Cela nécessite développement pour te répondre sur ce livre que je crois avoir bien lu.
Il me semble tout d'abord qu'on peut être "partisan" sans être "manichéen" et qu'ensuite, Dabitch et Dumontheuil ont quand même pour intention de nous montrer de manière très claire les horreurs du colonialisme français en Afrique, non ?
N'hésite donc pas à développer tes avis dans les sujets dédiés !
Igor 13 a écrit:

"Le point de vue historique non partisan échappe à la vision manichéenne"

"non partisan": les blancs donnent des ordres qui sont parfois exécutés avec zèle par les soldats colonisés, alors on sermonne qui?

"vision manichéenne": c'est le principe de la colonisation positive. D'un côté les méchants sont les sauveurs de l'autre les gentils sont des barbares. La bd rends compte de cela. Par exemple lors du massacre d'un village entier pas forcement nécessaire. Un peu de nuance ne fait pas de mal aux synapses....
Superphane a écrit:
On "sermonne" les colonisateurs. Pas question ici d' "effet positifs de la colonisation" ou d' "éléments glorieux". S'il faut être manichéen, et bien soyons-le : les salauds sont vraiment les Français.
Le fait que Dumontheuil et Dabitch évoque de manière très factuel les massacres perpétrés par l'armée constituée de soldats recrutés sur place ne rend pas leur point de vue moins partisan. Il est simplement plus objectif. Ce sont les mêmes phénomènes que ceux décrits au Rwanda, par exemple, où du jour au lendemain, des voisins se sont entretués (on peut lire à ce sujet le remarquable livre de Jean Hatzfeld "une saison de machette"). Le sentiment de culpabilité n'habite guère les bourreaux qui deviennent de simples éxécutants d'ordre donnés. Le discours des chefs déresponsabilise les tueurs : on ne tue pas des humains. Voir des gens ordinaires basculer dans une telle folie meurtrière est profondément troublant.
fred a écrit:
Ce que dit Superphane renvoie d'une certaine manière au procès Eichmann de 1961 et à la théorie de "la banalité du mal" soulevée par Hannah Arendt : http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoire-des-grands-proces-24-2013-05-07 Un sujet fort intéressant…
Les puristes, il doit s'agir de moi et mes plusieurs, ne vous sentez pas visés Very Happy
Superphane a écrit:

Très bonne référence !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Jeu 19 Sep 2013 - 19:43

Réunir Dabitch et Dumontheuil sur un même livre est un beau paris, trop beau, peut être, qui risque de déclencher des frustrations. A la première lecture, effectivement, on peut ressentir une incompréhension face à ce livre au style si particulier. Mélanger le burlesque aussi typique du dessin un peu bancal mais très éfficace de Dumontheuil avec un récit absolument horrifiant mené par le très rigoureux Dabitch crée un sentiment de décalage profond. Pourtant, je pense que le paris est réussis car le plaisir de la lecture est bien là et les relectures à venir s'annoncent savoureuses.

Deux petits bémols, tout de même. La présence un peu trop encombrante de l'esprit de la colonne dans la narration m'a parfois dérangé. Mais pas autant que quelques bizarreries comme cette épaulette qui disparait puis réapparait ou la présence de Lemoine dans des cases la page 56 où il ne devrait pas être (ou alors j'ai rien compris...).
Revenir en haut Aller en bas
marion
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 491
Age : 33
Localisation : le placard aux mangas
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Sam 28 Sep 2013 - 8:08

Hum... hum... bon et bien moi, je n'ai strictement rien contre le dessin de Dumontheuil, au contraire, c'est du bon Dumontheuil, foisonnant, décadent, frappé, un peu baroque. Évidemment des yeux sensibles ou à tendance synthétique auront peut-être un peu de mal, mais définitivement je trouve que le genre caricaturale correspond merveilleusement bien à l'angle d'analyse que les auteurs choisissent pour nous raconter ces évènements.
C'est l'une des forces de la caricature et de l'humour en l’occurrence, déjà dissimuler son propos pour conserver l'effet de surprise, ensuite faire naitre le regard critique du lecteur spontanément par les actes même des "héros", et ainsi ne pas s'imposer dans l'orientation de l'analyse de l’œuvre autant que de l'évènement historique qu'elle reconstitue... Tout cela était complexe à rendre, mais terriblement efficace et j'ai aimé cette lecture où finalement pour une fois on ne déprécie pas les capacités intellectuelles et critiques du lecteurs, alors même qu'à 90% de chance ce dernier apprend tout de l'évènement retranscrit et de l'histoire de cette colonne.
Bref, une très bonne ambition, même si pour le coup quelques astuces de narration m'ont laissé sceptique, comme le narrateur-totem justement... Mais enfin bon rien de bien grave... Ma note finale pour cette bd reste néanmoins tempéré puisque mon seul regret et bémol, c'est de ne pas avoir senti l'horreur de la situation monter en force. C'est bien là le seul manque que j'ai ressenti et qui me laisse sur ma faim. Cependant je laisse aux auteurs la possibilité de me surprendre sur ce point dans le deuxième et dernier tome, mais si cela ne décolle pas davantage, alors je serais sans doute un peu déçue...
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Sam 28 Sep 2013 - 16:35

Je rejoins Can sur les commentaires concernant le dessin : je me suis étouffée sur certaines cases ! Trop (sur)chargées à mon goût. Le scénario reste intéressant puisque (a priori) personne n'a jamais entendu parlé de cette "campagne". Reste que je retiendrai de cet album la très belle préface et comme dirait l'ami "ça reste un tome 1"!!!
Revenir en haut Aller en bas
Eva

avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 43
Localisation : Clermont-Fd
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Dim 29 Sep 2013 - 14:35

Pas du tout convaincue par cet album où j'ai eu beaucoup de mal à l'apprécier à sa juste valeur.
Le parti pris des auteurs de traiter ces événements tragiques de façon humoristique m'a gênée, et j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette histoire.
Je ne suis pas sûre de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Dim 29 Sep 2013 - 17:36

Assurément une Bd d’intérêt publique ou au delà du devoir de mémoire il faut déjà faire preuve de devoir d'information et de rétablir la lumière sur des événements trop longtemps (et volontairement ) maintenu dans l'ombre.
Donc sur le fond, on ne peut qu'approuver. après les auteurs de la Bd ont fait des choix assez radicaux dans la façon de traiter leur sujet:

- choix graphique (couleurs, traits des personnages) qui me laisse toujours perplexe sur les options de Dumontheuil

- choix narratif: l’omniprésence de l'esprit de la colonne, me semble une fausse bonne idée. Le parti pris de "l'humour" était certes très audacieux mais terriblement fragile à tenir sur la longueur ... pour moi cela tient tant que l'on reste dans les salons parisiens mais en posant le pied sur le sol africain ... il est difficile de rendre la tension, la montée de folie chez nos "deux mercenaires", l'amplification de l'horreur au fur et à mesure de l'avancé de la colonne ... lorsque l'on bascule dans le génocide, le pari devient impossible à tenir.

-des pistes très fortes mais qui restent nettement sous exploiter (cette image récurrente du soldat assis, silencieux à côté du cadavre( puis des cadavres de ces chefs), la liaison (forte ?) du plus ambitieux, du plus cruel et du plus raciste avec une femme noire ... on en saura pas plus ?    Vraiment dommage... peut-être dans le tome 2, mais pour l'instant je reste sur des sentiments très mitigés ou la déception l'emporte devant les espoirs suscités par le livre.
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   Dim 29 Sep 2013 - 20:02

J'ai bien du mal à parler sur ce livre...

A la lecture, je me suis dit "et alors ?". Je ne connaissais rien de la colonne et n'avait pas l'impression d'avoir appris grand chose. La France coloniale a commis des atrocités ? Je ne trouvais pas que ce soit un scoop. La lecture de l'article vivement recommandé par Fred me fait réévaluer tout cela et trouver le livre bien plus intéressant. Mais s'il est nécessaire de connaître l'histoire pour apprécier, n'est-ce pas qu'il manque quelque chose au récit ?

Si certains récits se prêtent à une édition en deux tomes, je trouve qu'ici le découpage dessert l'ensemble. Le premier tome expose encore et toujours. Aujourd'hui, j'attends tout du second...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Colonne de Dabitch et Dumontheuil   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Colonne de Dabitch et Dumontheuil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colonne d'Helfaut érigée à la mémoire du Duc d'Orléans
» Le Landais Volant de Nicolas Dumontheuil
» charge d'infanterie en colonne
» Big Foot de Dumontheuil
» DEDICACE DUMONTHEUIL ANNULEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: