AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1758
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Mar 27 Mar 2012 - 19:34

En 1962, à la suite des accords d’Evian qui mettent fin à la guerre d’Algérie, les musulmans engagés auprès de l’armée française, les harkis, se voient contraints au transfert en métropole suite aux massacres dont ils sont victimes. Ils sont alors accueillis en France dans des centres d’hébergements où les conditions de vie sont celles de zones de non-droit (couvre-feu, éléctricité coupée en soirée, interdiction de sortir des camps, miradors et barbelés). A la fin des années 60, les parents de Daniel Blancou alors instituteurs débutants choisissent d’enseigner au camp de Saint-Maurice-l’ardoise sur la commune de Saint-Laurent des Arbres. Rapidement rebaptisée Saint-Laurent-des-Arabes, la commune accueille les « incasables », des familles lourdement traumatisées par la guerre.
Daniel Blancou interroge ses parents sur cette histoire secrète ou peu connue et retrace leur parcours professionnel parmi ces exilés. S’ils font preuve d’une naïveté voire d’une ignorance confondante les premiers temps, ils comprennent peu à peu le déracinement et la colère de ses familles avec lesquelles ils sympathisent parfois.
Daniel Blancou construit son récit progressivement et très méthodiquement autour d’échanges avec son père ou sa mère reprenant le principe que Guibert avait utilisé pour la guerre d'Alan. Le dessin s'en rapproche d'ailleurs parfois. Il illustre ainsi à merveille cette aventure historique singulière usant de cadrages simples et précis ou de couleurs un peu ternes rappelant les polaroid de l’époque.
On suit la vie du couple de la fin des années 60, date de leur installation au camp jusqu’à la rébellion des harkis qui conduira à sa fermeture en 1975. Ils évoquent bien sûr la difficulté d’exercer dans de telles conditions, leurs réussites, leurs échecs. Mais se dessine peu à peu, en filigrane, le traitement indigne et scandaleux que réserve l’Etat à ces familles. Cachées, mises de côté, abandonnées, elles font partie des pages les plus honteuses de l’histoire française.
Comme le soulignait Pedrosa samedi dernier, pour écrire, il faut avoir quelque chose à dire.
S’il existe déjà des livres sur le sujet (Blancou donne les références nécessaires en fin de livre), le témoignage de ses parents donne une vision éclairante de moments troubles toujours pas digérés. On est stupéfait en fin d’ouvrage de découvrir la reproduction du plan du camp avec ses baraquements entourés de barbelés, faisant évidemment écho à l’enfer concentrationnaire de la seconde guerre mondiale.
Un livre assurément important !



Dernière édition par Superphane le Sam 19 Mai 2012 - 12:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Mar 27 Mar 2012 - 19:49

Mais ça m'a l'air pas mal du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Ven 13 Avr 2012 - 19:49

L'interview Bodoî de l'auteur...
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: c'est pas facile d'être de nulle part   Lun 7 Mai 2012 - 9:55

Je partage entièrement le sentiment de Superphane vis-à-vis de ce petit livre simple, sobre et brillant. Sans artifice, Blancou crée l'émulsion, fait monter méthodiquement la sauce ; il se rapproche de son sujet par petites touches et rend compte du désastre de ce qu'on est en droit d'appeler camp de concentration en employant un zoom qui, au fur et à mesure qu'il se resserre, révèle de manière de plus en plus précise les contours d'une réalité sordide.
En plus d'être des personnes au volontariat exemplaire, ses parents posent avec justesse, en filigrane du récit, des questions sur l'art de l'enseignement et la manière d'adapter son discours et ses méthodes au terrain. Sur le respect, aussi. Celui qu'on peut gagner si on l'adopte au départ. Celui qu'on n'obtient pas par la force, mais à la force de sa bienveillance.
Important, c'est le mot.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2610
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: petit mais costaud   Jeu 17 Mai 2012 - 17:36

Oui un petit livre qui ne paie pas de mine et pourtant qui abrite un récit d'une grande épaisseur.
J'apprécie beaucoup en BD les albums composés autour de témoignages , un procédé courant chez Davodeau par exemple , mais c'est surtout vers la communauté que la construction nous renvoie ici en alternant l’entretien au présent pour mieux analyser le passé , on dispose donc du regard de l'époque avec le recul qui permet de mieux comprendre , c'est brillant.
Je ne connaissais que de très loin le destin des Harkis dans notre hexagone et cet album m'a éclairé sur cette triste page de l'histoire , rien que pour cela , c'est un livre très important , et ce ciel bleu , qu'il est beau.
Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 35
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Ven 18 Mai 2012 - 17:49

Oui c'est un témoignage important, c'est qu'on commence tout juste a en parler un peu de cette guerre d Algérie...
Il n'y a pas d’artifice, c'est très sobre en effet que ce soit dans la manière d'avancer dans le récit ou dans les couleurs et le dessin. J'ai beaucoup aimé le dessin.
"Une bd simple, d'une sobriété élégante...qui porte un témoignage fort "
téléramawij
Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Sam 19 Mai 2012 - 10:51

Je rejoins complètement les propos de Can... Quel bleu !!! Very Happy
J'ai pris énormément de plaisir à lire cet ouvrage... Je connais seulement de la guerre d'Algérie ce que mon grand père m'a conté... Je me rends compte aujourd'hui avec cette lecture que ce dernier a voulu me préserver... Découvrir que de tels camps ont existé en France (dont l'un dans les alentours de Clermont!!) m'a complètement sonnée... Comment peut-on oublier une telle page historique dans nos ouvrages scolaires ??
Assurément une BD d'utilité nationale.
Revenir en haut Aller en bas
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Retour à Saint Laurent-des-Arabes de Daniel Blancou   Jeu 24 Mai 2012 - 18:03

Impressionnant. Une Bd riche d'enseignements sur un sujet encore très opaque. Difficile encore de parler de cette partie de notre histoire avec des gens qui l'ont vécue.
Un témoignage plein d'amour, de compassion et aussi de regrets; bien servi par le fond blanc derrière les parents quand ils racontent et qui fait ressortir les expressions de leur visage donnant encore plus de poids aux mots. Les couleurs utilisées dans les planches montrant la vie au camp soutiennent aussi très bien le propos. Enfin, ce bleu.... une pure merveille.
Je suis d'accord c'est une BD d'utilité nationale.
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Jeu 24 Mai 2012 - 20:17

Il n'y a personne qui a été gêné par le ton employé par l'auteur ? On dirait du Davodeau , c'est scolaire , lénifiant et chiant et très dommage car le sujet est passionnant . Il y a un ancien camp transformé en quartier dans un bled improbable près de chez moi eh bien 50 ans après celà reste encore un monde à part presqu'un ghetto et il plane une espèce d'omerta dans le voisinage , c'est assez curieux .
Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Sam 26 Mai 2012 - 8:38

Très intéressant sur le fond, mais j'ai moins apprécié la forme trop didactique et bavarde. L'aspect reportage interview m'a paru un peu chiante.
J'ai le sentiment d'être un peu dur en écrivant ces mots car malgré tout, le thème abordé mérite cette lecture
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Sam 26 Mai 2012 - 11:49

Mémère a écrit:
Très intéressant sur le fond, mais j'ai moins apprécié la forme trop didactique et bavarde. L'aspect reportage interview m'a paru un peu chiante.
J'ai le sentiment d'être un peu dur en écrivant ces mots car malgré tout, le thème abordé mérite cette lecture

Dans mes bras Wink
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Sam 26 Mai 2012 - 13:48

pas grand'chose à rajouter... je n'ai pas fait attention au bleu ! Le côté reportage ne m'a pas trop dérangée, une fois dedans : le sujet s'y prête, ça me rappelle un peu le ton de "la communauté" que j'ai beaucoup (plus) aimé. Néanmoins cette façon de présenter les choses fait que je n'ai pas eu un instant l'impression de lire une bd. Un documentaire, très bien ficelé, mais un documentaire (illustré). Ca me donne envie d'en découvrir plus sur le sujet, mais pas sous ce format-là.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3101
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Sam 26 Mai 2012 - 15:24

très méthodique, vous l'avez dit déjà souvent, donc du coup parfois un peu (trop?) retenu ; en tout cas souvent vraiment bavard, les meilleurs moments, par opposition, étant les silences des personnages (souvent de la mère).
Très beau livre, en compétition avec Demain, demain ; la lecture des deux est très intéressante, elle met en questions la façon d'aborder le documentaire, questions que Fred a soulevées ici.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Dim 27 Mai 2012 - 14:34

Je trouve ce témoignage un peu sec !
En effet, il manque de mise en scène des acteurs principaux, non, pas les parents mais les harkis. Finalement on apprend rien sur eux ou si peu. En ce sens, on est très loin des récits de Davodeau et même de "La Communauté". Il faut dire que le sujet est beaucoup plus sensible, presque tabou encore de nos jours. Du coup, l'auteur ne parle que de ses parents, il n'évoque que le point de vue français, sans jamais se placer du côté des harkis. C'est surement plus rassurant pour nous, on transgresse moins le tabou !
Néanmoins, ça reste un très bon livre qui ne passe pas loin de l'excellence de "demain demain" qui, lui, ne contourne pas le vif du sujet.

Par contre, je ne trouve pas ces gens volontaires mais plutôt passif, au moins au départ. Ils ne choisissent rien. C'est eux qui le disent, ils ne se doutaient de rien en arrivant et ont passé des années sans s'apercevoir de l'horreur de la situation qu'ils côtoyaient quotidiennement.
C'est à mon sens l'aspect le plus étonnant et le mieux traité du récit ! Comment peut-on vivre de telle situation et ne rien voir ? C'est une question que l'on se pose souvent.
Par contre, ils ont effectivement adapté leurs méthodes et ils ont eu le mérite de vouloir rester malgré tout. D'autres seraient partis !

Le bleu est bleu, certes ! Mais rassurez-vous, si on ne parle jamais de cette partie de notre histoire, ce n'est pas un oubli mais une véritable volonté politique.

Pour résumer, je pense, comme le dit Naphtalène, que c'est un bon documentaire illustré qui se lit très bien.... mais qui ne va pas assez loin à mon gout.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4733
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: bleu comme l'enfer   Dim 27 Mai 2012 - 14:54

Ton intervention est très pertinente, Joco.
Cependant, je ne crois pas les parents de Blancou si passifs que ça. Ils sont arrivés presque par hasard dans cette "non zone". Ça ne veut pas dire qu'ils n'ont pas compris de quoi il retournait. Bien au contraire, une fois la situation bien assimilée, ils se sont faits fort de l'assumer et d'aller jusqu'au bout de leur engagement. Qu'ils soient eux les "héros" du récit est un parti pris, libre à toi de ne pas le cautionner. Je trouve ces personnes exemplaires ; elles n'ont pas choisi la facilité alors qu'à un moment elles le pouvaient. Et d'autres sont réellement partis, si j'ai bien lu le livre… Cet angle est vraiment intéressant, et là je m'adresse à l'enseignant militant : leur attitude n'est elle pas au fond un modèle de jusqu'au boutisme ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1758
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Dim 27 Mai 2012 - 16:59

Je ne parlerai certes pas de passivité mais d'innocence.
On peut imaginer que les parents de Blancou (si c'est vraiment leur premier ou second poste) ont tout juste vingt ans...
Par ailleurs, je ne trouve pas l'ensemble didactique bien que bavard (il y a beaucoup à lire, et alors ?).Contrairement à Dovodeau, qui tentait parfois d'extrapoler à partir de son personnage pour nous dire la vigne bio, le monde du vin (et c'est sans doute le défaut de son livre : laisser le personnage à trop grande distance), Blancou, en véritable documentariste apporte un regard subjectif à partir du témoignage de ses parents qu'il ne cesse d'écouter pour mieux transcrire leurs propos fidèlement. Document dont l'historien s'emparera s'il le souhaite. L'ambition est modeste, mais à travers cet exemple de vie passée un temps à coté des harkis, on comprend beaucoup sans bien sûr tout savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Dim 27 Mai 2012 - 19:56

Fred, tu as lâché le mot que j'attendais ! Non, bien sur que non, ce ne sont pas des militants. Le militantisme doit être le fruit d'une volonté issue d'une réflexion. Il faut avoir envie d'y aller, quel que soit le domaine dans lequel on milite. Les parents de Blancou n'ont pas choisi d'aller militer sur leurs postes, ils y sont arrivé par hasard ce qui n'enlève rien à leur mérite, au contraire, ils ont très bien assumé une situation très difficile qu'ils n'avaient pas choisi. C'est admirable !
Il ont tout de même mis plusieurs années à comprendre vraiment la situation, c'est tout de même incroyable, non ?

D'autre part, je ne conteste pas du tout la posture de l'auteur. Je dit juste que, personnellement, je reste sur ma faim. Mais c'est surement, comme tu le dit, mon côté militant qui m'influence.

Superphane, tu as raison, le terme d'innocence correspond mieux à ce que je voulais dire.
Pour la comparaison avec Davodeau, effectivement, ce n'est pas la même chose moins documentaire mais plus reportage. Je préfère l'approche militante de Davodeau... encore.
Revenir en haut Aller en bas
Tue-Loup
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 905
Age : 52
Localisation : Aulnat
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Lun 28 Mai 2012 - 9:21

botachris a écrit:
On dirait du Davodeau

Très joli compliment !!!
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Mer 30 Mai 2012 - 14:14

Joco a écrit:
Je trouve ce témoignage un peu sec !
En effet, il manque de mise en scène des acteurs principaux, non, pas les parents mais les harkis.
Eh bien justement, pour moi les acteurs principaux sont bien les parents. Le récit ne parle pas des harkis, mais des français qui étaient autour. Ces français qui pouvaient dire avec la mère au début qu'ils ne savaient pas, ces français qui peuvent dire à la fin avec l'auteur qui ceux qui ne savent pas ne peuvent pas imaginer ce qui s'est passé. J'y ai vu le récit d'une prise de conscience. J'y vois une question lancée aux français d'aujourd'hui : sauriez-vous réagir si l'indignité était à vos portes ? (Sais-je voir l'indignité à côté de moi et réagir ?)

Du coup, cher Joco, il me semble mieux comprendre pourquoi tu préfères Demain, demain à ce livre -pour des raisons inverses de celle qui me font le préférer Smile
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2300
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Mer 30 Mai 2012 - 17:18

Je suis tout à fait d'accord avec toi. D'ailleurs, j'ai aussi dit :
C'est à mon sens l'aspect le plus étonnant et le mieux traité du récit ! Comment peut-on vivre de telle situation et ne rien voir ? C'est une question que l'on se pose souvent.

Et, je le pense aussi, je trouve alors que l'intention n'est pas évidente.... L'auteur hésite trop sur l'intention de son témoignage.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Mer 30 Mai 2012 - 20:18

La Guerre d'Algérie de nouveau à "l'honneur" après Demain, Demain !!! Autre face cachée des Trente Glorieuses !!! Cette fois-ci, on s'occupe du traitement français des harkis, et quel sale traitement !!! Une BD une nouvelle fois très instructive et intéressante !!! Par contre, je l'ai trouvée "trop" bavarde à mon goût et "trop" colorée !!! Le noir et blanc aurait donné plus d'ampleur, de profondeur à ce drame national !!! A lire toutefois !!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
stefan



Masculin Nombre de messages : 82
Age : 39
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Mer 30 Mai 2012 - 20:50

Je suis resté comme les parents de Blancou : un peu en dehors de l'histoire.
Le ton ne m'a pas emporté. J'ai eu du mal à ressentir de l'empathie et me suis arrêté au côté didactique de l'affaire.
Il y a effectivement du Davodeau dans le style. Mais je ne ressens pas la même humanité.
Et moi qui apprécie l'engagement, on ne peut pas vraiment dire que j'ai été servi.
Revenir en haut Aller en bas
colux
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2431
Age : 45
Localisation : Paname
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   Mer 30 Mai 2012 - 22:09

BenBecker a écrit:
La Guerre d'Algérie de nouveau à "l'honneur" après Demain, Demain !!! Autre face cachée des Trente Glorieuses !!! Cette fois-ci, on s'occupe du traitement français des harkis, et quel sale traitement !!! Une BD une nouvelle fois très instructive et intéressante !!! Par contre, je l'ai trouvée "trop" bavarde à mon goût et "trop" colorée !!! Le noir et blanc aurait donné plus d'ampleur, de profondeur à ce drame national !!! A lire toutefois !!! Wink
Je dirais même plus : !!!
Revenir en haut Aller en bas
LOUANCHI



Masculin Nombre de messages : 1
Age : 64
Localisation : arles
Date d'inscription : 10/10/2013

MessageSujet: HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE   Jeu 10 Oct 2013 - 15:07

HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE DAILYMONTION HOCINE LOUANCHI

En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, de Daniel Blancou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Arnay le Duc (21) - restauration et mise en valeur intérieure de l'église Saint-Laurent - Lot 2 : décors peints
» Musée Mémorial d'OMAHA beach (saint laurent sur mer)
» Yves Saint-Laurent à l'honneur!
» Prostock (Saint Laurent Blangy, 62)
» Goupille Landriau (Saint Laurent sur Sevre, 85)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: