AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les petites gens de Campi et Zabus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4744
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Les petites gens de Campi et Zabus   Jeu 1 Nov 2012 - 18:13




Il y a une rue. Dans cette rue il y a une ex-danseuse, une future ex-femme de ménage, un père et son fils, et un riverain qui s'est improvisé bibliothécaire. Un peu plus loin, il y a Paul Auster qui travaille au service des objets trouvés de la société de chemins de fer. Chacun ses questions, chacun ses tracas ; personne ne se préoccupe vraiment de l'autre et reste cloisonné dans le carcan de ses propres convictions.
La société d'aujourd'hui, me direz-vous, rien qu'un reflet du monde. Et pourtant, s'il suffisait de se parler ? C'est la question à laquelle Les petites gens s'attache à répondre. Plusieurs grains de sable vont venir endommager le mécanisme de la belle monotonie urbaine et faire renouer nos protagonistes avec le dialogue social, comme disent les journalistes.
Voici un livre qui déborde de bonnes intentions et rappelle par certains côtés la légèreté candide du Fabuleux destin d'Amélie Poulain ou les chansons de Charles Trenet. C'est un peu une gageure que de traiter du bonheur dans un livre. C'est sans doute aussi difficile que de faire rire. Vincent Zabus, le scénariste appliqué, se sort plutôt pas mal de cette épreuve grâce à un texte souple et un soupçon de poésie (la leçon de Kacew). C'est surtout le travail de Thomas Campi aux dessin et couleurs qui est remarquable avec cette très belle galerie de personnages, approchés le plus souvent en plans serrés. Ce jeune dessinateur Italien a du style, du mordant. Je mets une pièce sur une belle carrière !








Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1761
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Sam 3 Nov 2012 - 9:29

Couverture et couleurs de bons goûts même si le côté "la bonne vieille France qu'on aime avec son clocher, ses grilles en fer forgée, ses immeubles 19ème, ses pavés et sa douceur automnale" laisse envisager une histoire où suinteront les bons sentiments !
Nous suivrons donc les six personnages de la couverture dans leur quotidien pas simple, parce que le quotidien, c'est pas simple. Bien qu'on soit voisin, on se connait très peu, figurez-vous. Heureusement, les livres peuvent nous sauver (les conseils de lectures judicieux sont partout dans le livre : Auster, Berberova, Murakami, Shakespeare, Carver et Franzen dès la deuxième case...) et les rencontres, la solidarité aussi.
Voilà donc de bien belles intentions qui vont nous faire passer un moment de lecture où tout finira bien et l'on pourra refermer le livre avec un grand soupir de contentement. On ne peut pas dire que le scénariste manque de savoir-faire. C'est bien fichu et on se laisse embarquer - convaincre - facilement. Le dessin est effectivement très beau.
On pense à Amélie Poulain qu'on n'est pas obligé d'aimer.

S'il suffisait qu'on s'aime, s'il suffisait d'aimer
Si l'on changeait les choses un peu, rien qu'en aimant donner
S'il suffisait qu'on s'aime, s'il suffisait d'aimer
Je ferais de ce monde un rêve, une éternité

S'il suffisait d'aimer, Céline Dion
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2474
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Sam 3 Nov 2012 - 17:30

c'est un poil trop gentil quand même, vraiment trop, non ? il n'y a que moi ?
Par contre le dessin est au top en effet, à surveiller de très près.
Et merci Superphane et à Goldman pour ce superbe extrait.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire


Dernière édition par fabulous le Mar 6 Nov 2012 - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Lun 5 Nov 2012 - 20:05

Je rejoins Fabulous sur le "un peu trop gentil"... Je reprendrais bien l'expression en passe de devenir un grand classique : "cul cul la rainette" !!! Non, sans dec, la vie c'est pas le monde des bisounours quand même ??!! Certes, parler du bonheur c'est pas facile mais on peut parler du bonheur instantané, celui qu'on a à peine le temps de toucher du doigt, celui qui ne nous fait pas tomber dans le pathos et notre scénario avec...
Sinon, coté le dessin, le style est en effet très agréable (notamment les arrières plans) mais les plans serrés sur les visages ne m'ont point emballés : sur certaines cases, j'avais un peu l'impression d'être devant les personnages du théâtre de guignol.
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2474
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Mar 6 Nov 2012 - 9:14

Didine a écrit:
sur certaines cases, j'avais un peu l'impression d'être devant les personnages du théâtre de guignol.
t'aimes pas Guignol ?



_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Jeu 8 Nov 2012 - 13:37

ça, c'est appliqué, c'est sûr... j'ai tendance à utiliser l'adjectif scolaire pour cette impression, allez savoir pourquoi !
Propre, mais les personnages restent survolés quand même un peu ; dessin remarquable... oui, alors que dire de l'épisode de la vieille femme qui essaie de se suicider (p.31) : c'est assez moche et l'attitude du personnage reste bien peu lisible.

Après, ça se lit, sans déplaisir, mais à mon avis, le livre sera vite oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Ven 9 Nov 2012 - 12:08

Vraiment trop gentil, en effet, mais dessin et couleur sont très prometteurs malgré quelques maladresses
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2620
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Sam 10 Nov 2012 - 11:16

"Cul-cul la rainette" , "scolaire" , "trop gentil" , je vous trouve un peu dur avec cet album , alors certes le temps et le recul me diront si mon plaisir est juste éphémère , d'où l'intérêt de ne pas voter dans l'instantané...

Pour l'heure , j'ai beaucoup aimé ce one shot , il y a une vraie belle ambiance , automnale , teintée de rouge et d'orangé , les personnages sont bien campés et suffisamment développés , ni trop , ni pas assez. Pas évident pourtant d'évoluer avec la double contrainte des 70 pages et plusieurs histoires à raconter , les auteurs misent alors sur la carte de l'efficacité , de l'authenticité et parviennent à démontrer comment des vies ordinaires pour ne pas dire tristounette , peuvent basculer sur l'unique base d'une rencontre , d'une journée.

C'est simple comme le bonheur , c'est toujours juste en émotion , le parti pris est ici l'happy end , on la voit venir assez tôt , et alors j'ai envie de dire ? pas besoin de super héros , d’apocalypse , de fin du monde et de mort systématique pour faire de bons albums !
Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 907
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Jeu 15 Nov 2012 - 23:19

Moi aussi je vous trouve dur avec cet album, j'ai un peu l'impression que vous avez vu le verre à moitié vide, et moi plutôt le verre à moitié plein !

"Trop gentil" , "le monde des bisounours", je ne suis pas vraiment d'accord, c'est plutôt une BD assez réaliste: une veille femme de ménage(qui travaille encore au black) qui ne perçoit qu'une ridicule retraite, un jeune garçons qui a perdu sa maman et qui n'arrive pas à communiquer avec son père, une danseuse qui a vécu la "petite mort des sportifs"...pas vraiment le club med !

On est dans le cadre de la comédie sociale, et la référence cinématographique n'est pas Amélie Poulain(qui a un regard très passéiste: c'était mieux avant ...) mais bien le chef d'oeuvre de Franck Capra en 1946 :La vie est belle (It's a Wonderful Life, le DVD que le libraire offre à la grand-mère ! : et la scène du suicide raté ... la référence est pour le moins très appuyée ...)

Voici un extrait d'une critique du film que l'on peut transposer au livre de Campi & Zabus (texte souligné)

"Ce film synthétise tout ce que l'univers de Capra contient de généreuse utopie et de grandeur humaniste. Dans ses autres films, l'unanimisme du point de vue et le consensus social qui les concluaient emportaient notre affectivité, mais ni notre raison, ni notre croyance. Il n'en va pas de même dans ce film-là. D'abord, le mode d'action qu'entreprend Bailey pour obtenir un monde meilleur est concret et ponctuel; ensuite, le film ne se conclut pas par un consensus qui aplanit les contradictions sociales, mais par un mouvement de solidarité de classe chargé d'affectivité envers Bailey, solidarité d'autant plus bouleversante qu'elle est à la fois utopique et vraisemblable. Mais le film trouve paradoxalement sa véritable dimension dans son idée la plus naïve, quand un ange montre à Bailey désespéré ce que serait sa ville (le monde) sans lui. Cette dernière partie du film, éblouissante de conviction, dépasse complètement le cadre du cinéma et touche directement aux affects les plus sensibles du spectateur, l'interpellant dans sa vie même.
Stephan Krezinski. Petit Larousse des films. 2009


D'accord, j'y vais un peu fort ! , les PETITES GENS est à des années lumières du film de Capra, mais il partage cette utopie de la grandeur humaniste.

Tous les personnages de la BD sont des solitaires. C'est les rencontres qui vont changer leur vie, et une très belle idée du livre c'est de croire que ces rencontres peuvent être provoqué par la littérature, par la danse, par le cinema ... les oeuvres peuvent changer la vie des gens...
Je partage cette UTOPIE
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Ven 16 Nov 2012 - 8:18

mais tout le monde partage cette utopie ; rares sont les gens, et c'est souvent par provocation, qui te diront le contraire, surtout par rapport aux oeuvres, quelles qu'elles soient.

C'est bien là que réside le côté 'mignon', qui a agacé pas mal de monde.
C'est une posture tellement évidente qu'elle est soupçonnable de bassesse commerciale : je dis tout haut ce que tout le monde pense tout haut, ou est obligé de penser tout haut sous peine de passer pour le dernier des salauds, et comme ça, tout le monde aime mon livre.
Sincèrement, graphiquement, c'est parfois moche ; narrativement, ça ne va pas loin. Capra, c'est pas moche et ça sait aller loin (mais c'est une posture qui est aussi reprochée, maintenant, à Capra).
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Sam 17 Nov 2012 - 17:26

Bon, il me reste encore un titre à lire ce mois mais il est fort probable que Les Petites gens emporte ma voix ! Twisted Evil

Une histoire qui me parle, me plaît, qui traite tout simplement de la vie ordinaire, de ses hauts et de ses bas. Bref, un récit qui m'a beaucoup plu et touché. Very Happy

Un 10/10 au dessin, rien que ça !!! Very Happy

Et que dire de la couverture, PARFAITE !!! cheers

Non, vraiment, une bien belle surprise !!! Merci fred de l'avoir sélectionnée !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1761
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Chef d'oeuvre   Sam 17 Nov 2012 - 19:09

Dédicace spéciale Benbecker !

Pierre Bachelet - Les petites Gens

On nous appelait il y a trois cents ans
Gibiers de potence ou pauvres manants
On étaient derrière les charrues
Et nos mères étaient dentellières
On étaient toujours les mains nues
On avaient les pieds sur la terre
On mangeait du pain avec des lentilles
On était cousins de toutes les familles
Petit peuple sans importance
On en a construit des églises
On a fait les tours de la Défense
Et l'on mouille toujours nos chemises

Les petites gens vous saluent bien bas
Qu'ils soient d'à présent ou du temps des rois
Du haut des poutrelles ou du fond des cours
Les petites gens vous saluent toujours

Mais faut pas venir pour leur expliquer
Que leur avenir a déjà changé
En haut c'est toujours les grands mots , les dentelles
En bas c'est toujours la pelle et la truelle
On peut dire c'qu'on voudra à la télévision
Les petites gens ça connaît la chanson

Ce n'est pas une tare d'être wagonnier
On a quelque part un cousin berger
Et quand l'un de nous est chanteur
Ce n'est pas une trahison
Ça fait bien longtemps votre honneur
Qu'on entend chanter les maçons

Les petites gens vous saluent bien bas
Qu'ils soient d'à présent ou du temps des rois
Du haut des poutrelles ou du fond des cours
Les petites gens vous saluent toujours

En haut c'est toujours les grands mots , les dentelles
En bas c'est toujours la pelle et la truelle
On peut dire c'qu'on voudra à la télévision
Les petites gens ça connaît la chanson



...et on dit merci à qui ???
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Dim 18 Nov 2012 - 18:08

Superphane a écrit:
Dédicace spéciale Benbecker !
...et on dit merci à qui ???

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
CHoCo

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 30
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Mer 21 Nov 2012 - 10:31

Je ne sais pas si je vais entrer dans la catégorie des durs, mais je pense que c'est très doux, trop doux même.

Je trouve le travail des couleurs tout à fait correct sans être exceptionnel mais il adoucit grandement les traits des personnages (que je trouve pour certains parfois un peu bizarres, qui laissent une impression particulière mais pas dans le bon sens) et l'atmosphère un peu triste qui se dégage de l'album (en tout cas dans la première partie).

C'est en ce sens que je le trouve doux, mais aussi de par le sujet.

Je comprend bien que le format n'aide pas pour développer 6 personnages en profondeur ou un peu plus que là, mais j'ai vraiment l'impression qu'on effleure très légèrement et ce du petit doigt le sujet en y mettant une touche d'espoir pour chaque personnage qui va, ou qui va aller de l'avant à la fin de l'album.
Même si les problématiques réelles des protagonistes peuvent nous toucher, elles sont résolues en un temps record, pour tout le monde et grâce au pouvoir du dialogue sincère entre voisins...

Certes c'est une vision utopique comme ça a déjà été dit, mais c'est vraiment trop gros pour que ça prenne (en tout cas pour moi ça n'a pas prit).

Au niveau de l'écriture c'est... juste correct, ni plus, ni moins.

Ouais "correcte" c'est le mot que j’emploierais pour qualifier cette BD.
Revenir en haut Aller en bas
Eva

avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 44
Localisation : Clermont-Fd
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Lun 26 Nov 2012 - 9:06

Personnellement, je ne vois pas en quoi une BD "trop gentille" soit un problème. Est-ce qu'il faut qu'une BD soit dure, violente .. pour trouver grâce à vos yeux ?
J'ai passé un bon moment en lisant ce livre, même si effectivement, on aurait aimé que les personnages soient plus développés.
J'ai trouvé l'histoire très touchante, très bien mise en valeur par le dessin de Thomas Campi. Et je ne refuse pas l'espoir que Zabus a mis dans son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Mar 27 Nov 2012 - 8:55

Hé bien, en voilà une qui fait parler d'elle, ce qui n'est pas donné à chaque sélectionné ! Je rejoins le côté des tendres qui le défendent, ceux qui pensent que les bons sentiments sont là pour sauver le monde - qui est bel et bien foutu, personne ne l'oublie, rassurez-vous, bande de durs à cuire Very Happy !

Le dessin est parfois curieux mais tout à fait défendable, les couleurs réchauffent les yeux sans piquer, les personnages sont tout à fait crédibles et ces histoires croisées, ma foi, pourquoi pas ? Dans le petit théâtre de cette rue hors du temps (dont il n'échappe à personne, j'espère, que c'est un décor et pas une tentative de représentation de la vraie vie) les saynètes s'entremêlent plutôt habilement. Non, non, cet album ne démérite pas, il a sa place en sélection du mois !

Comme l'écrit Tue-Loup on est loin d'être (hormis le décor) dans une vie rêvée, mais l'espoir est bien là malgré tout, et les rencontres qui font que les choses changent ou prennent une autre couleur - rencontres que je souhaite bien fort à chacun des durs à cuire précités - même si on ne se rend pas tout de suite compte... qu'elles comptent !

Sans poésie point de salut !
Revenir en haut Aller en bas
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Les petites gens de Campi et Zabus   Mer 28 Nov 2012 - 17:21

Une lecture que j'ai bien appréciée et qui n'est pas sur dosée en bons sentiments pour moi. Je pense seulement que six personnages c'est trop et que Zabus aurait pu se contenter de développer les personnages de la vieille dame, de l'adolescent et de Paul Auster. J'ai adoré les dessins, les visages sont très expressifs et émouvants. Bref, un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2306
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   Ven 30 Nov 2012 - 21:00

Tout a été dit et je me range du côté des convaincus par ce très bel album de bande dessinée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les petites gens de Campi et Zabus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les petites gens de Campi et Zabus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les petites gens de Campi et Zabus
» La majorité des fous sont inintéressants et tu n'aimes pas les petites gens, tu te moques de Loana...
» Ces petites choses qui vous agacent
» pour les petites fesses lol
» Les animaux des "Drôles de petites bêtes"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: