AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Lun 27 Aoû 2012 - 19:09

OULIPO ? Qu'est ceci ? Qu'est cela ? Qu'est-ce que OU ? Qu'est-ce que LI ? Qu'est-ce que PO ?
OU c'est OUVROIR, un atelier.
Pour fabriquer quoi ? De la LI.
LI c'est la littérature, ce qu'on lit et ce qu'on rature.
Quelle sorte de LI ? LaLIPO.
PO signifie potentiel. De la littérature en quantité illimitée, potentiellement productible jusqu'à la fin des temps, en quantités énormes, infinies pour toutes fins pratiques.
QUI ? Autrement dit qui est responsable de cette entreprise insensée ? Raymond Queneau, dit RQ, un des pères fondateurs, et François Le Lionnais, dit FLL, co-père et compère fondateur, et premier président du groupe, son Fraisident-Pondateur.
Que font les OULIPIENS, les membres de l'OULIPO (Calvino, Perec, Marcel Duchamp, et autres, mathématiciens et littérateurs, littérateurs-mathématiciens, et mathématiciens-littérateurs) ?
Ils travaillent.
Certes, mais à QUOI ?
A faire avancer la LIPO.
Certes, mais COMMENT ?
En inventant des contraintes. Des contraintes nouvelles et anciennes, difficiles et moins diiffficiles et trop diiffiiciiiles. La Littérature Oulipienne est une LITTERATURE SOUS CONTRAINTES.
Et un AUTEUR oulipien, c'est quoi ?
C'est "un rat qui construit lui-même le labyrinthe dont il se propose de sortir".
Un labyrinthe de quoi ?
De mots, de sons, de phrases, de paragraphes, de chapitres, de livres, de bibliothèques, de prose, de poésie, et tout ça...
-
Jacques ROUBAUD, Marcel BENABOU

Depuis Mars 2012, l’OULIPO compte un membre supplémentaire en la personne d’Etienne Lécroart. Premier auteur de bande-dessinée à intégrer le groupe, Lécroart œuvre depuis longtemps au sein de l’OUBaPO, fondé en 1992 au sein de l’Association.
Pour reprendre la préface de Jacques Roubaud, Lécroart signe ici son chef d’œuvre « au sens des travailleurs du bois, du métal ou des mots » pour son premier livre oubapien ET Oulipien.


Il propose neuf exercices différents où chaque contrainte (simple ou multiple) est exposée puis développée. La difficulté consiste à proposer au lecteur une histoire où la contrainte disparaît, se fait oublier : elle se doit d’être fertile.
Les contraintes choisies sont souvent d’ordre mathématiques (on compte et on décompte…).
Par exemple, le récit d’un voyage catastrophique en Grèce se fait à l’aide du nombre Pi. Chaque case correspond aux décimales consécutives du nombre, chaque chiffre fixant le nombre de mots autorisés et le nombre de dessins.
Dans Boole et Bill, Lécroart propose une narration triple. Une première histoire (Boole) se déroule dans la colonne de gauche. Une deuxième (Bill) se déroule dans la colonne de droite. Les deux colonnes se superposent pour qu’une troisième histoire s’invente à l’intersection des deux colonnes ! Magique !
Le livre propose ainsi une série d’histoire drôles, rafraîchissantes et extrêmement ludiques et virtuoses.
Mais le livre vaut surtout pour les six pages consacrées à la sœur de l’auteur, Véronique,
une « personne qui compte » et sur laquelle « on compte » (et on raconte).
Décédée d’une grave maladie à l’âge de 50 ans, Lécroart propose une narration en 50 cases, décomptant à chaque case : 50 mots pour la première, 49 mots pour la deuxième, 48 mots pour la troisième… Par ailleurs, il s’impose une contrainte identique pour le dessin : 50 lignes pour la première case, etc. La dernière case est blanche, sans le moindre mot, signant la fin de vie de sa sœur. Ces six pages absolument magnifiques justifient à elles seules l’achat du livre.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Jeu 6 Sep 2012 - 20:26

je bisse.
Des exercices amusants, parfois moins, parfois assez fascinants (la bd infinie par exemple).
Les 6 pages sur la soeur sont un chef d'oeuvre de bd, comme on n'en croise très rarement : oui, ce n'est pas tout le livre, mais ce récit marque comme peu d'autres (j'ai souvenir de quelques récits brefs lus dans Tintin ou A suivre dont l'impact de lecture a été aussi fort - je me rappelle d'une adaptation en bd de 5 YEARS par Marvano qui m'avait fasciné).
La brièveté n'est pas un défaut, quand la forme colle parfaitement au propos, quand la taille est réfléchie par rapport au message, on tombe alors sur des beautés pures: c'est le cas de COMPTER SUR TOI, l'une des plus belles bd sur la maladie.

(petit bémol, il est très difficile de lire les chapitres suivants dans la foulée...)
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Cérébral   Mar 11 Sep 2012 - 13:59

Je crains ce gendre d'exercice : s'ils sont intellectuellement stimulants, l'ennui n'est jamais loin. Ici l'auteur m'a gradé dans ses récits. Sans doute parce qu'il sont suffisamment courts et qu'on enchaîne rapidement sur l'exercice suivant, pour ne pas lasser.

Comme mes deux collègues, j'ai été touché par Compter sur toi. C'est marrant, chef-d’œuvre, il me semble avoir lu ça quelque part cette année. Le Boole & Bill était amusant.

Après, même très bien fait, ça reste très cérébral. J'attends plus, le développement d'un récit, pour faire de l'ouvrage un possible sheriff.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mar 11 Sep 2012 - 16:10

Je ne suis absolument pas d'accord sur 'cérébral' pour Compter sur toi.

Excusez pour "chef d'oeuvre", mais j'emploie ce terme à tout va ! Après, je le pense vraiment encore pour ce court récit... Il est difficile de faire court, de choisir de restreindre la forme aux contraintes d'un récit qui n'a pas besoin de 48, 60 ou 120 pages, des formats plus simples à vendre sans doute.
Ce qui est merveilleux ici, c'est que non seulement l'auteur plie sa forme à son récit, mais aussi son récit à la forme choisie : les deux font sens ensemble, idéalement, comme si la contrainte avait toujours existé pour ce seul récit-là.

Mon inquiétude, en tant que membre du jury... On choisit un livre, et donc Contes et Décomptes a bien peu de chances (comme je n'ai lu que deux livres sur quatre, prenez ce que je dis avec des pincettes) ; certains récits sont plus faibles, et apparemment nous n'avons pas été touchés par les mêmes (j'ai trouvé boole et bill assez vain, la génération de cette case centrale quasi fixe ne m'ayant pas tellement enthousiasmé : en revanche, l'idée est excellente, et pourrait donner quelque chose de très stimulant). Mais si Compter sur Toi se trouvait seul, sans les autres exercices, face aux autres concurrents, n'aurait-il pas plus de chances ?
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mar 11 Sep 2012 - 17:24

Compter sur toi est aussi plus simple à lire. La contrainte ne perturbe pas les codes de lectures (de gauche à droite, de haut en bas et de case en case).
C'est plus dur pour Boole et Bill. Par où commencer ?
Comme tu le dis aussi, la contrainte est une métaphore de l'histoire choisie. Cela touche à la perfection.
On peut aussi espérer que d'autres reprendront les propositions de Lécroart pour d'autres récits à venir : on fera sans doute mieux ou autrement que Boole et Bill avec la même contrainte. Perec n'est pas le seul membre de l'oulipo a s'être amusé avec les lipogrammes ou les palindromes.
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mer 12 Sep 2012 - 9:27

eraserhead a écrit:
Je ne suis absolument pas d'accord sur 'cérébral' pour Compter sur toi.

J'appliquais "cérébral" à l'ensemble du livre. Compter sur toi est à part. Pour répondre à ton interrogation de jury, Comptes et décomptes n'aurait pas le même impact s'il se réduisait à ce seul récit. Le mettre au milieu d'autres donne à l'ensemble un côté fourre-tout qui est pris en compte.
Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Jeu 13 Sep 2012 - 22:47

Il faut bien reconnaître que l'exercice intellectuel est troublant. L'auteur joue avec l'ensemble des codes de la BD (narratif, gaufrier, couleur, sens de lecture, sens des conventions et même du dessin ...).
Il semble prendre un grand plaisir à nous démontrer son immense habileté à jongler avec l'univers des mathématiques, des logiques, de l'absurde, des infinies, des mots ...
Chapeau ! il retombe toujours sur ses pieds...

mais à part le très touchant "Compter sur toi" (une réussite superbe car il arrive à mettre de l'humain et de l'émotion dans son défi ... c'est d'ailleurs le seul chapitre ou je ne me suis pas surpris à vérifier qu' E.LECROAT arrivait à respecter la contrainte d'ouverture ... je n'ai pas compté les traits ...) ...
Il faut bien reconnaître que je ne goûts pas spécialement cette étalage de"maîtrise du défi technique" qui finit par fonctionner (à très bien fonctionner... ) à vide.

Dans une telle BD, on ressent bien le côté jubilatoire et le plaisir pris par l'auteur, dommage qu'il ne soit pas partagé par le lecteur (je parle pour moi !)
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Dim 16 Sep 2012 - 11:44

J'ai été bluffée par la technicité de Lécroart et son habilité à jouer avec maths et dessins...
"Compter sur toi" est pour moi l'exercice le mieux réussi, sans hésitation. Après, mise à part "Boole et Bill" et l'exercice du carré magique qui fonctionnent bien, je dois avouer m'être un peu ennuyée avec les récits et avoir plus laissé traîner mes yeux qu'utiliser mon cerveau...
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Dim 16 Sep 2012 - 20:41

Poli : C'est un poil fatiguant
Aimable : Faut reflechir
Désabusé : C'est chiant
Fleuri : De la quadrature de l'inflorescence des ombellifères est tout aussi passionnant
Étonné : Et ça se lit ?
Philosophique : Aritotelicien ou Non Aristotelicien ce bouquin ?
Littéraire : Aussi casse bonbons que Soljenitsyne
Journalistique : Même au Monde ils ne font pas pire
Tennistique : Out

Copyright Superphane dans Burlesque


Vopilà tout ça pour vous dire que l'exercice de style s'il est remarquable techniquement parlant m'a profondément emmerdé
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mer 19 Sep 2012 - 16:43

Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Esope reste et se repose   Mer 19 Sep 2012 - 18:40

Ce qui m'intéresse dans vos réactions, c'est le consensus autour de Compter sur toi. Autant l'exercice de style brut, d'une manière générale, peut parler à certains et en dégoûter d'autres, autant lorsqu'il s'accompagne de vie et d"émotion, il touche. Pérec, s'il s'impose des contraintes, n'en délaisse pas pour autant son sujet. Je me souviens, exercice anaphorique pré-hollandien (s'il en est), dégage une sensibilité dans laquelle s'est reconnue toute une génération. Le puzzle de La vie, mode d'emploi n'est rien d'autre que le récit de vies juxtaposées, architecturées. Les meilleures œuvres oulipiennes proviennent d'un désir de raconter qui épouse la forme et arrive à s'en accommoder, surpassant même les contraintes. C'est le cas aussi pour la poésie. En bande dessinée, citerai le travail de Marc-Antoine Mathieu, qui s'attache toujours à offrir une représentation du réel certes très structurée, mais toujours sensible et humaine.
Alors c"est vrai que la contrainte pour la contrainte, c'est brillant comme un beau tour de magie, c'est intelligent comme une lettre de George Sand à Musset, mais ce n'est pas une garantie pour déchaîner les passions. Compter sur toi est vraiment très beau, presque bouleversant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2610
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mer 19 Sep 2012 - 19:05

J'ai traversé cet album comme une ombre , seul le très touchant Compter sur toi a su retenir mon attention et toucher ma sensibilité de lecteur , le fond surpasse la forme , ce qui n'est pas réellement le cas sur les autres histoires où j'avoue ne pas avoir tout compris des intentions de l'auteur , si ce n'est celle de réussir son exercice. Quatre ou cinq pages remplies de grâce et de talent sur près d'une soixantaine , c'est bien trop peu.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mer 19 Sep 2012 - 19:10

C'est par un livre de l'oulipo que j'ai, je crois, fait mon premier pas en littérature.
C'était en classe de seconde, un cours de latin où j'étais là pour faire de la figuration.
Un jour, nous travaillions sur les Exercices de Style de Queneau (l'une des variations est "écrite en latin"). Le soir même, j'allais acheter ce livre qui me semblait bien singulier.
L'année suivante, même professeur et même auteur : Queneau avec Loin de Rueil.
J'ai ensuite acheté tout ce que je trouvais. Même si Zazie reste l'oeuvre la plus connue de Queneau, laissez-vous tenter par Pierrot mon ami ou les fleurs bleues !
Plus tard j'ai lu Perec, et la vie mode d'emploi est longtemps resté mon livre préféré. Il y a une vingtaine d'année était d'ailleurs sorti un magnifique livre regroupant les notes de Perec et les contraintes mathématiques et de vocabulaire propres à chaque chapitre.
Depuis, j'ai eu la chance par deux fois de rencontrer des membres de l'oulipo : Hervé Le Tellier,dans le cadre d'un atelier théâtral, dont il faut lire les variations sur le thème de la Joconde, et Jacques Jouet, qui interviewait pour les besoins d'un futur livre quelques instituteurs chanceux. Des rencontres marquantes qui placent évidemment les livres du groupe sur une étagère un peu à part.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mer 19 Sep 2012 - 19:22

Superphane a écrit:
C'était en classe de seconde, un cours de latin où j'étais là pour faire de la figuration

on ne fait pas de figuration en latin, on le croit, mais c'est bien plus profond que ça...
(en plus, il y a plein de contraintes, aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mer 19 Sep 2012 - 19:27

Je savais que tu serais vexé...
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mer 26 Sep 2012 - 16:38

Comment ne pas apprécier "compter sur toi", où la contrainte d'écriture n'est qu'en filigrane et ne pèse pas sur la lecture, l'idée (aller vers l'épure) et la réalisation sont magnifiques.

Ceci fait, l'ouvrage m'est hélas bien vite tombé des mains, je crois même que c'est la première fois que j'abandonne une lecture (de bd) ! C'est un jeu, amusant sûrement pour qui a l'esprit mathématique, et qui certainement intéresse un certain public... dont je suis loin loin loin ! Le dessin me plaît, vraiment, j'ai aussi bien aimé les dialogues entre les deux acrobates présentant les chapitres, mais pour le reste (hormis "compter sur toi"), je suis restée à côté !


Bon sang mais qu'est-ce qui m'arrive
pale ???
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Mer 26 Sep 2012 - 19:32

FASCINANT !!! Shocked

Ce genre d'exercices expérimentales me plaît décidément beaucoup, après le 3 secondes de MAM. Very Happy

J'ai donc pris un plaisir non dissimulé à scruter chaque dessin, chaque style, chaque technique... et le fond venant après. Smile

Et je peux facilement comprendre qu'on n'adhère pas du tout à l'ouvrage mais c'est passé totalement au travers d'un travail titanesque de l'auteur ! Razz

Vraiment un grand MERCI de sélectionner ce type de BD !!! Un vrai REGAL !!! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Jeu 27 Sep 2012 - 17:29

J'ai eu le même ressenti que beaucoup d'entre vous, à part "Compter sur toi", l'exercice de la contrainte prend le pas sur l'émotion. Pourtant, je serais bien tenté par une expérience de ce genre (peut-être un jour...) et d'ailleurs j'ai déjà essayé d'écrire des petits textes (que j'ai posté sur le forum pour la plupart) en m'imposant des contraintes.
L'exercice doit être assez amusant à réaliser, mais il est difficile d'allier la technique sous contrainte, la sensibilité et l'émotion et de garder un sens clair dans la narration.
A la lecture, l'emmerdement prend vite le pas sur le plaisir, malheureusement
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Les cahiers de vacances, quelle invention tordu quand même !   Jeu 27 Sep 2012 - 21:22

J'ai un peu eu l'impression de lire un cahier de vacances, comme une suite d'exercices que l'on aurait voulu rendre intéressant quand même. Ça marche parfois, pas souvent ! En général, le cahier, on ne le finit jamais avant la fin des vacances. Ça se confirme. J'ai quand même pris un grand plaisir à lire l'histoire en BD du milieu, qui vaudrait le coup si elle était seule effectivement...
Revenir en haut Aller en bas
stefan



Masculin Nombre de messages : 82
Age : 39
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Hors d'oeuvres   Ven 28 Sep 2012 - 16:15

Une belle ambition en effet que cet exercice de style.
Avec des moments où l'on frôle la virtuosité et d'autres ou l'on se replie face à la complexité.
En tous cas je trouve cette démarche fondamentale car c'est ce type de recherche qui permet d'explorer de nouvelles facettes d'un art.

Echo lointain (surtout en terme d'école) à La vie mode d'emploi, mais La vie mode d'emploi, quel chef d'oeuvre ! [et j'utilise rarement ce mot]
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Ven 28 Sep 2012 - 17:53

On est pas chez Perec, c'est vrai...
Revenir en haut Aller en bas
stefan



Masculin Nombre de messages : 82
Age : 39
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   Ven 28 Sep 2012 - 19:31

Mais peu importe car on est quand même chez quelqu'un = Etienne Lécroart.
Ce n'est pas chaque lecture qui peut se targuer de cela.
Revenir en haut Aller en bas
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Contes et décomptes d'Etienne Lécroart   Sam 29 Sep 2012 - 9:29

Un album étonnant, ludique et vraiment original, parfois même jubilatoire.
Tous les exercices ne donnent pas le même plaisir et ne provoquent pas la même admiration mais je suis vraiment bluffée par le travail dans son ensemble.
L'auteur instaure un jeu avec le lecteur de par les contraintes mathématiques et cela nous "contraint" agréablement (pour ma part) à adopter une nouvelle attitude de lecture.
" Compter sur toi " est pour moi aussi un chef d'oeuvre où la contrainte n'est ni un obstacle ou une barrière mais bien ce qui permet à Lécroart de se livrer intimement et de nous faire part de sa peine. Le dessin est magnifique, harmonie totale entre le fond et la forme. Ces six pages m'ont bouleversée et elles méritent effectivement à elles seules l'achat de cet album.
Le récit du voyage en Grèce avec la contrainte de Pi est aussi une belle réussite, pleine d'humour.
Oui des contraintes mathématiques qui peuvent d'abord rebuter... Mais beaucoup de réussite et un bon moment de jeu!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contes et décomptes, d'Etienne Lécroart
» Dragon, Les comptes de Terremer
» Contes à l'envers, de Philippe Dumas et Boris Moissard
» Abdelaziz El Aroui et ses contes
» [TUTO] Configurer un comptes email & recevoir vos dossiers perso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: