AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un enchantement de Durieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Un enchantement de Durieux   Mer 31 Aoû 2011 - 12:12




Le principe de la collection coéditée par Futuropolis et Le Louvre est simple. Il s'agit de confronter la réalité du musée parisien à l'univers et la sensibilité d'auteurs de bande dessinée. Et souvent, l'inspiration répond présent, la magie des lieux opère. On se souvient de la vision futuriste de De Crécy dans Période Glaciaire, de la juxtaposition oulipienne distillée par Mathieu dans Les sous-sols du Révolu, de la mise au point historique de Carrière et Yslaire dans Le ciel au-dessus du Louvre. C'est par l'entremise d'une déambulation poétique que Christian Durieux va s'approprier les lieux, le temps d'une nuit.
Un dîner se prépare au Louvre, en grandes pompes. On va célébrer la retraite d'un homme politique. Mais celui-ci, coutumier de la dérobade, va une nouvelle fois tromper son monde et s'esquiver, en galante compagnie. Une muse ? Une apparition ? Ou simplement la mort qui emmène doucement le vieil homme avec elle ?
C'est un rêve, un poème noctambule. L'art, le verbe et l'amour ont investi les couloirs du musée le temps d'une nuit bleutée. Et Durieux a choisi méticuleusement ses références : la culture et l'esbroufe mitterrandienne, les peintres italiens de la Renaissance, Watteau, Verlaine et Rimbaud pour la touche finale (C'est la mer allée / Avec le soleil). La beauté des pages et de la mise en scène, l'intelligence dans l'insertion des œuvres, l'humour et la bonne humeur hédoniste, la qualité du texte, tout est réussi dans cet album qui constitue à n'en pas douter un fleuron de cette collection essentielle qu'il faut absolument présenter aux détracteurs de la bande dessinée.
Je suis encore sous le choc de la relecture car c'est encore meilleur la deuxième fois ! Durieux évite le piège du foisonnement qui à coup sûr aurait étouffé son livre. Il va à l'essentiel, touche au cœur, et au bout du compte se révèle comme un grand auteur. Le titre est on ne peut mieux choisi.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2438
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Mer 31 Aoû 2011 - 12:52


_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Ven 9 Sep 2011 - 20:56

j'aime :
de belles images (un beau livre très classieux)
le format carré
ça se lit vite...

j'aime pas :
un scénario bien vain, et vu et revu... (de quoi ça parle ?)
le personnage qui parle à voix haute au début, à personne (au lecteur, qui est con et qui a besoin des paroles pour comprendre sans doute)

mon coeur balance
Revenir en haut Aller en bas
colux
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2431
Age : 45
Localisation : Paname
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Ven 9 Sep 2011 - 21:40

fred a écrit:
Un dîner se prépare au Louvre, en grandes pompes
Désolé, Fred, c'est plus fort que moi : on n'avait prévu d'inviter que des clowns ? clown
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: j'espère avoir été moins mauvais dans le fond   Sam 10 Sep 2011 - 6:40

C'est pas grave, Colux, on a l'habitude Wink
Heureusement que par ailleurs certain mail de certain auteur touché par la chronique me parvienne, ça rééquilibre et ça m'aide à m'accrocher pour la suite Smile

Eraserhead une nouvelle fois très lapidaire. Il te faut développer, mon vieux Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Sam 10 Sep 2011 - 7:26

j'ai dit que d'un côté, ça m'avait plu...

développer... le fait que ce genre d'histoire (fantastique onirique) répond à des codes ultra utilisés, qui se répètent parfois avec brio depuis le début du XIXe (siècle) :

on peut trouver le motif de l'apparition onirique assez régulièrement dans la littérature, apparition 9 fois sur 10 féminine (et encore - à part dans sa déclinaison vampirique), qui symbolise en effet la mort à l'oeuvre. Je pense là au Roi Cophetua de Julien Gracq par exemple (dont Delvaux a fait une fabuleuse adaptation ciné - Rendez-Vous à Bray).

autre motif, peut-être un peu moins habituel, la pénétration dans l'image, dans le tableau, le tableau qui prend vie (tout le monde à une scène du Roi et L'oiseau en tête - qui n'a rien a voir avec le fantastique, hein, c'est juste un exemple à côté) ou qui reprend la vie (bien évidemment, Comment Wang-Fô fut Sauvé de Marguerite Yourcenar, nouvelle elle aussi fabuleusement adaptée par René Laloux dans un court métrage).

Voilà qui fait que j'ai du mal à être aussi dithyrambique que vous sur cet album.

De plus, je le trouve assez académique, dans son graphisme, assez lénifiant dans ses teintes... mais me direz-vous, ça colle pile poil avec le thème de l'album. C'est vrai.
Disons que ça en fait, il me semble, mais je conçois bien ce que je suis en train d'écrire comme une discussion, et je souhaite vivement être convaincu par vos réponses, un album assez consensuel, un peu mou et dans sa forme, et dans son fond.

Je ne développe pas les aspects positifs, qui sont nombreux, de la virtuosité de la scène d'ouverture, à la peinture (assez lointaine) de ce petit monde mondain ridicule, de la réussite graphique à... bref, j'ai bien aimé cet album ; c'est une bonne lecture, agréable, qui se prêtera facilement... (je repars sur du négatif : )

mais l'album ne me paraît pas très dense. Si, par exemple, dans Wang-Fô, le rapport à l'image est au coeur de l'intrigue, et l'auteur y développe tout un discours sur l'image, la mort, le rapport au beau... ici, j'ai du mal à sentir un propos profond, et il me semble que l'album reste à la surface d'une déambulation nocturne sans enjeux, certes très poétique.

je me trompe peut-être Question ...
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Sam 10 Sep 2011 - 7:50

J'ai fini le livre ce matin et j'allais faire référence à la nouvelle de Yourcenar... On peut voir le court de Laloux sur Dailymotion. Texte et images magnifiques. Je vous engage vivement à y jeter un oeil si vous n'avez jamais vu ce petit bijou de l'animation française.
Cela fait donc un peu d'ombre au livre de Durieux que je trouve cependant de belle qualité. Mais le développement me semble, évidemment plus léger que chez Yourcenar (mais faut-il s'entêter à comparer les deux livres ?...) : je partage l'avis émis par Eraserhead dans son dernier paragraphe.
Voilà donc : belle lecture mais pas jusqu'à l'enchantement.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Sam 10 Sep 2011 - 8:06

Superphane a écrit:
(mais faut-il s'entêter à comparer les deux livres ?...)

oui d'ailleurs pourquoi s’entêter quasi systématiquement à comparer et à bien souvent rétrograder une Bd face à une autre œuvre (littérature , cinéma) ?

Je comprends pas trop là en fait , ça n'a pas trop de sens car dans des thèmes assez proches , on trouvera toujours mieux et toujours pire ailleurs , en même temps je ne l'ai pas encore lu , je repasserai donc.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Sam 10 Sep 2011 - 8:40

ah non, on est bien d'accord, il ne s'agit pas de s'entêter...
en même temps, je mets au défi quiconque d'évaluer sans comparer (pensez au mode de fonctionnement adopté pour le choix final du shériff). Forcément, quand on parle d'une histoire, elle en évoque d'autres, qu'elles soient littéraires, cinématographiques... et quand on parle d'images, elles en évoquent d'autres (peintures, ciné, bd...).
D'ailleurs, c'est bien ce qu'on fait naturellement en comparant un album avec les albums précédents de l'auteur.

Je pense au contraire qu'il est normal de mettre la bd en parallèle avec les autres "arts" : jamais dans mon esprit il s'est agi de rétrograder !! jamais. (sinon, je ne serai pas là... ; je crois par contre que certains albums se rétrogradent tout seuls en "voulant faire comme..." mais c'est un autre débat - quoi que...)

Il ne s'agit pas pour moi de dire "c'est mieux" ou "moins bien" mais dans le cas présent de dire "c'est déjà vu".

C'est d'ailleurs quasiment tout le temps "déjà vu", OK, mais parfois un peu d'originalité, un souci "d'auteur" va faire qu'on se laisse emporter dans l'univers proposé (même très balisé par nos autres lectures diverses), qu'on va ressentir une certaine profondeur dans le propos, et qu'on va y voir un écho à des préoccupations partagées, ou à partager.

Il s'agissait pour moi de dire ici que sur ce point-là, ça ne me semble pas aller très loin.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: merci   Sam 10 Sep 2011 - 11:09

Merci Eraserhead de t'être montré beau joueur. Du coup, le sujet prend de l'envergure et amène à un débat des plus intéressants. Le lien avec le dessin animé de Laloux adapté de Yourcenar aurait-il été cité si tu n'avais pas développé ?
Donc merci encore, c'est un peu ça que j'essaye de dynamiser, le prolongement des sélections à travers un débat sur le forum, de manière à arriver à un échange instructif et intéressant qui puisse dépasser le simple j'aime j'aime pas, je vote pour ce titre car c'est le mieux… Le Sheriff d'or n'est pas seulement une addition de suffrages, il a une vocation culturelle, c'est pourquoi les références et les comparaisons sont à mon avis toujours les bienvenues ; elles enseignent et aident à mieux comprendre une œuvre.
Et merci de m'avoir fait connaître ce magnifique texte et cette très belle animation (je constate que Caza a travaillé dessus) :



On peut mettre en parallèle ce récit et le livre qui nous occupe, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée. S'ils développent une thématique proche l'une de l'autre, une poésie évidente, on n'est pas du tout dans un même cadre, le ton utilisé n'est pas le même, l'inspiration non plus. Je crois que c'est la fin qui vous suggère le rapprochement.
La simplicité, la concision d'Un enchantement constitue à mes yeux une de ses principales qualités. Le côté éphémère d'une seule nuit y transparaît. Le livre va a l'essentiel : il est touchant comme la lueur d'une luciole.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Sam 10 Sep 2011 - 11:46

Non, non, merci à toi de m'avoir secoué : c'est par fainéantise que j'ai été un peu lapidaire !

fred a écrit:
Je crois que c'est la fin qui vous suggère le rapprochement.

complètement ; et formellement, et thématiquement (mais j'ai déjà développé ce point), c'est très différent. C'est juste le motif du tableau qui prend vie qui fait écho.
on trouvera aussi des échos à tout cela dans Omphale (histoire rococo) de Théophile Gautier.
http://fr.wikisource.org/wiki/Omphale

fred a écrit:
La simplicité, la concision d'Un enchantement constitue à mes yeux une de ses principales qualités.

complètement aussi. C'est très réussi, avec le bémol des mots en trop au début. p 10-11, par exemple : on a compris, pourquoi en rajouter ? ça nuit un poil à la concision.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Sam 10 Sep 2011 - 16:17

j'aime ton idée de l'écho !
Effectivement, la comparaison ne vient pas par désir de nivellement des œuvres mais tout naturellement : les deux scènes finales se rapprochent du simple fait qu'on en a connaissance, bien malgré soi. Faire référence à la littérature, me semble aller de soi : Durieux dit vouloir transcender les genres (et il a bien raison) dans sa postface en citant Cocteau. J'aime l'expression "poésie de bande-dessinée". Les bandes dessinées qui m'ont le plus marqué sont souvent celles qui ne se soucient plus des limites, des codes trop restrictifs pour produire en premier lieu une œuvre littéraire. Dans ce sens, la démarche de Durieux m'intéresse particulièrement.
On trouve également dans cette postface un élément qui porte à controverse. Le tableau de Watteau s'est longtemps appelé "Embarquement pour l’ile de Cythère", soutenant l'idée que les couples se préparaient à rejoindre l’île (Durieux semble souscrire à cette idée). Pourtant, l'hypothèse aujourd'hui la plus souvent défendue prend le contre-pied de cette première impression : les couples partiraient de l'île. Cet éclairage permet d'envisager plusieurs fins possibles.
(Pour les plus mordus d'entre vous, je peux prêter un DVD de la collection Palettes présentant le tableau de Watteau)
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Dim 11 Sep 2011 - 9:09

oups, honte sur moi, je n'avais pas lu la postface.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Mar 13 Sep 2011 - 20:54

Étrange sensation de lecture que cet univers riche d'œuvres artistiques et d'émotions! Une ambiance assez particulière! J'ai apprécié la rencontre, le musée, le dessin et surtout le livre lui-même : un format et un papier rendant vraiment honneur au magnifique coup de crayon (pinceau?) de l'auteur. C'est beau! Malgré tout, j'ai eu du mal à saisir l'ensemble du récit (ma lecture fut rapide, je l'avoue). Une seconde lecture, comme le suggère fred, aurait été la bienvenue... Rolling Eyes
Je ne connaissais pas cette collection et cette initiative est fort intéressante (et enrichissante) pour tout amateur d'arts et de bandes dessinées !!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Mer 14 Sep 2011 - 15:40

L'avantage quand on est inculte, c'est de n'être pas pollué par toutes ces références qui vous emmènent bien loin de l’œuvre initiale ! jocolor

Oui ! Bon, d'accord, si je n'ai rien de plus intelligent à dire je sors, ok !

Je vais essayer de me rattraper, c'est pas gagné !

Tout ça pour dire que ce livre m'a bien plu et je pensais l'avoir déjà dit ici, d'ailleurs !
D'une manière générale, j'aime bien les univers que Durieux met en place dans ses bouquins. Il s'en dégage toujours une certaine poésie, une ambiance particulière. Pour ce que j'en connais, hein ! Je n'ai pas lu tout ce qu'il a fait, l'artiste !

En ce qui concerne Un enchantement, je rejoins toutes les bonnes choses dites ici.
Pour ce qui est de la scène finale, elle ne fait "que" traduire le sentiment profond et bien humain que l'on peut ressentir devant une peinture qui vous touche particulièrement, c'est déjà vu mais c'est universel, aussi. Pourquoi s'en priver ?
Quand au fait que l'auteur ne fait qu'effleurer son sujet, je ne suis pas d'accord ! Ou plutôt, si, je suis d'accord dans le sens où cet a priori de l'auteur (je pense que c'en est un, il nous le dira peut-être bientôt) fait partie des qualités de ce livre. ce choix d'une narration toute en douceur, sans heurt, participe à l'élégance de l'ensemble. C'est comme cette rencontre, muse, apparition, mort, peu importe, elle est le médium incontournable de cette déambulation. Là encore, chacun peut y mettre le sens qu'il veut et c'est très bien. L'auteur nous laisse libre sans nous perdre, c'est peut-être ça l'enchantement ?

J'aimerais bien m'évader de la sorte, moi !



Et comme je suis un type primaire, une question cruciale me taraude l'esprit : peut-on vraiment ouvrir une bouteille de vin de cette façon ? Je n'y crois pas vraiment et je n'ai pas osé essayer !
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Allez gros ! fais-nous rêver !   Mer 14 Sep 2011 - 15:58

Une contribution culturelle de haute volée !!!

Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2438
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Mer 14 Sep 2011 - 16:55

BenBecker a écrit:
Une seconde lecture, comme le suggère fred, aurait été la bienvenue... Rolling Eyes

quand un désir de seconde lecture apparait, il ne reste qu'une seule chose à faire ...

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Mer 14 Sep 2011 - 16:59

Superphane a écrit:
Une contribution culturelle de haute volée !!!

C'est donc vrai !!!!! Shocked

Et dire que j'engueule mes gosses quand ils secouent (un peu !) mes bouteilles !
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Mer 14 Sep 2011 - 18:51

fabulous a écrit:
BenBecker a écrit:
Une seconde lecture, comme le suggère fred, aurait été la bienvenue... Rolling Eyes
quand un désir de seconde lecture apparait, il ne reste qu'une seule chose à faire ...
J'entends bien mais question de rotation des prêts à prendre en compte... et une certain indisponibilité de fin de mois... silent
En tout cas, bien sympa la vidéo !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Mer 14 Sep 2011 - 19:45

Tiens faudra que j'essaie le coup de la bouteille , enfin on évitera quand même le grand cru et les pompes du boulot Laughing

Moi non plus je n'ai pas une grande culture des musées et de l'art en général , je n'ai d'ailleurs jamais mis les pieds au Louvre donc forcément ...
Même si sur le sujet c'était donc pas gagné , je ne pouvais pas passer à côté d'un Album signé C.Durieux que j'avais découvert sur Le Pont , et dont j'affectionne particulièrement l'écriture , l'une des plus poétiques dans le monde de la BD.
J'adore aussi son dessin et là pour le coup je suis servi , toute la force de la première lecture réside là dedans , émerveillé par la chaleur des couleurs , les jeux d'ombres , de silouhettes et cette science du mouvement où les héros se mouvent au milieu des tableaux éternellement figés.
Du coup l'histoire m'est apparu bien terne , il faut dire que j'avais loupé une ressemblance pourtant essentielle et ma relecture s'est concentré sur les mots , c'est beau mais je reste un brin frustré par ce doux instant un peu trop éphémère.

Vivement le 8 bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 35
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Mar 20 Sep 2011 - 20:14

merci beaucoup pour le lien du court de Laloux
Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Ven 23 Sep 2011 - 12:39

Une interview intéressante de l'auteur LA.
Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 35
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Dim 25 Sep 2011 - 22:44

Bon j'ai lu vos commentaires avant de lire la bd et je ne savais pas trop a quoi m'attendre paradoxalement....
je serait brève et pour éviter les redites, je dirais juste de cette bd m'a plu mais ne m'a pas enchanté pour les raisons assez proches de celles d' eraserhead.

Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Mar 27 Sep 2011 - 11:42

The last but not the least des lectures du mois, et celle vers qui mon vote ira. Oui c'est académique, oui les couleurs sont douces (mais pas ternes !) et le thème déjà usité, mais en quoi celui nuit-il à l'enchantement ?
... dont le charme opère sans réserve sur la petite éponge qui me sert de cerveau ! Sans chercher plus loin que ce qui est proposé par l'auteur : une dernière promenade dans la quiétude d'un musée en douce et séduisante compagnie (rappelons, s'il est besoin, que l'amour n'a pas d'âge...), un regard en arrière lucide vers la vanité du pouvoir et des courtisans, l'étonnement universel devant la brièveté de la vie (déjà ?) et un dernier pas, en avant celui-ci, vers l'inconnu qui nous attend tous.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
CHoCo

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 30
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   Ven 30 Sep 2011 - 11:07

Comme certains ici je n'ai pas une énorme culture iconographique, donc je n'ai pas forcément apprécié l’œuvre à sa juste valeur au niveau des références.

Mais cela ne m'a pas arrêté et au contraire je pense que ça a renforcé la découverte et l'émerveillement (et aussi attisé ma curiosité).

Pas besoin d'être un expert en art, ni d'être un habitué des musées pour ressentir la douce ambiance poétique de cette BD.
J'ai vraiment été touché !

Les couleurs, ce minimalisme dans les mots qui ne viennent pas entraver tout le reste, j'ai trouvé ça d'une justesse assez impressionnante.

Même l'édition est en accord avec le contenu (ce qui n'est pas toujours le cas), ce qui rend le tout très classe, et surtout cohérent.
Tout y est, le format, le toucher, la typographie, les commentaires de l'auteur et son humilité sur la vision de son travail et sa visée.
C'est vraiment un objet à part entière, je m'emballe peut-être mais c'est quelque chose de précieux je trouve.
J'ai vraiment passé un moment magique !

L'enchantement pour moi c'est eut-être justement le fait que tout soit maîtrisé au point que l'on nous laisse malgré tout libre de penser ce que l'on veut.
Qui est cette jeune femme ?
On peut tous y mettre une vague idée, des mots incertains qui vont surement différer entre chacun de nous...
Avec brio et sans nous perdre dans une justification inutile, on nous laisse vagabonder telles des ombres à la recherche (ou pas) de ce mystère qui n'en est pas forcément un.

La magie du Louvre opère encore et toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un enchantement de Durieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un enchantement de Durieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Appelle-moi Ferdinand par H.Bourhis , C.Conty & C.Durieux
» DÉDICACE DURIEUX ET DUMONTHEUIL SAMEDI 8 OCTOBRE !!!
» Les Gens Honnêtes de Durieux et Gibrat
» Geisha T1, de Durieux et Peressin (Futuropolis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: