AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une métamorphose iranienne de Neyestani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
samoe55

avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 45
Localisation : loin
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Mar 28 Fév 2012 - 17:32



Mana Neyestani est dessinateur. Il publie ses bandes dessinées dans le supplément enfant d'un journal iranien.
Un dessin d'un enfant parlant à un cafard est le début d'une incroyable et kafkaïenne histoire.

Cette histoire véridique, ce parcours de vie doit être lu par la majorité pour connaitre un peu mieux la situation des iraniens travaillant dans les médias particulièrement, mais aussi de la situation d'un peuple opprimé.

Mana, à la suite de ce dessin (mais aussi d'un certain mot, mais je n'en dirais pas plus...) se retrouve en prison...

Politique, ce récit l'est assurément.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2620
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Mar 28 Fév 2012 - 18:49

On en parlait avec Fabulous , j'ai plus qu'hésiter à le prendre la dernière fois , je sens que je ne vais pas résister à la tentation dans le cas d'une éventuelle sélection bounce !
Revenir en haut Aller en bas
myrte
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : chamalières
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Sam 14 Avr 2012 - 8:05

Un vrai récit autobiographique où l'auteur raconte son emprisonnement et son exil suite à la parution d'un simple dessin pour enfant dans un journal. Tout part de la prise en compte par un régime totalitaire de ce qui n'est pour l'auteur ou toute personne extérieure qu'une anecdote. Ce qui est impressionnant dans ce livre c'est la façon de Neyestani de ne relater que les faits en évitant tout du long d'y ajouter un discours militant, ce qui laisse une place importante au lecteur. Le dessin est parfois caricatural mais appuie bien les propos des différents personnages.
Un vrai récit politique!
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Dim 15 Avr 2012 - 12:41

J'ai particulièrement apprécié cet ouvrage pour son fabuleux et authentique témoignage relaté sans prise de position morale ou politique. Mana nous raconte tout simplement son histoire. C'est la force de son récit. Sans oublier un dessin gras et précis donnant du caractère à la tragédie vécue. Et l'édition est tout à fait correcte, même si la traduction française provient de l'anglais et non de l'originale... Wink



Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2620
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Lun 16 Avr 2012 - 14:44

Je partage les avis positifs de mes camarades jury , un récit documentaire hautement instructif et passionnant.
Même si l'album souffre de quelques longueurs (j'avais également hâte de sortir d'evin ...) , il reste au final un témoignage dense et captivant où l'auteur parvient même à introduire de délicieuses touches humoristiques , une réflexion simple et à la portée de tous , sur la liberté de presse et la liberté d'expression de façon plus générale.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4744
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: un homme gentil   Mar 17 Avr 2012 - 6:28

Parlons un peu du dessin alerte qui m'a beaucoup fait penser à Crumb : même technique de hachures pour créer les contrastes et des tronches pas possibles, caricaturales (c'est le métier de notre homme) à souhait, qui relèvent parfois du Super Deformed ! Le dessin est la grande réussite de ce livre car, malheureusement, à part raconter son histoire terrible, l'auteur n'a rien à dire. Livre politique ? Il se garde bien d'émettre un avis ; d"ailleurs, il le dit lui même et on le voit bien : jamais il n'a fait de politique, son malheur, il le doit à un dessin mal interprété.
Même si ce livre mérite d'exister par la force de son témoignage, il n'en demeure pas moins une œuvre dont je me permets de douter des qualités artistiques. À aucun moment Neyestani n'outrepasse le fil de la série d'événements singuliers dont il est la victime. Il se contente de raconter ce qu'il se passe, osant de temps à autre un commentaire, mais pas plus. Je crois qu'il se comporte en candidat au retour au pays : surtout ne heurter aucune susceptibilité, surtout éviter de dresser un tableau de l'Iran qui pourrait être mal interprété. Car c'est bien ça qui manque (et qui par le jeu des comparaisons faciles contribue à la grande qualité de Persepolis), cette mise en perspective d'un destin particulier par rapport à un autre, plus général, par rapport à une expression politique. Une métamorphose iranienne, dont la lecture n'est pas désagréable au demeurant, c'est un peu Mana contre les cafards : on passe un bon moment, on ne se prend pas la tête avec la géopolitique, on tremble pour le couple de héros, on est content qu'ils s'en sortent. Politique, ce récit ne l'est assurément pas.

PS :
Citation :
fabuleux et authentique témoignage relaté sans prise de position morale ou politique
Comment peut-on trouver "fabuleux" qu'un type qui a subi ça puisse ne pas prendre position, surtout moralement ?…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Mar 17 Avr 2012 - 8:35

c'est très vrai...
Il manque indéniablement une prise de recul concernant ces événements, prise de conscience, un point de vue : on ressent néanmoins le fait que, livré à cette incompréhension, le personnage a le nez dans le guidon.

Très bon dessin certes, mise en page parfois un peu lourdaude, avec l'utilisation des flèches (parfois inutiles) pour montrer le sens de lecture, qui heurte un peu la lecture.

J'ai beaucoup aimé en revanche la fabrication du climax de l'aéroport, avec l'alternance entre Mana et le douanier chinois.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2620
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Journalisme   Mar 17 Avr 2012 - 11:45

Très intéressant point de vue de Fred , effectivement on est en droit de se demander si l'auteur reste volontairement ou non en surface sans approfondir ses convictions politiques et ses sentiments personnels ?
Je ne penche pas pour un raté de sa part , je crois qu'en regard de ce qu'il a vécu , il avait toutes les données pour orienter son récit , et s'il ne la pas fait , il doit y avoir des bonnes raisons (dommage qu'il ne nous les livre pas , là d’accord).
On ressent bien le mal d'un pays qui l'a pourtant plongé dans une terrible conspiration et rien qu'en regard de sa famille vivant là bas , je conçois qu'il ne souhaitait pas en faire un livre militant.

Je trouve ce livre accessible à tous , avoir juste la liberté d'informer , c'est sans doute ça son objectif.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Mer 18 Avr 2012 - 16:55

fred a écrit:
PS :
Citation :
fabuleux et authentique témoignage relaté sans prise de position morale ou politique
Comment peut-on trouver "fabuleux" qu'un type qui a subi ça puisse ne pas prendre position, surtout moralement ?…
J'aurais également pu employer "incroyable" ou "extraordinaire" et perso, pas certain que j'aurais à sa place pris position... C'est un choix de sa part... A chacun de penser/juger/critiquer ses événements vécus! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Ven 20 Avr 2012 - 8:24

Ce livre n'est pas politique ?

Mais c'est quoi un livre politique ? C'est quoi un acte politique ? Au fond, qu'est-ce qui n'est pas politique puisque la politique par principe, "est tout ce qui est dans le cadre générale d'une société organisée et développée" ?

Hannah Arendt, dans son livre "La condition de l'homme moderne" expose très clairement les confusions qui s'opèrent aujourd'hui ou l'on confond l'acte d'agir et l'acte de contempler, l'acte de la sphère publique et donc politique, à celui de la sphère privée...

Elle explique que "l'action" dans son sens large du terme est l'acte politique par excellence puisqu'il vise à laisser une trace. De fait, tout ce qui vise à laisser une trace, oeuvre, travail et action possède intrinsèquement une visée politique.

Au fond, elle considère que c'est "la menace de l'inertie totale, de la disparition progressive de toute action" qui justement risque de condamner l'humanité.

Par conséquent, tout oeuvre artistique, toute forme de travail, toute forme d'action qui s'inscrit dans la volonté de laisser une trace, un témoignage, un enseignement est de facto politique.

Par conséquent, je pense que le simple fait de livrer ce témoignage est de fait un acte politique.

Je rajouterais également que Begbeder a écrit un article très intéressant il y a cinq jour dans le monde, intitulé "L'humanisme du réalisme".

Je cite : "...Ce que j'ai retenu de leurs libelles, c'est que la littérature française va mal, car elle serait victime d'une nouvelle oppression : l'obligation de décrire le monde. Reprocher à un roman d'être réaliste, c'est oublier qu'on se fiche du sujet d'un livre, du moment qu'il est réussi..."

Je pense que cela peut s'appliquer à la Bande Dessiné non ? Après tout, la vraie question n'est-elle pas de savoir si cette BD est réussie ou pas quand bien même elle serait le simple récit d'évènements réels ou romancés ?

Begbeder poursuit : "....Une phrase d'Oscar Wilde suffirait à leur clouer le bec (sans calembour) : "Un livre n'est pas moral ou immoral, il est bien ou mal écrit, c'est tout."Personne n'oblige personne à écrire, ni à lire, tous les romans qui ouvrent des fenêtres sur le monde, les guerres, les faits divers sordides, les tueurs de petites filles ou (même) les bourreaux nazis, la colonisation ou la tragédie du 11-Septembre. Il est vrai que depuis Flaubert, Stendhal et Truman Capote, nombreux sont les romanciers qui choisissent de raconter une histoire vraie.

Ce n'est pas forcément une mauvaise idée si l'on est incapable d'en inventer une fausse qui soit meilleure. Jonathan Littell et Alexis Jenni ont ressenti le besoin de romancer les horreurs des guerres du XXe siècle : ils ne furent ni les premiers ni les derniers à décrire la barbarie par la fiction. Ce n'était pas indispensable, ni utile, mais ils en ressentaient le désir, et leurs romans sont beaux et terribles comme des tableaux de Jérôme Bosch...."

Pour le coup, cette question du "désir" de l'auteur me semble essentiel. Cet homme a vécu un traumatisme que probablement peu d'entre nous aurions surmonté. Il en fait le récit, malgré les menaces qui peuvent peser sur lui et en cela, n'est-ce pas à un acte courageux ? Et un acte politique, puisqu'il nous ouvre une fenêtre sur le monde justement ? Dont le but est de laisser un témoignage, de vaincre l'oubli, de savoir que cela existe ? D'ouvrir une fenêtre sur un monde que nous méconnaissons...

Au fond, le premier acte politique n'est-il pas de ne pas taire les choses et d'en parler ?
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1761
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Sam 21 Avr 2012 - 8:35

Je viens de terminer la lecture et je ne comprends pas vraiment l'argument de l'absence de point de vue... Ce témoignage se suffit à lui-même me semble-t-il pour mettre en exergue la brutalité du régime iranien.
Par ailleurs, l'auteur explique en fin d'ouvrage qu'il a travaillé ensuite pour divers sites d'opposition au régime en publiant des "dessins subversifs". Je ne vois pas vraiment comment un tel ouvrage peut faire office de billet de retour.
Absence de recul, peut-être : Neyestani semble encore - et comment ne pas l'être ? - bouleversé par l'enchainement des événements. Absence de point de vue, je ne vois pas : Neyestani explique qu'il fut contraint par le régime a dessiner pour les enfants et qu'il a ensuite vécu un enfer carcéral proprement kafkaïen suite à la parution d'un dessin dont le texte a été détourné par le régime... A-t-il vraiment besoin d'en rajouter pour dire l'horreur politique et culturelle iranienne ?
Sinon, je partage vos critiques sur le rythme de l'histoire, les flèches pour s'orienter dans les cases et la vraie qualité du dessin !
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Sam 21 Avr 2012 - 8:49

Je partage totalement l'analyse de Superphane.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Sam 21 Avr 2012 - 10:19

Tout à fait d'accord avec Murena et Superphane ! Pas besoin de crier très fort pour se faire entendre, et ce qu'on lit en filigrane de ces (superbes !) dessins suffit à donner la chair de poule. L'auteur réussit tout à fait à nous faire partager l'ahurissement devant le fait qu'un dessin si innocent le propulse dans cet engrenage infernal sur lequel il n'a aucune prise. Je n'ai pu m'empêcher de penser à l'ingénu Charlot dans "les temps modernes", porté par ces énormes rouages qui peuvent le broyer à tout instant. Je ne comprends pas qu'on puisse penser que ce livre n'a "rien à dire" !
Et dans le dessin j'ai aussi retrouvé un ptit bout de Quino, ce qui n'est pas pour me déplaire.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4744
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: au-delà de l'histoire, le sujet   Sam 21 Avr 2012 - 10:38

Je comprends ce que vous voulez dire mais j'ai du mal à retenir autre chose de ce livre qu'une faiblesse artistique, un récit poussif et convenu que traduisent parfaitement la pauvreté et la platitude des séquences oniriques.
Après, que tout soit politique, je veux bien, mais je persiste à trouver l'engagement de Neyestani bien pâle au regard de ce que les autorités iraniennes lui ont fait subir, autorités que je ne le vois pas remettre en cause. Marjane Satrapi est bien plus précise dans la peinture politique du pays à son époque que ne l'est Neyestani.
Je pense qu'il ne suffit pas d'avoir vécu des choses extraordinaires pour faire un bon livre ; encore faut-il réinterpréter sa propre histoire en lui donnant une direction cohérente, ce qu'on appelle un sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Mer 2 Mai 2012 - 15:50

Peut être que ce manque d'engagement perçu par certains n'est que le pale reflet de la passivité avec laquelle l'auteur a vécu (subi?) les faits ?? Si c'est le message qu'il voulait faire passer, alors c'est réussi !!!
Je reste cependant frustrée du manque d'engagement de l'auteur face à la dictature de son pays, notamment la privation de liberté, et ce quelque soit le domaine dans lequel elle sévit...
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Mer 2 Mai 2012 - 17:20

Pour la passivité en effet, c'est clairement le cas, qui d'ailleurs aurait vraiment pu faire autrement...

Pour l'engagement,je pense que cet ouvrage est la preuve de son engagement justement...je ne vois pas où est le manque,mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Jeu 3 Mai 2012 - 7:56

J'ai repris la lecture de ce livre, un peu chagriné par cette histoire d'engagement.
En feuilletant nos messages successifs, c'est plutôt effectivement cette passivité qui gène, parce qu'elle reflète peut-être un manque d'engagement a priori ? Ce livre, en revanche, en représente un, d'engagement, et je corrige mon expression de "manque de point de vue" sur laquelle j'ai été un peu trop loin.

Le problème du récit n'est-il pas que c'est un récit rétrospectif, mais que le choix qui est fait est de nous replonger, au présent, au moment des événements, sans que la voix de Neyestani maintenant vienne apporter, ou trop peu (?), le jugement qu'il a maintenant, au moment où il parle, sur les événements ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   Jeu 3 Mai 2012 - 10:58

Mmmm...point de vue intéressant. Effectivement, le livre ne fait que retranscrire les évènements et peut être manque-t-il justement son ressenti sur tout ça à postériori. Car pour le coup, je pense qu'il rend bien justement son sentiment d'impuissance face à la machine politique et judiciaire lorsqu'elle se met en marche.

Après, peut être que cette "passivité" tient aussi de la nature de l'auteur. Lui même ne se définit pas comme un opposant au régime, mais finalement comme un "monsieur tout le monde", un simple dessinateur pour enfant pris dans un engrenage qui au final le dépasse.

Mais cela peut poser la question de la "passivité" de chacun dans nos sociétés à une échelle plus large. Car après tout,il y a peut être là un message : l'auteur ne se dérobe pas. Il assume avoir subis, être resté sans réaction,passif au final. Il assume "ses petites trahisons", ses faiblesses, peut être même un certain manque de courage, et encore,peut-on vraiment lui reprocher...de fait,c'est difficile à juger comme situation...

Mais en effet, qu'en a-t-il tiré ? Que pense-t-il de tout cela ? Une forme différente, peut être narrant moins le présent mais avec plus de recul sur les évènements aurait peut être donné plus de "profondeur" au débat,à l'idée véhiculée par cette BD, notamment sur la question du "pourquoi ces réactions au final"...je pense cependant que ces réponses sont contenu déjà dans le récit des évènements qui parlent d'eux même, ne pensez-vous pas ?

Mais pour l'occasion, ce serait peut être une idée de l'inviter en dédicace/conférence pour avoir justement l'occasion de discuter de toutes ces questions avec l'auteur, qui pourrait nous éclairer sur ses différents choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une métamorphose iranienne de Neyestani   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une métamorphose iranienne de Neyestani
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une métamorphose iranienne de Neyestani
» [2x01] La métamorphose de Buffy
» La métamorphose de Franz Kafka
» 30-04-07, Heillecourt, la métamorphose physique
» MARINE IRANIENNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: