AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Hydrie, de Presl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3146
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: L'Hydrie, de Presl   Dim 3 Avr 2011 - 16:37



Grèce antique. Un jeune homme, pas très sportif, pas très doué, va développer contre son voisin une violente jalousie, et pour la sœur de ce dernier un désir tout aussi violent. Ces deux sentiments l'entraîne à des extrémités qu'il ne soupçonnait pas.



L'HYDRIE, c'est un peplum comme seule la bande dessinée sait en faire. Le peplum au cinéma, c'est toujours profondément référencé en termes historiques, ou littéraire. Les ouvrages qui traitent de peplum les classent d'ailleurs par période. Mais en BD, c'est autre chose. Certes, POUR L'EMPIRE garde des traces de ce que peut être le peplum cinématographique, mais à la marge, quand il s'extrait des contraintes de véracité historique, ou mythologique (comme dans le cinéma turc par exemple). Évidemment, PEPLUM est le monument du peplum en bd, mais il reste une lointaine adaptation du film de Fellini, lui-même adaptation du Satiricon de Pétrone. Quelques uns des albums d'Alix sont en marge aussi, mais n'ont parfois plus grand chose du peplum, et Jugurtha (la série) s'est bien vite éloignée des réalités de l'antiquité.
Restent quelques essais étonnants, LES DESERTEURS aux éditions The Hoochie Coochie, ou les albums de Nicolas Presl.


L'HYDRIE est le quatrième album de Nicolas Presl aux éditions Atrabile. Il a également publié l'année dernière LE FILS DE L'OURS PERE (lui aussi aux éditions The Hoochie Coochie), qui était son premier essai d'album et que tous les éditeurs avaient alors refusé. PRIAPE, son premier album publié chez Atrabile, était aussi un peplum, et, comme L'HYDRIE, sans parole. (n'ayant pas lu ses autres albums encore – ça ne saura tarder maintenant – j'arrête là, et espère en reparler bientôt).

L'Hydrie, c'est avant tout un vase grec, sur lequel était peints des histoires, souvent à caractère mythologique. Ces histoires (sans paroles – pas toujours sans texte), Nicolas Presl en garde quelques caractéristiques graphiques, dans le refus de perspective, ou dans les positions des personnages, notamment. En effet, selon l'angle dans lequel vous le regardez, les têtes des figures semblent courbées, participant d'un autre espace, comme celle des personnages de l'album.

(voir un exemple http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydrie)

Bien évidemment, notre vase aura une importance dans l'histoire racontée.

L'HYDRIE est composé de deux parties quasi distinctes, qui mettent en scène deux événements traumatiques de l'existence du personnage. Les deux parties sont liées chronologiquement bien sûr, mais elles se répondent l'une l'autre tant au niveau formel qu'au niveau narratif. L'album nécessite deux lectures, afin de revenir sur des éléments, qui, incompris lors de la première lecture, mais sans entraver pour autant la lecture, deviennent limpides une fois l'ensemble de l’œuvre parcouru.



La qualité graphique de Nicolas Presl sied particulièrement à la représentation de l'antiquité. Convoquant à la fois les peintures antiques, les romans graphiques du début du XXe et le cubisme, il embrasse toute une histoire de l'art occidental sans aucune prétention, juste celle de livrer le récit le plus dynamique et efficace possible.

Et c'est efficace ! L'image donnée de l'antiquité, du monde grec, est éclairante, loin de la plupart des clichés : pratiques religieuses et domestiques sanglantes, cependant pleines d'un bon sens terrien, combats violents (oui, l'album cède à la traditionnelle scène de guerre), clans familiaux...
L'esthétique du dessin ne gomme en rien la violence, au contraire, elle la rend palpable, et c'est parfois un peu dégoûtant !



Mais c'est dans le drame personnel, dans l'incompréhension du quotidien, dans l'opposition des univers masculins / féminins, que réside l'intérêt majeur de l'album. Le peplum a toujours tendance à gommer d'un coup la distance temporelle en ce qui concerne les différences qui existent dans les rapports humains, comme si l'homme antique réagissait, sentimentalement, comme l'homme moderne. Or Nicolas Presl ne tombe pas dans ce travers, et les rapports humains dépeints dans L'HYDRIE sonnent justes.

Une belle leçon d'histoire, une belle histoire tout court, un grand peplum, un grand album.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Lun 4 Avr 2011 - 7:36

Très très belle chronique !!! Bravo !!! cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3146
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Mar 26 Avr 2011 - 18:22

s'il s'avère que Presl est sur le territoire français au cas où...
on peut envisager de sélectionner cet album pour le mois prochain ?

Je pense qu'il entrainerait de bien beaux débats
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2625
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Mer 27 Avr 2011 - 16:55

Tu n'es pas le premier à en dire le plus grand bien , 4 Like a Star @ heaven chez Bodoi , album du mois chez nos confrères de l'art en bulles , je pense que ça mérite le coup d'œil et ça m'interpelle déjà Wink
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2480
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Sam 30 Avr 2011 - 8:59

eraserhead a écrit:
s'il s'avère que Presl est sur le territoire français au cas où...
on peut envisager de sélectionner cet album pour le mois prochain ?

Je pense qu'il entrainerait de bien beaux débats

ça me paraît une très bonne idée !

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3146
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Sam 30 Avr 2011 - 9:42

cool !!!
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2625
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Ven 6 Mai 2011 - 14:38

J'ai suivi le conseil d'eraserhead en accordant deux lectures à cet album vu que la première m'a laissé un goût de vide et un désintérêt total.
J'avoue que les albums dit muet ça ne me cause pas trop , je fais partie des lecteurs qui ont besoin d'avoir des mots sur les images et j'ai un mal fou à m'immerger dans les histoires sans le texte.
La seconde lecture m'est apparue plus accessible et plus compréhensible et elle nuance , voir elle retourne mon avis , et je me dis finalement que l’exercice est plutôt réussi.
Il reste néanmoins des émotions qui ne sont pas sortis du livre et qui ne sont pas venus à moi mais aussi un final un peu trop abrupt.
Sans texte , il faut trouver le bon tempo , percevoir les choses essentielles sans omettre les détails , je n'y suis pas totalement parvenu ou l'auteur a en partie échouer , je ne sais pas Neutral .

Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2311
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Ven 6 Mai 2011 - 17:42

Pfouuuuh ! C'est pas gagné !
On peut même dire que s'était perdu d'avance tellement ce dessin bancal m'a dérouté. Je n'aime pas du tout ! Rien que pour cette (mauvaise) raison, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans cette lecture. Et puis, je me suis retrouvé à la fin sans vraiment m'en rendre compte. Étrange ! Ce dessin est finalement très très efficace, je n'en revient pas ! Effectivement, je pense qu'une deuxième lecture est nécessaire mais je ne sais pas si j'en aurai le temps....
En tout cas, je n'ai jamais autant apprécier la lecture d'un livre dont le dessin me gène autant. Tout ça laisse une impression bizarre qui est surement aussi due à l'histoire elle-même qui est, elle aussi, très dérangeante finalement.
Un livre qui ne laissera personne indifférent et c'est déjà beaucoup....
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3146
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Ven 6 Mai 2011 - 19:41

petit intermède culturel !

une hydrie


détails de fresque à Oplontis





tombe du plongeur de Paestum



voilà qui, visuellement, devrait évoquer votre récente lecture de l'Hydrie.
alors après, Presl s'inspire aussi à d'autres sources plus récentes...

Sur la question du récit sans texte :

"Au départ c’était le défi d’un album, mais j’ai finalement pris goût à ce mode de narration qui force à l’expressivité des personnages, à trouver des astuces narratives pour faire passer tous les éléments nécessaires à l’histoire. Ça rend la lecture un peu plus complexe peut-être, mais j’aime aussi cette idée que le livre puisse nécessiter une deuxième lecture, pour livrer tout son sens. Et puis je me suis débarrassé des phylactères, et ça c’est un vrai soulagement, car ces bulles qui rognent la moitié de l’image, ce n’est pas toujours très facile à faire passer, je veux dire plastiquement... les bulles ne me satisfont pas sur le simple plan formel."

extrait de l'intw sur http://www.du9.org/Nicolas-Presl
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1767
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Dim 8 Mai 2011 - 15:28

Pas grand chose à ajouter à la chronique d'Eraserhead... Conquis dès les premières pages !

J'ai beaucoup aimé le traitement graphique de l'album, par ailleurs.
Je viendrai ferrailler s'il faut défendre le livre en fin de mois !!!
Une lecture très intense pour moi.
Je garde, je ne rends pas !


Dernière édition par Superphane le Dim 8 Mai 2011 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Dim 8 Mai 2011 - 17:54

Pas question de deuxième lecture, j'ai déjà du me forcer pour arriver au bout de la première.

Si l'appréciation de certains ouvrages est liée à une éducation du lecteur je ne regrette pas d'être resté un iconoclaste nourri aux mamelles imposantes des héroïnes de Krän et à celles de Chihuahua Pearl

Je veux bien que cela soit de l'art mais alors réservé à une élite , parce que moi vos grecs à tronche de poisson et à tarbouif trifide, raides comme des passe lacets dans leur gestuelle franchement ça ne me parle pas

Une BD de propagande pour le syndicat des bouchers tripiers peut être vu le nombre d'égorgements sauvages ou alors vu la tronche des personnages une illustration naïve des nouvelles de Lovecraft sur Innsmouth lorsque les habitants mutent en ichtioïdes pour rejoindre l'abominable Cthulu

Voilà , tout ça pour dire que je n'ai pas aimé mais alors pas du tout, mais vous aviez compris par vous même je suppose
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2311
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Dim 8 Mai 2011 - 19:05

botachris a écrit:
vos grecs à tronche de poisson et à tarbouif trifide, raides comme des passe lacets dans leur gestuelle franchement ça ne me parle pas
Laughing Laughing
Ah ! Ben, oui, tient ! Je crois que tu as troué les mots justes pour décrire ce qui me dérange dans le dessin. (même si je le trouve efficace par ailleurs...)
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1767
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Dim 8 Mai 2011 - 21:53

J'aime beaucoup les dessins des personnages. A chaque fois, on a le sentiment que Presl se doit d'utiliser un maximum d'espace dans la case : les cous s'allongent, les bras s'épaississent. J'ai immédiatement pensé aux silhouettes en papier découpé de Matisse... Je ne sais pas vraiment pourquoi... On retrouve aussi les yeux des "demoiselles d'Avignon"...
Tout ça pour dire que de telles représentations du corps ont plus de 100 ans et qu'il faudrait peut-être accepter qu'on peut dessiner autrement qu'en cherchant à rendre au mieux les proportions...
Les visages de Presl me touchent personnellement bien davantage que ceux de Lepage par exemple... Les expressions des visages traduisent les relations entre les personnages, racontent l'histoire, les sentiments. Je n'ai rien vu de tout ça du côté des Kerguelen...
Quant aux "égorgements sauvages", il ne faut que traduire une réalité historique, qui comme l'a rappelée eraserhead, s'éloigne du cliché d'un monde helléniste propre et parfait.

Sinon, ça fait toujours plaisir de savoir qu'on fait partie de l'élite...
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3146
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Lun 9 Mai 2011 - 6:32

Superphane a écrit:
Sinon, ça fait toujours plaisir de savoir qu'on fait partie de l'élite...

Laughing

et puis un peu d'outrance, ça ne fait pas de mal... si ?

Bien plus de 100 ans, dans le sens où on retrouve la même chose dans certains masques de théâtre no, mais aussi bien sûr grecs !
En vous lisant, je pense aussi au Cri de Munch, qui n'est pas franchement bien proportionné..., mais même plus près de nous à Blanquet, ou même aux personnages de Griffon (rien à voir en terme de récit hein!)

Quant à leur raideur, je ne suis pas d'accord pour généraliser, certaines planches sont très dynamiques, en revanche, la raideur est caractéristiques de moments tragiques, et est très clairement voulue et outrée, puisqu'elle participe complètement du genre !
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Lun 9 Mai 2011 - 6:47

Superphane a écrit:
J'aime beaucoup les dessins des personnages. A chaque fois, on a le sentiment que Presl se doit d'utiliser un maximum d'espace dans la case : les cous s'allongent, les bras s'épaississent. J'ai immédiatement pensé aux silhouettes en papier découpé de Matisse... Je ne sais pas vraiment pourquoi... On retrouve aussi les yeux des "demoiselles d'Avignon"...
Tout ça pour dire que de telles représentations du corps ont plus de 100 ans et qu'il faudrait peut-être accepter qu'on peut dessiner autrement qu'en cherchant à rendre au mieux les proportions...
Les visages de Presl me touchent personnellement bien davantage que ceux de Lepage par exemple... Les expressions des visages traduisent les relations entre les personnages, racontent l'histoire, les sentiments. Je n'ai rien vu de tout ça du côté des Kerguelen...
Quant aux "égorgements sauvages", il ne faut que traduire une réalité historique, qui comme l'a rappelée eraserhead, s'éloigne du cliché d'un monde helléniste propre et parfait.

Sinon, ça fait toujours plaisir de savoir qu'on fait partie de l'élite...

Ah mais j'accepte tout à fait, tu peux même dessiner en bâtons, en hiéroglyphes ou en caractères chinois si ça te chante , il y aura toujours quelqu'un pour trouver ça beau , je dis simplement que ce genre de dessin me rebute
Je ne crains pas les "égorgements sauvages" , j'ai assez eu l'occasion d'en voir , je les trouve simplement un peu répétitifs même si c'est la réalité historique
Quant à l'élite faut naturellement relativiser , on fait toujours partie d'une élite par rapport à d'autres et pour ce genre de dessin tu fais partie de ceux que cela interpelle par rapport à ceux que cela laisse de marbre Very Happy mais je manque certainement de culture artistique pour apprécier à sa juste valeur
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4746
Age : 50
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: noble prefession   Lun 9 Mai 2011 - 6:51

botachris a écrit:

Une BD de propagande pour le syndicat des bouchers tripiers peut être vu le nombre d'égorgements sauvages
Les bouchers ne seraient pas trop content d'apprendre qu'ils sont de sauvages égorgeurs Exclamation Very Happy Laughing lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Lun 9 Mai 2011 - 11:36

fred a écrit:
botachris a écrit:

Une BD de propagande pour le syndicat des bouchers tripiers peut être vu le nombre d'égorgements sauvages
Les bouchers ne seraient pas trop content d'apprendre qu'ils sont de sauvages égorgeurs Exclamation Very Happy Laughing lol!

Bah tu sais maintenant ; à part quelques abattages rituels, les bouchers n'abattent plus les animaux eux même
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2625
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Lun 9 Mai 2011 - 19:30

Superphane a écrit:


Sinon, ça fait toujours plaisir de savoir qu'on fait partie de l'élite...

... ou bien admirateur du Kamasutra Razz
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Mer 11 Mai 2011 - 21:18

J'aime bien l'Antiquité et la Mythologie grecque... mais l'exercice de style de l'auteur m'a rendu la lecture très difficile, pas inaccessible mais c'est quand même très particulier, tant au niveau du dessin (je reconnais tout de même une certaine qualité) qu'au niveau narratif. Bref, cette BD me laisse un goût amer... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Mer 18 Mai 2011 - 12:41

J'ai trouvé l'exercice plutôt réussi, le dessin est très expressif et se suffit à lui seul pour comprendre l'histoire mais...mais justement j'ai du mal à me plonger dans une histoire sans le texte...
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3146
Age : 43
Localisation : Dans les starting blocks...
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Mer 18 Mai 2011 - 18:07

ça fait partie intégrante de l'histoire de la bande dessinée d'arriver à signifier sans texte.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1767
Age : 46
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Mer 18 Mai 2011 - 21:05

Il y a encore peu, je ne doutais pas une seule seconde de la victoire de Renée au terme de l'année 2011.
Seulement, voilà l'Hydrie... et j'avoue que le doute s'installe en moi... Après une nouvelle lecture (car il s'agit bien de lecture même s'il n'y a pas de texte), n'aurais-je pas une petite préférence pour l'album de Nicolas Presl ???
Eraserhead, courage !
La victoire d'Avril ne peut échapper aux grecs à tête de poisson.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Jeu 19 Mai 2011 - 5:10

Superphane a écrit:
Il y a encore peu, je ne doutais pas une seule seconde de la victoire de Renée au terme de l'année 2011...
Tu as déjà lu toutes les futures nouvelles BD de 2011 Question Exclamation Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Jeu 19 Mai 2011 - 9:31

BenBecker a écrit:
Superphane a écrit:
Il y a encore peu, je ne doutais pas une seule seconde de la victoire de Renée au terme de l'année 2011...
Tu as déjà lu toutes les futures nouvelles BD de 2011 Question Exclamation Laughing

Ca s'appelle de l'extrapolation je crois...................................ou alors prendre ses désirs pour des réalités Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   Jeu 19 Mai 2011 - 13:45

eraserhead a écrit:
ça fait partie intégrante de l'histoire de la bande dessinée d'arriver à signifier sans texte.

Non c'est pas vrai ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Hydrie, de Presl   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Hydrie, de Presl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Hydrie, de Presl
» Sheriff d'avril : L'Hydrie
» Heureux qui comme de Nicolas Presl.
» Orientalisme, de Presl (Atrabile)
» Vote d'avril 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: