AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Metropolis, de Girard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Metropolis, de Girard   Dim 3 Avr 2011 - 8:17



Rotwang et Fredersen, le tyran de Metropolis, se sont brouillés il y a bien des années, quand ce dernier a séduit, grâce à sa fortune, la femme de Rotwang. Mais la révolte couve sous la mégalopole, et Rotwang, à l'aide d'une femme robot, attise le feu afin de se venger.

METROPOLIS est une adaptation du film de Fritz Lang, sorti en 1927 (pourquoi l'album veut-il le dater de 1925?). Pas facile de s'attaquer à une œuvre indépassable, Christophe Girard le reconnaît dans la préface de cet album. En effet le film charrie toute une iconographie, tout un imaginaire qui a irrigué la science fiction à l'écran, de Blade Runner à Tron, en passant par les mangas (Ghost In the Shell, ou bien sûr Metropolis de Tezuka, qui en est une adaptation lointaine).



Le parti pris par Christophe Girard est de condenser le récit, de se focaliser sur une série d'images fortes du film. On a donc parfois l'impression de lire une sorte de résumé anecdotique de l'intrigue. La plupart des éléments du film restent présents, pour certains à peine évoqués par une partie de vignette, mais l'album souffre, semble-t-il, de cet aspect 'résumé', occurant par exemple une présentation bavarde des personnages, pas très heureuse, ou Rotwang et Fredersen dressent leur portrait à la cantonade.



Le trait de l’auteur n'est pas franchement maîtrisé, mais l'effort fait pour adapter l'esthétique du film sans trop y coller non plus est louable. Il donne chair à des personnages qui, dans l'original avaient quasiment tous une dimension éthérée, distante et froide. Certaines planches ainsi ne sont pas trop éloignées, couleurs en moins, de la bande dessinée SF psychédélique des années 70, même si la mise en page est en général assez sage, et peu expressive.




Belle couverture en tout cas pour cet album publié aux Enfants Rouges, qui permet de se remémorer le film, ou d'avoir envie de le découvrir pour ceux qui ne l'auraient pas vu.

(je serai curieux d'avoir un avis d'un lecteur qui n'aurait pas vu le film)

une chronique fouillée sur bdgest : http://www.bdgest.com/chronique-4504-BD-Metropolis-Girard-Metropolis.html
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Metropolis, de Girard   Lun 4 Avr 2011 - 7:42

eraserhead a écrit:
METROPOLIS est une adaptation du film de Fritz Lang, sorti en 1927 (pourquoi l'album veut-il le dater de 1925?).
Il me semble que la première version date effectivement de 1925 et la version longue sortie en salle deux années plus tard... A confirmer toutefois! pirat
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Metropolis, de Girard   Lun 4 Avr 2011 - 16:57

je ne crois pas...

après vérification, le film est daté maladroitement de 1926 dans les livres de Lotte Eisner, mais elle parle surtout de la production du film. Le tournage s'étend de mai 1925 à 1926, et la première est de janvier 1927.

Le film a été ensuite remonté, à l'époque, a subi plusieurs coupes, et de nombreux passages ont été perdus.

La version qui a subsisté jusque dans les années 80 atteignait à peine les deux heures, dans mon souvenir (elle bénéficiait cependant de l'incroyable BO de Moroder). Depuis, deux (à ma connaissance) remontages ont tendu a compléter le film qui arrive à peu près à 2h30.
Revenir en haut Aller en bas
colux
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2431
Age : 45
Localisation : Paname
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Metropolis, de Girard   Lun 4 Avr 2011 - 23:12

eraserhead a écrit:
La version qui a subsisté jusque dans les années 80 atteignait à peine les deux heures, dans mon souvenir (elle bénéficiait cependant de l'incroyable BO de Moroder). Depuis, deux (à ma connaissance) remontages ont tendu a compléter le film qui arrive à peu près à 2h30.
Rassure-moi, c'est de l'humour, là ? Sinon, pendant qu'on y est, faut aussi parler du magnifique travail de colorisation de Paul Lepoulpe… Suspect
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Metropolis, de Girard   Mar 5 Avr 2011 - 6:43

je crois que c'est de l'humour' sans en être tant que ça...

En fait, j'aime bien ce qui consiste à moderniser un peu les "chef d'oeuvres" du muet, en terme de son : la bande son prévue durant la période du muet était souvent aléatoire, donc soumise aux 'modes' du moment. Pourquoi ne pas tenter de poursuivre la chose ?

Deuxièmement, c'est comme ça que je l'ai découvert ! donc grande claque visuelle, donc bon souvenir avec cette musique-là.

Je prends cette version comme une proposition, et elle ne dispense pas de voir les autres propositions. C'est un peu le lot de beaucoup de films muets, qui ont subi des altérations, des remontages, des ajouts, et effectivement, des colorisations parfois pas de très bon goût ! (avec du recul, ça peut être amusant ?)
Revenir en haut Aller en bas
colux
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2431
Age : 45
Localisation : Paname
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Pas d'accord   Mar 5 Avr 2011 - 11:56

eraserhead a écrit:
En fait, j'aime bien ce qui consiste à moderniser un peu les "chef d'oeuvres" du muet, en terme de son : la bande son prévue durant la période du muet était souvent aléatoire, donc soumise aux 'modes' du moment. Pourquoi ne pas tenter de poursuivre la chose ?
Ça ne me pose aucun problème… si le réalisateur donne son accord, ou s'il se charge lui-même de la bande-son (cf. la superbe partition que Chaplin a écrite en 1942 pour La Ruée vers l'or). En revanche, je ne suis pas convaincu que Fritz aurait accepté qu'on tripatouille Metropolis comme Moroder l'a fait…
eraserhead a écrit:
Je prends cette version comme une proposition, et elle ne dispense pas de voir les autres propositions. C'est un peu le lot de beaucoup de films muets, qui ont subi des altérations, des remontages, des ajouts, et effectivement, des colorisations parfois pas de très bon goût ! (avec du recul, ça peut être amusant ?)
Aussi amusant que si un tâcheron se mettait en tête de refaire Le Dessin de MAM en couleurs.
Spoiler:
 
« … Et quand vous mettez-vous au noir et blanc ? »  clown
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Metropolis, de Girard   Mer 13 Avr 2011 - 15:11

Je rapporte les propos de l'ami Gersende Bollut :
C'est bien ça : date de production 1925 / sortie en janvier 1927. Le tournage fut épique et les montages nombreux... La version enfin définitive (annoncée comme telle) paraîtra en DVD & Blu-ray à la fin de l'année ! Un événement éditorial de taille. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3106
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Metropolis, de Girard   Mer 13 Avr 2011 - 18:37

de nombreux morceaux étaient pourtant "définitivement" perdus ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Metropolis, de Girard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Metropolis, de Girard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Metropolis City
» Girard- Perregaux Vintage 1966
» [Nouveauté] Girard-Perregaux Bi-axial Tourbillon.
» Girard Perregaux traveller
» "Metropolis" fête ses dix ans.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: