AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lentement aplati par la consternation, de Ibn Al Rabin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Lentement aplati par la consternation, de Ibn Al Rabin   Ven 9 Aoû 2013 - 15:45


Consternant...

Nos libraires ne savent plus quoi inventer pour vendre des bouquins... Alors ça joue sur la corde sensible. « Il faut soutenir Atrabile » qu'il me dit. Alors moi, je le crois, et je prends leur dernier livre. Lentement aplati par la consternation. Ibn Al Rabin. Parce que moi, j'aime bien soutenir les petits éditeurs indépendants, et sérieux.

Déjà, je n'avais rien lu d'Ibn Al Rabin : il fait des livres dans des formats un peu étonnants (le précédent livre paru chez Atrabile, L'autre Fin du Monde, il fait 1096 petites pages, alors ça fait un peu peur...) qui ont du mal à rentrer dans ma bibliothèque. Eh ben voilà, ça n'a pas râté. Celui là, il n'a que 24 pages (beau papier, épais, couleur sympa), mais il est super grand. Sans beau paysage. Ça ne passe pas dans un sac de plage en plus.


Après, ça avait l'air drôle, les personnages, on dirait la linea, ultra simplifiés, dont le caractère repose sur de tout petits détails, c'est de bon ton, un peu décalé, pour l'été, c'est chouette. Enfin, c'est quand même un peu grossier, parce qu'entre toutes ces rencontres avortées, ils ne pensent tous qu'à baiser, et ça boit de la bière, et ça vomit... Et rebelote, je ne sais déjà par où le ranger, alors en plus, il faut que je fasse attention à ce que les enfants ne tombent pas dessus.


Heureusement que je peux faire un peu le malin en société, grâce au bouquin : le récit en abyme par la mise en voix multiple repose sur les attentes fantasmées des personnages qui s'entrecroisent au fil des pages dans une mise en page qui tient autant du strip que du mot croisé. (ça en jette, non?)

Bon, mot croisé, mot croisé, mais sans mot, parce que c'est muet, Ibn Al Rabin maîtrisant totalement l'art du pictogramme.
Ah ben nous y revoilà, les mots croisés, c'est quand même bien pour l'été.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lentement aplati par la consternation, de Ibn Al Rabin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lentement aplati par la consternation, de Ibn Al Rabin
» Nez aplati
» Poulet rôti lentement au citron et à l'ail
» Poulet cuit lentement au citron et à l'ail
» Lycopode aplati - Lycopodium complanatum - Lycopode en éventail - American club moss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: