AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1758
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Lun 24 Juin 2013 - 16:38

La nuit du capricorne, c’est trois jours d’été. A peine.
Trois jours durant lesquels Grégoire Carlé traîne son héros aux frontières d’une banlieue pavillonnaire pour mieux finir par l’en extraire. Maisons aux barbecues maçonnés du quartier rupin, lotissement pavillonnaire, usine désaffectée, lac, bois, canal : la 103 Peugeot constitue le moyen de locomotion idéal pour sillonner ce dédale urbain.
L’histoire débute dans la chambre d’un adolescent. Une larve de capricorne creuse patiemment une galerie dans la porte jusqu’à sa mue prochaine.
Ces trois jours, parcours initiatique, vont alors être révélateurs pour le narrateur du monde adulte qui l’attend.
Accompagné par Freddy, sorte de double inversé, il tente de s’arracher d’un quotidien pesant, rejouant une dernière fois les livres d’une enfance bientôt disparue. C’est le temps des premiers bals, des premières rencontres, des premiers désirs contrariés.
D’un thème archi-rebattu (la perte de l’enfance, le passage à l’âge adulte) Grégoire Carlé tire une œuvre pleine de singularités. Entremêlant planches muettes et/ou naturalistes, récit onirique ou plus conventionnel et références mythologiques, Carlé explore les territoires, cartographiant d’abord les espaces connus du héros puis son adolescence à travers un catalogue de sensations particulièrement intenses. Evitant de construire un catalogue de petits souvenirs creux et nostalgiques, Carlé s’emploie surtout à évoquer les sens en éveil du narrateur par une série d’images particulièrement fortes : le fond de la rivière, un nid de vipères, un baiser sous l’eau, le chant d’amour des grenouilles, une pluie d’anguilles, les putes près du canal.
Usant d’une mise en page souvent audacieuse, Carlé sait planter un décor par quelques détails évocateurs.
La chambre de l’adolescent est ainsi dépeinte en quelques cases : un vieux jouet d’enfance, une guitare électrique et une pochette emblématique des années 90.
(les deux dernières cases proposent avec un changement de point de vue habile et poétique une vue du narrateur écoutant à la porte la larve du capricorne creusant sa galerie)
Mais c’est surtout la langue qui est remarquable.
 
Une vie paisible sans grands défis, une existence douillette. Ici, tout est calibré pour offrir ces perspectives.
 
Peut-être que le signal de la mue a lieu lorsqu’on se rend compte des faiblesses de ses parents. On quitte alors les eaux tièdes de son ruisseau pour tourner autour du lampadaire.
 
Une lecture formidable, que dis-je, enthousiasmante et indispensable, qui donne grand envie de se plonger dans les 3 tomes de Baku, eux-aussi édités à l’Association.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: grand livre   Sam 29 Juin 2013 - 10:16

Je rejoins entièrement cette remarquable chronique.
La nuit du capricorne n'est pas un livre facile, il ne se donne pas à la première œillade. Tout, dans le choix des dessins, dans l'apport des textes, semble pesé et réfléchi. Les références foisonnent. Mais je ne vais pas paraphraser Superphane, il a presque tout dit, notamment sur la qualité des métaphores. J'aime particulièrement l'image mythologique donnée à la petite bande de racailles, les casques de mobylette portés sur l'arrière de la tête, à la Périclès.
L'effet que j'ai ressenti, c'est celui du Roi des mouches observé par un adolescent. Un monde vain et nombriliste qui tourne sur lui-même et une voix qui dit qu'elle sait qu'elle y va tout droit. Ou alors elle s'en va. La qualité d'écriture de Carlé est bien égale à celle de Pirus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3101
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Dim 30 Juin 2013 - 12:11

Remarquable. L'auteur arrive à tirer de l'insignifiance de ces trois jours de vide toute la dimension tragique et essentielle du passage à l'âge adulte.
Graphiquement tendu, référencé, et sec.
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2452
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Sam 6 Juil 2013 - 11:44

Je suis ulcéré par cette bande dessinée, que dis-je outré !
L'auteur (le bourreau devrais-je dire) se permets d'user d'un langage que je ne peux en aucun cas cautionner ! Il évoque en outre des comportements alimentaires des plus effrayants !

Oser appeler un magnifique capybara un "gros rat", juste avant de le manger en plus, je ne sais plus quoi dire...

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2610
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Lun 15 Juil 2013 - 20:18

Superphane ou mon conseiller attitré des lectures estivales. Après l'excellent Castilla drive présenté ici même l'an passé , c'est cette fois la nuit du Capricorne qui nous est proposé. Mais ne nous trompons pas , ce n'est pas un livre qu'on glissera sous la serviette de bain ou dans lequel on retrouvera des grains de sable ramenés de Valras , de toutes façons , la couleur de la couverture semble avoir déjà subi les effets néfastes du soleil.

C'est un livre ancré dans la chaleur de l'été où le temps n'a plus de prise sur nous ,un livre au sujet certes convenu , mais suffisamment bien écrit pour dépasser ces terrains connus. L'écriture est puissante , parfois aride , l'auteur m'a renvoyé à de nombreux souvenirs , à la relation que l'on peut construire avec la nature quand on est plongé dans la solitude et l'ennui , comme le souligne Fred , un livre qui vient titiller le Roi des mouches , je regretterai juste que l'immersion ne dure pas plus longtemps.

Allez pour le plaisir des oreilles et avant que Tue-Loup ne dégaine :



Teenage angst has paid off well , Now I'm bored and old !
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 724
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Lun 22 Juil 2013 - 15:11

Un très beau texte, fluide, jamais lourd, toujours subtil et efficace qui résonne j'en suis sur dans les souvenirs de chacun d'entre nous.
Le dessin s'allie magnifiquement à ce récit, les pages défilent, drainant tous ces petits riens, anecdotes futiles qui pourtant sont si signifiantes de l'adolescence.
Tant de choses sont dites, dans le dessin comme dans le texte et dans l'alchimie qui unit les deux, bon, oui, de la BD quoi!!!!

J'ai le regret terrible de ne pouvoir contredire Superphane... dommage... une autre fois peut-être Smile
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Ven 26 Juil 2013 - 18:04

Il est singulier, c'est vrai. Mais je ne le trouve pas tout à fait aussi abouti que vous (...le pensez ! Car vous êtes très aboutis, tous, n'en doutons point !!). Je n'ai peut-être pas mis assez d'attention dans cette lecture.
L'idée de mettre en image cette parenthèse, les quelques jours de flottement estival entre fin du lycée et grand saut dans l'inconnu, est très originale. Le dessin m'a beaucoup moins convaincue. Le développement de l'idée est réussi dans le sens où l'on se sent aussi flotter aussi entre deux eaux, entre ennui et impatience, calme plat et fourmillement de vie. Mais çe n'est pas assez organisé à mon goût. J'aime bien le bazar, mais un peu rangé quand même. Et là je n'ai pas trouvé les bons tiroirs au bon endroit !
C'est drôle en fait, j'ai l'impression que dans l'écriture, l'auteur est aussi en train de s'extraire de sa chrysalide, de chercher un chemin : ça lui donne un charme certain, mais je serai certainement plus enthousiaste lorsque ses ailes seront bien déployées.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Mer 31 Juil 2013 - 15:11

Tout a été dit, une magnifique lecture qui traite d'un sujet plutôt couru mais avec un style, autant graphique que littéraire, un peu bancal qui traduit à merveille les errements de cette période que nous avons tous traversé avec plus ou moins de dommage.
Mais rien de dommage ici, tout semble maitrisé malgré une grande impression de bazar même si nous n'avons pas tous la même façon de ranger nos armoires.
Si on pouvait poser une image sur ce livre, ce serait celle de ces adolescents qui ne savent pas où mettre leurs bras et leurs jambes qui ont grandi trop vite et dont ils ne maitrisent plus la longueur. Ça part dans tous les sens, on a l'impression qu'il vont tomber ou casser quelque chose à chaque instant et finalement, à leur plus grand étonnement, ça passe. Comme s'ils rejouaient chaque fois le même rite de passage.

Je n'ai pas trouvé grand chose sur cet auteur, sauf CA.
Revenir en haut Aller en bas
Eva

avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 43
Localisation : Clermont-Fd
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Ven 16 Aoû 2013 - 12:53

Lecture assez difficile pour cet ouvrage, je ne suis pas arrivée à entrer dedans. Cela a mieux été en deuxième partie, peut-être que je me suis familiarisée avec le style de l'auteur. J'ai beaucoup de mal à apprécier ce genre de dessins (hormis pour les insectes qu'il dessine à la perfection).
Bref, une impression assez mitigée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Dim 25 Aoû 2013 - 20:50

Visiblement je suis passé à côté de quelque chose, car contrairement à la grande majorité des membres du jury, La Nuit du Capricorne est la déception du mois.

Déçu par le sujet, pas de l'adolescence (car là il y a une infinité de possible ), mais de cette vision de l'adolescence dont j'ai le sentiment d'avoir trop vu (certainement l'effet festival du court métrage ...)

Une écriture cohérente et maîtrisée mais je ne partage pas l'avis de GAGADINORUX qui trouve une alchimie entre le dessin et le texte.
Pour moi, la faiblesse du livre vient surtout de son dessin, un trait souvent brouillon et assez inégal sur la longueur. Dommage car une des grandes qualités de CARLE, c'est la mise en page, l'architecture des planches qui donne un regard très cinématographique à l'ouvrage et marque les temps forts et les temps faibles, donne la respiration de la narration.

Déception aussi car peut-être que j'avais placé la barre trop haute. L'enthousiasme de mon ami SUPERPHANE qui place la BD loin devant les autres en 2013. Pour moi le livre de CARLE est infiniment moins ambitieux que celui de Manuele FIOR, infiniment moins beau, infiniment moins ouvert à l'art et au monde ... il y a vraiment un monde d'écart entre les 2 livres.
Les notes affolent les compteurs, on atteint très souvent plus de 16 ... pour moi cela sera plus proche de 12 ce qui correspond à un bon bouquin (moyen plus). J'essaye de garder une cohérence entre l'ensemble de mes notes depuis Janvier.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: nuance   Lun 26 Aoû 2013 - 7:18

Salut Tue-Loup (tiens, je viens de terminer un rêve dans lequel tu apparaissais à la fin),
ton avis est bien argumenté, sauf que jamais tu ne parles de l'écriture et de la plume de Carlé qui est une des principales qualité du livre. Penses-y, peut-être passeras-tu de 12 à 14 Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: La nuit du capricorne de Grégoire Carlé   Lun 26 Aoû 2013 - 11:09

Après une relecture plus que nécessaire pour ma part, tant j'avais eu du mal à rentrer dans l'univers de Carlé et que je restais frustrée par cette impression de passer à côté de quelque chose, je suis sous le charme du dessin à l'encre de Chine (Eva a raison les dessins des insectes sont superbes) et de l'écriture faisant d'instants de vie banals des moments magiques et mystérieux.

P.S. : désolée pour la longueur de la phrase et la lourdeur du style
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3101
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Sam 11 Oct 2014 - 20:14

afin de réviser ses classiques, et de relire à toutes fins utiles La Nuit du Capricorne,
un petit morceau qui structure, par sa dynamique et sa profondeur, tout l'ouvrage.



Wink

je sais que cette version va particulièrement faire des heureux : allez les amis, rockons tout autour du monde !
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3101
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   Ven 24 Oct 2014 - 13:55

à croire que c'est un fait exprès, quelques jours avant notre rencontre avec Grégoire Carlé, Status Quo sort un nouvel album, très justement intitulé Aquostic, composé de reprises acoustiques de leurs tubes. On y retrouve une version qui balance bien de ce morceau qui habite les pages de La Nuit Du Capricorne :

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du capricorne, de Grégoire Carlé
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80
» Les métiers de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: