AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2438
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Dim 31 Mar 2013 - 15:22


Voilà un livre pour Can puisque comme dans le souffle Court, le sujet est un mec qui sort de taule. Il n'a pour seule possession qu'un sac Tati. Mais pas d'inquiétude, son butin l'attend, et surtout lui attend son butin.
Bon il faut bien reconnaître que tout ne se passe pas comme prévu, le seul "butin" est un téléphone rose qui va l'amener sur la route de l'Italie.

Le dessin de Thierry Murat, que j'avais découvert avec Les larmes de l'assassin est assez original, en tout cas il est bon !
Une sorte de texture est présente, je ne sais pas si il s'agit d'un ajout effectué lors de la mise en couleurs ou si il s'agit plus simplement d'un type de papier particulier, je parie sur la première possibilité.
L'utilisation des couleurs (des gris, des bleus, des jaunes, des roses) mélangées à la texture plonge le lecteur dans les pensées du narrateur avant même la lecture des planches ou des cases. Les couleurs et la densité de la texture évoluent dans le récit, toujours avec un prétexte temporel et géographique mais ça permet surtout de s'immerger dans le récit.
Quand le dessinateur a besoin de lumière, la texture perd de sa densité ou reçoit une pointe de rouge. Quand l'ambiance devient étouffante (et elle le devient), la texture se densifie ou s'assombrit.
L'auteur a choisi ici une typo "machine à écrire" informatique, le récit étant presque entièrement en voix off, ce choix se justifie tout à fait et fonctionne même très bien. Je suis cependant beaucoup plus mitigé concernant l'utilisation de cette même typo pour les rares dialogues.

Bon ce livre a du bon et du moins bon. L'écriture de Rascal est plutôt réussie, le contraste entre la gravité et l'intensité de la voix off et la futilité des dialogues offre un grand plaisir de lecture. Mais même si j'ai coutume de dire que le voyage compte bien plus que la destination, je trouve qu'ici ça tombe un peu à plat.
C'est cependant un livre de qualité, il aurait juste pu être bien meilleur !



Cliquez ici pour aller sur le site du dessinateur et en voir plus.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Lun 8 Avr 2013 - 19:44

Tu as le sens de la formule mon petit Fab , un livre de qualité qui aurait juste pu être bien meilleur , en quelques mots , tu résumes parfaitement mon ressenti.
L'édition est en effet de belle facture et le dessin de Thierry Murat en impose beaucoup , j'aime son style graphique , très épuré , il ne charge pas son dessin en détail inutile et les codes couleurs utilisés jouent un vrai rôle dans la narration , son dessin colle parfaitement au road-movie mis en place par Rascal et il offre un rendu très cinématographique , on arriverait à comprendre l'histoire sans le texte.

Pourtant , et malgré toutes ces qualités incontestables , il m'a manqué un petit truc à propos du bonhomme , peut-être que j'étais bien en compagnie de ce type et que j'aurai bien prolongé le voyage de quelques kilomètres histoire de mieux connaître ses motivations , j'ai pensé parfois à Basile far , au deuil des souvenirs , un peu à Eric Klein qui fuit ses ennuis , pour finalement trouvé un perso à la quête un peu vaine , plus paumé qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Ti amo   Mar 9 Avr 2013 - 18:43

Je n'ai pas bien vu "le moins bon", en ce qui me concerne... La couverture ? l'éditeur aux productions un tantinet standardisées ?
C'est un récit d'une belle austérité, d'un beau désespoir. L'écriture est superbe, le dessin très classe. Les thèmes de l'isolement, de la solitude et du deuil sont traités de manières assez convaincante. Le voyage d'Abel peut effectivement évoquer les errances de Basile.
C'est sans doute, comme le dit Can, un peu bref.
Mon vainqueur de février.

Sinon, je viens de lire les trois premiers tomes de Ralph Azham et c'est super, très drôle, avec des formules qui font mouche à toutes les cases, des couleurs très chouettes et un scénario fouillé et plein de rebondissements. C'est moins alambiqué que Donjon et ça se lit à tout âge (je dis ça pour énerver Fabulous).
Et même si Trondheim est certainement aussi antipathique que son (anti)héros, c'est un formidable auteur.

Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Jeu 11 Avr 2013 - 23:07

Arrivé à la moitié du livre, je me suis surpris à regarder combien de pages il me restait... c'est jamais très bon signe!
Le dessin est certes très beau, entre autre avec le jeu des couleurs et des textures. Des cases très belles, certaines planches aussi, (p.3, p.10/11, p.16 ou encore p.56/57), mais aussi des planches ou doubles planches, beaucoup, beaucoup moins intéressantes (p.4/5 ou p.82/83 par exemple).
Esthétiquement, c'est plutôt très beau, mais narrativement... beaucoup moins réussi.
L'ensemble ne fonctionne donc pas vraiment, et je trouve justement que le traitement "cinématographique" n'est pas une réussite. Il y a un coté trop "photos" retravaillées qui me gêne un peu.
Pour le texte, je le trouve trop convenu, voir même des fois un peu facile (ou démago), et je pense qu'un récit de plus de 100 pages, en voix off principalement, doit avoir un texte d'une très grande force. Or la, (sans jeu de mot), ce n'est pas le cas. Même si la rupture définitive avec "le" Franck par sms est assez marrante par exemple (haaa ces nouvelles technologies...), il manque un je ne sais quoi à l'ensemble pour vraiment accrocher à l'histoire, on survole l'ensemble, et on reste sur sa fin, à la fin justement, enfin à la chute, bref vous m'avez compris!
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Ven 12 Avr 2013 - 6:52

Je ne saisis pas ce que tu entends par texte convenu, facile ou démago.
Par ailleurs la rupture ne m'a pas fait vraiment rire et je ne comprends pas ta remarque sur la fin de l'histoire.
Je crois qu'Abel est effectivement "pareil à la feuille morte" et qu'il se laisse porter "deçà delà". Le livre est une belle évocation du poème de Verlaine. La route est quelque peu "monotone" mais les arrêts du voyage sont autant de tentatives pour faciliter une renaissance ou faire le deuil.
Quant au dessin, je comprends que les photos retravaillées puissent te gêner, te déplaire. Bézian évoquait lors de notre rencontre le travail de Boilet qui dessine selon la même principe (On pourrait rajouter aussi Emmanuel Guibert). Je trouve cette technique plutôt efficace. Elle offre d'ailleurs une présence un peu désuette au côté du téléphone portable très présent dans le livre et marque habilement le "décalage" entre la réalité et Abel qui peine à s'extraire d'un passé révolu.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Comme dit si bien Verlaine   Ven 12 Avr 2013 - 16:43

Il m'est indispensable de rejoindre Superphane dans la défense de ce merveilleux livre, aride et caillouteux comme un ruisseau du sud en été, acéré comme la lame d'un cran d'arrêt.
Au vent mauvais ne prend pas son lecteur de haut, c'est-à-dire qu'il ne lui mâche pas chaque bouchée. Il assène et on reçoit. C'est le type-même de bande dessinée dont il faut lire aussi les cases entre les cases. Comme le disait Bézian il y a quinze jours à la plupart d'entre nous, le temps entre deux vignettes, c'est la spécificité de l'expression de bande dessinée et c'est la maîtrise de l'ellipse qui garantie souvent la qualité d'une œuvre. Ici, la poésie de l'ensemble texte et dessin n'a d'égale que la force de la suggestion. Les auteurs en disent peu mais suffisamment pour happer le lecteur et le maintenir dans un climat d'instabilité pourtant créé de toute pièce.
Le cadre est strict : fonds uniformes qui rappellent parfois un papier kraft qui deviendrait l'enveloppe d'une écriture très ciselée, comme peut l'être celle d'une lettre, de textes de chansons, de la poésie… Les ambiances évoquent autant la solitude de Mérial que celle de la plupart des individus d'aujourd'hui (le parallèle avec la toile de Magritte est très bien senti). La typo est peut-être celle d'une vieille Remington, vestige d'une époque qui vient en opposition avec le ressort moderne d'un téléphone portable révélateur du journal intime et de l'immédiateté des prises de décision. La distance et le détachement que Mérian adopte face à son destin sont traduits de manière incisive, coriace et acidulée. J'en veux pour preuve : « l'odeur du cambouis a été remplacée par l'odeur de rien », ou bien « J'ai coupé court aux bang ! bang ! et quitté le quartier dare-dare », ou alors « par chance, elle [la roue de secours] était là. Sans passer par la case prières [il a crevé au pied d'un Christ sur la croix]. Tout comme le cric et la clé en croix… », ou encore « - Et c'est de l'aventure, ces histoires ? - Pas vraiment. Plutôt des mésaventures… »
Car c'est sombre, pessimiste, j'en entends dire que ça les a plombés, qu'ils ne sont pas d'humeur pour les chants désespérés parce que justement, c'est d'espoir dont ils ont besoin, etc. D'une part, je ne vois pas en quoi une œuvre peu gaie ne serait pas magnifique et surtout, eh bien, il y a beaucoup d'humour dans les formules et les idées. J'en veux pour preuve l'utilisation des gaufrettes à message en guise de décalage narratif et astucieux, ou bien la façon qu'à Mérian de signer le mur de la fondation, ou alors « KO par MMS. Silence portable », ou encore « K se marrait et semblait aussi heureux que le smiley de sa casquette » et le joli « L'été allait débarquer, avec son flot de touristes venus de l'Europe de l'Est, qui n'avaient gardé du communisme que le goût pour les grands rassemblements de masse », mention personnelle pour « Je lui ai répondu sans tarder, au bourreau des cœurs. J'ai toujours été du matin… »
Au vent mauvais, comme le titre le laisse entendre, c'est un poème, c'est une feuille qui virevolte au souffle de l'air. Encore une fois, il ne faudra pas parler d'histoire, de j'aime ou j'aime pas la fin, ça n'a aucune importance. Il suffit de se laisser porter par la magie des ambiances et toute l'âme que recèle et insuffle ce petit moment passé avec Mérian. En fallait-il plus ? Sincèrement, je ne crois pas.





Chanson d'automne

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul Verlaine
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
jcampagne

avatar

Masculin Nombre de messages : 38
Age : 41
Localisation : riom
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Sam 13 Avr 2013 - 13:19

Bonjour

Pour ma part quand je lis une BD, j'ai besoin de m'evader du quotidien, de la routine et du journal de 20:00. Après je vais etre dur, mais j'ai pas du tout accroché a l'histoire un peu trop sordide même si le terme est fort

Le dessin n'y est pour rien, mais j'ai pas accroché
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Sam 13 Avr 2013 - 13:30

Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: l'histoire, on s'en fout, bordel !   Sam 13 Avr 2013 - 13:51

Oui, les gaufrettes, c'est un peu aussi celles du tampographe Sardon !
Merci Superphane !

PS : jcampagne, personne ne t'oblige à regarder le journal de 20 heures.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Un coup de coeur   Mar 16 Avr 2013 - 8:59

Ecclésiaste (1.2) a écrit:
Vanité des vanités, dit le Maître, oui, vanité des vanités, tout est dérisoire.
Un ami porté sur l'Hébreu m'expliquait que le terme traduit par "vanité" est difficile à saisir. Il tente de rendre l'état de la buée qui se pose sur la vitre et disparaîtra bientôt.

Si cette notion est difficile à rendre pour le traducteur, je crois que Rascal l'illustre parfaitement. On peut déprimer face à la vanité de la vie, ou alors on peut la regarder en face et vivre pleinement le moment présent : voir ce qu'il a de beau malgré son insignifiance, et l'apprécier simplement.

C'est ce que fait Mérian. Libéré, il retrouve ses sens et vit, partout où il passe. Ces joies, ces espoirs sont suivis de déceptions, peu importe : il est vivant et libre. La vie ne manque jamais d'apporter de nouvelles situations sur lesquelles on peut se réjouir -et je ne doute pas que Mérian rebondira après la déception qui clôt le récit.

Plutôt que trouver le livre pessimiste, je préfère le trouver honnête. Il regarde la vie de façon réaliste et invite son lecteur à considérer le côté positif de cette réalité. Belle invitation portée par des dessins très agréables et un texte qui ne manque pas d'humour.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Mar 16 Avr 2013 - 10:59

Houla Fred, tu as mis le paquet!
Tu as conclu par : "En fallait-il plus ? Sincèrement, je ne crois pas."
Et bien sincèrement, il en fallait moins surtout, je crois! Smile

Je suis plutôt d'accord avec les extraits que tu cites, très réussis, idem pour la relation avec la typo, le portable, les biscuits etc. Cependant je trouve le texte dans l'ensemble un peu "forcé", manquant de naturel (pour répondre à Superphane), et les réflexions sur Franck (la panoplie que tout homme devrait avoir) ou sur la conversation (le monologue...) du patron de bistrot me semblent peu convaincantes. Je trouve simplement que cela veut donner un genre à l'écriture et au personnage, mais que cela aurait pu être amené de façon plus subtile.

Je cherche... je cherche entre les cases Fred... je t'assure, mais peut-être aurait-il fallu alors seulement 2 cases, et une seule ellipse Smile La c'était parfait!
La fin n'aurait pas d'importance effectivement si le cheminement m'aurait paru passionnant, mais pour ma part cela m'a échappé.

Comme l'a dit le poête :
"C'est dans la fin, si le chemin fut boueux, que ta récompenses tu puiseras, hin hin (pour la rime avec fin)"
Verloune, 400 000 ans av JC.

Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Mar 16 Avr 2013 - 11:03

"ta récompenses" avec un (s), je n'ai pas voulu corriger le texte original... par respect pour le poête ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Mar 16 Avr 2013 - 15:40

J'ai été captivée par ce bout de chemin partagé avec Abel, notamment grâce au dessin. Je regrette cependant la vitesse à laquelle défile les pages. Le coté "aussitôt commencé, aussitôt fini" m'a quelque peu frustrée (allez hop j'embarque un chien, 2 pages plus tard il meurt ; allez hop j'embarque un gamin, quelques pages plus tard je le dépose sur une plage...). Les auteurs auraientt du développer plus les actions, les sentiments, les relations... et ce au profit du récit.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Tel Attila, tel Othello   Mer 17 Avr 2013 - 12:29

Didine, Gaga,
la poésie ne développe pas son sujet à la manière d'une thèse, elle martèle, elle suggère, elle magnifie des images, des sensations, des rencontres. Elle se donne forcément un genre puisqu'elle puise dans la forme. Tout écrivain digne de ce nom "a" ou "se donne" un genre. Il est forcément sentencieux, les mots sont son outil de travail, il les malaxe, les tord en tous sens, les apprivoise pour en extraire le meilleur. Peu importe s'il rencontre un chien qui va mourir deux pages plus loin. L'essentiel, c'est l'émotion de ces deux pages, non pas les pages qui auraient pu exister. Et cette émotion bien présente perdure entre les cases et se prolonge à la manière d'un rêve. Je trouve que les auteurs font preuve d'une grande subtilité dans leur manière de retranscrire le réel, d'une clairvoyance certes lapidaire mais tellement justifiée.
La poésie, c'est l'art d'aller à l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Patron, tu le mets sur ma note...   Mer 17 Avr 2013 - 20:10

Je ne sais que dire d'un livre pareil et je ne saurais le défendre bien tant les choses exprimées ici font appel au ressenti de chacun. Heureusement, vous le faites fort bien.
Le dessin, d'après photo surement, peut être, on s'en fout, est en relation directe avec le lecteur, brute, pas d'intermédiaire. On le sent en le lisant ou on passe à côté. D'une franchise dont on ne se remet pas. Et les textes l'accompagnent sur le même registre, direct avec humour ou tout en humeur. Les sentiments passent. C'est sur, c'est sec mais je ne dirais pas que c'est sombre, plutôt désenchanté et confiant à la fois. Drôle d'ambivalence.
Revenir en haut Aller en bas
gagadinorux
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 716
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Jeu 18 Avr 2013 - 15:23

Rares sont les dessinateurs qui ne dessinent pas d'après photos, et la, oui, l'aspect brut et sans intermédiaires est réussi, mais je n'accroche pas personnellement à ce style, en tout cas pour de la BD, subjectivement parlant... ça va de soi.
Pour la poésie, Fred, je suis entièrement d'accord, mais voila, (et re-très-subjectivement), je ne la ressens pas dans la BD, peut-être suis-je passé à coté...,
mais si la poésie est avant tout porteuse d'émotions, pour moi, la, entre dessins et textes... je n'adhère pas Sad
Revenir en haut Aller en bas
marion
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 491
Age : 33
Localisation : le placard aux mangas
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Jeu 18 Avr 2013 - 18:44

J'avais beaucoup d'appréhension à cette lecture et finalement cela s'est plutôt bien passé... ouf!
J'aime le genre contemplatif en général et je dois admettre avoir compris et être touchée par la forme autant que le fond mais je demeure interdite...
Au final, ce gout d'inachevé ne m'a pas comblé, et si je lis avec plaisir la vision que Fred en a eu, je ne peux que déplorer qu'il ne s'est pas passé tout cela en moi. Ma grande question était de savoir si dans ma notation allait s'exprimer l'enthousiasme certain que j'ai tout de même ressenti pour cette lecture et non...
Avec des moyennes modestes à chaque fois (1.5/3/3/4), le total est fort logiquement moyen... Et pourtant je l'ai relu dans la foulée...

[edit: en relisant le commentaire de vote de Tue-Loup, m'ait apparu peut-être ce qu'il m'a manqué dans cette lecture. Je n'ai pas retrouvé Verlaine... J'ai vu la poésie de l'auteur mais je n'ai pas été capté par cette dernière.]
Revenir en haut Aller en bas
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Ven 19 Avr 2013 - 19:19

J'ai été séduite et touchée par ce livre.
Le travail sur les couleurs et la texture, comme l'a très bien souligné Fab, est vraiment très bon et est en adéquation totale avec la narration.
Le dessin de Murat nous fait vraiment vivre ce voyage avec Abel. On est avec lui et on n'a pas envie que cela s'arrête.
De plus le texte est superbe, plein de poésie et d'humour. Ce livre fait du bien même si les sujets traités ne sont pas gais.

Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Jeu 25 Avr 2013 - 14:03

très vrai...
le livre est très efficace dans sa narration, dans le rythme qu'il installe avec le texte et les enchaînements de cases,
et c'est parfois drôle (t'es de la famille Michelin ?)

Au vent mauvais ferait un très beau shériff, c'est vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Jeu 25 Avr 2013 - 14:26

Ne trouves-tu pas qu'Au vent mauvais à quelques similitudes avec Aller-Retour ???
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Jeu 25 Avr 2013 - 19:12

le 'voyage' comme quête de soi ?
oui, c'est vrai...
ça n'est pas la même écriture, même si les deux sont assez virtuoses à leur façon.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Ven 26 Avr 2013 - 18:38

La similitude avec Aller-retour peut eventuellement être soulevée dans la partie du récit où l'auteur se rend devant la maison de son enfance, mais sur le fond je les trouve très différents. Au vent mauvais va droit devant, contrairement aux circonvolutions de Basile Far dans son village concentrique. Basile sort du temps pour une introspection, Abel sort d'une parenthèse immobile entre 4 murs et retrouve la mobilité, l'espace et les claques ( de bonnes claques quand même hein ! ) de la vie.

J'ai beaucoup aimé cette lecture, prenante, intense, urgente. Le dessin à l'essentiel, et sur le fond, même si la première lecture laisse un goût proche du désespoir, une fois décantée c'est la vie qui l'emporte. Le vent, même s'il est mauvais, c'est toujours du mouvement, meilleur qu'une vie en cage !
Revenir en haut Aller en bas
Eva

avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 43
Localisation : Clermont-Fd
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Lun 29 Avr 2013 - 7:31

"Au vent mauvais" est mon coup de I love you de ce mois-ci.
Ce livre est d'une très grande poésie dans laquelle je me suis laissée porter, un peu comme notre héros.
Des dessins magnifiques et des textes très bien écrits font de cette BD un grand cru et j'espère qu'il ira loin pour notre sheriff.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2438
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Lun 29 Avr 2013 - 8:38

J'avoue ne pas connaître suffisamment Verlaine pour sentir un lien avec cet album, cependant la poésie est frappante et chaque relecture le confirme.
Ces relectures ainsi que vos commentaires me feraient même refaire ma chronique si cela était possible mais ce qui est écrit reste ! Je peux cependant me corriger et me fâcher un peu.
L'album n'a pas besoin de plus, l'écriture sèche, violente même est impeccable, ce contraste dont je parlais plus haut entre la voix off et les dialogues crée un équilibre parfait. C'est dur, très dur, tant dans la forme que dans le propos. Le dessin est juste, très juste même ! Par juste, j'entends en adéquation parfaite avec les textes (il y a un véritable distinguo à faire à mon avis entre les deux parties de texte).

On prends la route, on fuit un passé douloureux un futur qu'on espère meilleur mais la vie est comme la poésie, elle frappe, elle torture, elle impose. Et ce livre est vraiment ainsi, il frappe la ou ça fait mal, et comme toujours dans ce genre d'exercice, il le fait vite, trop vite ? Certainement pas ! Ça ne prévient pas, Ça arrive, et pas toujours quand on le voudrait.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   Mar 21 Avr 2015 - 11:04

Le bandeau n'aura échappé à personne, Le BD concert c'est très bientôt (9 mai prochain à la coopé), petit teaser, petit titre, ça a l'air vachement bien.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Au vent mauvais de Rascal et Thierry Murat
» Comme dit si bien Verlaine, au vent mauvais.
» Devoir poésie
» Vent mauvais dans la Gendarmerie
» Du vent dans mes mollets - Moussafir / Mam'zelle Roüge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: