AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4720
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Lun 29 Oct 2012 - 9:32




Sud de l'Italie, XVIII° Siècle. Les royaumes de Naples et Palerme, propriétés de la couronne d'Espagne, sont divisés en principautés. Raimondo di Sangro, prince de San Severo (région de Foggia) et personnage central de La loge écarlate, fut ce qu'on appelle un esprit éclairé. Inventeur, anatomiste, écrivain, il se disait également alchimiste et œuvra, semble-t-il, à l'essor de quelque cercle franc-maçon, au mépris des injonctions du Vatican.
Dès lors, le récit prend des libertés avec l'Histoire, et bien que s'inspirant de faits réels, il n'en demeure pas moins fictionnel. Qui est le prince de San Severo, au juste ? Un mécène, un imposteur ? Un orgueilleux avide de reconnaissance ? C'est cet axe qu'ont choisi les auteurs pour camper le personnage. Introduit par son cousin dans une loge vénitienne, Raimundo a une révélation au cours d'un spectacle expérimental qui met en scène un médecin disséquant un corps humain, Salerno. Il se rapproche de ce personnage ambigu auréolé de mystère, et se met rapidement en marché (pacte?) avec lui, au nom de la science.
La quatrième de couverture efface toute équivoque : il y a du Frankenstein là-dessous. C'est la recette maintes fois cuisinée de l'apprenti sorcier. Attention ! N'y voyez aucun sarcasme. Je suis de ceux qui pensent que tout à déjà été raconté et que c'est la façon dont c'est raconté qui importe. Et le sujet, à mi-chemin du réel, n'est pas des plus déplaisants, avec sa part d'horreur et de fantastique. Non, la vraie force du livre tient de ses qualités de dialogues et de dessin. Le langage reflète l'humour policé d'une certaine noblesse, la distance courtoise. Incisif, il insuffle à la narration un rythme rapide que vient étayer un découpage à peu de cases par planche. Mais quelles cases ! Les couleurs directes de Stéphane Soularue, alternant entre l'ocre et le rouge, rappellent les crépis des maisons italiennes, quand le soleil envoie ses derniers rayons, caressant l'épiderme. Le casting est excellent, la palme revenant à Salerno et son côté vaguement Méta-Baron, tout ce qu'il y a de plus inquiétant.
Un livre très réussi, en somme, mais auquel il manque ce petit je-ne-sais-quoi pour en faire un très bon livre. Peut-être l'émotion. Et je constate encore une fois avec déplaisir que Sarbacane est bon client chez les imprimeurs d'Extrême Orient.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Mar 6 Nov 2012 - 9:38

Après un petit voyage à Singapour, royaume de la couverture souple, c'est en Malaisie, royaume de la couverture cartonnée, que nous convie Sarbacane, . On y trouve certainement des imprimeurs plus qualifiés qu'en France. Sarbacane ne fait aucun compromis : même en tenant compte des frais certainement exorbitants engendrés par les transports, c'est la qualité qui importe.
La qualité a donc un prix : 22 euros.

El paso était dans les jaunes/oranges. La loge écarlate est dans les rouges/oranges.
Dans les deux livres le dessin est de belle qualité et j'aime les couleurs directes !
L'histoire est plaisante voire prenante, un tantinet angoissante même si le récit manque de surprise.
Le côté "carte à jouer" de la couverture est très réussi.
Je dois bien le dire : j'ai été agréablement surpris !
Je trouve en revanche le personnage de Raimondo un peu faible, un peu terne. Peut-être un choix de récit à la première personne aurait été meilleur ?
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Mar 6 Nov 2012 - 12:08

La Malaisie est connu pour ses imprimeurs de talent, tout le monde le sait voyons.

Concernant le contenu du livre, le dessin n'est pas déplaisant sans être extraordinaire mais le traitement du sujet me laisse un goût amer quand même.

Spoiler:
 

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3071
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Jeu 8 Nov 2012 - 9:04

Alors ça, c'est étonnant de ta part !! autrement dit, toute la partie plutôt documentaire t'a plu, et dès qu'on bascule dans la fiction pure, certes ultra (trop) référencée, ça t'agace... ?

Moi je trouve qu'au contraire, il est intéressant justement d'adosser cette mythologie à une époque, un développement scientifique donné (même si je n'y connais rien, je dirais même plutôt, surtout si je n'y connais rien Wink) qui justifie cette relecture des grands mythes fantastiques.

C'est assez beau en plus, surtout les couleurs, le graphisme étant parfois à peine à la hauteur.
J'ai bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Jeu 8 Nov 2012 - 17:24

Roh le raccourci très très rapide de mon cher eraserhead, ce n'est absolument pas le passage à la fiction que je regrette, c'est le traitement de cette fiction, je trouve ça très facile et pas particulièrement intéressant comme renouvellement du mythe.
Peut-être que je n'y trouve juste pas ce que j'aurai eu envie de lire même si ça ne devrait pas vraiment avoir d'importance. Je ne comprends pas du tout l'intérêt du passage au fantastique, je continue de penser que le contexte de l'époque était largement suffisant pour écrire une très bonne fiction sans en faire des tonnes.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2290
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Mer 14 Nov 2012 - 16:26

Décidément, la sélection du mois fait dans la reconstitution historique..... Les points communs s’arrêtent là, car on est ici dans la fiction même si ces "machines anatomiques" existent ainsi que les personnages principaux, tout le reste est inventé. Qu'importe, on passe un agréable moment de lecture car le scénario est bien calé avec un bon rythme et juste ce qu'il faut de fantaisie. Le fait que le récit tombe dans le fantastique est assez logique finalement. En tant que scientifique, j'ai du mal a imaginer que ces hommes ont mis autant d'argent et d'énergie juste pour présenter de beaux écorchés, même si c'était déjà une prouesse en soit. Ils pouvaient bien avoir d'autres motivations et les mystères sur l'origine de la vie étaient dans tous les esprits.
J'ai beaucoup aimé le dessin et les couleurs surtout.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Jeu 15 Nov 2012 - 17:55

Bien mené ! On s'embarque dans l'histoire d'un pied alerte et sans difficulté, les couleurs sont très belles et intelligemment utilisées. On frissonne quand il faut, le montage est classique et efficace. Bémols : quelques inégalités dans le dessin ( mais là, honnêtement, je pinaille ! ) et j'ai regretté la toute fin sous forme d'épilogue, superflu à mon avis. Donc, bien.
Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Jeu 15 Nov 2012 - 21:16

pas vraiment convaincu... surtout toute la partie "da vinci code" : les francs maçons, les loges du Vatican, les templiers ... c'est vraiment pas ma tasse de thé.

Par contre le côté fantastique (Golem, Franckenstein, savant fou ... )
est plus séduisant, à tel point que le plus intéressant semble commencer à la fin de la BD ! Le docteur s'est enfuit avec la fiancée de Franckenstein !!!
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 36
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Sam 17 Nov 2012 - 17:13

Lecture sans surprise mais agréable avec ces couleurs chaudes.
Pas grande-chose à dire finalement et je ne rajoute pas une couche quant à l'origine de l'imprimerie...
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2595
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: gardiens du sang   Dim 18 Nov 2012 - 13:12

C'est peut être du made in Ailleurs , en tous cas il faut reconnaitre que la qualité de l'édition (format , couverture , épaisseur papier , rendu des couleurs) est sans doute le point fort de l'album , c'est dire ... c'est celle ci qui fait qu'on va s'intéresser à ce livre dont l'un des sujets fût largement raconté ces dernières années en BD , si l'album était paru chez Glénât , il aurait eu du mal à émerger ...

J'ai eu du mal à entrer dedans , reconnaître les personnages et les noms ne m'a pas été aisé au départ et il m'a fallu revenir en arrière plusieurs fois , et pis finalement en se recentrant sur San Severo et Salerno , le récit a gagné en lisibilité et j'y ai finalement trouvé mon compte grâce au très bon rythme de narration.
Une bonne lecture en somme , même si l'étroitesse du format ne permet pas de développer plus autour des alchimistes et de la franc maçonnerie , là où d'autres s'en sont déjà chargés.
Revenir en haut Aller en bas
CHoCo

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 29
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Mer 21 Nov 2012 - 10:53

On reste dans les tons chauds, mais ce chaud-là évoque autre chose.
Quelque chose de plus dérangeant, une chaleur corrosive, un rouge inquiétant.

J'ai trouvé les personnages très peu différentiables au début avec leur expressions similaires, leur perruques et vêtements très ressemblant les uns des autres, même les nez sur lesquels je pensais me reposer pour m'y retrouver passé un moment ne m'ont pas vraiment aidé sur certaines planches.

Un peu comme Can, j'ai eu du mal à rentrer dedans alors que le début est, à mon sens, la partie la plus intéressante.
Malheureusement, ça ne m'a absolument pas intéressé, alors que j'en attendais des choses vu le contexte, le sujet et les bases apposées.

Que dire de la seconde partie ?
Oh mon dieu !!!!
Le récit gagne certes en lisibilité, c'est fluide et la lecture est agréable, mais je ne vois absolument pas l'intérêt d'une telle partie.
Là où on entre directement dans le sujet du fantastique pourquoi ne pas l'avoir gardé en arrière plan ?
Comme prétexte au développement des relations entre les personnages, par exemple ?
Au moment où quelque chose d'enfin intéressant arrive avec cette "résurrection", pourquoi faut-il que le récit se termine ?
Non franchement frustré et déçu.

Point positif, les couleurs qui servent habillement la folie des personnages, et ce que je crois avoir perçu comme des notes d'humour par-ci, par-là entre les différents protagonistes.
Revenir en haut Aller en bas
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Dim 25 Nov 2012 - 19:46

Je n'ai pas du tout apprécié cette BD.
D'abord parce que le sujet traité ne me passionne pas et aussi parce que je trouve les couleurs trop "écarlates"; ça m'a gênée. Effectivement elles servent très bien le propos mais pour moi c'est juste trop, trop rouge, trop angoissant, trop indigeste.
En revanche, j'ai bien apprécié le dessin.
Revenir en haut Aller en bas
Eva

avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 43
Localisation : Clermont-Fd
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   Lun 26 Nov 2012 - 9:25

Scénario plutôt bien construit même si celui-ci reste assez prévisible. Je rejoins l'avis de plusieurs d'entre nous concernant ce rouge qui est un peu trop imposant à mon goût.
Lecture somme toute assez agréable mais qui ne m'a pas conquise !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert   

Revenir en haut Aller en bas
 
La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loge écarlate de Soularue et Colin-Thibert
» SAMIEN LE VOYAGE VERS L'OUTREMONDE de Colin Thibert
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» LA rose écarlate
» Colin, Matthew, Timothy et les autres ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: