AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'entrevue de Manuele Fior

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: L'entrevue de Manuele Fior   Sam 6 Avr 2013 - 13:12




Province d'Udine, avril 2048.
Raniero est calme, comme à son habitude. Calme et à l'écoute, comme dans le cabinet psychiatrique de l'hôpital où il travaille. Valter monopolise la parole, comme toujours. Enfin, il éructe et Raniero le laisse faire à travers le haut-parleur du combiné téléphonique de son auto d'un autre âge. Il est calme et sceptique quant à l'avenir immédiat de ce monde qui part en brioche et du sien : Nadia a décidé de le quitter. Il roule dans cette belle nuit noir et gris, écoute déblatérer Valter, contourne un passage à niveau. Et puis, pour la première fois, il aperçoit les lueurs.
Dora est convaincue d'une chose : la jeunesse est en marche et l'avenir se construit sur de nouvelles bases. Elle appartient à la Nouvelle Convention, organisme militant reconnu qui prône la « non-exclusivité émotive et sexuelle ». Ses parents l'ont fait interner à l'hôpital, section psychiatrie, et Raniero écoute, comme d'habitude. Même si c'est l'histoire de la Nouvelle Convention qui coince le plus en famille, ce qui motive officiellement la présence de Dora en ces lieux, c'est qu'elle prétend être en contact avec une intelligence extra-terrestre. Et en plus du reste, elle sait que Raniero est témoin de quelque chose…
En peu de pages, Manuele Fior a tracé le cadre géométrique des interactions entre personnages et ce gabarit va servir de patron à la structure définitive de son livre. Un peu à la façon des formes triangulaires affichées par la présence silencieuse des ovnis dont les lumières se juxtaposent dans le ciel jusqu'à former un ensemble, l'architecture du récit est à la fois simple et complexe. Car c'est toujours la même histoire : les couples se font et se défont en fonction du désir, de l'usure et de trajectoires individuelles qui se rapprochent ou s'écartent. L'élément nouveau et auquel les personnages ne sont pas préparés, en tout cas Raniero, c'est la télépathie et les nouveaux champs de communication humaine induits par la présence extra-terrestre. Alors que le conflit des générations atteint un point culminant dans ce petit bout d'Italie qui figure l'occident, les quadragénaires (quinquagénaires ?) subissent le poids de triangles amoureux académiques que la jeune génération déjà sensible à l'« appel » a balayé d'un revers de main. L'autre n'est plus quelqu'un à qui l'on peut s'attacher mais devenu un point d'appui éventuel de sa propre individualité. La connaissance qu'on a de lui est totale ; il n'y a plus de tâtonnement, plus de surprise.
C'est bien d'une réalité contemporaine que Manuele a choisi de faire son thème. Transposer dans le futur des problématiques d'aujourd'hui est une manière subtile de prendre du recul par rapport à notre condition, de nous regarder de haut. Il le fait avec délicatesse et sensibilité. Ça passe par les silences entre les cases, les traits d'humour et la vivacité du dialogue. Ça passe par les attitudes, le regard triste de Nadia, celui de Raniero qui traduit la perplexité, la douceur espiègle des mimiques de Dora. Ça passe par le jeu.
Subtile est également la composition des pages et la langueur des échappées nocturnes. Les nuances de gris, la texture des matières apportent aux pages cette dimension sacrée que suggère le sujet. L'utilisation d'une palette explorant tous les tons allant du blanc au noir ressemble alors à l'expression d'une divinité qui colle à cette époque si lointaine et si proche de nous, incarnée peut-être par la présence fantomatique d'une intelligence inconnue ayant convoqué les humains.
Derrière une plastique parfaite, d'une beauté sidérante (qui confirme en plus du reste que Manuele est bien le grand auteur qu'on attendait), c'est une grande simplicité qui se dégage des cent soixante-dix pages, une sagesse infinie qu'un seul mot parvient peut-être à résumer : l'amour.









Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: le maître en filigranes   Lun 8 Avr 2013 - 8:58

Qui saura repérer l'apparition hitchcockienne de Manuele ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
marion
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 491
Age : 33
Localisation : le placard aux mangas
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Lun 15 Avr 2013 - 8:24

Dernière case (7e en bas à droite de la planche) de la page 82?

Mais si je ne me trompe pas, je trouve Manuele bien sévère avec lui-même, il est traditionnellement plus avenant que ce Federico, qui selon toutes vraisemblances n'a pas l'air de bien aller s'il faut répondre à Raniero^^

Je me fends de vous livrer mes impressions lorsque je serais un peu mieux réveillée^^
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: bien vu   Lun 15 Avr 2013 - 9:38

C'est normal qu'il se représente comme ça, il joue le rôle d'un fou !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
marion
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 491
Age : 33
Localisation : le placard aux mangas
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Lun 15 Avr 2013 - 10:06

Normal, normal, il a choisi de donner sa tête à celle d'un fou^^ Car Manuele n'est pas fou, il est merveilleux Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2290
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Sam 27 Avr 2013 - 18:17

Une petite interview de Manuele Fior LA.

Et une vidéo très très belle et intéressante ICI.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Mer 8 Mai 2013 - 15:15

bon, ça m'a bien plu, ce truc. C'est assez beau, le récit se tient (peut-être un peu trop insistant sur la question de l'agression par le garagiste, dont on se fout éperdument), en plus c'est de la SF sans en avoir l'air, ça dit des choses, il faut y revenir...
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2290
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Jeu 9 Mai 2013 - 16:08

Une émission de France Culture avec Manuele Fior ICI (ça commence à 39 min).
Quelques pistes très intéressantes....
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Mer 15 Mai 2013 - 19:38

Merci Joco pour les liens , effectivement cet album offre de nombreuses pistes , il faut s'accrocher , y revenir pour ne pas s'égarer dans le récit qui joue à cache-cache avec le lecteur , c'est le seul bémol que je pourrai émettre , sinon c'est brillant , éblouissant d'un point de vue graphique et architectural.
J'ai pensé aux derniers jours d'un immortel , dans la même veine du récit d'anticipation à forte dimension télépathique , philosophique. Manuele joue un beau numéro d'équilibriste et quand on croit qu'il va tomber , c'est pour mieux nous ramener sur ses belles idées.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Lun 20 Mai 2013 - 17:08

J'ai trouvé tout ça beau mais inégal, pas exceptionnel. De très grands moments (le début du récit, la scène d'amour, les apparitions) côtoient des moments plus faibles (l'agression, la fin) dans un récit très linéaire.
La mise en page, le noir et blanc sont magnifiques.
On retrouve les thèmes déjà abordés dans 5000 km (la relation amoureuse, la difficulté à communiquer..) dans un contexte d'anticipation que je trouve parfois un peu pesant (mais c'est sans doute la distance que je mets toujours entre les livres de science-fiction et moi). Je transmets ma note par télépathie et on voit si ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
marion
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 491
Age : 33
Localisation : le placard aux mangas
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Sam 25 Mai 2013 - 9:28

L'Entrevue... Je ne suis pas vraiment une amatrice du genre, déjà le 5000 kms par seconde, m'avait laissé, certes le souvenir d'une magnifique lecture, mais ce ne sont défintivement pas mes thématiques de prédilection. Néanmoins, je crois qu'on ne peut que s'incliner devant l'intelligence toute humaine dont Manuele Fior traite des comportements entre les individus d'une part, mais également dans les sociétés.
Évidement son analyse est brillante, j'aime ces histoires de futurs réalistes, d'anticipation qui n'anticipe pas trop justement, mais juste ce qu'il faut^^ Vous me suivez? En revanche, je suis totalement bluffée par la finesse psychologique du livre. je me souvenais avoir longuement discuté avec Manuele, lors de sa première visite à la librairie de psychanalyse et des travaux successifs de Freud et Lacan, et je ne pensais pas possible d'intégrer ces concepts de réflexion au sein d'une bande-dessinée, sans qu'une seule seconde l'histoire et l'humanité des personnages n'en pâtissent.
Finalement, Manuele l'a fait! Et il se paye même le luxe de jouer avec les images classiques du genre, et c'est ainsi que notre Dora, qui avait tant posé de souci à Freud justement, se retrouve ici à donner des leçons de vie, la leçon d'une vie à ce psychologue mal dans ses chaussettes...
Je rejoins quelques uns de mes coreligionnaires, sur les creux de certaines scènes, ou du moins l'absence d'intérêt de ces scènes dans le reste de l'histoire... mais je me garderais bien de prétendre que c'est là une erreur de l'auteur. Je crois au contraire que Manuele appartient à ces auteurs qui n'ont pas besoin d'en rajouter et qui n'écrivent jamais rien de totalement gratuit...
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 704
Age : 41
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Jeu 30 Mai 2013 - 15:21

Belle réussite, sans pour moi non plus aller jusqu'au chef d'oeuvre.
Quelques planches assez extraordinaires (dans un ensemble de toute façon très réussi), une histoire développée très finement tout au long de l'album, entre grâce et réflexion.
L'agression m'a paru un peu déroutante au début, mais je pense qu'elle retransmet bien l'idée de la manipulation idéologique (par la manipulation de faits rééls), et jusqu'où l'on peut-être capable d'aller pour imposer justement ses choix idéologiques.
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Ven 31 Mai 2013 - 13:34

Que c'est beau ! Une première lecture réjouissante. Une seconde éblouissante. Les dessins sont superbes. Le récit efficace. L'ouverture à la réflexion profonde. Que dire de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   Sam 7 Mai 2016 - 8:28

Un nouveau fior (une collection d'histoires curtes si je comprends bien) chez coconino :
http://www.fandangoeditore.it/shop/coconino-press/i-giorni-della-merla/

(Et aussi un Marino neri qui a l'air de déchirer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'entrevue de Manuele Fior   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'entrevue de Manuele Fior
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'entrevue de Manuele Fior
» Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior
» DÉDICACE MANUELE FIOR LE SAMEDI 10 AVRIL 2010
» Manuele Fior vient dédicacer le tirage de luxe de 5000 km./s. samedi 23 juin
» TIRAGE DE LUXE CINQ MILLE KILOMETRES PAR SECONDE DE FIOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: