AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Lun 16 Jan 2012 - 14:09




Vincent Bernière, outre le fait d'occuper un poste de directeur de collection chez Delcourt, est un toxicomane repenti. Et à quel prix ! Le château des ruisseaux, récit autobiographique s'il en est, s'attache à proposer une plongée concise et directe dans un centre de traitement des addictions, avec l'urgence d'un junky qui se shoote dans les chiottes d'un bar miteux. Pour mieux toucher l'essentiel et pointer la réalité d'un mécanisme autodestructeur duquel seuls les plus convaincus parviennent à s'arracher. En une fine épaisseur de pages, les auteurs en disent autant qu'un essai sur la dépendance. Le trait de Frédéric Poincelet (qui rappelle un peu celui de Debeurme) ne fait pas de concession : les personnages apparaissent dans tout le dégoût que le monde ou eux-mêmes leur inspire, avec une laideur presque revendiquée. L'éclatement judicieux des cases offre des prises de vues qui se complètent et s'enrichissent, multipliant les angles et déformant la perception, comme dans le plus réussi des trips.
Ce volume ressemble à un exutoire implacable et Bernière ne s'y fait pas de cadeau. Sa mise à nu s'opère par un attachement chirurgical à n'omettre aucune information utile au procédé documentaire de l'œuvre. Le message passe, l'émotion s'insinue, jusqu'à son point d'orgue, la lettre d'adieu de Vincent (pardon, Jean) à la fille au cœur d'acier, sa copine de presque toujours, son alliée devenue sa sangsue, celle pour qui il a vécu le plus intensément, à cause de qui il a connu les plus grandes humiliations, son unique compagne, la défonce.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=q1EHsldmCzc#!




Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Mer 8 Fév 2012 - 14:42

J'ai lu ça d'une traite bien plus happé par le récit que le dessin.
D'abord parce que la langue est belle et que le sujet est fort.
Ensuite parce que cette suite de témoignages traduit bien la fragilité mais aussi la sensibilité (parfois) et la vie heurtée des dépendants.
Le dessin, même s'il rappelle effectivement Debeurme, me convainc peu.
A-t-il vraiment une fonction ? Le fait de donner un visage aux personnages ne me semble pas vraiment utile.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Dim 19 Fév 2012 - 16:25

A mi chemin entre documentaire et auto fiction , le château des ruisseaux est un témoignage puissant sur le milieu des toxicos , l'addiction est un véritable poison , chacun vient chercher ici une façon de s'en sortir , malheureusement , très peu sont ceux qui y parviennent...

Une lecture totalement différente de mes lectures habituelles dans laquelle je fus happé de la première à la dernière page , un récit passionnant pour un livre qui ne peut laisser indifférent où le dessin trouve bien sa place , en illustrant parfaitement les échanges entre les protagonistes.

Bravo donc aux auteurs et à l'éditeur de penser des livres audacieux , novateurs , de prendre un pari risqué car ils s'affranchissent ici de la plupart des codes habituels que ce soit aussi niveau du découpage , de la construction narrative (issue des groupes de paroles) et plus encore sur un sujet rarement abordé de façon aussi immersive sans verser dans le pathos.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Dim 19 Fév 2012 - 19:30

Pas grand chose à rajouter ! Smile
On rentre direct dans le vif du sujet, souvent glauque mais malheureusement réel.
Le dessin, fin et sobre, accentue l'intensité de la situation et reflète bien les émotions des protagonistes.
Une belle réussite qui nous interpelle sur un sujet très grave (et sûrement courant, à tout niveau et toute dépendance, voire tabou) de notre société actuelle. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
fufman
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 38
Localisation : clermont-ferrand
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Mar 21 Fév 2012 - 17:10

RHAAA les toxicos , en voilà un sujet casse gueule , évité avec grande classe par les deux auteurs , voir toutes ces gueules cassées , ces repentis de la dope , essayant de survivre dans une parenthèse qu'es ce château , le dessin centré sur les visages fatigués, marqués sont d'une grande réussite. Malheureusement tout cela est un peu court à mon goût , j'aurai voulu en savoir plus sur les séances de groupe , les échanges verbaux etc etc

Comme il est cité dans le bouquin je renvoi tout le monde à Junky de Burroughs qui est un autre témoignage de tout premier plan

Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Mer 22 Fév 2012 - 12:58


Bouleversant !

Je ne connais rien au sujet et j'espère être épargné à tout jamais J'ai bien sûr parlé et entendu parlé de la dépendance, comme tout le monde. J'ai bien sûr croisé plusieurs fois dans ma vie des personnes à la dérive. Mais je pense que la grande qualité de ce livre est de nous faire comprendre à quel point on ne sait rien sur le sujet tant que l'on y est pas confronté directement et, en même temps, il nous fait prendre toute la mesure de ce que veut dire la dépendance....

On ne ressort pas indemne d'une telle lecture. On ne peut pas rester indifférent.

Pour toutes ces raisons, je trouve que ce livre est une grande réussite et on ne peut qu'être impressionné par la façon dont Bernière nous fait partager son expérience. Chapeau !
Le dessin est en parfaite symbiose avec le texte, entièrement basé sur l'attitude et les personnages. C'était un paris risqué. C'est un des points forts du livre.


Au risque de me répéter un peu, décidément, j'aime beaucoup les planches sans cases !
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Jeu 23 Fév 2012 - 17:42

Un sujet difficile mais bien traité, parfois un peu en surface mais au final c'est difficile de faire plus sans rendre la lecture trop lourde. C'est très bien écrit, avec tact et finesse, et les dessins pour reprendre Fufman représentent parfaitement "ces gueules cassés" par la vie et la came.

C'est une belle réussite. Parler d'un sujet aussi lourd, de manière aussi "belle", partager ainsi son expérience sans sombrer dans le pathos comme cela fut vu trop souvent, est je trouve une fort jolie prouesse.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Ven 24 Fév 2012 - 18:58

Dernière lecture de la sélection mensuelle, aux antipodes de la première (la page blanche). Je ne suis pas une inconditionnelle de ce genre de dessin, mais je reconnais que certains d'entre eux servent le texte à merveille ( alors que d'autres semblent meubler l'espace...).
Le texte, quant à lui est à mon sens la colonne vertébrale de l'ouvrage : pas de bavardage inutile, c'est droit au but et sans fard. L'absence de case permet de se mouvoir, parfois se heurter, au rythme des dialogues et des témoignages. Certains d'entre eux sont douloureux, on sent combien accoucher de certains mots est difficile... et pourtant ils naissent, explosent, et on aimerait croire que l'abcès est définitivement vidé mais l'épilogue ne nous laisse que peu d'espoir...

Très touchant, très juste, parfois un peu rapide en besogne mais peut-être est-ce pour nous épargner un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Ven 24 Fév 2012 - 19:05

Par contre, Marion me faisait la remarque à midi du "pourquoi un support BD" plutôt qu'un support "livre-roman" alors que l'auteur semble justement avoir beaucoup à dire et de manière très juste sur le sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Ven 24 Fév 2012 - 21:09

parce que le livre a une vraie dimension visuelle, avec des planches dont le parcours de lecture est très travaillé ; en plus, moi, je n'aurais pas été lire un récit témoignage sur le sujet
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Ven 24 Fév 2012 - 21:25

eraserhead a écrit:
parce que le livre a une vraie dimension visuelle, avec des planches dont le parcours de lecture est très travaillé ; en plus, moi, je n'aurais pas été lire un récit témoignage sur le sujet

Pour moi, c'est évident !
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Ven 24 Fév 2012 - 23:27

Les évidences sont loin d'être toujours la vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: moi aussi je peux !   Sam 25 Fév 2012 - 11:06

Murena a écrit:
Les évidences sont loin d'être toujours la vérité...

Mais il ne faut pas nier l'évidence...
Revenir en haut Aller en bas
eric
Jury du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 42
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Sam 25 Fév 2012 - 12:30

Je me retrouve dans ce que Can a dit sur ce livre.

Can a écrit:
Une lecture totalement différente de mes lectures habituelles dans laquelle je fus happé de la première à la dernière page , un récit passionnant pour un livre qui ne peut laisser indifférent où le dessin trouve bien sa place , en illustrant parfaitement les échanges entre les protagonistes.

A ma surprise, à partir du moment où j'ai commencé ce bouquin, je n'ai pas pu le poser. Je trouve qu'il y a une tension dans ce que vivent les personnages qui pousse à vouloir aller plus loin, pour savoir comment cette tension se dénoue, si elle se dénoue. C'est fort de réussir de faire de ce huis clos où tous le monde passe le plus clair de son temps assis un récit aussi intense.

Murena a écrit:
Par contre, Marion me faisait la remarque à midi du "pourquoi un support BD" plutôt qu'un support "livre-roman" alors que l'auteur semble justement avoir beaucoup à dire et de manière très juste sur le sujet ?

Je trouve que le dessin apporte beaucoup au récit. Les personnages portent sur eux le poids de ce qu'ils vivent. Ils ont la tête de ce qu'ils vivent et semblent répéter que la vie est une épreuve. Un livre aurait certainement apporté quelque chose, mais j'ai trouvé un sens au support BD, même si je n'aurais pas craché sur quelques planches supplémentaires.

Des livres lus ce mois-ci, c'est celui auquel je repense le plus fréquemment.
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Sam 25 Fév 2012 - 18:52

Joco a écrit:
Mais il ne faut pas nier l'évidence...

Il ne faut pas les nier, je suis tout à fait d'accord, mais pas plus qu'il ne faut s'y fier aveuglément. Une évidence indique souvent (pour ne pas dire toujours) quelques chose, mais pas forcément ce que l'on croit au premier abord, voilà tout ce que j'essaie de dire...
Revenir en haut Aller en bas
Didine
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 299
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Dim 26 Fév 2012 - 19:22

J’appréhendais un peu cette lecture lorsque j'ai feuilleté l'album... En effet, je ne suis pas très fan de ce type de dessin...

Au final, j'ai trouvé cet album très bien orchestré. Le dessin est à l'écoute des paroles et retranscris bien la souffrance des personnages. Le sujet délicat est très bien traité sans tomber dans le tragique ou l'ouvrage de prévention.

Je trouve quand même que le lecteur est un peu trop préservé... La dépendance est une douleur quotidienne qui persiste même avec l'abstinence... Heureusement que la petite note finale est là pour nous le rappeler "environ 15% des patients demeurent abstinents".
Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 35
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Mar 28 Fév 2012 - 19:24

Le sujet est très interessant, la demarche est forte
Par contre je n'ai pas pu rentrer dedans, la langue est belle mais le tout est mal orchestré, du moins linéaire j'ai trouvé au niveau du rythme, plat.
Je n'ai pas aimé le dessin du tout...
Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    Ven 11 Mai 2012 - 14:08

Une interview du scénariste LA.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le château des ruisseaux de Poincelet et Bernière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gâteau au chocolat sans oeufs
» Château-Gaillard, trajet court
» Gâteau aux noix
» Château de sable de Frédéric Peeters et Pierre Oscar Levy
» Gâteau d'ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: